Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Quatre exorcistes jugés pour séquestration et torture dans l'Essonne

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Quatre exorcistes jugés pour séquestration et torture dans l'Essonne

Message par Apollyôn le Mar 8 Oct - 14:02

Lorsqu'elle a été retrouvée par la police dans un appartement de la cité de la Grande Borne à Grigny en mai 2011, Antoinette gisait ligotée dans la position du Christ en croix sur un matelas posé à même le sol. Elle venait de passer sept jours sans rien manger ni boire, si ce n'est un mélange d'huile et d'eau. La jeune fille, alors âgée de 19 ans, avait visiblement été frappée et scarifiée. Ses bourreaux prétendaient la "libérer du diable".
Soupçonnés d'avoir séquestré et torturé Antoinette pour l'exorciser, ils sont quatre à comparaître depuis lundi 7 octobre devant la cour d'assises de l'Essonne pour "arrestation, enlèvement et séquestration avec actes de torture ou de barbarie". Tous encourent la prison à perpétuité.

Eric Deron, l'initiateur présumé des sévices, était le compagnon de la jeune victime camerounaise à l'époque des faits. Avec la mère de M. Deron, Lise-Michelle Babin, ainsi que Philippe Grego et Lionel Fremor, originaires des Antilles, le couple vivait depuis plusieurs mois en autarcie dans le même appartement, transformé en salle de prière.

Les quatre accusés, qui nient toute forme de violence, se réclament de l'Eglise adventiste du 7e jour, un mouvement évangélique qui compte de nombreux adeptes aux Antilles. Ils ont toujours revendiqué la sincérité et le bien-fondé de l'exorcisme : Antoinette leur aurait donné son accord pour un désenvoûtement, ses blessures seraient le fait du Malin.

"Les voisins avaient entendu la jeune femme crier, puis gémir, de plus en plus faiblement, tout au long de son calvaire. Ils racontent aussi que, plusieurs fois, dans les semaines précédentes, la mère d'Antoinette était venue frapper à la porte, implorant qu'on laisse sa fille sortir. (...) C'est son père qui parvint finalement à la libérer, après s'être déplacé depuis le Cameroun", indique Le Parisien.

La victime "était très amoureuse d'Eric. Ils partageaient tous de fortes convictions religieuses, une étude poussée des textes bibliques et un engagement, notamment auprès des sans-abri ", a expliqué l'avocate du jeune homme au journal. Le procès, qui s'est ouvert lundi avec l'examen de la personnalité de Lionel Fremor, 29 ans, doit s'achever vendredi.
source : http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/10/07/quatre-exorcistes-juges-pour-sequestration-et-torture-dans-l-essonne_3491397_3224.html


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 24 Nov - 6:34