Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Mexico: Entretien avec Enrique Kolbeck, controleur aérien

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Mexico: Entretien avec Enrique Kolbeck, controleur aérien

Message par Robot U&P le Lun 17 Mai - 12:18





Par Prof. Ana Luisa Cid, Mexico – Mexico, 2010

Traduction > Era - http://area51blog.wordpress.com/

Enrique Kolbeck Vergara est un contrôleur aérien à aéroport international de Mexico City (MCIA). Il exerce ses fonctions depuis le Centre aérien de Mexico et a plus de trente ans d’expérience dans le domaine.

Il fut sceptique pendant de nombreuses années jusqu’à ce qu’un seul évènement le fit changer d’avis. Et précisément c’était un évènement impliquant un pilote en 1994, lorsqu’un objet inconnu heurta un avion de l’ Aeromexico – et endommagea le train d’atterrissage principal – un événement qui a eu lieu près du World Trade Center du côté sud de la capitale.

“Nous partons du principe qu’il s’agissait d’un objet volant non identifié, car une heure plus tôt que nous avions reçu des rapports de ce secteur. Les gens ont dit qu’ils voyaient quelque chose d’étrange “, remarque l’expert.



Ana Luisa Cid: Pour revenir à l’affaire de 1994, est ce que l’étrange objet a été repéré par un radar ?

Enrique Kolbeck: Non, le radar a un filtre qui élimine les échos fixes. AUtrement il ne détecterait que les montagnes ou d’autres choses. Nous ne nous intéressons qu’aux choses en mouvement, comme les avions, et si cet objet était suspendu, alors le radar lui même l’a vu puis effacé, il ne l’a pas enregistré

ALC: Et c’est cet événement qui vous a fait cesser d’être un sceptique?

EK: Bien sûr. J’ai réalisé que le phénomène Ovni est réel et qu’il est un danger pour l’aviation. Imaginez si cet appareil était tombé à cause de l’impact qu’il a reçu ?

ALC: Mis à part l’incident de 1994, y en a t il d’autres qui ont attiré votre attention ?

EK: Il y en a plusieurs. Certains sont anciens et d’autres plus récents.

ALC: Qu’en est-il plus récents?

EK: Et bien, nous avons le cas de Morelia et Aguascalientes.

ALC: Qu’est-il arrivé à Morelia?

EK: Quelque chose de tout à fait extraordinaire: des sphères statiques sur l’aéroport international. Le premier à s’en apercevoir était un pilote, suivi par le contrôleur du trafic aérien – mon ami Macias Emiliano Torres – à travers ses jumelles. Il s’agit d’un cas très célèbre, qui a même été diffusé à la télévision, mais les médias n’ont pas compris la gravité de la situation. D’un point de vue juridique, nous parlerions d’une obstruction des voies aériennes. Savez-vous ce que c’est? Les OVNIS envahissent tout l’espace aérien sans restrictions.

ALC: Et le cas Aguascalientes?

EK: C’est le plus récent , de 2008. Ce qui est pertinent ici est que l’ OVNI a été vu physiquement par les équipes de 5 avions de ligne et il aurait pu causer une collision. Cinq avions étaient en vol – parmi eux un international – quand un objet volé moins de 5 miles d’un avion de ligne Aviasca. L’OVNI venait d’en haut, au-delà de 40.000 pieds. C’est arrivé à un point de confluence des voies aériennes entre Aguascalietnes, le Bajío et Guadalajara. Le contrôleur de la circulation aérienne d’Aguascalientes l’a vu droit devant et s’est rendu compte qu’il n’atteignait pas le sol. L’objet est resté suspendu dans les airs et s’est éteint. Il en a pris une photo. La protection civile a entrepris une recherche, croyant que quelque chose était tombé de l’espace comme une météorite ou des débris spatiaux. Ils ont même pensé qu’un avion de ligne s’était posé. L’armée a également été mobilisée en vain . D’un point de vue aéronautique, ce qui est fascinant, c’est que l’objet ne venait ni d’en face ni par paliers. Il n’a jamais touché le sol,il s’est arrêté, même si il semblait être en chute libre. Et nous en revenons à la même chose: les objets volants non identifiés mettent les équipages des avions en péril, ainsi que les passagers et même les gens sur le terrain.

ALC: En tant que contrôleur de la circulation aérienne, discuter de ces questions va t il vous causer d’ennuis?

EK: Non, en plus, je parle en mon nom propre.

ALC: Y at-il eu plus d’incidents comme celui-ci?

EK: Malheureusement oui, au Mexique et dans d’autres pays. C’est pourquoi il est important que des études sérieuses soint accordées aux OVNIS. Par exemple, si un avion de ligne s’écrase, parce qu’ un objet étrange a traversé son chemin, à qui la faute? Le pilote ou le contrôleur du trafic aérien? J’espère que cela ne viendra pas à se passer, bien sûr. Cependant, c’est un fait. Le phénomène est un danger car il entre dans notre atmosphère.

ALC: Bien sûr, même les oiseaux en vol ont causé des accidents, mais que proposez-vous?

EK: D’abord, le phénomène doit être pris au sérieux, qu’il fasse objet d’une attention et de protocoles établis pour toutes les éventualités, avec des instructions précises sur la façon dont le pilote et le contrôleur aérien doivent se comporter en cas d’une rencontre avec un OVNI. Mais, comme le phénomène n’est pas reconnu au Mexique et qu’ il n’existe pas, bien sûr, il n’existe aucun moyen pour promouvoir une législation à cet égard. J’espère que les choses changent rapidement, dans l’intérêt de tous.

ALC: A quoi ressemble un OVNI sur un écran radar?

EK: Il ressemble à un point blanc qui se déplace très rapidement, à une vitesse impressionnante. Ils ressemblent à un écho primaire, à condition qu’ils ne soient pas immobiles. D’ailleurs, ils n’ont pas un code d’identification.

ALC: Est-il possible de les confondre avec un avion qui ne prévoit pas d’identification parce qu’il se livre à des activités illégales?

EK: Non, aucun avion fait par l’homme ne peut voler aussi vite. C’est un paramètre qui ne laisse aucune place au doute. Ils dépassent parfois la vitesse de nos avions d’un facteur trois.

ALC: Merci pour vos idées précieuses, Enrique.

EK: Je vous remercie! Nous pouvons continuer notre discussion à tout moment.
(Translation (c) 2010. S. Corrales, IHU. Special thanks to Ana Luisa Cid)

posted by Inexplicata

source : http://inexplicata.blogspot.com/
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 22:26