Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Yéti : une nouvelle enquête génétique démarre

Partagez
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Yéti : une nouvelle enquête génétique démarre

Message par FLAM le Ven 25 Mai - 7:33

Yéti : une nouvelle enquête génétique démarre


Une illustration du yéti faite par Philippe Semeria. Il aurait été observé pour la première fois en 1903 par William Hugh Knight, un membre du Royal Society Club.
© Philippe Semeria, Wikimedia common, CC by 3.0



Un projet britannico-helvétique s’attaque une nouvelle fois au mythe du yéti. Des échantillons attribués à cet animal vont être rigoureusement analysés avec le top de la technologie des analyses génétiques. L’objectif ? Prouver son existence bien sûr. Un appel au don a même été lancé pour obtenir une plus grande quantité de matériel cryptozoologique.


Lire la suite sur futura-sciences.com


___________________


avatar
IstvánKadosa
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 631

Re: Yéti : une nouvelle enquête génétique démarre

Message par IstvánKadosa le Ven 25 Mai - 9:10

faudrait déjà être sûr de l'origine des échantillons


___________________


"les phénomènes surnaturels posent à l'approche scientifique un problème préalable:existe-t-il un fait scientifique?" Sleep
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Yéti : une nouvelle enquête génétique démarre

Message par Apollyôn le Ven 25 Mai - 11:32

Les pauvres, ils vont saturer sous les poils de chèvres.


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
IstvánKadosa
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 631

Re: Yéti : une nouvelle enquête génétique démarre

Message par IstvánKadosa le Mar 29 Mai - 8:39

Laughing


___________________


"les phénomènes surnaturels posent à l'approche scientifique un problème préalable:existe-t-il un fait scientifique?" Sleep
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Yéti : une nouvelle enquête génétique démarre

Message par Mikerynos le Mar 19 Juin - 18:47

La science se lance à la recherche du yéti…
Le 19/06/2012.
http://www.ledauphine.com/societe/2012/06/18/la-science-se-lance-a-la-recherche-du-yeti

Parfois, la science rejoint l’enfance. Comme quand le musée de zoologie de Lausanne part sur les traces du yéti, ce vieil ami des après-midis pluvieux passés à lire Tintin. Il faut dire que le gros velu est un peu le monstre tel qu’on le rêve. Il fiche la trouille aux sherpas ? Oui, mais sous sa carcasse patibulaire d’abominable homme des neiges, il y a un petit cœur qui bat. La preuve, il hurle de douleur dans la montagne lorsque Tchang, qu’il a sauvé des rigueurs himalayennes, doit le quitter…

Reste la question, le mystère de l’Atlantide yétiesque. Ça existe ou pas les yétis ? Comme les adultes ne savaient jamais trop, on a fini par le ranger quelque part dans la grande galerie des énigmes non résolues, comme la disparition des dinosaures. Et puis, un jour, on grandit, et le yéti disparaît, la question de son existence étant rarement le sujet brûlant à la machine à café.

Sauf pour quelques hommes, dont Bernard Heuvelmans. Ce Belge, décédé en 2001, a légué son fonds au musée de Lausanne en 1999. Une collection pas tout à fait banale, puisqu’il a passé sa vie à faire de la crypto-zoologie, discipline sérieuse qui examine l’existence d’animaux, disons “plausibles”. Il ne serait jamais venu à Heuvelmans l’idée de chercher le dahu par exemple. En revanche, l’hominidé, oui. Il s’agit même du graal des crypto-zoologues.

Cette créature entre l’homme et le singe est plus connue sous d’autres patronymes : le yéti dans l’Himalaya, le big foot en Amérique du Nord ou le Sasquatch au Canada. Depuis l’an 1000, des milliers d’aventuriers ou d’autochtones ont laissé des descriptions, et particulièrement depuis deux siècles. Fiche signalétique du bestiau ? Deux profils reviennent : un gaillard de plus de 2 mètres et de 100 à 150 kilos aux empreintes de pas larges comme celles d’un Sébastien Chabal, qui se rapprocherait du gigantopithèque, un singe disparu. Ou alors une créature beaucoup plus petite, aux alentours d’1m 30. Mais velu, toujours velu.

Déjà les premiers échantillons
Bref, depuis des années, le yéti est barré d’un “wanted”. Reste que l’on ne l’a jamais capturé, pas plus que l’on a retrouvé de squelette. Le yéti est timide comme une jeune fille… “Je ne fais guère confiance aux photos. Comme par hasard, elles sont toujours floues. En revanche, les témoignages sont plus intéressants”, juge Michel Sartori. À tel point que l’hominidé a été abordé scientifiquement, en particulier par les Soviétiques, puisque le sieur Yéti a souvent été reporté dans le Pamir. Sans permettre de conclure.

Mais voilà, depuis l’URSS, la science a évolué. L’an passé, Brian Sykes, un célèbre généticien d’Oxford, est venu consulter l’existence du fonds d’Heuvelmans, essentiellement de la documentation écrite, compilée de façon encyclopédique. En discutant avec Michel Sartori, les deux hommes ont eu une idée : vérifier l’existence de ce fameux yéti. “On connaît aujourd’hui la séquence génétique de toutes les espèces de mammifères. L’idée est donc de comparer les traces supposées du yéti avec ce fichier”.

Depuis des années, fétichistes de la bête et sociétés scientifiques ont collectionné des poils, des dents, voire des excréments. D’où l’appel lancé au monde entier pour recueillir ces fameux échantillons…. Le programme a démarré début juin. En colloque deux semaines au Japon, Michel Sartori n’a guère eu le temps de s’en occuper.

”C’est prometteur, nous avons déjà reçu une demi-douzaine d’échantillons qui ne viennent pas d’hurluberlus. Mais honnêtement, je pense que l’on ne trouvera rien. Ou alors des poils de chèvre ou d’ours. Mon scepticisme scientifique me fait dire que le yéti n’existe pas”, relativise Michel Sartori, qui ne demande pourtant qu’à être contredit dans une démarche scientifique rigoureuse.

Le descendant de Néandertal ?
Et si le yéti devait exister malgré tout, quel serait-il ? “Des paysans caucasiens ont parlé d’yeux rouges dans la nuit. Depuis, on a appris que les hommes de Néandertal avaient un tapis rétinien qui réfléchissait la lumière et donnait cette apparence au regard. Ces témoignages sont troublants. Ils n’ont pas pu être inventés.” Le yéti pourrait-il être une survivance de cette branche disparue de l’homme il y a 28 000 ans ?

“Pendant longtemps, on a cru que l’Homo Sapiens avait poussé l’homme de Néandertal tout au bout de l’Europe, sur des territoires de plus en petits et qu’il avait disparu. Les recherches génétiques faites en 2010 montrent qu’il y a entre 2 et 4 % de notre patrimoine génétique qui relève de Néandertal. Il pourrait donc y avoir eu un métissage de ces espèces d’hommes cousines, la plus forte s’imposant.”

Il n’est donc pas tout à fait impossible que dans certaines régions du monde, le Néandertal ait gardé une part génétique plus élevée, notamment chez des individus isolés. Auquel cas, le yéti n’aurait peut-être pas tout fait l’apparence de Tintin au Tibet, mais Homo Sapiens se sentirait peut-être moins seul au monde de son genre, une anomalie dans le règne animal


___________________


avatar
IstvánKadosa
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 631

Re: Yéti : une nouvelle enquête génétique démarre

Message par IstvánKadosa le Mer 20 Juin - 12:33

alors CHABAL c'est un croisé de Yéti?


___________________


"les phénomènes surnaturels posent à l'approche scientifique un problème préalable:existe-t-il un fait scientifique?" Sleep
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30655

Re: Yéti : une nouvelle enquête génétique démarre

Message par Schattenjäger le Mer 20 Juin - 12:40

Chabal c'est un nounours !
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Yéti : une nouvelle enquête génétique démarre

Message par Apollyôn le Jeu 17 Oct - 17:23

Suite de l'affaire :

Le yéti dans l'Himalaya serait plutôt un cousin de l'ours brun

Des Britanniques ont analysé des poils d'origine inconnue trouvés dans l'Himalaya. Et les ont attribués, non pas à l'Abominable homme des neiges, mais à une sous-espèce de l'ours brun.

Lecteurs de Tintin et amateurs de cryptozoologie sont familiers du "yéti", la créature mi-homme mi-singe censée hanter l'Himalaya. L'alpiniste Reinhold Messner, qui a gravi à de nombreuses reprises des sommets de l'Himalaya et a cru en 1986 avoir aperçu la bête, avait conclu en 1998 dans son livre "Ma quête du yéti" que l'animal n'existait que dans l'imagination des gens qui le confondent avec l'ours brun de l'Himalaya.

La légende de cette créature fantastique a été nourrie par des photographies d'empreintes géantes dans la neige, prises par l'alpiniste britannique Eric Shipton lors de son expédition dans l'Everest en 1951. Mais aussi par la découverte de poils attribués à l'Abominable homme des neiges, faute d'en trouver les vrais propriétaires.

Certaines de ces "preuves" viennent d'être analysées par un chercheur britannique de l'université d'Oxford. Le généticien Bryan Sykes a ainsi soumis à des tests ADN une série d'échantillons de poils d'animaux trouvés dans l'Himalaya. Résultat : ils sont le résultat d'un croisement entre un ours polaire et un ours brun. De quoi apporter de l'eau au moulin de Reinhold Messner.

"C'est un résultat passionnant et complètement inattendu, qui a été une surprise pour nous tous", a déclaré le scientifique dans un communiqué. "Il y a encore du travail à faire pour interpréter les résultats, a-t-il poursuivi. Mais nous pouvons nous interroger sur les explications possibles. Cela pourrait dire qu'il y a une sous-espèce d'ours brun dans l'Himalaya qui descend de l'ancêtre de l'ours polaire".

L'ADN de deux créatures non identifiées provenant de la région de Ladakh en Inde et du Bhoutan correspondaient à 100% avec un échantillon prélevé sur la mâchoire d'un ours polaire trouvée sur l'archipel norvégien de Svalbard où il a vécu à une période remontant à au moins 40.000 ans et jusqu'à 120.000 ans.

"Ou alors cela veut dire qu'il y a eu une hybridation plus récente entre l'ours brun et le descendant de l'ours polaire ancestral", a-t-il ajouté. "Si son comportement est différent des ours classiques, comme le rapportent des témoins, cela (son caractère hybride) peut être la source du mystère et de la légende du yéti", a estimé le scientifique.
source : http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/insolite/20131017.OBS1639/pas-de-yeti-dans-l-himalaya-mais-un-cousin-de-l-ours-brun.html


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.

Contenu sponsorisé

Re: Yéti : une nouvelle enquête génétique démarre

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 16 Déc - 10:05