Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Aquero

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31346

Aquero

Message par Schattenjäger le Mer 11 Fév - 13:21




Le phénomène OVNI est-il bien ce qu’il prétend nous montrer à courte distance (RR3, contactés, abductions) quand il le daigne ?

Les OVNIs, vus de près, au sol, sont-ils bien ces magnifiques véhicules interplanétaires pleins de petits êtres tous différents (ou presque) et qui se montrent ostensiblement dans des mises en scène, souvent étonnamment naïves.

Ici, ils se font « surprendre » en pleine cueillette de lavande, par un agriculteur qui passe. Là, le bric à brac constituant leurs équipements ressemble de façon étrange aux illustrations de Pulps ou de comics. Et ils sont rarement équipés de scaphandres qui les isoleraient des risques bactériologiques. Normal ! Ne sont-ils pas infiniment supérieurs à nous ?

Bref : l’aspect est conforme aux représentations populaires que l’humanité se fait de visiteurs E.T. et qui ne seraient pas trop effrayants.

Mais l’ufologie a t‘elle le privilège unique de ce type d’apparitions ? Celles d’un aspect conforme à une tradition, un folklore pour tout dire ?

Ne peut-on trouver de telles concordances « surnaturelles » ailleurs ?
Dans le domaine religieux par exemple ?

Et si tel est le cas, comment peut-on imaginer qu’une intelligence puisse assez facilement abuser des êtres humains au point de leur faire prendre des vessies pour des lanternes ?

D’aucuns, et non des moindres en ufologie, ont-ils présenté des textes abondants dans le sens d’un leurre? Une énorme tromperie destinée, pour des raisons inconnues, à alimenter un vaste système de croyances, évoluant aux rythmes des siècles qui passent, et des découvertes humaines.

C’est ce que je me propose de vous présenter à travers une thématique apparemment bien éloignée des OVNIs, par le petit texte qui suit.

Lire la suite
avatar
Passiflore
VIP
VIP

Nombre de messages : 1074

Re: Aquero

Message par Passiflore le Mer 11 Fév - 18:34

Les positions de l’Eglise
A ce propos, le rôle de l’Eglise, face à ce qu’il est commun d’appeler le « surnaturel religieux », est pour le moins délicat. Benzemas, dont je respecte par ailleurs le travail, fait cependant erreur lorsqu’il écrit ici :

Visions de la vierge, un miracle? Non l’observation d’un disque lumineux par 50.000 personnes, toute la vérité sur ce mensonge grotesque qui fait bien les affaires de l’église
Benzemas n'a pas tout à fait tort... Certains religieux, même s'ils doutent de l'origine divine, exploitent le fait pour regagner des fidèles.
"L’Eglise est extrêmement réservée sur les suites à donner face à ce genre de phénomènes. Mais il lui arrive d’appliquer la maxime « Vox populi… vox Dei »… On peut donc penser (c’est ma très nette impression) qu’elle ne cède à reconnaître officiellement un « miracle », pour tel ou tel événement dit « marial », que sous la pression populaire et médiatique et encore, après des enquêtes de longue durée."
C'est exact, mais... pour quelle raison :?: :?: :?:
J'ai comme dans l'idée que les prélats catholiques savent que ce qui est à l'oeuvre n'a rien de divin, mais que ce n'est pas de diabolique non plus. S'ils se taisent, c'est sûrement parce qu'ils savent que leur religion monothéiste est basée sur un mensonge ...
"Quand la Sainte Vierge fut aux portes du Paradis, un homme habillé de rouge lui ouvre la porte, et la salue avec un profond respect. Etant entrée dans le Ciel ses 2 Anges la quittent, et ceux de Benoîte aussi.
Elle suit à pied sa bonne Mère sans savoir où elle était, où elle allait, ce qu’elle faisait, éblouie de tant d’éclat, de splendeur et de gloire, qu’elle voyait de part et d’autre, de quelque côté qu’elle se tourne…
Quand elle eut un peu avancée dans le Paradis, elle vit les Bienheureux plus resplendissants que le soleil, chacun dans son siège, d’une beauté et d’un éclat qu’elle n’a sût exprimer, tous découverts, d’une chevelure blonde, tous jeunes (lui semblait-il), et tous d’un même âge, qui tantôt s’asseyaient, tantôt se tenaient debout.
Ils chantaient des cantiques à la louange de Dieu et souriaient tous en la voyant passer.
Elle vit M. Peytieu, M. Hermitte, sa mère, qui la saluent souriants vers elle ; elle vit beaucoup de personnes connues, parents, amis et autres.
Comme elle voulait s’approcher de ces 2 Messieurs, la Vierge lui dit « Suivez-moi, ma fille ! ».
La suivant elle vit de grandes tribunes toutes parsemées de pierreries, dont l’éclat l’éblouissait : elles étaient élevées les unes sur les autres, de degré en degré…
La Sainte Vierge lui dit. « Ma fille, le plus haut degré de ces 3, ce sont les Martyrs habillés de rouge après les Vierges non martyrs en blanc au plus haut degré les « chancelantes » (autres élus lumineux) habillés de diverses couleurs. Les Bienheureux qu’elle voit aussi loin que sa vue peut s’étendre chantaient les louanges de Dieu, les mains jointes.
Benoîte ne les connaissant pas disait en son coeur . « Que feras-tu ici, étant si éloignée de ceux de ta connaissance ! Au moins si tu étais proche de tes 2 confesseurs et des autres que tu connais, tu serais plus contente.., je ne les saurais trouver à présent ! ».
La Mère de Dieu pour la rassurer lui dit de n’appréhender rien, qu’Elle la retournerait où Elle l’avait prise.
Etant beaucoup avancée dans le Paradis, elle vit un Trône rond tout parsemé de pierreries, élevé pardessus tous les autres, d’un brillant et d’une splendeur inestimables, dont l’éclat lui ôtait la vue.
A l’entour du trône une infinité d’Anges tout rayonnants de gloire.La Sainte Vierge passant devant
Celui qui était au Trône lui fit une profonde révérence et l’adora, sans que Benoîte sent qui c’était.
Quand la Mère de Dieu passait, tous les bienheureux se levaient de leur siège et la saluaient.
« Au milieu du Paradis, elle vit un grand arbre, fort épais et étendu. Les feuilles et les branches étaient d’or, lui semblait-il, et quantité de belles pommes.
Elle avait grande envie d’en prendre une, mais par respect elle ne l’osa faire.
Elle dit à la Mère de Dieu « Voilà un bel arbre I ». « C’est l’Arbre de Vie », lui répondit la bonne Mère.
N’ayant vu que quelques prêtres dans le Paradis, parmi cette foule innombrable, elle dit « Je n’y vois guère de prêtres ! ». La Bonne Mère lui dit qu’elle ne les lui a pas voulu montrer, parce qu’elle en aurait trop de déplaisir ».
C'est marrant, parce que ça ressemble à certaines descriptions faites par ceux qui ont vécu une expérience aux frontières de la mort Rolling Eyes .
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 22 Mai - 4:43