Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

Derniers sujets

» Un(e) orb met en fuite un renard
Hier à 22:03 par Franck1973

» Virgin Galactic
Hier à 20:45 par casseron

» ON N'ARRETE PAS LE TEMPS
Hier à 17:25 par casseron

» COMPRENNE QUI POURRA
Hier à 16:36 par casseron

» La fameuse question existentielle ...
Dim 16 Déc - 20:20 par casseron

» Après la Chine ... Israël !
Dim 16 Déc - 19:26 par Charlie

» La Chine envoie un rover sur la face cachée de la Lune
Ven 14 Déc - 0:10 par anoy

» PENURIE DE LANTERNES
Jeu 13 Déc - 22:31 par Franck1973

» Deux vidéos qui m'interpellent
Jeu 13 Déc - 18:35 par Mulder26

» Roswell vu par un non ufologue
Jeu 13 Déc - 18:33 par Mulder26

Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Un docteur fou

Partagez
avatar
Schattenjäger
Webmaster
Webmaster

Nombre de messages : 32152

Un docteur fou

Message par Schattenjäger le Lun 8 Déc - 14:01

LE CHÂTEAU DES SUPPLICES

Les enquêteurs découvrent que, dans tout le bâtiment, il n’existe pas une pièce sans une trappe ou une porte secrète, des escaliers ou des passages dissimulés dans l’épaisseur des murs. D’autres couloirs secrets courent derrière les murs, avec des trous cachés derrière des miroirs spéciaux, à travers lesquels il est possible d’observer ce qui se passe dans les chambres. Des lames de parquet recouvrent des contacts électriques branchés à un tableau indicateur installé dans le bureau de Holmes. Personne ne peut se déplacer dans l’hôtel sans qu’il en soit informé. Il y a des chambres sans fenêtres, d’autres dont les murs sont couverts d’amiante. Dans le bureau de Holmes, les détectives trouvent des manettes commandant des robinets de gaz dans un certain nombre de chambres. Le docteur peut donc, tout en restant confortablement assis dans son bureau, asphyxier à volonté ceux qu’il veut faire disparaître, ou faire perdre connaissance aux femmes qu’il désire avoir à sa merci. Un gros monte-charge et deux chutes à déchets descendent directement des étages supérieurs au sous-sol. Holmes peut tuer quelqu’un en n’importe quel endroit de son château, puis expédier le cadavre au sous-sol sans aucun problème.

Dans la cave, on découvre une table de dissection, une imposante batterie d’instruments chirurgicaux et un four crématoire assez grand pour incinérer un cadavre entier. Tout près, une grande cuve pleine d’acide sulfurique, au fond de laquelle un certain nombre de restes humains achèvent de se dissoudre. Creusant dans la terre du deuxième sous-sol, les policiers trouvent trois grandes fosses contenant des débris humains qu’il est impossible d’identifier et même de séparer. Les cadavres ont été ensevelis dans de la chaux vive et forment une masse inextricable. Mais c’est dans les caves adjacentes qu’ils font les découvertes les plus hallucinantes. Dans l’une se trouve un énorme tas de vêtements et de sous-vêtements féminins ensanglantés, entremêlés de boucles de cheveux. D’étranges instruments de torture sont aussi trouvés dans les caves du « Château des supplices ».

Decouvrez l'enquete ici :
http://mysteres.du.monde.online.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=48&catid=38&Itemid=85
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: Un docteur fou

Message par alpacks le Mar 9 Déc - 2:38

j'adore sur le site qui relaie la totalité de l'affaire :


"L’hôtel est construit par plusieurs équipes d’ouvriers et pour cause : chaque fois que l’une d’elles réclame son salaire, Holmes la renvoie et en embauche une nouvelle. Ainsi, il n’a presque personne à payer. De plus, aucun ouvrier ne connaît entièrement le plan de l’hôtel et les matériaux sont livrés par plus d’une douzaine de marchands."





on peut déja voir que la fin du 19 ème est bien celle ou on décris hugo zola ect le drame de la servilité au travail ... meme si c'est aux USA !



bon sinon, ben dis donc, y a de quoi en faire un thriller dément et sanglant bijou du cinéma de cette histoire !



vite une adaptation !!!
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 19 Déc - 17:08