Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Des scientifiques australiens mettent à jour l’origine humaine du virus H1N1

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30416

Des scientifiques australiens mettent à jour l’origine humaine du virus H1N1

Message par Schattenjäger le Mer 9 Déc - 13:38

(Source : Bloomberg - Traduction : Mecanopolis)



Le virologue Adrian Gibbs, qui avait déclaré au mois de mai dernier que le virus de la « grippe porcine » s’était « échappé d’un laboratoire », vient de publier ses conclusions aujourd’hui, relançant ainsi le débat autour des origines du virus pandémique.

La nouvelle souche H1N1, qui a été découverte au Mexique et aux États-Unis en avril 2009, est le résultat du regroupement de trois virus provenant de trois continents différents, dont les gènes auraient été recombiné dans un laboratoire ou dans une usine de fabrication de vaccins, indique Adrian Gibbs et ses collègues scientifiques australiens, qui viennent de publier un travail de recherche dans le Virology Journal. Les auteurs de cette étude ont analysé la composition génétique du virus et confirment que son origine s’expliquerait d’avantage par une manipulation humaine que par une coïncidence de la nature.

Leur étude est actuellement discutée par d’autres scientifiques, un débat commencé il y a six mois alors que A. Gibbs avait demandé à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) d’examiner ses hypothèses, en vain puisque que l’institution internationale basée à Genève avait refusé d’entrer en matière, se bornant à confirmer la version de « l’origine naturelle » du virus, niant ainsi toute origine humaine de la mutation.

« Il est important que la source de ce nouveau virus soit claire, si l’on veut à l’avenir éviter de future catastrophes, plutôt que de s’entêter à en minimiser les conséquences, comme on le coit aujourd’hui, après qu’il ait émergé » indiquent Adrian Gibbs et ses collègues John Armstrong et Jean Downie dans leur rapport.

Adian Gibbs et John Armstrong sont professeurs titulaires à la faculté émérite de l’Université Nationale Australienne de Canberra et Jean Downie est affiliée au « Centre for Infectious Diseases and Microbiology Laboratory Services » de l’hôpital Westmead, à Sydney.

« Explication la plus simple »

Bien que les oiseaux migrateurs ont manifestement agi comme un intermédiaire crucial pour la convergence des différents virus, la participation de l’homme dans leur regroupement est « de loin l’explication la plus simple », a déclaré aujourd’hui Adrian Gibbs dans un entretien téléphonique.

M. Gibbs a été à l’origine de plus de 250 publications scientifiques sur les virus au cours de sa carrière, ces 39 dernières années, pour le compte de l’Université australienne, selon les renseignement du ministère de l’éducation.

« Connaissant le sérieux d’Adrian Gibbs, je sais qu’il aura étudié toutes les hypothèses possibles avant d’en arriver à cette conclusion », indique le professeur Lance Jennings virologue clinicien des « Laboratoires Canterbury Santé Christchurch » de Nouvelle-Zélande. « D’autres scientifiques ne tarderont pas à confirmer ou réfuter sa thèse ».

Voir le document en anglais : From where did the 2009 ‘swine-origin’ influenza A virus (H1N1) emerge ?

Article en anglais : Scientist Repeats Swine Flu Lab-Escape Claim in Published Study

Traduction : Spencer Delane pour Mecanopolis/ repris sur : Mondialisation.ca
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30416

Re: Des scientifiques australiens mettent à jour l’origine humaine du virus H1N1

Message par Schattenjäger le Mer 9 Déc - 13:39

Grippe A : Vaccination obligatoire pour les infirmiers Bordelais ?

(Source : Sud-Ouest)



Une question liminaire : les élèves infirmiers non vaccinés contre le virus H1N1 sont-ils d’ores et déjà interdits de stage dans les services du CHU (centre hospitalier universitaire) de Bordeaux ? Non, selon la direction du CHU, qui, jointe hier au téléphone, s’est refusée à commenter l’affaire. « Une réunion importante doit se tenir ce lundi. Une telle décision pourrait être entérinée à cette occasion », s’est-elle bornée à répondre.

Pour les élèves infirmiers bordelais, c’est là une précaution oratoire de pure forme. Vendredi dernier, ceux qui sont affectés à l’une des unités pédiatriques du CHU ont eu la surprise de se voir refoulés. « On nous a dit que c’était une décision du CHU », témoigne un intéressé, qui tient à conserver l’anonymat pour éviter d’éventuelles sanctions.

Surtout, une note émanant de la cellule grippe du CHU de Bordeaux ne laisse guère de place au doute. Reçue jeudi soir et affichée depuis vendredi à midi à l’Institut de formation en soins infirmiers (Ifsi) Florence-Nightingale de Talence, elle est formulée de la façon suivante : « Pour protéger les patients hospitalisés, le CHU de Bordeaux décide que les étudiants non vaccinés ne peuvent pas rester en stage dans les services en contact avec les patients. Cette mesure s’applique dès demain (NDLR : vendredi dernier) pour le pédiatrique et dès mardi 8 décembre pour tous les autres. La preuve de la vaccination est vérifiée par l’école. Dix jours après leur vaccination, les étudiants peuvent reprendre leur stage », est-il indiqué.

Demain, deux réunions sur ce thème sont programmées à Pellegrin et à Xavier-Arnozan, deux des écoles infirmières qui font partie du périmètre du CHU. Tous les élèves de ces deux établissements y sont conviés.

Les élèves, pas les autres

Cette mesure, en instance de validation, suscite un vif émoi parmi les élèves infirmiers bordelais, qui se comptent plusieurs centaines sur les sites Pellegrin, Xavier-Arnozan, Florence-Nightingale (Bagatelle), Charles-Perrens et Croix-Rouge.

« Rien ne justifie notre vaccination obligatoire, puisque le personnel soignant du CHU n’est pas obligé de s’y soumettre. J’ai posé la question dans le service où j’effectue mon stage, il n’y a apparemment rien de neuf. En quoi notre vaccination serait-elle efficace pour les patients, dans ce contexte ? » interroge un élève de troisième année.

Les élèves attendent également de voir sur quelle base légale le CHU et les écoles compteraient s’appuyer pour requérir des certificats de vaccination. Dès avant l’été, Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, avait écarté l’idée d’une vaccination obligatoire. Ce principe n’a jamais été remis en cause depuis lors. « Je ne comprends pas que le CHU puisse prendre une telle initiative, alors que la politique de vaccination dépend de l’État. Que fait la Drass (NDLR : Direction régionale des affaires sanitaires et sociales) ? » proteste un autre élève. Si la vaccination obligatoire était décrétée aujourd’hui pour les services du CHU, de sérieux problèmes pratiques se poseraient dès demain aux non-vaccinés.

« Quand j’ai su ce qui se tramait, j’ai décidé de me faire vacciner. Mais comme il faudra que j’attende dix jours à cause du délai d’incubation, je ne pourrai pas retourner en stage cette semaine. Comment vont faire ceux qui ont des évaluations de stage prévues dans le courant de la semaine ? » demande un étudiant, qui ne comprend pas qu’une telle campagne n’ait pas été anticipée. « Je suis réquisitionné pour la vaccination contre la grippe à plus de 70 kilomètres de mon domicile. Ces réquisitions nous font déjà manquer des semaines de stage. Ce n’est pas normal », poursuit-il.
avatar
dranozir
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 2454

Re: Des scientifiques australiens mettent à jour l’origine humaine du virus H1N1

Message par dranozir le Mer 9 Déc - 19:15

pour ce qui est de la vidéo de stéphane elle est dispo pourtant non ?

http://www.dailymotion.com/video/xbfjbk_stephane-guillon-roselyne-et-la-gri_news

mais je comprend pas pourquoi des singes devrais mourir d'un vaccin ...

et y a pas plus de détail sur cette affaire ?
avatar
Mirmi
VIP
VIP

Nombre de messages : 1957

Re: Des scientifiques australiens mettent à jour l’origine humaine du virus H1N1

Message par Mirmi le Mer 9 Déc - 21:23

Vaccin + Tamiflu = mort !
Cette équation est pour moi assez significative depuis un moment !
Maintenant, chacun détient les clées de son destin entre ses mains.
avatar
dranozir
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 2454

Re: Des scientifiques australiens mettent à jour l’origine humaine du virus H1N1

Message par dranozir le Jeu 10 Déc - 16:28

ba le tamiflu tu peux toujours le refuser non ?

le vaccin aussi d'ailleurs ...
avatar
Mirmi
VIP
VIP

Nombre de messages : 1957

Re: Des scientifiques australiens mettent à jour l’origine humaine du virus H1N1

Message par Mirmi le Jeu 10 Déc - 23:23

dranozir a écrit:ba le tamiflu tu peux toujours le refuser non ?

le vaccin aussi d'ailleurs ...

Aux USA, on vaccine à l'entrée des entreprises !
Si ça arrive chez nous, ça voudra dire 'pas de vaccin = pas de boulot' ! C'est dramatique en soit
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30416

Re: Des scientifiques australiens mettent à jour l’origine humaine du virus H1N1

Message par Schattenjäger le Ven 11 Déc - 0:37

Pas de vaccins > Pas de boulots > Fichage...
avatar
dranozir
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 2454

Re: Des scientifiques australiens mettent à jour l’origine humaine du virus H1N1

Message par dranozir le Ven 11 Déc - 13:02

putain c'est hallucinant ça !

faut résister

moi si ils me forcent a me faire vacciner je refuse quoi qu'il arrive !
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 2:24