Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Les mesures les plus récentes de l’épaisseur de la glace arctique montrent qu’elle est plus épaisse qu’on le pensait...

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30924

Les mesures les plus récentes de l’épaisseur de la glace arctique montrent qu’elle est plus épaisse qu’on le pensait...

Message par Schattenjäger le Ven 16 Oct - 12:51

(Source : Pensée unique.fr)

Contrairement aux affirmations mille fois répétées, en ce début mai 2009, dans les médias (notamment francophones. Merci l’AFP !), l’arctique ne fond pas ! (l’Antarctique non plus d’ailleurs. Bien au contraire).



En tout cas, en ce printemps 2009, l’étendue de la zone glacée qui recouvre le pôle Nord a plutôt tendance à augmenter qu’à diminuer ainsi que le montre le graphe actualisé au 30 avril 2009, ci-contre. Ce graphe (voir les indicateurs) provient du NSIDC qui fait autorité en la matière (quand les sondes satellites fonctionnent ! ). La glace arctique fond si peu que sa superficie actuelle (trait bleu continu) a pratiquement retrouvé la valeur moyenne (1979-2000) de référence (trait noir continu), à la même époque de l’année. Etonnant mais vrai !

Si cette évidence ne semble pas avoir effleuré l’esprit des rédacteurs des communiqués de nos agences de presse qui continuent à recycler les données de 2007, elle n’a évidemment pas échappé à l’oeil averti des chercheurs affiliés au GIEC. En effet, voilà qui est extrêmement gênant pour ceux qui nous avaient prédit la disparition imminente (pour l’été dernier !) de la glace arctique (comme Marc Serreze, le futur directeur du NSIDC, par exemple). Devant l’impossibilité de nier l’évidence sur l’extension des glaces, on a alors été averti que " Oui, la glace du pôle s’étend. C’est vrai. Mais elle est très peu épaisse. Elle va fondre comme neige au soleil...Vous allez voir ce que vous allez voir !"

Et c’est sans doute pour cette simple raison que l’on a assisté récemment à un "changement d’objectif " de la part des chercheurs affiliés au GIEC qui considèrent, comme Al Gore, que la glace arctique est le "canari dans la mine" du réchauffement climatique anthropique et qu’il leur faut absolument démontrer que cette dernière va disparaître sous peu, sous peine de voir s’écrouler tout l’édifice, patiemment mis en oeuvre depuis des années.

En bref, les mesures des superficies des glaces des deux pôles n’étant décidément pas coopératives, on a décidé que la nouvelle question cruciale était, désormais, l’épaisseur de la glace arctique...

Or, la mesure précise de l’épaisseur de la glace qui recouvre la mer Arctique est une opération particulièrement délicate. Les résultats avancés à l’aide techniques satellitaires complexes sont sujets à caution. Je vous ai déjà parlé des bouées disposées à cet effet par la marine américaine (voir ici). Ces bouées présentent de nombreux inconvénients, dont le principal est qu’elles ont tendance à dériver. La glace aussi, d’ailleurs, ce qui ne simplifie pas les choses : Voir cette animation très spectaculaire de la "centrifugeuse arctique" en 2007).
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 18 Fév - 11:28