Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Disparition des dinosaures : le retour des éruptions du Deccan

Partagez
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Disparition des dinosaures : le retour des éruptions du Deccan

Message par Macha le Sam 27 Déc - 9:25

Disparition des dinosaures : le retour des éruptions du Deccan

Une nouvelle datation plus précise des gigantesques épanchements basaltiques à l’origine des trapps du Deccan, il y a environ 66 millions d’années, vient d’apporter de l’eau au moulin de ceux qui pensent que ces éruptions volcaniques ont joué un rôle non négligeable dans la fameuse crise KT. Le début de la formation de ces plateaux basaltiques en Inde a en effet débuté 250.000 ans avant la disparition des dinosaures.

Les empilements de coulées basaltiques des trapps du Deccan en Inde. © Kppethe-wikipédia

Au début des années 1980, les travaux d’Helen Michel, Frank Asaro, Walter et Luis Alvarez les ont conduits à penser que l’extinction massive de la fin du Crétacé, avec notamment la disparition des dinosaures, avait été causée par la chute d’un astéroïde. Ce choc aurait pu perturber la biosphère de multiples façons, par exemple en éjectant tellement de matériaux dans l’atmosphère que l’ensoleillement aurait chuté considérablement, provoquant ainsi la mort des végétaux et donc, in fine, celle de beaucoup d’espèces animales.

Au début des années 1990, on a finalement identifié un cratère d’impact situé à Chicxulub, dans la péninsule du Yucatan, au Mexique, dont l’âge et la taille étaient parfaitement compatibles avec cette hypothèse. Mais certains chercheurs n’ont pas été convaincus, préférant la théorie avancée par Vincent Courtillot et ses collègues, faisant intervenir les éruptions colossales survenues en Inde, il y a environ 65 millions d’années.


Les éruptions du Deccan étaient fissurales et correspondent à un volcanisme de point chaud. Elles devaient donc
ressembler, en plus gigantesques, à celles du volcan Bardarbunga, en Islande.
© Jon Gustafsson, Artio Films, YouTube

Un effet de serre et une acidification des océans

Les travaux du géophysicien français menés avec ses collaborateurs dans le domaine du paléomagnétisme lui avaient permis d’estimer l’âge et le temps mis par ces éruptions pour former les plateaux basaltiques (les trapps) du Deccan, dans la partie ouest de l’Inde. Il en découlait qu’en une durée inférieure à quelques millions d’années tout au plus, ces coulées s’étaient empilées sur une épaisseur de plus de 400 mètres, et parfois quelques kilomètres, en occupant un vaste territoire. Il était donc naturel de postuler que les grandes quantités de gaz carbonique et autres produits volcaniques libérés à cette occasion avaient engendré un changement climatique par effet de serre. En générant de surcroît une acidification de l’océan, le CO2 pouvait aussi avoir tué une bonne partie du plancton, provoquant un effondrement de la chaîne alimentaire.

Article complet et vidéos

Source http://www.futura-sciences.com/
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 17 Déc - 5:15