Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Quatre Européens qui se préparent en Russie à une expérience d'isolement de 520 jours pour simuler un vol vers Mars

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Quatre Européens qui se préparent en Russie à une expérience d'isolement de 520 jours pour simuler un vol vers Mars

Message par Robot U&P le Dim 28 Mar - 17:46

NOORDWIJK - Quatre Européens qui se préparent en Russie à une expérience d'isolement de 520 jours pour simuler un vol vers Mars ont détaillé avec enthousiasme leur mission lundi à Noordwijk (Pays-Bas), lors d'une présentation à la presse.


Les quatre Européens sélectionnés, au centre de recherche de l'ESA, le 22 mars 2010

Deux Français, Romain Charles et Arc'hanmael Gaillard, le Belge Jerome Clevers et l'Italo-Colombien Diego Urbina s'entraînent depuis fin février à la Cité des étoiles, près de Moscou pour se préparer, comme de vrais astronautes, aux conditions d'un séjour dans l'espace.

Ils ne quitteront pourtant pas la Terre pour la planète rouge, mais deux d'entre eux seront choisis à l'issue de leur entraînement de trois mois pour mimer une telle expédition, en s'isolant avec trois Russes et un Chinois dans un ensemble de trois conteneurs de l'Institut russe pour les problèmes biomédicaux (IBMP), dans la banlieue de Moscou.

Les communications orales avec le monde extérieur ne seront possibles que durant les premiers mois. Ensuite, il faudra 20 minutes pour faire parvenir des messages écrits à "la Terre".

L'expérience est destinée essentiellement à tester les effets psychologiques et physiologiques d'un long confinement, notamment sur le stress, la régulation hormonale, l'immunité, la qualité du sommeil et l'humeur au sein des membres de l'équipage.


Le Français Arc'hanmael Gaillard, le 11 décembre 2008 à Paris

"Lorsque les premiers humains poseront le pied sur Mars je dirai que j'y ai contribué. Et on nous donne des super-combinaisons spatiales, ce qui est sympa aussi", a déclaré Diego Urbina, l'un des quatre candidats présents sur le site de Noordwijk (Pays-Bas) de l'Agence spatiale européenne (ESA).

L'Italo-Colombien, ingénieur de formation comme ses trois collègues européens, est âgé de 26 ans et a déjà participé à une simulation de voyage vers Mars d'une durée de 15 jours aux Etats-Unis.

"Cette expérience peut aider l'humanité à faire un pas en avant", a estimé de son côté le participant belge, M. Clevers, qui emmènera à "bord" une reproduction du "Manneken Piss" pour "éteindre un incendie au cas où", a-t-il plaisanté.

"J'ai passé beaucoup de temps avec ma copine pour lui expliquer le projet, et finalement nous sommes tombés d'accord", a expliqué le Français Romain Charles, originaire de Saint-Malo, en Bretagne.

"Depuis que je suis petit, j'ai toujours rêvé d'exploration spatiale. J'ai échoué au recrutement des astronautes de l'Esa, alors je me suis présenté pour Mars 500 et j'ai franchi toutes les étapes de sélection", précise ce responsable du contrôle qualité chez Sotira qui teste des éléments de moteur d'automobiles pour McLaren ou Aston Martin.

Arc'hanmael Gaillard, l'autre candidat français âgé de 34 ans, avait déjà été présélectionné l'an dernier pour l'expérience Mars 105, d'une durée légèrement supérieure à trois mois, à laquelle avaient participé dans des conditions similaires quatre Russes, un Français et un Allemand.

S'il est choisi, il emmènera essentiellement à bord son ordinateur portable après avoir téléchargé beaucoup de livres, a-t-il indiqué. Si les e-mails seront leur seul lien avec le monde extérieur, impossible pour autant d'utiliser internet pour télécharger des photos ou des vidéos.

Les journées à bord de l'ensemble de trois conteneurs hermétiquement clos seront loin d'être oisives, mais rythmées par des tâches précises assignées à chaque membre d'équipage par un centre un contrôle.

Aucune femme n'a été sélectionnée car leur présence à bord aurait compliqué la réalisation de la mission, a expliqué Martin Zell, de la direction des vols habités de l'Esa.
"Les femmes ont cette faculté d'inscrire un sourire sur votre visage. Cela va nous manquer", a regretté M. Urbina.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 17:08