Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
--- Le forum est en libre participation pour les non-inscrits ---
-9%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur robot Roborock S5 Max au prix le plus bas
299 € 329 €
Voir le deal

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Les créatures associées aux vampires

TYLONAX
TYLONAX
Membre - Niveau1
Membre - Niveau1

Nombre de messages : 49

Les créatures associées aux vampires Empty Les créatures associées aux vampires

Message par TYLONAX le Mar 28 Avr - 12:45

Créatures associées aux vampires

Si le folklore d'Europe orientale et méridionale est le berceau du vampirisme, des créatures et croyances plus ou moins similaires se retrouvent partout dans le monde, aussi bien en Europe, leur berceau d'origine, qu'en Afrique, en Asie ou dans les Amériques.

En Europe

Les créatures associées aux vampires 170px-Vampire_world_bank_protest19

En Grèce, et ce dès l'Antiquité, on nomme les personnes non inhumées en terre, qui se sont suicidées ou qui ont été excommuniées et qui reviennent hanter les vivants, des vrykolakas. Le terme désigne dès le XVIe siècle des créatures proches des vampires, d'autant plus qu'il signifie en langue slavonne (sa langue d'emprunt) « loup-garou ». Chez les Slaves du Sud, en Polésie (Ruthénie noire), on parle d'« esprit-amant » (Dux-ljubovnik) dans le cas d'un mort qui prend la forme d'un vampire ou d'un serpent volant. En Pologne, le Latawiec suce le sang des femmes qu'il séduit alors qu'en Roumanie ce même esprit-amant, le Zburator, agresse les personnes dans leurs litsA . Dans le même pays, les strigoi sont généralement des cadavres ramenés à la vie à cause d'un animal qui a sauté par-dessus eux, mais ils peuvent être aussi des enfants illégitimes ou des changelins qui naissent avec une queue, ou alors des sorciers ayant pactisé avec le Diable . Le vampire de la mythologie roumaine est nommé Nosferat ou Nosferatu ; il s'agit généralement d'enfants mort-nés issus d'un couple illégitime59. Les Dvoeduschniki slaves dissimulent leurs âmes sous une pierre et ils ne peuvent mourir tant que celle-ci s'y trouveA 30. Dans le folklore albanais, le Dhampir est le fils du Karkanxholl (ou Lugat). Il s'agit d'un revenant qui peut être soit un animal, soit un humain possédé durant son sommeil60. Le Dhampire est une créature mi-humaine et mi-vampire. Le mot « Dhampir » est associé au folklore des Roms ou des Balkans, dont les croyances ont été recueillies et décrites par T. P. Vukanović. Dans le reste de la région, des termes serbes tels que vampirovic'i, Vampijerović, Vampirić (Lampijerović en Bosnie), expressions qui signifient littéralement « fils de vampire », sont également utilisées. Il existe de nombreuses autres appellations en Europe et les créatures vampiriques ne se limitent pas à la seule région des Balkans : le folklore germanique mentionne par exemple l'Alp, esprit vampire métamorphe se changeant en chien, en porc ou en serpent, alors que le folklore portugais évoque la Bruxas, un esprit à forme d'oiseau qui se nourrit du sang des enfants

En Afrique

Les créatures associées aux vampires 170px-MercyBrownGravestone

Plusieurs mythes africains évoquent des créatures qu'on a pu comparer à des vampires. En Afrique de l'Ouest, les Ashantis racontent qu'il existerait une créature aux dents de métal logeant dans les arbres nommée Asanbosam. La tribu Ewe parle de l’Adze, créature maléfique qui peut prendre l'apparence d'une luciole et qui chasse les enfants . Les Africains de la région à l'ouest du Cap parlent de l’Impundulu, créature qui peut se changer en un oiseau de large envergure pouvant invoquer la foudre et le tonnerre. Enfin, le peuple Betsileo de Madagascar raconte que le Ramanga boit le sang de ses victimes.

Durant la fin du XVIIIe et XIXe siècles, la croyance dans les vampires a envahi la Nouvelle-Angleterre, particulièrement à Rhode Island et dans l'Est du Connecticut. De nombreux documents parlent de familles évoquant des morts transformés en vampires. Les morts par tuberculose passaient pour revenir hanter les vivants62. Le cas de Mercy Brown, adolescente de 19 ans suspecté de vampirisme qui meurt en 1892 à Exeter (Rhode Island), est le plus célèbre des États-Unis de cette époque. Son père, assisté d'un médecin, sortit son corps de sa tombe deux mois après son décès, lui retira son cœur et le brûla complètement.

Hors de ce contexte issu des mythes européens, d'autres légendes ont pu être rapprochées du vampire. Ainsi, la Soucouyant de l'île de Trinité, les Tunda et Patasola de Colombie. Au sud du Chili, un mythe évoque un serpent suçant le sang, le Peuchen. La mythologie aztèque parle de Cihuateteo, des esprits de nouveau-nés morts à face de squelette, qui tuent les enfants et ont des relations sexuelles avec les vivants, les conduisant ensuite à la folie.

Une légende des Caraïbes et de Louisiane évoque une créature hybride, le loogaroo (terme qui proviendrait du français « loup-garou »), qui amalgamerait différentes figures monstrueuses, dont celle du vampireB .

En Asie

Un Nukekubi, vampire japonais consistant en une tête volante

la croyance en des créatures comparées aux vampires est fortement répandue en Asie, mais aussi en Inde. Le Bhūta ou Prét est ainsi l'âme d'un mort qui erre sur terre et qui attaque les vivants à la manière d'une gouleB .

Dans le Nord de l'Inde, le BrahmarākŞhasa est un « vampire » dont la tête est entourée d'intestins, et qui suce le sang des victimes. Il existe aussi des figures « vampiriques » au Japon, reprises par le cinéma dès 1950 , comme le Nukekubi (抜首?, littéralement « cou qui se détache ») dont la tête peut se décrocher du corps et voler pour attaquer les vivants.

Les légendes concernant des « vampires » femelles (dont certaines parties du corps peuvent se détacher) existent également aux Philippines, en Malaisie et en Indonésie. Aux Philippines elles sont de deux sortes : la tribu Tagalog parle du Mandurugo (« suceur de sang ») alors que le peuple Visayan évoque le Manananggal (« qui peut se scinder de lui-même »). Le Mandurugo est une sorte d'Aswang qui prend la forme d'une jeune fille séduisante le jour et qui se transforme la nuit venue en une créature sans ombre, avec des ailes et une langue menaçante qui lui sert à sucer le sang des victimes durant leur sommeil. Le Manananggal peut aussi sucer le sang des fœtus à travers le ventre de la mère et dévorer les entrailles des personnes malades. Le Penanggalan malaisien est une vieille ou jeune femme qui use de magie noire pour s'approprier ses victimes ; sa tête peut voler et attaquer les femmes enceintes . Les Malaisiens utilisent des charbons pour l'empêcher d'entrer dans les demeures67.

Le Leyak est une créature similaire du folklore de Bali. D'autres figures vampiriques féminines existent : le Kuntilanak ou Matianak en Indonésie  et le Pontianak ou Langsuir en Malaysie . Le Jiangshi (chinois simplifié : 僵尸 ; chinois traditionnel : 僵屍/殭屍 ; pinyin : jiāngshī ; litt. « corps raide ») est la figure du vampire chinois. Il attaque les vivants pour leur voler leur énergie vitale, le qi. Il s'agit de l'âme d'un humain (魄, pò) qui n'est pas parvenue à quitter son corps mort69. Toutefois, la comparaison avec le vampire n'est pas évidente, car le Jiang shi n'a pas de pensées propres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vampire

Mercy Brown

Vers la fin du XIXe siècle à Exeter au Rhode Island, États-Unis, la famille de George et Mary Brown souffre d'une série d'infections à la tuberculose. À cette époque, la tuberculose est souvent mortelle et, pour cette raison, crainte de la population.

La mère, Mary, est la première à mourir, suivie en 1888 de l'aînée de ses filles, Mary Olive. Deux ans plus tard, en 1890, le fils Edwin tombe à son tour malade.

En 1891, une autre fille, Mercy, contracte la maladie et meurt en janvier 1892. Son corps est alors enterré au cimetière baptiste à Exeter.

Des amis et des voisins croyaient que l'un des morts était un vampire (mais ils n'ont pas utilisé ce terme), provoquant la maladie d'Edwin. Cette croyance émane du folklore américain qui affirme qu'une série de morts dans une famille est provoquée par un mort-vivant. À l'époque, la tuberculose est une maladie peu connue et son existence alimente la légende urbaine
.
Les créatures associées aux vampires Images?q=tbn%3AANd9GcQCXNovYU1iupfhq0415IXBZkcmodBNRIxCy3jzgkYTbjNugliS&usqp=CAU

Forts de ces croyances, George Brown et plusieurs villageois ont exhumé les corps le 17 mars 1892. Alors que les corps de Mary et Mary Olive étaient dans un état de décomposition avancée, celui de Mercy, enterré plus récemment, s'était peu décomposé et son cœur contenait encore du sang. Des gens en ont conclu que la jeune femme était une morte-vivante et la cause de la maladie d'Edwin. La température froide de l'époque en Nouvelle-Angleterre avait rendu le sol pratiquement imperméable, et la température de la tombe était proche du point de congélation, ce qui avait en grande partie préservé le corps, enterré deux mois plus tôt.

Les créatures associées aux vampires 9k=

Le cœur de Mercy fut retiré, puis brûlé. Les restes furent mélangés à de l'eau et le mélange fut donné à boire à Edwin. Il est mort deux mois plus tard. 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mercy_Brown
[/center]
Satan
Satan
Dictateur en Chef... A vie
Dictateur en Chef... A vie

Nombre de messages : 11448

Les créatures associées aux vampires Empty Re: Les créatures associées aux vampires

Message par Satan le Mar 28 Avr - 13:11

Un affaire de vampire plus proche de nous, celle du cimetière de Highgate, près de Londres:

http://www.dark-stories.com/vampire-du-cimetiere-de-highgate.html
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 1 Déc - 9:21