Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

L'étrange secret de redoutables poissons préhistoriques enfin dévoilé

Partagez
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

L'étrange secret de redoutables poissons préhistoriques enfin dévoilé

Message par Macha le Dim 3 Mar - 13:29



Des paléontologues américains viennent de parvenir à expliquer comment fonctionnaient les dents en spirale des hélicoprions, des poissons cartilagineux proches des requins qui peuplaient les océans il y a 270 millions d'années.

Les hélicoprions étaient des poissons cartilagineux qui peuplaient les océans il y a plus de 270 millions d’années et dont la taille pouvait atteindre 10 mètres de long. Or, si leur aspect a été décrit comme très proche de certains requins actuels, un détail de leur anatomie intriguait particulièrement la communauté scientifique depuis des dizaines d'années : une mâchoire dotée d'une sorte de scie circulaire !

Cette structure mystérieuse est d’ailleurs le seul élément à être parvenu jusqu’à nous puisque le reste de son corps était fait de cartilage, un matériau qui ne résiste pas très bien au temps. Certains scientifiques ont ainsi pu émettre l’hypothèse que cette structure circulaire servait de défense ou encore qu'elle se trouvait sur son dos. Pour tirer cette affaire au clair, le Dr Leif Tapanila et ses collègues de l'Université d'État de l'Idaho ont étudié de près la collection de fossiles de l'espèce regroupée au musée d'histoire naturelle de l'université.

Une "spirale de dents à la place de la langue"

Cette collection regroupe une centaine d'ossements fossilisés, ce qui fait d’elle la plus complète au monde. Ils ont principalement basé leurs travaux sur un fossile de 23 cm qui comprenait 117 dents et ont utilisé la tomodensitométrie afin de modéliser en 3D la bouche de l'hélicoprion. Comme l'explique l'étude publiée dans la revue Biology Letters, la première surprise des scientifiques a été de constater que la bête ressemblait en fait davantage aux chimères, des poissons cartilagineux vivant dans les abysses, qu'aux requins actuels.

Mais ce n'est pas tout, les images obtenues ont également fourni un meilleure aperçu de la dentition de l'hélicoprion. Elle ont clairement montré les mâchoires supérieures et inférieures, de même que la spirale de dents, celle-ci étant liée à la mâchoire inférieure, au fond de la bouche. "Pour la première fois, nous avons été capables de voir très clairement comme cette spirale de dents était reliée à la mâchoire. Imaginez... C'est comme si vous aviez une spirale de dents à la place de la langue !", s’est exclamé Leif Tapanila cité par BBC Nature.

Toutefois, il semble que les hélicoprions ne se servaient pas de tout leur arsenal : apparemment une douzaine de dents seulement servaient à mordre tandis que les autres dents situées à l'intérieur ne servaient plus et étaient en quelque sorte des dents de lait, comme celles que nous avons enfant. Ainsi, contrairement au requin dont les dents tombent et sont remplacées constamment, l'hélicoprion conservait ses dents de façon permanente, estime l’étude.

Un redoutable mangeur de calamars

"Lorsque la bouche se fermait, les dents pivotaient vers l'arrière... elles tailladaient alors la viande dans laquelle elle mordait", a ajouté le Dr Tapanila. "Les dents elles-mêmes sont très étroites : bien longues, pointues, des dents triangulaires avec des dentelures comme un couteau à steak. [...] Cela faisait une très belle découpe propre", a t-il encore précisé à BBC Nature. Mais si ces détails permettent de mieux connaitre l'anatomie de ces poissons, ils donnent également des informations sur ce qu'ils mangeaient.

"Si cet animal mangeait d'autres animaux qui étaient très durs ou avaient un blindage solide ou une carapace dense, on s'attendrait à davantage de dommages sur les dents. Ceci nous conduit à croire que notre animal mangeait probablement des choses molles, souples comme des calamars. C'était probablement un mangeur de seiches ou de leurs cousins qui nageaient dans l'océan à la même époque", a encore indiqué le scientifique. Enfin, au vu des caractéristiques des fossiles, les chercheurs ont déterminé que le spécimen mesurait probablement 7,6 mètres de long.

(crédits photo : Ray Troll)

Source : http://www.maxisciences.com/requin/l-039-etrange-secret-de-redoutables-poissons-prehistoriques-enfin-devoile_art28770.html
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct - 13:03