Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Les fermes gauloises de Kervouyec, à Quimper

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Les fermes gauloises de Kervouyec, à Quimper

Message par Apollyôn le Jeu 22 Mar - 22:22

Deux sites gaulois remarquablement bien conservés ont été mis au jour au nord de Quimper, avant l’aménagement d’une zone commerciale. La fouille, réalisée sur deux zones d’une superficie totale de 3,5 hectares, pendant 6 mois, permet d’envisager l’existence de deux exploitations agricoles.



Sur la zone située à l’est de la future zac, les archéologues ont mis en évidence des traces d’occupation humaine denses et très bien conservées, datées pour les plus anciennes d’environ 200 ans avant notre ère (second âge du Fer). Ils ont notamment dégagé, dans deux petites cuvettes, les restes de murs parementés. Ces vestiges sont inhabituels pour l’époque, les traces d’habitat se limitant en général à l’empreinte de trous de poteau marquant l’ossature des bâtiments. Ces murs, associés à des traces de poteau, délimitent deux espaces dans chacun desquels étaient vraisemblablement situés un bâtiment d’habitation et une cour empierrée. Le caractère domestique de ces bâtiments est attesté par le mobilier : céramique de cuisson et de service, amphore et meules rotatives. Des séries de petits enclos limités par des fossés ont été identifiées, contrastants avec les grands enclos habituellement rencontrés pour cette période.Original par ses techniques de construction et son organisation, ce site gaulois, riche en vestiges, est complexe. Sa situation dans une cuvette a favorisé, grâce à la succession des niveaux de remblai superposés, l’identification des phases d’aménagements, de remaniements et de destructions. Chaque séquence d’occupation a pu être documentée chronologiquement grâce au mobilier céramique. L’occupation s’étage du IIe siècle avant notre ère jusqu’à l’abandon définitif, environ deux siècles plus tard, à la transition avec l’époque gallo-romaine.En dépit de ses particularités, ce site peut être interprété comme le centre d’une exploitation agricole occupée simultanément par deux familles. L’étude des données recueillies permettra aux archéologues de tester ces hypothèses et de mieux comprendre ce site gaulois atypique.



Dans la zone fouillée plus à l’ouest de la future zac, les vestiges un peu plus anciens datent de la fin du premier âge de Fer (environ 500 ans avant notre ère). Le plan complet d’un enclos, d’une superficie de 7 000 m2, délimité par des fossés concentriques bordés de palissades a été découvert. Ces fossés marquaient les limites d’un espace central de 1 600 m2 occupé par un habitat. Une entrée aménagée au sud-ouest permettait d’accéder directement à cet espace depuis l’extérieur. Cette zone semble constituer le cœur d’une exploitation agricole. À l’intérieur, de vastes aménagements ont été dégagés, notamment une excavation de 30 m2 et 2,10 m de profondeur, qui évoque une cave. Un vase complet y a été découvert. Cette cave n’était pas visible depuis l’extérieur : elle était masquée par un remblai de terre soutenu par une sorte de plancher qui en constituait le plafond. L’accès se faisait par une rampe située à l’une de ses extrémités et dont les traces ont été mises en évidence. Malgré sa modestie, le lot de céramique domestique est très homogène, ce qui est peu courant dans le contexte armoricain. Cette homogénéité atteste par ailleurs que ce site, vraisemblablement abandonné avant La Tène ancienne, offre l’image inédite d’une exploitation agricole en activité durant le Hallstatt (-850 à -450).

source : http://www.inrap.fr/archeologie-preventive/Actualites/Actualites-des-decouvertes/Les-dernieres-decouvertes/2012/p-14374-Les-fermes-gauloises-de-Kervouyec-a-Quimper.htm


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8265

Re: Les fermes gauloises de Kervouyec, à Quimper

Message par casseron le Dim 25 Mar - 20:07

Je viens de retrouver le livre de l'Histoire de France" qui appartint à ma mère dans les années 1925. Je me ferai un plaisir d'en recopier des extraits qui montrent à quelles années-lumières on était des découvertes actuelles. Et c'était "scientifique" si l'on peut dire, et absolument incontestable.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Les fermes gauloises de Kervouyec, à Quimper

Message par Apollyôn le Dim 25 Mar - 20:44

Pas besoin de remonter à 1925 pour ça... je possède des livres vieux de 20 ans qui présentent les mêmes défauts. D'un côté c'est rassurant de constater que les choses ne restent pas figées, que les connaissances évoluent et que même l'intelligenstia s'en rend compte.


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 21 Fév - 18:08