Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
--- Le forum est en libre participation pour les non-inscrits ---

+3
Franck1973
Satanas
Schattenjäger
7 participants
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

L'étrange affaire du col de Dyatlov

Mulder26
Mulder26
Alcoolique du forum
Alcoolique du forum


Nombre de messages : 9122

L'étrange affaire du col de Dyatlov - Page 3 Empty Re: L'étrange affaire du col de Dyatlov

Message par Mulder26 Lun 26 Juil - 13:06

Satan a écrit:Mulder, Astronogeek est un zététicien notoire et fréquente assidûment ceuxdontonnedoitpasprononcerlesnomssouspeinedesesalir.
ou je sais , il n'empêche qu'l a parfois de bons arguments qui valent la peine d'y réfléchir ...  L'étrange affaire du col de Dyatlov - Page 3 474305
Satanas
Satanas
VIP
VIP


Nombre de messages : 14139

L'étrange affaire du col de Dyatlov - Page 3 Empty Re: L'étrange affaire du col de Dyatlov

Message par Satanas Lun 26 Juil - 15:38

Même quand il brandit un fusil de façon menaçante?
Mulder26
Mulder26
Alcoolique du forum
Alcoolique du forum


Nombre de messages : 9122

L'étrange affaire du col de Dyatlov - Page 3 Empty Re: L'étrange affaire du col de Dyatlov

Message par Mulder26 Lun 26 Juil - 15:49

Satan a écrit:Même quand il brandit un fusil de façon menaçante?
chaque saison de chasse il y en a plein dans nos campagnes , on ne les internent pas pour autant  Razz

sérieux , même si il est allumé , il a quand même parfois de bons arguments , faut pas tout rejeter en bloc .
Satanas
Satanas
VIP
VIP


Nombre de messages : 14139

L'étrange affaire du col de Dyatlov - Page 3 Empty Re: L'étrange affaire du col de Dyatlov

Message par Satanas Lun 26 Juil - 16:08

Mulder....Direction chez Marius et Rosetta! Et vite!
avatar
hocine
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent


Nombre de messages : 1310

L'étrange affaire du col de Dyatlov - Page 3 Empty Re: L'étrange affaire du col de Dyatlov

Message par hocine Dim 26 Sep - 21:58

Cette affaire de Dyatlov , m'a fait  revivre ,une affaire qui elle s'est  déroulée en 1954 

première partie 

Cette affaire , me fait souvenir  d’une histoire , si je me souviens bien , qui elle s’était  déroulée  vers  1954 ,  j’avais  l’âge de 10 ans , ce jour là , en se préparer pour y aller  en visite à un mausolée d’un saint de la région  , et y passer  trois ou quatre nuits  . c’était une habitude de mes parents  de visiter ces lieux, et c’était surtout de changer d’air  de la ville , pour y aller  visiter ce mausolée datant de trois ou quatre siècles, se trouvant  dans une région isolée, désertique , loin de la ville .
 
 Une région  formée d’une large étendue à perte de vue de  buissons , ou une végétation naturelle dépourvu de tronc  , qui elle m’a semblé d’une grosseur  d’une  sorte de demi sphère , ces buissons  à l’aspect arrondie de deux à trois mètres de hauteurs  , espacées les uns des autres d’une distance  de quelques mètres , dans cette désolante région , et cela comme je l’ai déjà dit c’était visible à perte de vue . 
 
 Cette région  est traversée par une route carrossable, qui  elle  mène à ce lieu  ou nous allions passer trois ou quatre  nuits.
 
Mes parents , père ,mère , grand-mère et une voisine  , se préparaient ce jour là , pour le voyage et ils préparaient les  provisions  ,  ustensiles  pour cuisiner  ,couvertures pour passer les trois ou quatre nuits  , et pour le transport c’était  une carrosse , une sorte de diligence  louée pour  ce voyage , à ce mausolée situé à quelques  km de la ville .
 
La « diligence », a  prit son départ, les femmes et les bagages à l’arrière, quant à moi, j’étais en première place à l’avant entre le cocher et mon père, je me rappelle de ce cheval qui  tirait  cette carrosse,  il  rythmait son trot  à une cadence lente , et le son d’une clochette à son cou  , accompagna ce rythme  bien régler du cheval  comme une machine  bien huilée .
 
Nous avons  parcouru quelques  km, pour  bifurquer à droite vers un chemin carrossable, une région désolée, une végétation formée de touffes de buissons, étendue  à perte de vue, 
 
Quelques vielles maisons ou baraques  érigées pas loin de ce chemin carrossable, ou nous fumes accueillis au passage  par une meute de chiens , qui  s’approchaient  de nous ,de la  la carrosse tout en aboyant fortement  , comme si nous leurs sommes des malvenus , et que nous devons passer notre chemin  en vitesse , visiblement les quelques habitants de ce lieu , des laisser pour comptes , vivants dans des misérables taudis , en  plein misère dans cette région isolée  , ils nous observaient comme s'ils vivaient dans un autre monde  .
 
La carrosse arriva à notre destination, un vieux mausolée accolé à une très vielle bâtisse, qui elle doit être là à plus d’un siècle, et un peu plus loin prés d’un puits , une autre vielle maison , celle  du gardien du lieu et de sa femme  , qui à notre arrivée  ils s’empressèrent  de nous souhaiter la bienvenue , visiblement ,ils sont en manque de visiteurs dans ce lieu perdu ,ils nous aidèrent à déposer nos bagages , Le gardien et sa femme ne nous quittèrent pas , qu’après que mes miens , ils leurs ont offert une partie de nos provisions .
 
 Nous nous installâmes dans cette vielle maison de plus d’un siècle , pas de fenêtre , seul  une sorte de trou en haut d’un  mur  , peut être pour donner un peu d’air  frais à l’intérieur de cette bâtisse , ou évacuer la fumée  d’un feu de bois , qui servait à cuisiner  à même le sol , trois blocs de pierres noircis  de traces de fumée noire , surement , ils  ont dû servir  comme support de réchaud  à bois , pour  cuisiner dans  ce coin  à l’intérieur  de cette vielle maison  , par  des visiteurs  qui ont dû séjourner  dans ce lieu , cette  fumée noire venant du bois à cuisiner , a laissée des traces de cette fumée noire le long du mur , jusqu'à ce trou d’aération situé plus haut , tout cela , ça l’atteste , quant  à mes miens , pour cuisiner  c’était l’un des anciens petits  réchauds à pétrole  utilisé à cette époque là , pour cuisiner , qui fera l’affaire  au lieu d’un feu de bois dans cette vielle bâtisse  .

Nous avons passé la journée à faire quelques visites de ce mausolée, et tout autour  de ces environs,  mais c’était dans la nuit, que les choses dans ce lieu ont mal tournée  pour nous.
 
Suite de la deuxième partie dans mon prochain post .


----------------
avatar
hocine
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent


Nombre de messages : 1310

L'étrange affaire du col de Dyatlov - Page 3 Empty Re: L'étrange affaire du col de Dyatlov

Message par hocine Lun 27 Sep - 2:49

Suite de la deuxième partie de mon récit sur cette affaire de 1954 (voir mon post précédent)
 
La journée dans ce lieu, elle était  passée sans aucun problème, mais vers la fin de l’après midi, le soleil commençait  à se faire disparaître à l’horizon, j’étais à l’extérieur , et  je ne m’aventurais pas très loin de mes miens et de cette vielle maison, l’environnement  et se silence  dans ce lieu me faisais un peu peur, j’avais un sentiment,  que je n’étais pas en sécurité, même le chien de ce lieu, qui me tenait compagnie ; il n’était  plus là, mon attention  fut attirer par deux ou trois buissons pas très  loin de moi , il m’a semblé , que ces buissons  bougeaient  anormalement  , alors qu’il n’y avait aucun souffle d’air ,  et c’était chaque fois les mêmes buissons pas les autres ! Il m’a semblé, que quelque chose de vie, se cachait là.
 
(  Dans cette désolante région , d’une large étendue à perte de vue de  buissons , ou une végétation naturelle dépourvu de tronc  , qui elle m’a semblé d’une grosseur  d’une  sorte de demi sphère , ces buissons  à l’aspect arrondie de deux à trois mètres de hauteurs  , espacées les un des autres , d’une distance  entre eux de quelques mètres .)
 
Le soir, les femmes s’occupaient à préparer le repas du soir, quant à moi, je n’étais pas tranquille, ces buissons, qui bougeaient anormalement sans aucun souffle de vent, ne me quittèrent pas l’esprit, j’avais l’impression, que quelque chose nous épiait  de là, et finalement  j’ai quitté de mon esprit cette « impression », et oublier tout ça, et puis personne ne me croira.
 
La nuit après le repas , nous prenions nos places pour dormir, vers minuit, les hurlements des loups se succèdent dans la nuit  , la porte en tôle de cette vielle bâtisse , sans serrure , elle n’était fermée , mais  bloquée de l’intérieur , que  par un tube  long de prés de deux mètres , et puis brusquement  après les hurlements de ces loups , c’était  de jets de blocs de pierres dans la nuit contre la porte en tôle de cette bâtisse , qui nous  avaient fait tous sursauter  de notre sommeil , nous étions sur le qui vive ! Les coups de pierres se poursuivent contre la porte en tôle ,  se résonnant  fortement à l’intérieur, mon père se leva, et il décida de voir de qui  est  cette « frappe » contre nous, et d’où elle vienne ? Un moment après c’était ma mère qui suivit  mon père  prés de la porte ,  je les ai suivi , en me faufilant entre eux pour voir  , malgré les recommandations de ma mère de ne pas quitter ma place , j’ai bien vu ceux qui nous jetaient  ces pierres , c’était une agression  , ils nous chercher à êtres paniqué , c’était deux silhouettes  l’une d’une personnes de grande taille avec une sorte d’un  long  bâton dans la main  , et l’autre , une silhouette d’une personne d’une taille moyenne , avec quelque chose qui tenait dans sa main comme une arme .
 
Mon père a compris , c’était une agression , et que nous devons quitter ce lieu au plus vite  , prendre que ce qui est  nécessaire et abandonner  le reste , ça occupera ces agresseurs , le temps de quitter le lieu , et de mettre une distance entre nous et ces agresseurs  , nous n’avions aucune arme , seul un couteau de cuisine  .
 
Nous marchions dans la nuit dans cette  route, par laquelle nous étions venus pour une visite, qui elle s’acheva par une fuite, mais à quelques km de là , les deux silhouettes d’agresseurs  , se montraient par le claire de lune au loin à notre poursuite , je me rappelais , que j’étais si fatiguer de cette marche , que mon père me mettais sur ces épaules pour accélérer la marche  ,  et  de là ,je tournais ma tête , et je regardais  ces agresseurs qui s’approchaient  de nous de plus en plus  , ils accéléraient  le pas eux aussi , 
 
Notre course  déboucha sur une route  ,  je me rappelle d’un grand monument   de pierre érigé  , prés de cette route , et  d’on  je ne sait en honneur de quelle guerre ce monument était érigé là ,  ces agresseurs  étaient si proche à quelques dizaines de mètres de nous  , qu’on entendez  leur voix  proférant des insultes et nous menaçaient de mort ,  et c’était là ,que  le contact avec eux , était inévitable  , nous ne pouvions plus aller plus loin , nous étions  si fatigué par cette marche forcée ,  mais un miracle allait nous venir en aide , une lumière d’un véhicule  automobile  au loin , et qui se dirigea dans notre direction  nous éclaira ,  c’était une vielle camionnette ,  elle s’arrêta nette  prés de nous  , nos poursuivants  reculèrent en arrière  , ils finirent même de prendre leur distance plus loin de nous .
 
Cette  camionnette était  conduite par un chauffeur espagnole  (cette personne était de la colonie espagnole  dans le pays , rescapé de la guerre civile espagnol de 1936 )   et qui a reconnu mon père  et qui  l’appela par son nom  , et surpris de le voir en pleine nuit dans cette route  avec de la famille , mon père lui expliqua en espagnol  notre mésaventure , les agresseurs qui nous on poursuivis , se sont repliés plus loin  , le chauffeur nous a aidé  de nous faire tous monter dans cette camionnette  , et nous avons pris le chemin de notre maison .
 
Sans l’arrivée de ce  chauffeur, l’issue de cette affaire aurait été tragique pour nous  dans cette nuit là.
avatar
hocine
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent


Nombre de messages : 1310

L'étrange affaire du col de Dyatlov - Page 3 Empty Re: L'étrange affaire du col de Dyatlov

Message par hocine Ven 8 Oct - 23:51

j'ai effacé un doublon .

Contenu sponsorisé


L'étrange affaire du col de Dyatlov - Page 3 Empty Re: L'étrange affaire du col de Dyatlov

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 7 Aoû - 18:10