Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Le Mégalodon

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30654

Le Mégalodon

Message par Schattenjäger le Ven 6 Nov - 13:39

[


Le mégalodon (Carcharodon megalodon puis Procarcharodon megalodon puis Carcharocles megalodon et maintenant Megaselachus megalodon) — Carcharodon signifiant « dents aiguisées » et megalodon « aux grandes dents » — était un requin, qui peuplait les océans il y a 16 millions d'années, et qui s'est éteint il y a 1,6 million d'années. Il est considéré comme étant le plus redoutable poisson superprédateur de tous les temps.

Physiologie

Le mégalodon est principalement connu grâce aux dents et vertèbres fossilisées que l'on a retrouvées. Il s'agit, au même titre que les requins modernes, d'un poisson cartilagineux, c’est-à-dire dont le squelette est constitué de cartilage et non pas d'os, ce qui explique pourquoi peu de squelettes fossilisés ont été retrouvés. Cependant, les grandes dents du megalodon ont traversé les âges, et s'avèrent similaires en de nombreux points à celles du grand requin blanc. Elles mesuraient jusqu'à plus de 21 centimètres pour les plus longues.

De récentes études ont suggéré que le mégalodon était un proche parent du Grand Requin Blanc actuel, cependant, un nombre croissant de chercheurs conteste cette proche parenté, et voit dans les similarités dentaires le fruit d'une évolution convergente. Néanmoins, ce sont des extrapolations entre la taille des dents de mégalodon et celles de requins modernes qui ont permis d'évaluer les caractéristiques de ce superprédateur.

Les études les plus poussées de cette créature ont permis d'estimer sa taille maximale entre 12 et 16 m (des reconstructions antérieures allant jusqu'à 30 m sont aujourd'hui considérées comme exagérées). À partir de la taille de ce requin, sa masse maximale a été établie à environ 60 tonnes, mais sa masse moyenne est d'environ 48 tonnes. Avec un ratio masse/métabolisme similaire à celui du Grand requin blanc, un grand mégalodon aurait eu besoin de manger environ un cinquantième de sa masse en nourriture par jour. Eu égard à la chaîne alimentaire existant à son époque, le régime alimentaire du mégalodon devait se constituer principalement de baleines, de gros poissons, et de pinnipèdes et de siréniens.

Classification taxonomique

Il existe des désaccords sur la manière dont le mégalodon devrait être classé en taxonomie :
* la vision ancienne (qui a la préférence des biologistes marins) est que le mégalodon devrait être classé dans le genre Carcharodon, avec le Grand requin blanc, ce qui a été à l'origine d'un débat sur le fait que le mégalodon soit un ancêtre direct du Grand requin blanc ou alors que les deux espèces partagent un ancêtre commun.
* vers 1995, un nouveau genre, Carcharocles, a été proposé pour classer le mégalodon. Cette approche, qui a la préférence de nombreux paléontologues, considère que le mégalodon a pour ancêtres le requin-taupe géant (Otodus obliquus), ayant existé à l'Éocène, ainsi que l'ancêtre du Grand requin blanc, non pas le mégalodon, mais le requin mako à grandes dents (Isurus hastalis).
Neanmois, le megalodon est classé officiellement dans le genre Carcharodon.

Extinction

Eu égard au fait qu'il se nourrissait principalement de baleines, une théorie considère que le Carcharodon megalodon se serait éteint lorsque les mers polaires, en se refroidissant, devinrent trop froides pour les requins et un refuge estival pour les baleines.
D'autres explications, plus simples, suggèrent que n'importe quelle perturbation prolongée de la chaîne alimentaire est à même d'éradiquer un prédateur ayant de tels besoins métaboliques.

Extrapolations cryptozoologiques

La morphologie du Grand requin blanc est en effet celle qui s'apparente le mieux à celle du mégalodon selon les chercheurs, bien que ces deux spécimens n'aient pas de parenté biologique effective. Par extrapolation, on peut donc estimer la taille des seconds en examinant les dents fossiles qui ont été trouvées. Encore faut-il préciser que le squelette de ces "poissons" est constitué de cartilage. Ainsi, les mâchoires de mégalodon sont introuvables; celles dont on dispose sont des reconstitutions établies à partir des dents retrouvées, qui elles, traversent le temps. On sait que la taille des Grands requins blancs est très variable selon l'individu considéré, son sexe et son âge. Elle varie de 3 m pour les plus petits, à 8 m pour les plus grands. La taille de leurs dents varie de 3 à 6 cm. On peut raisonnablement estimer la taille moyenne d'un requin blanc à environ 5 m et la taille moyenne d'une de leurs multiples dents à 4 cm. En ce qui concerne les dents fossiles du mégalodon, leur taille varie de 9 cm à 21 cm (la plus grande répertoriée officiellement), soit un peu plus de trois fois celles du requin blanc. On peut avancer par analogie que la taille adulte du mégalodon devait se situer entre 9 m pour les plus petits et à peu près 25 m pour les plus grands.

Le mythe d'une survie de l'espèce

Quelques cryptozoologistes ont suggéré que le requin aurait bien pu disparaître plus récemment, voire être encore vivant. Alors qu'il est censé s'être éteint il y a 1,6 million d'années, des dents vieilles de seulement 14 000 ans ou même 10 000 ans voire 5 000 ans auraient été retrouvées et non fossilisées.Ces éléments ne sont défendus que sur Internet. Aucune référence sérieuse ne vient étayer ces propos.
Les éléments suivants sont avancés comme autant de preuves :
* À la fin du XIXe siècle, le navire océanographique Challenger découvrit au fond du Pacifique des dents actuelles de requin blanc mais longues de 12,5 cm, ce qui est nettement supérieur aux 7,5 cm en moyenne chez les requins blancs que nous connaissons.[réf. souhaitée]
* En mars 1954, le Rachel Cohen, un cotre australien, venait d'être mis en cale sèche. Le navire avait l’arbre d’hélice faussé. Alors que la mer était très agitée, au large de Timor (Indonésie), un choc violent s’était produit. Les ouvriers retirèrent 17 dents de 8 cm de base et d’environ 10 cm de longueur du collet à la pointe. Le demi-cercle décrit par l`implantation des dents atteignait près de 2 m de diamètre[réf. souhaitée].
* On aurait retrouvé une vertèbre d'une soixantaine de centimètres de diamètre et datant de 20 000 ans (datation au carbone 14) lors de fouilles archéologiques au Mée-sur-Seine, France[réf. nécessaire].
* Des dents de mégalodon vieilles d`environ 5 000 ans ont été trouvées au large de la côte Victoria il y a quelques années.L'existence de représentants du mégalodon relève pour le moment du mythe. Cependant une large majorité du volume des océans n'ayant pas été exploré, il est tout à fait possible que l'on découvre durant les années à venir des spécimens de requin d'une taille similaire au Mégalodon.
En Nouvelle-Calédonie, un certain nombre de dents ont été découvertes en draguant les fonds, mais toutes étaient fossilisées, contrairement à certaines rumeurs circulant sur internet

Johnny Guoyot
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 8613

Re: Le Mégalodon

Message par Johnny Guoyot le Lun 6 Sep - 14:49

Effectivement, les rumeurs courant quant aux découvertes de dents récentes de mégalodons sont fausses, ces quenottes étant des fossiles...
Megalodons ou pas, les observations de requins géants sont réelles. Mis à part les requins pélerins ou baleines, inoffensifs, on peut relever effectivement le cas du Rachel Cohen, montrant une machoire d'un diametre peu commun. A l'époque, en 1954, la taille de l'animal avait été estimée à 24m! De nos jours, on connait mieux les proportions des requins et cette taille devrait plutot être réduite de moitié.

Le biologiste marin australien David George Stead a mentionné plusieurs observations de requins blancs de grande taille dans les eaux australiennes et a écrit: "En mai 1939, au cours de discussions dans la presse de Sydney au sujet de la taille des requins, le capitaine J. S. Elkington du Queensland m'écrivit pour me parler d'une observation qu'il fit en 1894 d'un grand requin au large de Townsville Breakwater. (Je puis mentionner que le capitaine Elkington a passé une partie considérable de sa vie au service de la mer, et a toujours été un observateur avisé de la nature.) Il disait que pendant que la chaloupe de 35 pieds [10,5 m] dans laquelle il était se trouvait à l'arrêt durant une demi-heure, ce requin resta à dix pieds [3 m] de la chaloupe, lui donnant l'ample occasion de l'observer. "Ce n'était pas un requin pèlerin, écrivait-il, mais un vrai de type blanc ou jaunâtre, qui se projetait de quelques pieds au moins au-delà de chaque côté de la chaloupe. Cet observateur connaissait le requin pèlerin et il était sûr que celui qu'il avait vu était le grand requin blanc."



Plus récent, relayé par le site réunionnais Zinfos974.com le 12/01/2010:

"Un homme d'origine zimbabwéenne a été dévoré par un requin géant, cet après-midi à Fish Hoek plage sur la côte de la baie du Cap False, dans la région du Cap.

Un résidant de Fish Hoek a décrit comment les mâchoires d'un requin "géant" se sont attaquées à un nageur à quelques mètres d'autres baigneurs : "Nous avons juste vu qu'un requin gigantesque a mangé ce qui ressemblait à une personne devant notre maison... Ce requin était énorme. Comme le dinosaure, énorme," a posté Gregg Coppen, un témoin, sur son compte Twitter.

D'autres témoins se sont ensuite manifestés, notamment un groupe d'hommes nageant à proximité de la victime : "Nous nagions à seulement environ 15 mètres de l'homme. Nous avions de l'eau jusqu'à la poitrine, mais là où il était, c'était un peu plus profond. Nous avons vu des gens sur la passerelle qui agitaient des serviettes dans notre direction, puis nous avons regardé plus loin en mer et j'ai vu ce qui ressemblait à du sang, et la jambe d'un homme monter".

"Je flottais et je pensais que les gens nous saluaient de la main et plaisantaient, mais ensuite je me suis retourné et j'ai vu un aileron et du sang", raconte son ami.

Un autre homme sur le rivage dit avoir vu "plusieurs morceaux de poisson" qui pourraient être en fait les morceaux d'un seul très grand requin sortant de l'eau, puis avoir vu un nageur poussé hors de la mer.

"J'ai sauté, agité mon chapeau et crié aux nageurs de sortir de l'eau. Je ne veux plus jamais voir ça. Je vais le chasser de mon esprit", dit-il.

"Nous avons vu le requin revenir deux fois" affirme pour sa part un Anglais qui se trouvait également à proximité. "Il avait le corps de l'homme dans sa bouche, et ses bras en l'air. Et la mer était pleine de sang".

Enfin, un dernier témoin affirme que le requin "était aussi grand qu'un minibus". "J'ai vu une ombre géante positionnée à proximité de quelque chose de coloré. Ensuite, il est sorti de l'eau et a pris cette forme colorée et est parti avec. On a vu ses mâchoires se resserrer sur la chose qui s'est avérée être une personne", conclut ce témoin.

Le corps du nageur, un Zimbabwéen de 37 ans vivant au Congo et en vacances en Afrique du Sud pour un mois, n'a toujours pas été retrouvé.

Les recherches ont été abandonnées à la tombée de la nuit car les plongeurs et les sauveteurs de la police et de la National Sea Rescue Institute ont préféré cesser les plongées, l'eau étant devenue trop sombre."





Si l'on peut douter de la survie du mégalodon, il est très probable qu'il existe des specimens de requins blancs d'une taille inhabituelle.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 12 Déc - 18:50