Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Extraits du Prodigiorum Liber

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Extraits du Prodigiorum Liber

Message par Robot U&P le Ven 15 Oct - 4:50





C’est le sommaire figurant sur l’[url=http://www.oeildusphinx.com/3e congres forteen.pdf]affiche du 3ème congrès Fortéen[/url], donnée en lien par Zénon

, qui m’a donné l’idée de réaliser une petite mise en parallèle ufologique, basée sur certains éléments tirés du livre de Julius Obsequens. Peut être d’ailleurs que ce petit travail de compilation a été réalisé, et présenté sur le net, par d’autres, je ne sais…

Pour présenter brièvement le sujet, voici une bonne définition du site Wikipédia concernant l’ouvrage dont il sera ici question :


Le Prodigiorum Liber est consacré aux augures et événements étranges survenus à Rome entre l'an -249 et -12 avant J.-C.. Il a été imprimé pour la première fois en 1508 par l'humaniste vénitien Alde l'Ancien à partir d'un manuscrit de Jodocus de Vérone aujourd'hui perdu. L'édition de 1552 par Conrad Lycosthenes, publiée à Bâle chez Oporin, marque un tournant majeur dans la connaissance de l'oeuvre d'Obsequens. En effet, Lycosthenes n'a pas voulu livrer le texte dans son état fragmentaire et l'a complété d'extraits de Tite-Live, de Denys d'Halicarnasse, d'Orose, d'Eutrope et de quelques autres historiens de l'époque. En outre, pour la première fois, le petit ouvrage n'est pas publié en appendice d'autres oeuvres antiques. C'est cette édition qui sera dès lors considérée comme faisant autorité. Elle sera améliorée par la suite par les éditions de J. Scheffer (1720) et de Fr. Oudendorp (1772).
En fait ce livre de Julius Obsequens ne relate pas seulement des évènements étranges ou des prophéties, mais également des faits historiques bien connus (comme la bataille de Cannes par exemple qui vit une cuisante défaite des Romains).
Des naissances monstrueuses d’animaux ou d’humains sont également abondamment relatées : elles n’ont rien de fantastiques car de tels aberrations de la nature ont toujours existé. A noter également que comètes, éclipses et certains autres phénomènes astronomiques et/ou météorologiques décrits peuvent être assez facilement explicités (tels, apparemment, des feux de Saint-Elme illuminant les extrémités d’armes de type lances et javelots)..

Cependant, certaines descriptions concernent plus particulièrement le sujet qui nous intéresse ici. Voici une liste que j’ai souhaité la plus exhaustive possible à mon sens, mais qui n’écarte évidemment pas des possibilités météorologiques (parhélies par exemple) ou astronomiques mal interprétées.
Reste que certaines descriptions s’approchent assez de nos modernes soucoupes et OVNI nocturnes et lumineux…
A vous de vous faire votre petite idée…
XXX. Sous les consuls C. Quintius Flaminius et P. Furius Philon


Dans le Picenum, les eaux d'un fleuve se changèrent en sang; chez les Thusciens, le ciel parut embrasé; à Ariminum, il fit grand jour au milieu de la nuit, trois lunes ayant paru à trois endroits du ciel, distants les uns des autres.
XXXI. Sous les consuls Cn. Servilius Geminus et C. Quintius Flaminius II


On aperçut au ciel des espèces de navires.
A Préneste, des lampes ardentes tombèrent du ciel.
A Arpi, apparut au ciel un bouclier rond. On vit la lune combattre avec le soleil, et l'on remarqua même deux lunes en plein jour.
A Capoue, on vit le ciel embrasé on aperçut au ciel des figures de navires.
XLIII. Sous les consuls M. Cornelius Cethegus et P. Sempronius Tuditanus.


On vit deux soleils, et il fit jour pendant la nuit.
LXVL Sous les consuls Sp. Posthumius Paulus et P. Mutius Scévola


En plein jour, par un ciel pur et serein, on vit en l'air, dans la place publique de Rome, un arc tendu au-dessus du temple de Saturne. Trois soleils brillèrent en même temps.
La nuit suivante, aux environs de Lanuvie, plusieurs météores sillonnèrent le ciel.
LXVII. Sous les consuls L. Posthumius Albinus et M. Popilius Lenas


A Lanuvium, on aperçut dans le ciel l'image d'une grande flotte
LXX. Sous les consuls Q. Émilius Petus et M. Julius


A Lanuvie, on vit dans le ciel une torche ardente.
LXXI. Sous les consuls M. Marcellus et P. Sulpitius


A Cassine, on aperçut le soleil, pendant la nuit, l'espace de quelques heures.
LXXIII. Sous les consuls T. Gracchus et M. Juventius


A Capoue, on vit le soleil pendant la nuit.
A Pisaure, une espèce de soleil brilla pendant la nuit.
A Formies, on vit deux soleils pendant le jour. Le ciel parut en feu. A Conce, un homme fut brûlé par un rayon sorti d'un miroir.
LXXXVI. Sous les consuls P. Africanus et C. Fulvius


A Amiterne, le soleil parut au milieu de la nuit, et sa lumière brilla pendant quelque temps.
XCII. Sous les consuls Gn. Domitius et C. Fannius


En Gaule, on vit trois soleils et trois lunes.
CI. Sous les consuls Q. Servilius Cépion et Atilius Serranus


Un grand bruit se fit entendre dans les airs, et l'on vit un globe tomber du ciel; il plut du sang. A Rome, pendant le jour, on aperçut un météore volant dans les airs.
CIII. Sous les consuls C. Marius et C. Flaccus


On vit au ciel, pendant le jour et pendant la nuit, des armes en orient et en occident les unes se battre contre les autres
CV. Sous les consuls C. Marius et L. Valerius


Dans le territoire de Tarquinies on vit de divers endroits une torche ardente tomber tout à coup. Vers le le coucher du soleil, on aperçut un corps rond, de la forme d'un bouclier, prenant sa direction de l'occident vers l'orient.
CXII. Sous les consuls C. Valerius et M. Herennius


A Vulsinies, vers le point du jour, on vit briller au ciel une flamme qui, après s'être concentrée, présenta une bouche de feu de couleur ferrugineuse. On vit le ciel descendre, et de son ouverture sortirent des tourbillons de flammes.
CXIV. Sous les consuls L. Martius et Sextus Julius


Au territoire de Spolète, un globe de feu, de couleur d'or, tomba jusqu'à terre en tournoyant, puis, devenu plus grand, il s'enleva de terre, se dirigea vers l'orient, et couvrit le disque du soleil.
CXVI. Sous les consuls L. Sylla et Q. Pompeius


Au même endroit, un grand astre étant tombé du ciel on vit l'image de la déesse Isis lui lancer la foudre.
CXXVIII. Sous les consuls M. Antoine et P. Dolabella


On vit au ciel un météore se dirigeant vers l'occident. Une étoile d'une grandeur extraordinaire brilla pendant sept jours. Trois soleils resplendirent en même temps et autour du plus bas des trois brilla une couronne qui paraissait formée d'épis revenu ensuite à un seul disque
CXXIX. Sous les consuls Caïus Pansa et Hirtius


On vit des espèces d'armes et de traits s'élever avec grand bruit de la terre vers le ciel. Les enseignes de la légion que Pansa avait laissée pour la garde de la ville, se trouvèrent couvertes de toiles d'araignées comme si elles fussent sorties d'un lieu où elles eussent été longtemps déposées.
CXXX. Sous les consuls M. Lepidus et Munatius Plancus


Une si vive clarté brilla pendant la nuit, que chacun se leva pour se mettre au travail, croyant le jour arrivé.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 19 Nov - 11:36