Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Bergerac : un habitat néolithique

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Bergerac : un habitat néolithique

Message par Apollyôn le Dim 4 Sep - 14:58

Les fouilles préventives réalisées sur le futur chantier de la déviation ouest témoignent d'un habitat remontant à 3 000 ans. Les archéologues espèrent trouver des vestiges plus anciens.
Trois mois pour rassembler un maximum de vestiges sur un site de 1 650 m2 pour le plus proche de la route, et de 4 600 m² 500 mètres plus loin, le tout à 4 mètres de profondeur, tient de la gageure. Pourtant, pour Ewen Ihuel, responsable du service départemental archéologique, la loi de 2004, qui oblige, en préalable à tout chantier d'importance, de sonder un terrain susceptible de receler des traces d'un passé lointain est une immense opportunité.

« Le principe est d'effectuer des sondages systématiques tous les 20 mètres, afin de déterminer les zones les plus intéressantes. La première trouvaille a été un chenal qu'on date de 5 000 ans avant J.-C. C'est un site de tourbières, marqué de cavités où pouvaient être plantés des pieux, comme base de huttes », résume Ewen Ihuel. Son rêve est de trouver trace sur ce site du premier paysan périgourdin, dont il situe l'existence il y a 3 000 ans.

Les éléments réunis à ce jour laissent supposer que l'habitat local fut bref et unique, et paradoxalement occupé par une tribu de l'est de la France, au regard du type de céramiques tout à fait atypiques pour la région, trouvées sur place.

Sous une chaleur torride, une douzaine d'archéologues du service départemental se sont répartis sur différents sites. Tous les documents collectés seront transmis au service national de l'archéologie afin d'établir des comparaisons qui permettront de situer précisément dans le temps les vestiges collectés à Borie-Basse. « Nous disposons de très peu d'éléments sur la Dordogne de l'époque néolithique. Ce que nous trouvons ici constituera une référence pour l'Aquitaine », poursuit Ewen Ihuel.

L'une des plus belles trouvailles sur le site est un four à pain, resté dans un état de conservation remarquable. Il se trouve à distance d'où les archéologues situent les habitations, afin d'éviter un incendie destructeur. « Lors de ces types de fouilles, nous partons avec quelques idées vagues et, peu à peu, nous échafaudons des hypothèses : comprendre la nature des objets, leur donner du sens. L'archéologie est une science très empirique… », avoue Ewen Ihuel.

Des visites publiques ont été organisées sur place, et les scolaires y seront conviés en septembre. Mais la richesse des vestiges découverts n'empêchera pas le site d'être recouvert par le contournement ouest de Bergerac. Outre les travaux déjà réalisés (giratoire de Rabier, pont sur la Dordogne, ouvrage SNCF, liaison entre la D 936 et la D 709 entre Prigonrieux et Mussidan), le chantier se poursuivra pour se terminer fin 2012. Recouvrant définitivement les traces du passé.

source : http://www.sudouest.fr/2011/09/04/la-terre-revele-un-habitat-ancien-489945-4720.php


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 17 Oct - 13:18