Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
--- Le forum est en libre participation pour les non-inscrits ---
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Rejets d' organes . Un mystère élucidé

BM
BM
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 608

Rejets  d' organes  . Un  mystère élucidé  Empty Rejets d' organes . Un mystère élucidé

Message par BM le Mar 17 Mai - 8:48

Avant de lire le sujet suivant , il serait interressant que vous jetiez un oeil sur se bref passage d' un texte parlant des implants extraterrestres .



Rencontres du 4ème type - Implant extraterrestre - Paranormal

Ce que les analyses ont montré

Le Dr Leir a déclaré qu’il était étrange que son équipe n’ait pu trouver aucune plaie d’entrée et que la structure moléculaire de la peau des sujets et d’autres tissus n’ait pas été endommagée.
La découverte intéressante est que la membrane autour des objets était composée de matériel du propre corps des patients avant qu’ils n’aient été insérés. En fait, si la médecine pouvait reproduire cela, nous pourrions réaliser des procédures d’implant sans risque de rejet, a-t-il indiqué.
les cas exposés par le Dr Leir soulèvent de vraies questions : « Il n’y a pas de réaction inflammatoire autour du corps étranger, ni de rejet, ni d’enkystement. La présence de neurones dans le tissu cellulaire sous-cutané est aberrante. La combinaison de protéines constituant la membrane qui entoure les
objets est unique en biologie. […] La membrane est dure et insécable, mais se transforme en gelée dans un liquide et devient parfois transparente. On ne trouve pas de cicatrice, de « porte d’entrée » de l’objet sur la peau des hôtes. Les objets sont faits dans des alliages très particuliers de métaux et métalloïdes ; certains sont magnétiques ou magnéto-conducteurs, et virent au vert fluorescent à la lumière
noire ».

ET MAINTENANT REVENONS A NOTRE SUJET .
https://www.dailymotion.com/swf/video/xiq8q6






Un mécanisme expliquant en grande partie le rejet de greffe a été démontré en direct et in vivo par des chercheurs français, grâce à des vidéos en 3D réalisées à l’échelle de la cellule.


Les patients qui reçoivent une greffe –de rein, de foie, de main etc..- doivent prendre des traitements à vie pour éviter que le greffon soit rejeté par leur organisme. Un organe ou un membre issu d’un donneur est en effet considéré par le système immunitaire comme un intrus. Il faut donc réduire la réponse immunitaire pour qu’elle ne fourbisse pas ses armes contre le greffon, au prix d’une moindre défense générale de l’organisme du greffé.

Pour mieux comprendre les mécanismes du rejet de greffe, et améliorer à terme la prise en charge de ce risque, des chercheurs de l’Institut Pasteur et de l’Inserm, à Paris, ont filmé cette réaction naturelle de défense de l’organisme. A partir d’un modèle animal (une greffe de peau au niveau de l’oreille d’une souris), Philippe Bousso, Susanna Celli et Matthew Albert ont obtenu un film en 3D du mécanisme de rejet de la greffe.

Grâce à la microscopie à fluorescence à deux photons, qui tire profit de l’absorption de la lumière par les cellules pour les visualiser, ces chercheurs ont observé en direct le ballet des cellules dans les tissus.

Ils ont ainsi pu prouver l’existence d’un mécanisme important impliqué dans le rejet de greffe. Au niveau du greffon, des signaux d’alerte sont envoyés et déclenchent une réponse inflammatoire, comme en cas d’infection. A ce moment-là, certaines cellules du receveur sont capables de retourner vers les ganglions lymphatiques où elles apportent aux lymphocytes une information clef sur la nature de l’intrus (un antigène). Les lymphocytes, ‘soldats’ du système immunitaire, peuvent alors agir de façon ciblée contre le greffon. Les cellules faisant de constants allers-et-retours, les lymphocytes sont activés en permanence.

Les cellules du greffon (autrement dit celles du donneur) ne sont donc pas les seules à pouvoir déclencher l’attaque ciblée des lymphocytes. Leur durée de vie est d’ailleurs assez réduite au sein de l’organisme du greffé, puisqu’elles sont rapidement détruites. Le relais effectué par des cellules du receveur explique que le rejet de greffe puisse se manifester des mois après l’opération.

Bousso et ses collègues espèrent que ces travaux, publiés cette semaine dans la revue Nature Medicine, permettront de concevoir des traitements anti-rejets bloquant ces allers-et-retours vers les nœuds lymphatiques.
TrustNo1
TrustNo1
Modérateur en Herbe
Modérateur en Herbe

Nombre de messages : 3165

Rejets  d' organes  . Un  mystère élucidé  Empty Re: Rejets d' organes . Un mystère élucidé

Message par TrustNo1 le Mar 17 Mai - 17:27

Sujet Déplacé de domaine scientifique --> abduction puisque c'est de sa qu'il est question dans le topic de BM
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 24 Jan - 2:38