Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.

Ufologie & Paranormal

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
--- Le forum est en libre participation pour les non-inscrits ---

Derniers sujets

» Le télescope James Webb : les premières découvertes
Le cœur de Mercure sondé par Messenger Icon_minitime1Mar 11 Juin - 8:38 par casseron

» Le cas Cecconi à trévise en 1979
Le cœur de Mercure sondé par Messenger Icon_minitime1Sam 8 Juin - 1:19 par hocine

» La véritable histoire des pirates | ARTE
Le cœur de Mercure sondé par Messenger Icon_minitime1Ven 7 Juin - 19:31 par Schattenjäger

» Le vortex de Bugarach
Le cœur de Mercure sondé par Messenger Icon_minitime1Ven 7 Juin - 15:43 par Mulder26

» Pourra-t-on un jour RENCONTRER des EXTRATERRESTRES ?
Le cœur de Mercure sondé par Messenger Icon_minitime1Jeu 6 Juin - 13:27 par hocine

» L’Iceberg des PIRES Théories du Complot !
Le cœur de Mercure sondé par Messenger Icon_minitime1Dim 2 Juin - 14:35 par Schattenjäger

» Sujet pour les fans de One piece
Le cœur de Mercure sondé par Messenger Icon_minitime1Dim 2 Juin - 14:05 par Schattenjäger

» Deux scientifiques meurent mystérieusement : complot, crime, empoisonnement ?
Le cœur de Mercure sondé par Messenger Icon_minitime1Dim 2 Juin - 12:27 par Schattenjäger

» L'ENDROIT LE PLUS ÉTRANGE DES ÉTATS-UNIS : SEDONA
Le cœur de Mercure sondé par Messenger Icon_minitime1Sam 1 Juin - 14:52 par Schattenjäger

» 197 LIEUX HANTÉS DANS LE MONDE !
Le cœur de Mercure sondé par Messenger Icon_minitime1Sam 1 Juin - 14:44 par Schattenjäger

» Vaut mieux en rire…
Le cœur de Mercure sondé par Messenger Icon_minitime1Dim 26 Mai - 22:28 par Franck1973

» 5 THÉORIES SUR LES DINOSAURES
Le cœur de Mercure sondé par Messenger Icon_minitime1Ven 24 Mai - 15:47 par Schattenjäger

» Le livre sur l'origine secrète de l'humanité qui a engendré une secte destructrice
Le cœur de Mercure sondé par Messenger Icon_minitime1Ven 24 Mai - 14:38 par Schattenjäger

» 30 ANS PLUS TARD il RÉAPPARAIT : L' HISTOIRE inexplicable
Le cœur de Mercure sondé par Messenger Icon_minitime1Mar 21 Mai - 18:48 par Mulder26

» Une météorite au Portugal ?
Le cœur de Mercure sondé par Messenger Icon_minitime1Lun 20 Mai - 14:02 par Mulder26

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Le cœur de Mercure sondé par Messenger

Apollyôn
Apollyôn
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 7232

Le cœur de Mercure sondé par Messenger Empty Le cœur de Mercure sondé par Messenger

Message par Apollyôn Jeu 22 Mar - 22:33

Une année passée en orbite autour de Mercure a permis à la sonde Messenger de révéler les détails de la surface de Mercure, tout en perçant les secrets de sa structure interne.

La mission Messenger de la Nasa, en orbite depuis mars 2011 autour de Mercure, fournit la topographie la plus précise jamais obtenue de l’hémisphère nord de la planète la plus proche du Soleil. Et révèle que le cœur de Mercure –son noyau- est encore plus gros qu’on ne pensait.

Le noyau de Mercure représente 85% du rayon de la planète, contre 50% pour celui de la Terre, expliquent Maria Zuber (MIT, Etats-Unis) et ses collègues dans un article publié aujourd'hui en ligne par la revue Science. 57 autres articles sont présentés cette semaine au cours de la 43ème conférence de planétologie (Lunar and Planetary Science Conference), au Texas. La petite taille de Mercure pouvait laisser croire que ce noyau avait refroidit au point de se solidifier totalement. Ce n’est pas le cas : l’étude du champ magnétique de Mercure révèle que sa dynamo interne est encore active, expliquent les chercheurs.

Un noyau atypique


Cependant le noyau de Mercure serait différent de celui de la Terre –composé d’une graine solide au milieu d’un noyau métallique liquide. La croûte de silicates et le manteau de Mercure entoureraient plusieurs strates : une couche externe solide du noyau (riche en sulfure de fer), puis une couche liquide et peut-être une graine solide.

Le cœur de Mercure sondé par Messenger 3299629C’est à partir de l’étude de la gravité de Mercure, combinée à la topographie et aux mesures de la rotation de la planète, que les chercheurs ont pu reconstituer sa structure interne.

En surface, Maria Zuber et ses collègues ont également découvert des éléments nouveaux illustrant l’histoire géologique de Mercure.

L’altimètre laser de la sonde Messenger a révélé que la topographie de Mercure a évolué bien après la formation du grand bassin d’impact de Caloris (1.550 km de diamètre) dans l’hémisphère nord. Certaines zones du bassin sont désormais plus hautes que les bords du cratère, ce qui suppose une activité géophysique importante.

Idem pour les grandes plaines volcaniques qui recouvrent 6% de la surface de Mercure (image ci-dessus). Vieilles d'environ 4 milliards d'années, ces plaines ont subi des déformations liées à une activité tectonique, précisent les chercheurs.

Les instruments de Messenger ont également permis de regarder de plus près les régions situées près des pôles où les radars font apparaître des dépôts brillants. Il pourrait s’agit de glace d’eau dans des recoins de cratères qui restent toujours dans l’ombre. Les nouvelles données de Messenger indiquent qu’au pôle sud tous ces dépôts brillants sont en effet dans des zones sans soleil, ce qui conforte l’hypothèse de la glace sans en apporter la preuve définitive.

La suite de la mission devrait permettre d’en savoir plus. La Nasa a prolongé Messenger pour un an, jusqu’en mars 2013.


source : http://www.sciencesetavenir.fr/espace/20120322.OBS4338/le-c-ur-de-mercure-sonde-par-messenger.html
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 14 Juin - 23:25