Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La disparition des dinosaures liée au passage d'une météorite: thèse confirmée

Partagez
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

La disparition des dinosaures liée au passage d'une météorite: thèse confirmée

Message par Macha le Lun 8 Mar - 13:42

La disparition des dinosaures liée au passage d'une météorite: thèse confirmée

Lors d'une conférence scientifique annuelle à Houston au Texas (Etats-Unis), qui s'est achevée le 5 mars 2010, quarante chercheurs du monde entier ont présenté les conclusions de longs travaux concernant la disparition des dinosaures et de nombreuses autres espèces. L'hypothèse selon laquelle les dinosaures ont disparu suite à la chute d'un astéroïde est bel et bien confirmée mais les précisions qu'apportent les scientifiques sont tout à fait surprenantes.


Reproduction d'un dinosaure dans un parc en Allemagne.
AFP/Norbert Millauer

Il y a environ 65 millions d'années, la période du Crétacé tertiaire a été fatale pour plus de la moitié des espèces vivantes. Outre les dinosaures, de nombreux oiseaux ainsi que des reptiles marins ont tiré leur révérence libérant la voie aux mammifères, devenus l'espèce dominante sur la Terre.

Les travaux ont mis en évidence la chute d'un astéroïde ou d'une grosse comète -mesurant entre 10 et 15 kilomètres de diamètre- dans la péninsule de Yucatan au Mexique. L'explosion lors de l'impact était un milliard de fois plus puissante que celle provoquée par la bombe atomique lancée sur Hiroshima.

Selon les analyses des paléontologues, climatologues et géophysiciens ayant participé à la dernière conférence à Houston, cette chute d'astéroïde serait bien la seule théorie plausible expliquant les dévastations provoquées -l'énergie libérée lors de l'explosion ayant entrainé de nombreux séismes, tsunamis géants, incendies ou éboulements de terrains. D'énormes quantités de poussière auraient alors été projetées dans l'atmosphère plongeant la planète dans la pénombre et provoquant une longue période de froid. Finalement, les espèces vivantes qui n'ont pas pu s'adapter aux nouvelles conditions très rudes - ont fini par disparaître.

Herbivores ou carnivores, terrestres ou aériens, les dinosaures ont occupé la surface de la Terre tout au long de l’ère secondaire et se sont brusquement éteints à la fin de l'ère géologique désignée sous le terme de crétacé –et non pas au jurassique comme le laisse supposer le film de Spielberg.

Christian de Muizon, directeur du département Histoire de la terre au Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) fait le point sur l’événement planétaire qui a bouleversé l’équilibre de la planète, entraînant par là-même la disparition rapide de nombreuses espèces animales.

(Source : http://www.rfi.fr/contenu/20100305-disparition-dinosaures-liee-passage-une-meteorite-these-confirmee)
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8139

Re: La disparition des dinosaures liée au passage d'une météorite: thèse confirmée

Message par casseron le Lun 8 Mar - 14:24

Si cette thèse est confirmée, ce qui loin d'être le cas en dépit des apparences, il faut en tirer les conclusions, entre autre l'ineptie qui prétend que les oiseaux descendent des dinosaures. Si les 4 pattes ont été exterminés, quid des oiseaux fabuleux ? Ils auraient survécu le temps de s'acheter des plumes ? Et les autres animaux auraient été épargnés ? Et s'ils n'existaient pas encore, qui les a engendrés ? Les dinosaures morts ?

Aria
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 616

Re: La disparition des dinosaures liée au passage d'une météorite: thèse confirmée

Message par Aria le Lun 8 Mar - 14:46

@casseron a écrit:Si cette thèse est confirmée, ce qui loin d'être le cas en dépit des apparences, il faut en tirer les conclusions, entre autre l'ineptie qui prétend que les oiseaux descendent des dinosaures. Si les 4 pattes ont été exterminés, quid des oiseaux fabuleux ? Ils auraient survécu le temps de s'acheter des plumes ? Et les autres animaux auraient été épargnés ? Et s'ils n'existaient pas encore, qui les a engendrés ? Les dinosaures morts ?
hé bien ceux qui avaient prévus le coup ont construits des bunkers avec des magasins a plumes à poils puis comme ils s'ennyaient ils ont fait une grande orgie de là sont sortis toutes sortes de bestiaux ....
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: La disparition des dinosaures liée au passage d'une météorite: thèse confirmée

Message par Macha le Lun 8 Mar - 20:31

En science rien n'est figée, sauf par des chercheurs qui protègent leur "bébé". Néanmoins les recherches effectuées depuis de nombreuses années tendent à la thèse d'une astéroïde.

Autre point, les dinosaures étaient de tailles variées. Les poules tout comme les tortues ou certaines espèces sont issus d'espèces qui ont pu en effet résister au rigueur climatique.

Les morphologies évoluent en fonction du contexte climatique et géophysique. De même que nous avons évolué pour en arriver à notre morphologie actuelle, nous continuons d'évoluer en fonction également de nos modes de vie.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8139

Re: La disparition des dinosaures liée au passage d'une météorite: thèse confirmée

Message par casseron le Lun 8 Mar - 20:41

Autre point, les dinosaures étaient de tailles variées

Justement, ils n'auraient pas dû tous disparaître. D'ailleurs, ont-ils bien tous disparu à cette époque-là ? Je trouve qu'il ne faut pas creuser bien profond pour trouver leurs squelettes. Et comment se fait-il qu'en Charente notamment, on trouve leurs squelettes mélangés avec ceux d'animaux qui auraient vécu notoirement bien plus tard ?
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: La disparition des dinosaures liée au passage d'une météorite: thèse confirmée

Message par Macha le Lun 8 Mar - 21:05

Certaines raisons peuvent l'expliquer : telle que la modification du niveau de l'eau, les alluvions ... et un assèchement subit ont très bien pu faire remonter les squelettes. La région Poitou Charentes étaient une zone de marécage très importantes. Ne pas l'oublier. C'est d'ailleurs très souvent dans des zones anciennement marécageuses que des squelettes ont pu être extraits. Beaucoup d'exemple également en Angleterre et en Irlande dans les zones de tourbières ou des squelettes humains plus récents ont été retrouvés. A l'inverse ces zones de tourbières sont très humides.

Maintenant pour le cas des découvertes en Charentes, il faut attendre des analyses un peu plus approfondies pour savoir de quoi il en retourne.
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30655

Re: La disparition des dinosaures liée au passage d'une météorite: thèse confirmée

Message par Schattenjäger le Lun 8 Mar - 21:08

Alors il s'agirait sans doute de la chute de ma météorites dans le golf du Mexique ayant crée la mer des caraïbes ? Ceci explique bien d'autres choses...
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: La disparition des dinosaures liée au passage d'une météorite: thèse confirmée

Message par Macha le Lun 8 Mar - 21:10

C'est à dire ?
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30655

Re: La disparition des dinosaures liée au passage d'une météorite: thèse confirmée

Message par Schattenjäger le Lun 8 Mar - 21:11

Je vous laisse chercher. J'ouvrirais un sujet dans le futur. Smile
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: La disparition des dinosaures liée au passage d'une météorite: thèse confirmée

Message par Macha le Lun 8 Mar - 21:30

La disparition de la plupart des dinosaures

Les conditions changèrent spectaculairement et rapidement, il y a environ 65 Ma, à la limite Crétacé–Paléogène. Cela sonna le déclin de la plupart des dinosaures et donna aux mammifères l’opportunité de prospérer. L’un des groupes de dinosaures, né au Jurassique, survécut même : les oiseaux ! Des dinosaures prenaient leur envol.

Depuis un siècle, les causes de la catastrophe de la fin du Crétacé donnent lieu à un débat passionné parmi les géologues et les paléontologues. Certains géologues soutiennent l’idée que le regain d’activité volcanique du Crétacé aurait induit un hiver nucléaire, où les masses de particules présentes dans l’atmosphère auraient empêché le rayonnement solaire d’atteindre la Terre.

Selon une autre école de pensée, une collection impressionnante de preuves désigne comme coupable une visite extraterrestre. L’impact d’une comète ou d’un astéroïde aurait d’abord porté la température de la Terre à un degré de chaleur insoutenable (du point de vue de la biologie) en certains endroits, et la majeure partie de la planète aurait été la proie d’un incendie dévastateur, suivi d’une période d’intenses pluies acides.

Cette théorie est étayée, notamment, par la concentration d’iridium, élément rare sur la Terre, mais abondant dans les météorites, et présent dans les argiles d’il y a environ 65 Ma, découvertes dans de nombreuses régions du monde, comme l’Italie, la Nouvelle-Zélande et l’ouest de l’Amérique du Nord.

L’iridium aurait fait partie des particules projetées dans l’air par l’impact de l’astéroïde, puis dispersées sur l’ensemble du globe.

Il semble que l’on ait même localisé le point d’impact du bolide extraterrestre, une dépression circulaire de 300 km2 de diamètre dans la partie nord de la péninsule du Yucatan, au Mexique, et la mer des Caraïbes adjacente. Tout autour de cette zone, se trouvent une marge argileuse extrêmement épaisse, riche en iridium, et des dépôts massifs apportés par des ondes de tempête sur les rivages adjacents de l’Amérique du Nord, ainsi que des traces d’incendies dévastateurs dans les sédiments. Qui plus est, les sédiments de Haïti, de Cuba et du Texas (États-Unis) voisins contiennent d’importantes quantités, très révélatrices, de quartz choqué, autre résultat d’un impact de forte intensité. De fait, le cataclysme a peut-être été la conjonction du volcanisme et de l’impact d’un bolide. Quelqu’ait été l’événement, il provoqua l’extinction de plus de 50 % de tout ce qui vivait sur la Terre.

La chute de la météorite a pu augmenter un épisode volcanique. En conjonction cela a peut être effectivement aidé à créer la mer des Caraibes.

Ou bien effectivement les morceaux d'îles disséminées dans la mer des Caraïbes peuvent être des bouts de terre qui étaient auparavant rattachés au Mexique. Cela suppose alors que l'on devrait retrouver les mêmes taux d'irridium qu'aux abords de la zone d'impact.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8139

Re: La disparition des dinosaures liée au passage d'une météorite: thèse confirmée

Message par casseron le Lun 8 Mar - 21:32

Macha écrit :

La région Poitou Charentes étaient une zone de marécage très importantes. Ne pas l'oublier.

La Charente-Maritime est partiellement une zone marécageuse, pas la Charente quasi essentiellement calcaire. Or les dinosaures ont été trouvés en Charente, non pas dans des tourbières mais dans des carrières. La remontée des squelettes ne peut pas fonctionner ici.
Il y eut le même genre de découverte en Charente il y a plus de 10 ans. Un article du journal Sud-Ouest laissait entendre qu'il faudrait réviser bien des idées reçues. Puis plus rien. Un grand silence......

J'ai retrouvé le gisement :
http://dinonews.net/dossiers/gisements/cherves.php5
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: La disparition des dinosaures liée au passage d'une météorite: thèse confirmée

Message par Macha le Lun 8 Mar - 22:02

Merci beaucoup Casseron c'est très intéressant : je garde le doc.

Je vais faire un compare. Very Happy
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: La disparition des dinosaures liée au passage d'une météorite: thèse confirmée

Message par Macha le Mar 9 Mar - 7:53

Ce qui se dit ailleurs :

Sur Futura Sciences le 3 mars 2010 :

Des traces de la météorite tueuse de dinosaures dans le nanoplancton

En étudiant les restes fossilisés de nanoplancton datant de la fameuse crise KT, un groupe de chercheurs a découvert que l’extinction massive ayant à cette époque frappé cette catégorie d'organismes corrobore parfaitement l’hypothèse de l’impact d’une météorite.

Pour expliquer la disparition des dinosaures ainsi que celle de nombreuses espèces marines il y a 65 millions d’années, l’hypothèse de l’impact d’une météorite d’environ 10 kilomètres de diamètre a été avancée par Walter Alvarez et ses collègues. Une hypothèse concurrente est celle des gigantesques épanchements basaltiques qui formé les plateaux du Deccan en Inde à la même époque mais sur une durée bien plus longue. C’est l’hypothèse soutenue par Vincent Courtillot.

On a effectivement trouvé un cratère au Yucatan au début des années 1990, vers Chicxulub, ayant la bonne taille et dont l’âge semble lui aussi en bon accord avec l’hypothèse d’Alvarez, bien que cela soit contesté par certains chercheurs comme Gerta Keller. Une conjonction de ces deux causes, impact d’astéroïde et épanchements du Deccan, semble l’explication la plus probable mais il est difficile de déterminer laquelle a été prédominante sur l’autre. D’autant plus que certains ont proposé l’existence d’un autre cratère, celui de Shiva, très proche des côtes de l’Inde et qui, si son existence était avérée, serait également contemporain de la crise KT (entre le Crétacé et le Tertiaire).

Une nouvelle pièce au dossier en faveur du cratère de Chicxulub vient d’être apportée dans Nature Geoscience par des chercheurs de l’Université Penn State, aux Etats-Unis.

Ils ont consulté les résultats des analyses de 823 carottes obtenues lors de 17 forages océaniques dans les hémisphères nord et sud, dont l’un dans le Pacifique sud et un autre dans l’Atlantique sud permettent des datations particulièrement précises et fiables. On sait que les forages océaniques profonds sont des mines d’or pour connaître l’histoire et la géodynamique de la planète. Cela vient à nouveau de se confirmer.

Les chercheurs ont pour la première fois rassemblé les données de ces forages concernant les populations de nanoplancton vivant dans les océans à la frontière Crétacé-Tertiaire, c'est-à-dire précisément à l’époque où eut lieu l’une des plus grandes extinctions ayant frappé la biosphère. Ils ont ainsi montré que 93% des espèces de nanoplancton possédant un test calcaire (une petite coquille, comme les diatomées) et vivant à la frontière Crétacé-Paléogène ont alors disparu.

Le plus intéressant est que les extinctions ont différé selon les latitudes. Elles furent plus importantes dans l’hémisphère nord que dans l’hémisphère sud. C'est exactement ce à quoi on s’attend dans le cas de l’hypothèse de la chute de l’astéroïde au Yucatan et l'observation est également bien corrélée avec l’importance plus grande de l’extinction des plantes en Amérique du Nord. Rappelons que du fait de la dérive des continents, l’Inde se situait il y a 65 millions d’années bien plus au sud qu’aujourd’hui, plus précisément à l'emplacement actuel de l’île de La Réunion.

La diversité du nanoplancton est restée faible pendant 40.000 ans dans l’hémisphère nord et il lui a fallu près de 270.000 ans pour se reconstituer. La diversité est restée plus importante dans l’hémisphère sud. On sait aussi que le nanoplancton est à la base de la chaîne alimentaire des océans et on doit donc en déduire que sa diminution a fortement affecté l’ensemble de la faune de l’époque. Cela confirme donc bien le scénario de la chute d’un petit corps céleste comme explication principale de la crise KT.

Cependant, le nanoplancton photosynthétique aurait dû être moins touché qu’il n’apparaît. Après une forte baisse de luminosité qui aurait duré 6 mois tout au plus, ces organismes auraient dû recommencer à se développer en masse, même dans l’hémisphère nord. Ils ne l’ont pas fait, ce qui peut sembler étrange.

Les chercheurs proposent une hypothèse. Dans le voisinage de l’impact de Chicxulub, la quantité de métaux injectés dans les océans a dû être assez grande, or même des taux de quelques parties par milliard en cuivre, nickel, cadmium et fer aurait eu des effets dévastateurs sur le nanoplancton. On doit s’attendre aussi à d’importants apports de chrome, d'aluminium et surtout de mercure et de plomb. Même le fer, le zinc et le manganèse, qui sont normalement des micronutriments, deviennent toxiques pour le nanoplancton lorsqu’ils sont en trop grandes concentrations dans l’eau. En effet, ces métaux peuvent altérer la reproduction et la formation des tests calcaires du nanoplancton.

Si l’hypothèse de la météorite sort donc renforcée de cette étude, on ne comprend toujours pas bien pourquoi certaines espèces ont disparu tandis que d’autres ont survécu à la crise KT. Pourquoi par exemple les dinosaures n’ont-ils laissé comme descendance que les oiseaux alors que les tortues et les crocodiles n’ont pas été exterminés ?


Sur "Le Soir" (journal belge)le 5 mars 2010

Un astéroïde à l’origine de l’extinction des dinosaures

Alors que l’incertitude demeurait, une équipe de scientifiques renommés assure de façon certaine : c’est un gigantesque astéroïde, puissant comme un milliard de bombes atomiques, qui a éradiqué les créatures de la surface de la Terre.


Le coupable de l’extinction des dinosaures il y a 65 millions d’années a enfin été démasqué de façon certaine : c’est un gigantesque astéroïde, puissant comme un milliard de bombes atomiques, qui a éradiqué les créatures de la surface de la Terre, assurent des scientifiques. Espérant clore pour de bon le débat intense sur cette question, un panel international de 41 chercheurs a rendu public jeudi ce verdict final après avoir étudié 20 ans de données sur ce qui a causé l’extinction du Crétacé-Tertiaire (KT), qui a décimé plus de la moitié des espèces de la planète.

Les scientifiques ont conclu qu’un astéroïde d’environ 15 kilomètres de large s’était abattu sur Chicxulub dans la province actuelle du Yucatan au Mexique. « L’astéroïde aurait frappé la Terre avec une puissance un milliard de fois plus élevée que la bombe atomique d’Hiroshima », ont affirmé les chercheurs dans le journal Science. « Il aurait charrié des matériaux à grande vitesse dans l’atmosphère, déclenchant une réaction en chaîne qui a provoqué un refroidissement, éradiquant une grande partie de la vie sur Terre en l’espace de quelques jours », ont-ils ajouté.

L’événement a constitué un tournant majeur parce qu’il a permis aux mammifères, et donc à l’Homme, de devenir l’espèce dominante sur Terre.

Certains scientifiques ont affirmé que les dinosaures et d’autres espèces, comme certains grands reptiles marins, avaient disparu à la suite d’une série d’éruptions volcaniques qui ont sévi pendant 1,5 million d’années dans ce qui est aujourd’hui l’Inde. Ces éruptions ont déversé une quantité de lave équivalente à deux fois le volume de la mer Noire dans les trapps du Deccan, dans le centre-ouest de l’Inde, et auraient provoqué un refroidissement de l’atmosphère et des pluies acides à grande échelle.

Mais les preuves amassées par les auteurs de l’étude publiée dans Science ont montré que les écosystèmes marins et terrestres avaient été détruits rapidement lors de l’extinction du KT, faisant exclure aux scientifiques l’hypothèse de la responsabilité des volcans dans l’extinction des dinosaures. « Malgré des preuves d’une activité volcanique relativement importante dans les trapps du Deccan à l’époque, les écosystèmes marins et terrestres n’ont subi que des modifications mineures au cours des 500.000 ans précédant l’extinction du KT », ont dit les chercheurs. « Des modèles informatiques et des données observatoires suggèrent que la libération de gaz comme du soufre dans l’atmosphère après chaque éruption volcanique (…) aurait eu un impact peu durable sur la planète et n’aurait pas fait suffisamment de dégâts pour provoquer une extinction rapide et massive d’espèces terrestres et marines », ont-ils ajouté.

En revanche, l’astéroïde de Chicxulub peut parfaitement avoir eu raison des dinosaures, ptérosaures et d’autres espèces, jugent les scientifiques. L’impact de l’objet céleste aurait provoqué « des incendies à grande échelle, des séismes d’une magnitude supérieure à 10 sur l’échelle de Richter, et des coulées de boue provoquant des tsunamis », a estimé Joanna Morgan, chercheuse à l’Imperial College à Londres et coauteur de l’étude. L’astéroïde a frappé la Terre 20 fois plus vite qu’une balle de pistolet et a explosé en créant un mélange mortel de roche brûlante et de gaz qui aurait « carbonisé toute créature vivante dans les environs immédiats », a ajouté Gareth Collins, chercheur dans le même institut. « Ce qui a fini d’achever les dinosaures, c’est quand des matériaux ont été projetés à grande vitesse dans l’atmosphère », plongeant la planète dans les ténèbres et le froid et tuant les espèces qui ne « pouvaient s’acclimater à cet environnement infernal », a ajouté Joanna Morgan.

Contenu sponsorisé

Re: La disparition des dinosaures liée au passage d'une météorite: thèse confirmée

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 22:48