Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

découverte d’un mystérieux cimetière datant de l’ère des vikings

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

découverte d’un mystérieux cimetière datant de l’ère des vikings

Message par Apollyôn le Mer 21 Déc - 2:13

De mystérieuses sépultures datant de l’ère des Vikings ont été découvertes dans une zone d’excavation archéologique, au cœur de la Pologne.
Le petit village de Bodzia, situé au centre de la Pologne réserve encore bien des surprises. Le site, réputé pour l’abondance des vestiges qu’il recèle, a fait ces dernières années l’objet de vastes fouilles. Il faut toutefois attendre la construction d’une autoroute à près de 150 kilomètres de la zone pour que soit révéler le plus spectaculaire : un cimetière datant de la fin du 10ème siècle et début du 11ème. Une grande émotion pour l’équipe d’archéologues de l'Académie polonaise des sciences en charge de l’investigation.

"Les meilleures découvertes ne sont pas planifiées. Entre diverses choses, nous avons découvert ce cimetière merveilleux" souligne au National Geographic, Andrzej Buko, directeur du projet. Ses travaux d’étude, publiés dans la dernière édition du journal Antiquity, identifient les sépultures comme celles d’un mystérieux peuple de migrants. Ceux-ci proviendraient essentiellement de la Scandinavie et auraient un lien avec les Vikings comme en témoigne l’orientation de certains corps retrouvés, preuve d’un rite post-mortem spécifique de ces populations.

Un véritable trésor funéraire

Les descriptions effectuées par les chercheurs recensent grand nombre de tombes renfermant squelettes et objets funéraires dignes d’un remarquable trésor. Armes, bijoux, pierres précieuses, pièces de monnaies, amulettes en argent, et encore bien d’autres ont été répertoriés. "Ces accessoires ont été déposé dans les tombes des défunts afin que ceux-ci puissent les utiliser dans l’au-delà" souligne Andrzej Buko.





Tous les corps ont été enterrés dans des boîtes rectangulaires en bois dont l’intérieur a été tapissé de tissu et été renforcé par des charnières en fer. Au total, les restes de 14 hommes, 21 femmes et 14 enfants ont été documentés lors de l'excavation. L'âge moyen des corps lors de leurs enterrements a été estimé de 22 à 35 ans, pour les femmes et de 35 à 55 ans pour les hommes.

Parmi les squelettes retrouvés, les archéologues ont été particulièrement intrigué par celui d’un jeune homme. Une épée, retrouvée dans sa sépulture laisse à penser que celui-ci était un guerrier. Sa mâchoire facturée, ainsi que son crâne sauvagement lacéré témoigne d’une mort violente alors que celui-ci était à peine âgé d’une vingtaine d’années.




source : http://www.maxisciences.com/cimeti%E8re/pologne-decouverte-d-un-mysterieux-cimetiere-datant-de-l-ere-des-vikings_art19772.html

photos : http://www.maxisciences.com/cimeti%e8re/de-mysterieuses-sepultures-decouvertes-en-pologne_art19776.html


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: découverte d’un mystérieux cimetière datant de l’ère des vikings

Message par Apollyôn le Lun 30 Jan - 4:20

L'épée au côté, un jeune guerrier (à gauche) est l'une des découvertes datée de mille ans et retrouvée dans un cimetière en Pologne, révèle une nouvelle étude. Le cimetière contient non seulement un trésor d'objets précieux, mais aussi des indices de sacrifice humain et plusieurs dizaines de tombes d'un peuple mystérieux ayant des liens à la fois avec les Vikings et avec les dirigeants des États fondateurs de l'Europe de l'Est.
Les chercheurs sont particulièrement intrigués par le jeune guerrier, qui est décédé d'une mort violente dans sa vingtième année. La mâchoire de l'homme est fracturée, son crâne lacéré de marques de coupures. L'épée fournit une preuve supplémentaire d'une vie martiale.

Les objets dans la tombe du guerrier suggère qu'il avait des liens avec l'un des premiers monarques de la région slave, a déclaré le chef de projet Andrzej Buko, directeur de l'Institut d'Archéologie et d'Ethnologie à l'Académie polonaise des Sciences.

Mais l'orientation nord-sud du corps de l'homme est une coutume scandinave. Les tombes slaves étaient orientées est-ouest, explique A. Buko.

Enterrée juste en dessous du jeune guerrier, probablement en même temps, poursuit A. Buko, se trouve une femme d'à peine vingt ans également qui a connu une fin violente similaire. Bien que les preuves soient rares, A. Buko présume qu'elle a été tuée pour être enterrée avec l'homme, «parce qu'il est très difficile de supposer qu'elle soit morte au même instant que le guerrier."

A coté du guerrier, il y a une deuxième femme (à droite), également âgée d'à peine vingt ans. Le moment de sa mort est incertaine.

Les archéologues sont tombés par hasard sur le cimetière, qui date de la fin du Xème siècle et du début du XIème siècle, après l'examen d'un chantier de route près du village de Bodzia, approximativement à 150 kilomètres au nord-ouest de Varsovie. La découverte est annoncée dans la publication de ce mois du journal de l'Antiquité.

"Les meilleures découvertes ne sont jamais planifiées, et là, c'est donc le cas," nous dit A. Buko. "Entre autres choses, nous avons découvert ce cimetière merveilleux."



Les contours foncés dans le sol révèlent la présence de "clôtures de la mort", des palissades en bois qui chacune entourait de une à trois tombes. Ces structures sont si rares que "nous n'avons rien de comparable - sauf des clôtures des VIème et VIIème siècles en Grande-Bretagne", dit A. Buko. Alors que les clôtures polonaises de l'époque ont été fixés aux coins, les britanniques ne l'étaient pas, et elles étaient plus faibles en raison de cela.

Les tombes elles-mêmes sont spacieuces, dans le style scandinave, contrairement à la faible profondeur et à l'étroitesse de la fosse des tombes de l'époque en Europe de l'Est. Les corps étaient enfermés dans des cercueils en bois ornés de tissu et renforcés de garnitures de fer. Le parallèle le plus proche peut être établi avec des cercueils du IXème et Xème siècle en Moravie, dans ce qui est aujourd'hui la République tchèque.



Un oiseau royal, peut-être un aigle, déploie ses ailes sur ce kaptorga en argent, ou amulette-réceptacle trouvé dans le cimetière vieux de plusieurs siècles. L'emblème, qui ne ressemble à rien de déjà vu, pourrait être un motif de la famille ou simplement une décoration, mais pour l'instant sa signification est un mystère, a déclaré le chef de projet A. Buko, qui a analysé la découverte avec la responsable des fouilles Iwona Sobkowiak-Tabaka.

Un kaptorga similaire a été trouvé dans une seconde tombe. Dans le Pologne des Xème et XIème siècle, les amulettes, généralement en argent, servaient de porte-bonheur pour les païens comme pour les chrétiens. Des Kaptorgas contenant des morceaux de plantes, y compris du cannabis, ont également été trouvés. Selon A. Buko, les objets tels que celui-ci auraient été déposés dans les tombes à l'usage du défunt dans l'au-delà.



Un collier de perles d'argent, de cristal de roche, et de cornaline parle de la richesse et du statut social de son propriétaire. La décoration avec de minuscules granules sur les perles d'argent est une conception classique slave. Le cimetière mis à jour a également donné plus de 250 perles de verre, certaines enveloppées dans une papier d'or ou d'argent, et en provenance de ces lointains ateliers de l'Empire ottoman, basé à Constantinople (aujourd'hui Istanbul). D'autres bijoux enterrés dans les tombes comprenaient 15 bagues et 14 anneaux, soit ces ornements qui étaient suspendus aux bandeaux de tête portés par les femmes de l'Europe de l'Est médiévale. Trente-huit pièces de monnaie excavées témoignent aussi de la mondanité de leurs propriétaires. La plupart des pièces de monnaie proviennent de Saxe, de Bavière et de Franconie, toutes des régions de l'Allemagne actuelle. Les autres sont d'origine anglaise et scandinave.



Cette épée, apparemment destiné à armer le jeune guerrier dans la mort, n'a probablement jamais connu de bataille terrestre. La parure en argent de l'arme l'aurait rendue trop coûteuse ou impraticable pour en user. Mais sa présence ainsi que d'autres armes dans le cimetière peuvent révéler un indice sur l'identité des morts. Les épées et les haches de guerre enterrés dans les tombes des hommes sont une coutume des Vikings, et non slave, nous informe A Buko.
Au moment de l'inhumation, les guerriers vikings jouaient un rôle de premier plan en Europe orientale. Ils gardaient l'empereur byzantin de Constantinople et servaient comme mercenaires pour les rois basés à ce qui est aujourd'hui Kiev, la capitale de l'Ukraine. Les Vikings formaient également le noyau du cortège d'élite du dirigeant polonais Mieszko I, au Xe siècle.
A. Buko et ses collègues pensent que les hommes enterrés dans le cimetière peuvent avoir été des guerriers vikings qui servaient un autre prince médiéval.



Ces éléments de ceinture en bronze, découverts dans la tombe du jeune guerrier, recélaient la plus grande surprise pour tous, nous dit A. Buko. Un emblème à deux volets surmonté d'une croix est incisé dans le métal. Cet insigne, selon A. Buko, montre que le porteur était un proche allié, ou même le parent d'un dirigeant dont les actes sont reflétés dans son surnom: Sviatopolk le Maudit. Sviatopolk était membre de la dynastie qui a fondé et gouverné la Ruthénie de Kiev, le premier vrai état slave, qui se trouvait à l'est de la Pologne et a duré de 800 jusqu'à son effondrement près de quatre siècles plus tard. Sviatopolk a brièvement occupé le trône au début du XIème siècle. Il a gagné son surnom en ayant supposément assassinés ses propres frères, pour consolider son pouvoir. Il était marié à une princesse polonaise et a reçu l'aide de son beau-père, le roi polonais Boreslav le Brave.

Peut-être que le jeune guerrier était un membre de haut rang de la garde militaire de Sviatopolk. Peut-être qu'il était le fils de Sviatopolk. Nous en savons pas clairement qui il était, ni pourquoi un proche confédérés d'un monarque Rus de Kiev est enterré en Pologne, mais le guerrier était d'après A. Buko: "sûrement quelqu'un proche de Sviatopolk".



Une balance en bronze ornémentée qui aurait pu être utilisée pour peser les métaux précieux. Rien de semblable n'a été trouvée dans la région, explique A.Buko, et ces éléments sont rares parmi les artefacts médiévaux européens. La balance est un symbole approprié du rôle complexe joué par les Vikings aux Xème et XIème siècles en Europe de l'Est. Ils sont venus dans la région pour le commerce, mais ils n'étaient pas opposés au fait d'employer leurs redoutables compétences militaires pour piller. La balance "nous donne des preuves que les combats et le commerce étaient des activités très proches l'une de l'autre", a déclaré A. Buko. En dépit des influences amplement vikings, il est impossible d'assigner une culture au cimetière ou à ses morts, informe A. Buko

"Vous pouvez reconnaître des éléments de la Scandinavie, de la Rus de Kiev ... de l'Europe occidentale", a t-il dit. "C'est une sorte de synthèse de l'Est, de l'Ouest, du Nord et du Sud, en un seul endroit et tous ensemble."

source : http://idavoll.e-monsite.com/blog/archeologie/une-sepulture-mysterieuse-de-l-ere-viking-en-pologne.html


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 22 Mai - 13:38