Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Message par Robot U&P le Lun 9 Aoû - 17:46

Source : http://www.zone-ufo.com/?p=5652



Consulter le manuscrit: http://beinecke.library.yale.edu/dl_crosscollex/SetsSearchExecXC.asp?srchtype=ITEM

Le célèbre manuscrit de Voynich est un véritable casse-tête depuis près de cinq siècles : le texte n’a pas de titre, nous ignorons qui l’a écrit et sa langue nous est inconnue ! À ce jour, personne n’a percé la totalité des secrets de cet étrange document.

Il s’agit de l’un des manuscrits les plus mystérieux de l’Histoire : son contenu demeure indéchiffrable et a fait l’objet de nombreuses recherches et hypothèses…infructueuses… Son origine est également sujette à de nombreuses interrogations.
Est-ce un canular,un livre codé, un authentique travail scientifique du Moyen Age ?
Son nom vient du collectionneur et bibliophile, Wilfrid Voynich, qui le (re) découvrit en 1912, parmi une collection de manuscrits anciens conservés dans la Villa Mondragone, à Frascati, près de Rome. Selon les estimations les plus couramment admises, il aurait été écrit entre 1450 et 1520. 234 pages composent ce document abondamment illustré de plantes, des diagrammes astrologiques, de femmes nues.

Le manuscrit est conservé à la Bibliothèque Beinecke de l’université Yale.

Découverte du manuscrit



Wilfrid Michael Voynich, (1865 – 19 mars 1930), bibliophile polonais émigré aux États-Unis, est donc aujourd’hui célèbre pour ce fabuleux ouvrage qui porte désormais son nom : le manuscrit de Voynich.

En 1912, à l’occasion d’une visite arrangée par un contact demeuré anonyme, il se rend à Frascati près de Rome où se trouve la Villa Mondragone. La Villa Mondragone était la propriété des Jésuites qui désiraient la restaurer, mais n’avaient pas les fonds suffisants, ils décidèrent de vendre une partie de leur collection de livres anciens. Ils se tournèrent vers des antiquaires dont Voynich, qui leur achète trente manuscrits dont l’étrange ouvrage.

Voynich présente son manuscrit à différents experts sans que ces derniers ne puissent l’identifier ; Voynich lui pense qu’il s’agit là d’une œuvre de Roger Bacon (hypothèse la plus vraisemblable).

Une lettre troublante

À l’intérieur du manuscrit, Voynich trouve une lettre de Johannes Marcus Marci, recteur de l’Université Charles de Prague, datant de 1666 et adressée à Athanasius Kircher, éminent savant jésuite résidant à Rome, afin qu’il tente de déchiffrer le manuscrit

La lettre indique que le manuscrit a été acheté par l’empereur Rodolphe II de Bohême (1552-1612) pour 600 ducats d’or. Johannes Marcus Marci précise qu’il pense que l’auteur est Roger Bacon.



Athanasius Kircher (~ 1601 à 1680) était l’un des hommes les plus savants de son époque. Il a développé un instrument pour mesurer la force magnétique de la terre, un dispositif de mesure des vitesses de vent, et il a conçu et construit des cadrans solaires. Il a étudié les séismes et les volcans. C’était un expert en langues orientales, et a traduit la Table d’Émeraude d’Hermès Trismégiste .

Athanasius Kircher avait ainsi la réputation d’être capable de lire n’importe quel texte,mais il échoua : il ne put déchiffrer le texte! Selon lui, un manuscrit d’une telle complexité a été écrit par un génie, et sans toutefois l’affirmer officiellement, il pensait que Roger Bacon était l’un des ces génies capables de concevoir un œuvre aussi puissante, et un code aussi solide…



Roger Bacon (1214-1294) était un moine franciscain surnommé Doctor mirabilis (« Docteur admirable ») en raison de sa science prodigieuse ; il fut un des premiers défenseurs de la méthode expérimentale. À la demande du pape Clément IV, il a écrit une série de livres qui équivalait à une encyclopédie de la science. Il a également travaillé sur l’alchimie et réussi à garder une grande partie de son travail secret…



Le manuscrit est conservé à la Bibliothèque Beinecke de l’université Yale

Une écriture inconnue

Extrait de l'écriture du manuscrit de Voynich.

Le manuscrit de Voynich est écrit grâce à un alphabet inconnu. À ce jour, le manuscrit de Voynich a défié tous les efforts de traduction. Les premières personnes qui affirmèrent avoir décrypté et traduit le manuscrit furent : William Romaine Newbold en 1919, puis en 1943 Joseph Martin Feely et en 1970 Robert Brumbaugh mais leurs méthodes se sont révélées infructueuses. Il semble être inviolable. Toutefois, tout laisse penser qu’il s’agit d’un véritable alphabet cohérent, et – à condition d’être décrypté- compréhensible.La thèse du canular est le plus souvent écartée : on semble avoir bel et bien devant un texte écrit selon des règles orthographiques, syntaxiques, grammaticales qui correspondent à celles que l’on retrouve dans de nombreuses langues connues.

Le texte est en effet clairement écrit de gauche à droite, et comporte des paragraphes. Il n’y a – semble-t-il – pas de ponctuation (comme souvent avant l’invention de l’imprimerie). L’écriture est fluide, ce qui laisse penser que l’auteur comprenait ce qu’il écrivait au moment de la rédaction.Une analyse fréquentielle,par ailleurs, révèle des caractéristiques semblables aux langues naturelles

Une encyclopédie ?

En 2010, le mystère demeure entier quant à la nature exacte de ce manuscrit puisque les thèses les plus diverses s’affrontent.

La présence d’étranges illustrations a alimenté de nombreuses hypothèses au sujet des origines de l’ouvrage, son contenu et le but recherché par l’auteur. Le livre est constitué de 234 pages de 15 cm de large et 23 cm de haut. Le manuscrit est en vélin (particulièrement fin et de qualité supérieure). D’après la pagination, 42 pages sont manquantes… Il est possible de diviser le manuscrit en six sections: 1) Des dessins botaniques de 113 espèces de plantes non identifiées; 2) des dessins astronomiques et astrologiques; 3) Une section « anatomie » contenant des nus féminins; 4) neuf médaillons cosmologiques ; 5) des plantes et des recettes médicinales 6) texte continu, étoile marquant chaque entrée dans les marges(sans doute une section « alchimie)

Le manuscrit de Voynich contient un mystère impossible à déchiffrer depuis des siècles.

D’ici peu, le manuscrit pourrait être considéré comme un document éminemment important dans l’histoire de notre civilisation. Le manuscrit contient des illustrations étrangement similaires à des structures cellulaires biologiques des plantes. Cela signifierait que l’auteur était en avance sur son temps de quelques centaines d’années. Son décryptage pourrait dès lors nous donner plus d’informations sur ce qu’était rééellement le Moyen Age…

En attendant,le manuscrit de Voynich est toujours « le manuscrit le plus mystérieux du monde »

Source: besoindesavoir.com
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Message par -Z- le Lun 9 Aoû - 18:54

Document le plus mystérieux du monde ?

Bizarre ce n'est pourtant pas le premier que nos éminents scientifiques n'arrivent pas à décrypter... Il y a aussi les tablettes de Glozel et moult autres documents...

Le seul caractère qui le cas échéant pourrait le classer parmi les plus mystérieux résiderait dans ses illustrations...
avatar
Mysan
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 940

Re: Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Message par Mysan le Mar 10 Aoû - 17:03

Les illustrations voila une petite analyse personnelle :

Le soleil a des rayons de couleurs bleu fonce et rouge.sur les rouges des etoiles sur les bleus de ce mystérieu languagej'ai ausssi compté les mots sur les zones bleues, il y en a douze, or combien de mois y a t-il dans un an ?
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Message par -Z- le Mar 10 Aoû - 17:18

Heu... 49, non ?...
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Message par -Z- le Mar 10 Aoû - 17:22

Ces 12 inscriptions peuvent correspondre aux mois comme aux signes astrologiques...
avatar
Mysan
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 940

Re: Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Message par Mysan le Mar 10 Aoû - 17:49

remarque tres pertinante


___________________


Etudiant en sciences de la vie et de la Terre à Rennes.
study
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Message par Macha le Jeu 12 Aoû - 19:03

C'est bizarre comme écriture et je ne sais pas si réellement le texte a été écrit de gauche à droit ... on dirait du viel anglais (ou allamand) ... on reconnait tout de même certains mots ... du moins ce qui semble des mots comme "crow" "other" et "gether" etc... soit il a utilisé un mélange de dialecte "gaélique" et "anglais" ... mais bon je suis pas spécialiste Very Happy

avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Message par -Z- le Jeu 12 Aoû - 20:36

Il y a une autre probabilité... Il est probable que le bouquin complet ne soit que le ramassis de mots inintelligibles dans les quels se noient des mots sensés eux aussi codés dans un alphabet venu d'ailleurs... Reste à savoir pourquoi..

Une chose est sûre ce bouquin résiste à tous les logiciels de décryptages connus à ce jour...
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Message par FLAM le Jeu 12 Aoû - 21:26

Certains s'essaient à un déchiffrage de l'alphabet utilisé pour du manuscrit de Voynich :
http://www.dcc.unicamp.br/~stolfi/voynich/04-05-20-manchu-theo/images/alphabet.jpg


___________________


avatar
Mahieu.D
Membre - Niveau1
Membre - Niveau1

Nombre de messages : 57

Re: Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Message par Mahieu.D le Jeu 12 Aoû - 21:37

un mélange de langue ?
au 1er abord j'aurais dit du celte ...
cela ressemble etrangement au ecriture dit elfique

avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Message par FLAM le Jeu 12 Aoû - 21:47

MD :
au 1er abord j'aurais dit du celte ...
cela ressemble etrangement au ecriture dit elfique
Ah oui, celle imaginée par Tolkien... Oui, y'a une petite ressemblance...


___________________


avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Message par FLAM le Jeu 12 Aoû - 21:55

Pour certaines lettres, ça ressemble également beaucoup à l'alphabet indi :




Ou à l'alphabet tibétain (très proche de l'indi) :



___________________


avatar
Mahieu.D
Membre - Niveau1
Membre - Niveau1

Nombre de messages : 57

Re: Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Message par Mahieu.D le Jeu 12 Aoû - 22:08

très intéressant , même troublant
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Message par FLAM le Jeu 12 Aoû - 23:03

Similitude, également, avec l'écriture Assyrienne (Assyrium) du manuscrit "la Virga Aurea" :

La Virga Aurea, composée par le moine écossais Jacques-Bonaventure Hepburne, bibliothécaire du pape Paul V, est un véritable compendium de la science magico-théurgique. Elle serait, selon Ambelain, une réplique du Livre des Charmes des Cyranides. Cet ouvrage est plus connu sous le nom de Calendrier magique de Tycho Brahé.

La Virga Aurea est un ancien manuscrit écrit à la gloire de la Vierge Marie et décrivant des alphabets du monde connu à l’époque du pape Paul V et publié à Rome en 1616.

Le Père James Bonaventure Hepburn, originaire d’Écosse, est l’auteur de la Virga Aurea.

Source : http://ww2.morgane.org/153/la-virga-aurea/



___________________


avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Message par FLAM le Ven 13 Aoû - 11:12

En me basant sur cette lettre assez caractéristique de l'alphabet voynichien :

Le "M" à boucles ("H" pour certains) :




ayant pas mal de déclinaisons :




j'ai fais une recherche sur internet afin de voir si je retrouvais cette même lettre dans d'autres alphabets connus.
Elle n'existe apparemment pas...
Il y aurait, à la rigueur, une légère ressemblance avec certains symboles magiques comme :

Le "th" Supercoeleste :



Ou le "q" Brachmanicum :



J'en conclus personnellement (pour l'instant), qu'il s'agit d'un "caprice calligraphique" de la part de l'auteur du manuscrit, ou d'une nouvelle écriture inventée par ce dernier...


___________________


avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Message par FLAM le Ven 13 Aoû - 11:30

angelofdeath a écrit:Les illustrations voila une petite analyse personnelle :

Le soleil a des rayons de couleurs bleu fonce et rouge.sur les rouges des etoiles sur les bleus de ce mystérieu languagej'ai ausssi compté les mots sur les zones bleues, il y en a douze, or combien de mois y a t-il dans un an ?

Je suis d'accord avec toi pour ce qui est des rayons rouges autour pouvant être ceux du soleil.
Par contre, pour la "figure" en son centre, je pense qu'il s'agirait plutôt de la lune :
Si tu regardes bien la page de droite, on voit des déclinaisons lunaires avec ce même "visage" pour symboliser cet astre...
Serait-ce une illustration représentant une éclipse de soleil ?? Un calendrier référant les éclipses de soleil ??

Il faut également voir et faire un lien entre les différentes illustrations du manuscrit :

- Lune (ciel),
- Plantes,
- Femmes,
- calendriers.

Que cherchait à étudier l'auteur de ce manuscrit ?... Un filtre d'amour ? ...


___________________


avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Message par Macha le Ven 13 Aoû - 11:46

Les 13 lunes .... nan je plaisante ...

En fait en Bretagne, il n'y a pas si longtemps que ça d'ailleurs, et c'était également pour les autres pays celtiques, la femme était représentée par la lune et l'homme par le soleil ...

Pour la femme, tout était régi par la "lune" ... les menstruations, la grossesse et la date prévisible d'un accouchement. Les rituels effectués par les femmes se tenaient toujours les nuits de lune "rousse". Les "rondes des fées" ont par ailleurs pour origine les "rondes" rituelles de fécondité que les jeunes femmes devaient effectuées ces nuits là pour apporter une progéniture masculine aux membres du clan.

Autre point dans les pays celtes, il n'est pas de bonne augure qu'une année compte 13 lunes pleines. Cela signifie des tempêtes violentes en fin d'années (cela dit c'était le cas pour les tempêtes de 1999) ...

Peut être étudiait-il le rapport entre ces lunes et le climat. Bacon était très attaché à l'alchimie, à l'astronomie (astrologie à la limite) et si je ne m'abuse il est écossais, ou du moins d'origine écossaise, et il y a fort à parier qu'il connaisait aussi le gaélique écossais ... langue couramment parlé en Ecosse et au Pays de Galle, même si c'est plus souvent du cornique ...


avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Message par FLAM le Ven 13 Aoû - 12:11

Tu tapes dans le mille, Macha ! Regarde ces illustrations, les femmes ont un ventre étonnement bombé !

Quelques illustrations de ce manuscrit :

Femmes, personnages :



___________________


avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Message par FLAM le Ven 13 Aoû - 12:16

Concernant les plantes :





Bulbes de plantes :



D'après ce que je vois sur toutes ces illustrations, on fait également référence au bain...


___________________


avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Message par -Z- le Sam 14 Aoû - 23:38

Bizarre... Il doit bien y avoir une signification a tout ce charabia...

Ce n'est pas possible qu'un homme se prenne la tête à écrire et dessiner des trucs pour en faire un livre sans aucun sens !...
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Message par Macha le Dim 15 Aoû - 15:43

Alors après observations des planches de dessin, il semble qu'il s'agisse de plantes médicinales.

Pour les planches 1 et 3, il s'agirait du "chardon", appelé aussi "chardon-Marie". utilisé pour ses vertus thérapeutiques. On l'appelle aussi Sybile ou Chardon de Notre-Dame. Selon une légende, les taches blanches de ses feuilles rappelaient les gouttes de lait données par la Vierge à cette plante pour avoir caché l'enfant JESUS sous ses feuilles lors de la fuite en Egypte.

Autrefois, les feuilles du Chardon-Marie étaient employées pour soigner la dépression.

Au Moyen-Age, la plante était utilisée comme substitut de l'ergot de Seigle dans les cas de ménorrhagies (menstruation abondante et douloureuse chez les femmes). Ses fleurs étaient données aux jeunes mères pour stimuler leur sécrétion de lait. Aujourd'hui, l'homéopathie emploie la Teinture-mère pour traiter les affections hépatiques et les inflammations internes de l'organisme.

Pour la planche 2 : il s'agirait du pavot, déjà utilisé au moyen-âge pour calmer les douleurs. Les extraits du latex donne ce fameux laudanum utilisé comme somnifère etc.. et le reste vous connaissez Smile

Le coquelicot, également appelé pavot des champs, est traditionnellement utilisé également. Les graines de pavot, ou du "papaver", de son nom probablement gaulois papa qui signifie bouillie, étaient utilisées par les nourrices gauloises comme aliment pour les nourrissons. Ses effets sont moindres par rapport au pavot cultivé.

Pour la planche 3, je dirais bien la "grande camomille"

Plante usuelle et traditionnelle que l'on retrouvait dans les jardins de campagne où elle était appréciée pour ses qualités ornementales et médicinales. Si vous observez bien vous pouvez encore en trouver à l'état sauvage au bord des chemins, des maisons. Son nom vient du grec "parthenion" qui veut dire "une fille", nom qui fait allusion à des emplois gynécologiques. Dans certaines campagne on l'utilise encore pour calmer les migraines. Par contre elle ne fait plus réellement partie de la pharmacopée traditionnelle. On lui préfère la camomille romaine ou allemande (la matricaire).

C'est bien dommage de ne pas voir dans son entier ce manuscrit. M'est avis que Becon étudiait "la femme".

Autre point important, à l'époque médiéval, les "herbiers" étaient très à la mode et la représentation picturale qui en était faite était très empreinte de religion.

Voilà pour mes petites recherches, mais il va s'en dire que ces quelques pages du manuscrit sont liées au système de reproduction féminine.


Celadon
Membre Régulier
Membre Régulier

Nombre de messages : 257

Re: Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Message par Celadon le Lun 16 Aoû - 15:07

Bonjour,

beaucoup de travail s'il s'agit d'un faux, de quoi d'ailleurs.
Par contre , il y a une logique dans l'œuvre ,et même sans comprendre il semblerait qu 'on y relève plusieurs auteurs ou copistes .
En tant qu'objet unique , il ne présente pas plus d'intérêt qu' un joli caillou.
C'est dans ses rapports avec une pensée qu'il pourrait en avoir.

"Le manuscrit de Voynich est écrit dans un alphabet
inconnu et unique, comportant entre 23 et 30 caractères simples. Pour
faciliter sa traduction, le texte, qui ne présente aucune ponctuation, a
été transcrit. Plusieurs transcriptions ont été proposées
historiquement (Friedman, Currier, d’Imporio, ...), définissant chacune
des règles de différentiation des composantes de bases de cet alphabet.
Aujourd’hui, les spécialistes du manuscrit s’entendent sur l’utilisation
de l’alphabet EVA (European Voynich Alphabet) qui attribue aux
caractères du voyniche des lettres romaines de façon à former des
syllabes pour la plupart prononçables.



A l’aide de cet alphabet, le manuscrit a pu être entièrement transcrit, notamment par Takeshi Takahashi et Jorge Stolfi.
Ces transcriptions ont mis en évidence plusieurs particularités du
voyniche. D’abord, la distribution des fréquences des caractères simples
est semblable à celle des langues humaines. Une analyse statistique du
texte a également révélé la très grande régularité de cette langue : en
supposant que les espaces séparent les mots, certains d’entre eux sont
très courants et peuvent apparaître plusieurs fois par ligne. Sur le
recto du folio 78, on peut notamment lire : "qokedy qokedy dal qokedy qokedy". Ce taux de répétition n’a d’équivalent dans aucun langage connu."


http://en.wikipedia.org/wiki/European_Voynich_Alphabet


On peut le rapprocher de L'Enochienhttp://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nochien

Au risque de te contredire , Macha, je ne pense pas au chardon qui a une racine pivotante plus des latérales.
Je pense plus à une mandragore.

http://www.google.fr/images?q=mandragore&um=1&hl=fr&tbs=isch:1&ei=LzBpTOXbBpe8jAfT17HUBA&sa=N&start=18&ndsp=18

Céladon.
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Message par -Z- le Lun 16 Aoû - 15:42

Les plantes ont été examinées par des botanistes... En effet, les personnes chargées de décrypter le livre espéraient ainsi trouver une clé... Verdict : Les plantes du manuscrit de Voynich sont inconnues !!!
avatar
Mahieu.D
Membre - Niveau1
Membre - Niveau1

Nombre de messages : 57

Re: Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Message par Mahieu.D le Lun 16 Aoû - 16:48

Ou serai l'intérêt de faire un livre que personne ne comprend .
voulais il caché quelque chose ... aurais il crée son propre langage pour ne pas que d'autre puisse s'approprier c'est découverte ?

c'est peut etre des question betes mais si personne les poses
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Le mystère du manuscrit de Voynich[/

Message par -Z- le Lun 16 Aoû - 17:36

Et supposons, je dis biens supposons, que la personne, qui a conçu ce manuscrit, ait été en contact avec une civilisation en un lieu que nous ne connaissons pas... Que cette personne ait appris la langue de ladite civilisation et ait cherchée à garder en mémoire (par le biais de ce livre) les choses qui lui semblait importantes concernant ladite civilisation...

Peut être une civilisation sous terraine... Qui sait...
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 19 Nov - 1:51