Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

L’arcane suprême

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

L’arcane suprême

Message par Robot U&P le Dim 1 Avr - 10:11

L’arcane suprême

SOCIALISME, FOURIERISME ET ALCHIMIE CHEZ FRANÇOIS JOLLIVET CASTELOT

« Lourdes: comment expliquer les guérisons miraculeuses ? » En 1926, l’organe de la libre pensée L’Idée libre publie une enquête à laquelle une trentaine de contemporains répondent. La plupart sont des médecins, des écrivains progressistes ou d’avant-garde comme Henri Barbusse, Victor Marguerite ou Renée Dunan. On trouve aussi les réponses du magnétiseur Henri Durville [1], du métapsychiste Eugène Osty [2], ainsi que celle de François Jollivet Castelot, « directeur de la Rose-Croix ». Le libre-penseur libertaire André Lorulot, qui présente les résultats de l’enquête, indique que ce dernier est « l’un des maîtres de l’occultisme moderne. Profondément religieux et spiritualiste, il n’en est pas moins très sympathique au mouvement d’avant-garde, au socialisme, à la Libre Pensée »[3]
.

La contribution du fondateur de la Société alchimiste de France à l’enquête de L’idée libre sur un phénomène qui constitue un défi pour les libres-penseurs – des guérisons présentées comme miraculeuses par l’Eglise et donc témoins d’un possible surnaturel dont ils se doivent de rendre compte – procède de ses engagements. Indice de ces affinités, l’un des autres contributeurs de l’enquête, l’individualiste libertaire Han Ryner, avait auparavant préfacé des ouvrages de, ou sur Jollivet Castelot [4]. Avant d’évoquer la réponse de ce dernier, remettons en perspective quelques jalons de son « destin » – pour reprendre le titre de son roman autobiographique[5]. Son parcours est particulièrement intéressant par ses liens avec plusieurs milieux: occultisme, métapsychique, littérature, socialisme, dans la fidélité à la « voie » de l’alchimie.



La suite - http://www.esoblogs.net/8199/larcane-supreme/
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 23 Sep - 5:52