Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

L'Agartha et les mondes situés à l’intérieur de la Terre creuse

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30654

L'Agartha et les mondes situés à l’intérieur de la Terre creuse

Message par Schattenjäger le Dim 31 Aoû - 11:49

L'Agartha et les mondes situés à l’intérieur de la Terre creuse

Au XIXe siècle le monde s’est enthousiasmé sur l'idée que la Terre était creuse et que les hommes hardis pouvaient découvrir des mondes nouveaux et merveilleux.

Beaucoup de religions et de cultures parlent d’« autres mondes », souvent terres des morts ou lieux de punition, comme les Enfers d’Hadès, se trouvant sous terre ou à l'intérieur du globe. L’une des premières théories « scientifiques » sur la Terre creuse a été avancée en 1692 par Edmund Halley, astronome royal. Celui-ci avait tenté d’expliquer les relevés anormaux de la boussole et les mystères de l’aurore boréale en suggérant que la Terre était composée d’une série d’enveloppes concentriques, dont la plus extérieure avait une épaisseur d’environ 800 km. Des gaz lumineux séparaient les sphères intérieures et s’échappaient parfois dans les régions polaires.

John Cleves Symmes et la grande expédition américaine




La fièvre de la Terre creuse est réellement montée au XIXe siècle de par les efforts de John Cleves Symmes Jr. Celui-ci avait formulé une théorie similaire à celle d’Edmund Halley, prônant que l’équilibre naturel entre gravité et forces centrifuges produisait une sphère tournante se séparant en plusieurs sphères concentriques. Selon Symmes, de grandes entrées devraient exister aux pôles, conduisant à l’intérieur de la Terre, sphère probablement habitable. Il affirmait qu’une expédition polaire arriverait à prouver ces suppositions. En 1818, dans une lettre ayant beaucoup circulé, Symmes annonçait :

« AU MONDE ENTIER ! J’affirme que la Terre est creuse et son intérieur, habitable. Elle comporte un certain nombre de sphères concentriques solides, l’une dans l’autre, présentant des ouvertures de 12 ou de 16 degrés aux pôles. Je suis absolument certain de cette vérité et je suis prêt à explorer ce creux si le monde me soutient et m’aide à le faire. »

Symmes a passé la plupart des onze dernières années de sa vie à donner des conférences pour trouver des appuis pour l’expédition envisagée. Bien qu’il n’ait jamais écrit de livre sur le sujet (du moins pas sous son propre nom), plusieurs de ses sympathisants l’ont fait. Finalement, leurs efforts allaient porter leurs fruits - ils ont été en partie responsables du lancement de la grande expédition américaine d’exploration des années 1838 à 1842, équivalente au voyage du Beugle ou aux voyages du capitaine Cook. Bien que cette expédition ne fut pas censée chercher une entrée vers la Terre creuse, elle a visité le pôle Sud.

Développement ultérieur de la théorie de la Terre creuse


Les traitements romanesque et réel de ces théories ont gardé leur popularité même après que des explorateurs eurent atteint les pôles et prouvé qu’il n’y avait là aucune entrée menant à l’intérieur de la Terre.

Un physicien américain non conformiste, Cyrus Teed, avait formulé une théorie selon laquelle la surface de la Terre se trouvait en fait à l’intérieur d’une sphère où la matière était maintenue par la force centrifuge. Les étoiles et le reste de l’univers sont une illusion créée par les effets d’un gigantesque soleil à piles, situé au centre. Ces idées excentriques de Teed étaient à la base d’une religion et d’un mode de vie alternatifs, kareshanity, qui n’ont pas subsisté longtemps après sa mort (pas plus que lui, même si ses adeptes ont placé son corps dans une baignoire et attendu qu’il se réincarne).



Selon certains, le savant allemand Heinz Fischer, adepte de cette théorie, avait convaincu les nazis d’organiser une expédition sur le littoral baltique, afin qu'il puisse diriger son télescope a la verticale et espionner la flotte britannique a travers la mer du Nord, L’expédition s’avéra un échec, que Fischer paya de sa vie.

Les récits de Richard Shaver ont été encore plus saisissants. Présentés comme une fiction dans le magazine de science-fiction Amazing Slories, ils racontent l’histoire de visiteurs extraterrestres s’installant dans la Terre creuse il y a plusieurs milliers d'années, et de leurs descendants dangereux, les Deros, rôdant encore sous nos pieds, lançant des attaques télépathiques malfaisantes contre les habitants de la surface et les kidnappant parfois à des fins innommables. Beaucoup de lecteurs avaient pris ces récits pour des faits réels.

Comment aurait été la vie dans la Terre creuse ?




La plupart des théories de la Terre creuse avancent, l’existence d’un type quelconque de, source lumineuse favorisant, la vie, dépourvue cependant d’aube et de crépuscule.

Les concepts de temps sont déformés, les visiteurs humains souffrent de privation de sommeil et de problèmes mentaux similaires à ceux des habitants du cercle polaire arctique pendant l’été polaire (en pire).

En même temps, les physiciens expliquent qu’une Terre creuse serait pratiquement sans gravité, alors que les forces centrifuges chères aux partisans de cette théorie seraient, à leur point culminant (à l’équateur).

La légende d'Agartha


Agartha (nom à l’orthographe variée) est censé être un royaume souterrain qui soit se trouve sous l’Himalaya, soit occupe tout le centre de la Terre. On affirme parfois que Shambhala est sa capitale, une colonie mineure ou même son ennemie cosmique. D’où vient l’Agartha ? Son histoire est particulière et complexe.



Durant le XIXe siècle et le début du XXe siècle, nombre d’écrivains mystiques et ésotériques ont proposé des théories à propos des races anciennes, des royaumes cachés et de la sagesse secrète. Souvent, seule une mince ligne séparait ce qui était tenu pour fait de ce qui était présenté comme fiction.


Les théories de la Terre creuse avaient acquis de la popularité et des romans comme La Race à venir d’Edward Bulwer Lytton et The Smoky God d’Olaf Jansen avaient disséminé les hypothèses d’êtres puissants et de races spirituellement avancées vivant quelque part sous terre. Influencé par eux et supposé élève d’un gourou indien, l’orientaliste français Saint-Yves d’Alveydre, par ailleurs mystique, a publié à compte d’auteur une curieuse collection d’essais, intitulée Mission de l’Inde en Europe, qui a transformé l’histoire de Shambhala en légende.

Prétendant avoir utilisé le voyage astral pour espionner une extraordinaire civilisation souterraine, Saint-Yves décrit le royaume d’Agartha et son souverain mystique, le Brahmatina, le « Souverain pontife ». Le Brahmatina avait conduit ses millions de disciples sous terre en 3200 av. J.-C. Ils avaient bâti là une civilisation avancée, dotée d’une technologie sophistiquée, de pouvoirs psychiques et d’un gouvernement idéal. Cette civilisation allait se faire bientôt connaître au monde d’en dessus et inaugurer ainsi une nouvelle ère.
Le baron von Ungern-Sternberg, seigneur de guerre barbare pendant la guerre civile russe, s’était acquis le surnom de « baron fou » de par sa cruauté et son penchant pour les exécutions de masse. Autour de lui gravitait l’homme de science polonais Ferdynand Ossendowski, explorateur de l'Asie centrale.

L’Agartha figure dans le compte rendu de ses recherches, Bêtes, hommes et dieux (1922). Selon certains récits, le « baron fou » s’intéressait tellement à l’idée de recruter une aide agarthienne pour son combat contre les bolcheviques qu’il avait envoyé deux expéditions à sa recherche, dont la deuxième a disparu sans laisser de traces.

Les nazis au Tibet


Les nazis ont été de ceux qui cherchaient avec le plus d’acharnement l’Agartha. Un corpus légendaire affirme qu’ils s’étaient engagés dans une guerre psychique occulte au même moment où ils avaient déclenché la Deuxième Guerre mondiale. Toutefois, ces légendes sont extrêmement exagérées ou totalement fabriquées (bien que le Parti nazi plongeât effectivement ses racines dans l’occultisme).



Les nazis, obsédés par les questions de race et de patrie aryenne, entretenaient toutes sortes de notions délirantes à ce sujet. Himmler avait fondé l’Ahnenerbe, la « société de recherche et d’enseignement sur l’ascendance allemande », qui avait organisé une célèbre expédition au Tibet pendant les années 1937 et 1939. La légende affirme que l’expédition cherchait en fait l’Agartha, pour que Hitler puisse nouer une alliance avec les maîtres cachés du monde souterrain. En réalité, l’expédition devait prendre des mesures anthropométriques, étudier l’idée que le Tibet était la patrie aryenne et forger des liens politiques dans une région stratégiquement importante.

Malgré les démystifications répétées, le mythe nazi de l’Agartha a encore des partisans. Des théories ultérieures incluent la survie de Hitler et sa fuite vers l’Antarctique, ainsi que des ovnis nazis propulsés par du vril décollant depuis des bases de la Terre creuse.

Bibliographie :

  • Raymond Bernard, La Terre creuse. Paris, Albin Michel, coll. « Les Chemins de l'impossible », 1971.

  • Dans les coulisses de l'Agartha , L'extraordinaire mission de Ferdinand Anton Ossendowski en Mongolie. Louis de Maistre, 2010.

  • Civilisations antédiluviennes. Dominique Jongbloed, éd.Pascal Galodé.

  • Alexandre Saint-Yves d'Alveydre, Mission de l'Inde en Europe, mission de l'Europe en Asie : la question du Mahatma et sa solution, Paris, Dorbon,‎ 1910.


Photos :

  • 1) La Terre Creuse selon Marshall B. Gardner

  • 2) Polus Arcticus sive tract. septentrionalis, 1608.

  • 3) En 1721, Henri Gautier (1660-1737), un ingénieur des Ponts et chaussées, pense que la Terre est entièrement creuse.

  • 4) Gravure d'Édouard Riou pour "Voyage au centre de la Terre" de Jules Verne.

  • 5) Alexandre Saint-Yves d'Alveydre

  • 6) Ferdynand Ossendowski

  • 7) L’expédition Ahnenerbe en 1937 dans le Tibet lors d'un dîner, recevant quelques hôtes tibétains.


[/td]
[/tr]
[/table]

Johnny Guoyot
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 8613

Re: L'Agartha et les mondes situés à l’intérieur de la Terre creuse

Message par Johnny Guoyot le Dim 31 Aoû - 19:28

Il existe un documentaire tres interessant sur le sujet:



___________________


Les soucoupes volantes et les extraterrestres, c'est comme la hausse du pouvoir d'achat et la baisse des impôts, on en parle tout le temps mais on ne les voit jamais venir!
          
                                                             
 
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 13 Déc - 14:00