Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.
Le deal à ne pas rater :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits – ...
2.97 €
Voir le deal

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit

Schattenjäger
Schattenjäger
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 33875

Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit Empty Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit

Message par Schattenjäger le Lun 26 Jan - 9:15

(Source : Radio-Canada )

Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit Silence-on-vaccine_8

La nouvelle production de la réalisatrice Lina B. Moreco sort en salle le vendredi 30 janvier à Montréal et à Sherbrooke, mais il suscite une polémique depuis un certain temps déjà dans les locaux de l’Office national du film.

Le documentaire Silence, on vaccine relance le débat sur la vaccination et les enfants atteints de diverses formes d’autisme.

Le documentaire devait sortir en 2008, mais Radio-Canada.ca a appris que la direction de l’ONF en avait alors retenu temporairement la diffusion, afin d’obtenir certaines concessions de la part de la réalisatrice.

Silence, on vaccine présente des témoignages crève-coeur de parents convaincus que les vaccins ont rendu leurs enfants malades. Au Québec, les enfants de moins de 6 ans reçoivent aujourd’hui deux fois plus de vaccins qu’il y a 25 ans.

Si des parents et certains médecins pensent que les vaccins peuvent causer des effets secondaires importants comme l’autisme, la direction de la santé publique du Québec continue de défendre ses campagnes de vaccination.

La plupart des médecins sont favorables à la vaccination, mais la réalisatrice donne surtout la parole à ceux qui la contestent, comme le docteur Claude Béraud, un hépatologue français.

« L’exemple de la vaccination en France sera pris plus tard dans les écoles de santé publique comme un exemple de ce qu’il ne faut pas faire », soutient le docteur Béraud dans le documentaire de l’ONF.

Ce n’est pas la première fois qu’on montre du doigt le mercure et l’aluminium en d’infimes quantités dans certains vaccins, notamment comme agent de conservation. Le docteur Robert Nataf du Laboratoire Philippe Auguste à Paris a trouvé, dans l’urine des enfants autistes, de la porphyrine, une substance montrant la présence de mercure.

« Nous avons dosé dans l’urine des enfants autistiques des porphyrines et nous avons montré qu’elles étaient élevées. Pas toutes les porphyrines, mais celles liées au mercure », explique le docteur Nataf.

Aucun argument convaincant

Le docteur Horacio Arruda, directeur de la Protection de la santé publique au ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, a vu le documentaire et n’a trouvé aucun argument convaincant.

« Ce qui est dit dans ce film-là, ce sont des hypothèses soulevées depuis plus de dix ans et depuis, il y a plus d’une vingtaine d’études épidémiologiques avec beaucoup de patients dans plusieurs pays qui ont complètement éliminé ces hypothèses », affirme le docteur Arruda.

Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit Lina-moreco-vaccin_4

La réalisatrice Lina B. Moreco réagit en disant que la monographie de plusieurs vaccins contient déjà des avertissements sur les effets secondaires.

« Il faut cesser de l’ignorer et se mettre la tête dans le sable. Et au contraire, développer des protocoles pour prendre en charge les personnes qui arrivent chez le médecin et disent, j’allais bien et depuis que j’ai reçu le vaccin, je suis malade », conclut Mme Moreco.
Anonymous
Invité
Invité

Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit Empty Re: Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit

Message par Invité le Lun 26 Jan - 9:47

Je suis contre la vaccination et je suis contre le fais que mes enfants soient obligés d'être vacciner pour rentrer à l'école.

Nous sommes le pays qui vaccine le plus en Europe pour remplir les poches de certaines personnes peu scrupuleuse.

Mon homéopathe qui n'aime pas faire des vaccin est OBLIGE même si nous ne sommes pas d'accord. Je suis tombé gravement malade suite à un vaccin.... Merci messieurs le médecin sénateurs !!!! Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit 23513
Mikerynos
Mikerynos
Modérateur en Herbe
Modérateur en Herbe

Nombre de messages : 9902

Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit Empty Re: Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit

Message par Mikerynos le Lun 26 Jan - 11:39

Le documentaire Silence, on vaccine relance le débat sur la vaccination et les enfants atteints de diverses formes d’autisme.
Quel est le rapport entre l'autisme et la vaccination ?
Anonymous
Invité
Invité

Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit Empty Re: Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit

Message par Invité le Lun 26 Jan - 13:30

En faite, certaines personnes se battent depuis pas mal de temps pour arrêter les vaccins comme pour celui de l'hépatite B qui était obligatoire qui à été retiré pour sa dangerosité.
Des gamins seraient atteint d'autisme à cause de certains vaccins.
Tu sais ce qu'il m'est arrivé (d'ailleurs cela fait 3 semaines que mon problème est revenu Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit 833343 ) J'ai donc fais pas mal de recherche et j'ai appris que beaucoup de maladie comme la fibromialgie ( maladie qui n'est pas reconnu par la médecine malgré des dizaine de milliers de malade) s'attraperait par les vaccins..... Ma maladie est apparu juste aprés un vaccin, je n'étais jamais allé voir un médecin de ma vie auparavant et les douze mille médecins différent que j'ai vu n'ont aucune explication malgré qu'il m'ai tous dit qu'ils allaient me soigner les doigt dans le nez.

Je vous trouve des liens....
Anonymous
Invité
Invité

Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit Empty Re: Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit

Message par Invité le Lun 26 Jan - 13:41



Dernière édition par cécé le Lun 26 Jan - 13:57, édité 1 fois
Anonymous
Invité
Invité

Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit Empty Re: Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit

Message par Invité le Lun 26 Jan - 13:56

Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit VGI_image1
Anonymous
Invité
Invité

Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit Empty Re: Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit

Message par Invité le Lun 26 Jan - 13:58


VACCINATION, AGRESSION ET DÉSINFORMATION
Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit Vac2
En Angleterre, JerryFriedman poursuit son employeur suite à son congédiement, parce qu'il
ne veut pas se faire vacciner contre la rougeole. Le végétarien évoque
la discrimination religieuse pour refuser le vaccin car il est préparé
sur des embryons de poulets.
En effet, le vaccin contre la
rougeole est cultivé sur des embryons de poulets, tout comme celui de
l'influenza (grippe) , de la fièvre jaune et les oreillons, Ces
embryons se forment entièrement après 35 heures d'incubation. On peut
voir leur coeur battre dès le cinquième jour. Les oiseaux proviennent
d'immenses poulaillers contenant plus de l0 000 poules et près de 700
coqs. Pendant la période de production de ses vaccins contre la grippe,
une compagnie pharmaceutique consomme l60 000 oeufs par semaine.
]Celui contre l'encéphalite
japonaise est pour sa part cultivé dans des cerveaux de souris et des
sous-produits de l'abattoir se retrouvent dans plusieurs étapes de
fabrication des vaccins. En plus d'être cultivés sur des cellules
animales ou humaines de foetus avortés, les vaccins baignent dans du
formaldehyde, du phenoxyethanol, du mercure, de l'aluminium, de la
gélatine , du serum bovin ou foetal de veau ,de l'albumine provenant de
sang humain, de l'aspartame et des antibiotiques. Rien d'étonnant à ce
que ces cocktails vaccinaux aient de multiples effets secondaires
:douleur au point d'injection, fièvre, courbatures, douleurs
articulaires, crises d'asthme ou d'eczéma,allergies, choc
anaphylactique, risque de mort subite du nourrison,autisme,méningite,
convulsions ,encéphalite, syndrome de Guillain-Barré, sclérose en
plaque, diabète, lupus, polyarthrite rhumatoïde et cancers divers.
L'utilisation de vaccins multiples potentialise les risques d'effets
secondaires de chaque vaccin et leurs interactions est une mot interdit
à retardement. [/size]
[size=9]Ces sous-produits animaux
dans les vaccins comportent un grand risque de contamination virale .
Aucun laboratoire ne peut garantir l'asepsie des cellules animales
servant à la culture vaccinale. Celui contre la grippe, par exemple, en
plus d'être préparé dans un embryon animal peut contenir un virus de la
leucémie propre au poulet ( leucose aviaire) et être transmis à
l'humain vacciné . Il possède de plus des éléments provenant du cochon
car une enzyme tirée de l'estomac de l'animal sépare les cellules en
laboratoire. Une découverte par des chercheurs suisses et rapportée
dans le Washington Post (9 décembre 1995) fait état d'une enzyme, la "transcriptase renversée ",
qui a contaminé des vaccins de la rougeole et des oreillons . Cette
enzyme vient des embryons de poulet entrant dans la fabrication des
vaccins. Elle a aussi contaminé des vaccins contre la grippe et la
fièvre jaune. Cette enzyme est associée avec la présence de rétrovirus,
une classe de virus qui peut modifier de façon permanente les gènes.

MERCURELe thimérosol, un sel composé
d'éthylmercure et de thiosalicylate est un agent de conservation , un
additif pour prévenir la contamination bactérienne et fongique
(contient 49.6% de mercure ). Il fut introduit dans les vaccins dans
les années 30 mais , suite à de nombreuses études sur ses effets
secondaires graves, on tend à fabriquer des vaccins n'en contenant plus
. Cependant, au Canada, le thimérosol se retrouve encore dans nombre de
vaccins dont ceux contre l'hépatite B, la méningite et l'influenza. Ce
dérivé mercuriel dans les vaccins est excessivement allergène,
cancérigène et toxique car injecté directement dans le sang .Il
s'accumule dans le cerveau et affaiblit le système respiratoire,
digestif, nerveux et immunitaire. Selon Hugh Fudenberg md , un
immunogénéticien de renommée mondiale, un individu ayant recu 5 vaccins
consécutifs contre la grippe, a l0 fois plus de chance d'avoir la
maladie d'Alzheimer's qu'un individu non vacciné. Ce phénomène
s'explique par le fait,entre autre, que le vaccin contient du mercure
ainsi que de l'aluminium et que son accumulation atteint les fonctions
cognitives du cerveau. Les chercheurs Markesbery's et Ehmanns ont
démontré, par des autopsies sur des patients souffrant de la maladie
d'Alzeimer's, que le cerveau de ces derniers contenait un taux plus
élevé de mercure que ceux ne souffrant pas de la maladie. Cette
accumulation de mercure dans les vaccins s'ajoute à celle contenue
ailleurs, notamment dans les amalgames dentaires , l'alimentation et
certains produits biologiques comme les gouttes ophtalmiques, nasales,
les solutions pour lentilles ophtalmiques ou les immunoglobulines.

ALUMINIUM Selon le concept vaccinal,l'aluminium sert d'adjuvant de l'immunité, en créant une réaction
inflammatoire qui augmente la réaction antigène-anticorps. Il entre
dans la composition de la majorité des vaccins. On estime qu'un enfant
, par les vaccins, reçoit jusqu'à 3.75 mg d'aluminium durant les
premiers six mois de sa vie. La forte toxicité de l'aluminium est bien
connue : troubles neurologiques et immunitaires. Sa présence dans les
vaccins est de plus en plus souvent mise en relation avec
l'augmentation des allergies dans le monde. Plusieurs médicaments
renferment de l'aluminium. L'aspirine enrobée a 44 mg d'aluminium tout
comme certains antiacides ;des médicaments contre la diarrhée ont plus
de 600 mg d'aluminium par comprimé.


GÉLATINE
Dans un grand nombre de
vaccins la gélatine a une fonction de stabilisateur . C'est un produit
fabriqué à partir de débris d'abattoir tels que les cartilages, la peau
et les os d'animaux . Prélevé sur des bovins ou des cochons mais aussi
sur des moutons (en Australie ). En Europe, la contamination de la
gélatine par l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) est évoquée et
l'utilisation d'os en provenance de pays où un grand nombre de cas
d'ESB a été signalé - comme le Royaume Uni et le Portugal - fut
récemment interdite. La gélatine dans les vaccins est fortement
allergène.

SERUM BOVIN En octobre 2000, le
Département de la Santé de Grande-Bretagne retirait du marché un vaccin
polio oral cultivé sur du serum foetal de veau suspecté d'être infecté
par le prion de la maladie ESB ou maladie de la vache folle . Le vaccin
donné à 11.5 millions d'enfants et d'adultes durant les deux dernières
décennies a été préparé avec du serum provenant de vaches anglaises
peut-être contaminées. Au Canada , du serum bovin est présent dans le
vaccin antipoliomyélitique, ainsi que dans celui contre la rage, la
varicelle et l'hépatite A.
Lié à l'élevage intensif et à
l'horreur des abattoirs, le sérum bovin peut lui aussi être l'hôte de
virus qui, lorsqu'ils entrent dans l'organisme humain ,deviennent
mutagènes. Le virus de la leucémie bovine (VLB) existe de façon
endémique dans les troupeaux américains tout comme un virus
génétiquement proche du H.I.V impliqué dans le Sida humain . Ces virus
peuvent se transmettent aux humains et provoquer des leucémies . Le dr.
Ryo Harasawa de l'Université de Tokyo au Japon,le dr. Massimo
Giangaspero de l'Université de Milan en Italie ainsi que nombre de
leurs collègues d'Allemagne et de Belgique ont détecté le virus de la
diarrhée bovine dans plusieurs vaccins - rubéole, influenza, rougeole,
oreillons - produits en Europe, aux Etats-Unis et au Japon. Le sérum
bovin est utilisé dans plusieurs étapes de la culture cellulaire en
laboratoire. Dans le vaccin BCG , le bacille tuberculeux provient du
bovin.
alpacks
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit Empty Re: Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit

Message par alpacks le Lun 26 Jan - 17:44

je connais quelqu'un qui est tombé malade après la campagne de vaccination contre l'hépatite B dans les années 90 ...

bien que bon j'arrive encore a comprendre que c'est pas une maladie a prendre a la légère vu que possible MST ...

mais bon voila subire des crises de paralysie dorsales temporaires a cause d'un vaccin wow !

et hélas c'était bien les symptomes du syndrome de ce vaccin, bon aujourd'hui 13 ans après il va mieux mais bon c'est chaud cette histoire ...

moi bon j'ai reçu il y a 4 ans une dernière vaccination DTP mais sans rappel de 6 mois ...

normalement ma vaccination contre le tétanos n'est plus que partielle mais je m'en fout ...
Anonymous
Invité
Invité

Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit Empty Re: Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit

Message par Invité le Lun 26 Jan - 18:40

fille de médecin celui ci a refusé certains vaccins (cf notamment hépatite) quand j'étais gosse et au vu de ce qui s'est passé il a eu raison

mais bon y a de nombreux vaccins (bcg, coqueluche, tétanos etc.) qui eux sont nécessaires et importants

dans certaines régions on voit une recrudescence de personnes qui refusent de se faire soigner (car pour certains ce sont les méchants américains qui nous empoisonnent) conclusion, des maladies que l'on avaient oubliées ressurgissent, et les malades ne comprennent pas qu'ils le soient Rolling Eyes
Anonymous
Invité
Invité

Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit Empty Re: Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit

Message par Invité le Lun 26 Jan - 18:49

Alessa tu es fille de médecin ????

Il y a une question que je n'ai jamais eu l'occasion de poser à un docteur .... POURQUOI NE SONT ILS JAMAIS MALADE ???????

Je me demande s'il ne font pas comme pour la médecine asiatique ???
En effet dans certains pays de l'est un médecin passe voir si ses patients vont bien et anticipe les maladies (souvent il soigne par les plantes) et l'on estime qu'un médecin qui a peu de malade est un bon docteur... tout le contraire de la France Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit 403574

Contenu sponsorisé

Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit Empty Re: Silence, on vaccine : Un documentaire qui ferait grand bruit

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 29 Fév - 13:52