Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

7 troubles mentaux sidérants

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

7 troubles mentaux sidérants

Message par Robot U&P le Mer 23 Avr - 15:10

[size=36]7 troubles mentaux sidérants[/size]


 

Syndrome de la main étrangère




Le syndrome de la main étrangère est un désordre neurologique aussi rare qu’il est impressionnant. Les sujets atteints sont victimes d’une main » rebelle » qu’ils ne parviennent plus à contrôler, au point que celle-ci semble avoir une volonté propre. Les malades continuent à ressentir les sensations en provenance de la main, mais ils ont l’impression de ne plus en être propriétaires. Ce trouble peut apparaitre lors d’une lésion du corps calleux (la partie du cerveau qui relie les deux hémisphères), ou bien à cause d’une tumeur cérébrale, ou encore suite à une attaque. Dans ces deux derniers cas, la main étrangère peut réaliser des actions complexes, comme déboutonner une chemise ou retirer une cigarette que l’autre main vient de mettre dans la bouche. Ce trouble est également connu sous le nom de « syndrome du Dr Folamour » en référence au héros du célèbre film, dont la main semble agir librement.

Syndrome d’Alice au pays des merveilles




Ce syndrome qui tire son nom du roman de Lewis Carroll affecte la perception de façon spectaculaire : les personnes qui en souffrent voient les choses beaucoup plus petites qu’elle ne sont (micropsie), ou beaucoup plus grandes (macropsie). Une voiture deviendra soudainement un modèle réduit, et un chat pourra se transformer en tigre. La perception qu’ont les sujets de leur propre corps est également déformée, ainsi que celle du temps. Dans certains cas, le syndrome peut causer des hallucinations plus importantes, et toucher également les autres sens. Ce trouble est parfois associé aux migraines violentes (dont souffrait justement Lewis Carroll), ou tout simplement à la prise de drogues hallucinogènes. Bizarrement, les enfants semblent plus souvent touchés que les adultes.

Syndrome de l’accent étranger




Ce syndrome est un trouble rarissime qui arrive le plus souvent suite à une lésion cérébrale. Comme son nom l’indique, il fait apparaitre un accent étranger chez les personnes touchées. Un simple choc, et vous pouvez parler définitivement avec l’accent belge, ou allemand, ou anglais… Ce qui se passe concrètement, c’est que la zone du cerveau en charge des fonctions linguistiques est altérée, provoquant des modifications dans la prononciation. Parmi la soixantaine de cas recensés depuis 1941, on compte notamment celui de Linda Walker, une anglaise de 60 ans qui suite à une attaque cérébrale se mit à parler avec un accent jamaïcain, ou italien, ou encore slovaque selon les différentes intérpretations. Plus étonnant est le cas de Cindy Lou Romberg, une américaine qui prit l’accent russe au point de faire des fautes de langage dignes d’un touriste russe dans sa propre langue maternelle.

Syndrome de la tête qui explose




Ce syndrome est moins grave que son nom ne le laisse supposer, mais il n’en reste pas moins terrifiant pour les personnes qui en sont victimes. Il déclenche dans la tête de ces dernières un bruit intense et soudain, qui s’apparente à une violente explosion.Le phénomène est d’autant plus effrayant qu’il se produit généralement au moment de l’endormissement. L’explosion n’entraine pas de douleur, mais elle est souvent accompagnée d’un flash lumineux, et parfois de réactions physiques, comme des palpitations. On ignore encore la cause exacte de ce syndrome, mais le stress semble y jouer un rôle.

Syndrome de Capgras




Ce syndrome psychiatrique, également connu sous le nom d’illusion des sosies, est probablement un des plus troublants qui soient. Décrit en 1923 par le psychiatre français Joseph Capgras, ce désordre donne au malade l’impression que ses proches, parents, ou amis, ont été remplacés par des sosies. La ressemblance est d’autant plus insupportable qu’elle est parfaite, et la réaction des victimes du syndrome face aux « imposteurs » peut être très violente. Capgras en fit l’experience avec une patiente qui avait voulu tuer son mari, convaincue que ce dernier était un sosie. Selon les dernières avancées en matière de neurosciences, le trouble viendrait d’une incapacité des malades à traiter l’information affective, suite à une lésion cérébrale, par exemple. Par conséquent, ne ressentant pas d’émotion face à un visage censé être aimé, ils en déduisent que le proche ne peut être qu’un imposteur.

Syndrome de Fregoli




Le syndrome de Fregoli appartient au même groupe de psychoses que le syndrome de Capgras, mais avec une dimension paranoïaque encore plus marquée : ici, le sujet à l’impression que tous les gens qu’il rencontre ne sont qu’une seule et même personne qui n’arrête pas de se déguiser. On retrouve donc l’idée de l’imposture comme dans l’illusion des sosies, à ceci près que cette fois l’imposteur est seul, et qu’il prend la place de tout le monde. Le syndrome doit son nom a Leopoldo Fregoli, un transformiste italien qui était célèbre pour son aptitude à changer de costume très rapidement.

Syndrome de Cotard




Le syndrome de Cotard est sans doute le trouble le plus étrange, ou du moins le plus dérangeant de cette liste. Les personnes victimes de ce délire sont convaincues qu’elles sont en putréfaction, qu’elles ont perdu leurs organes, ou bien qu’elles sont déja mortes. A l’inverse, dans certains cas, elles peuvent avoir l’impression d’être immortelles et tenteront alors d’éprouver cette croyance en allant jusqu’au suicide. Le syndrome fut décrit pour la première fois en 1880 par le neurologue français Jules Cotard. Il rapporta notamment le cas d’une femme qui niait l’existence de plusieurs parties de son corps, et qui finit par penser qu’elle était damnée pour l’éternité, incapable de mourir. Dans leur ouvrage de 1996, les psychiatres Young et Leafhead décrivent le cas d’un jeune homme qui, après sa sortie d’hopital, fut emmené en afrique du sud par sa mère.Il pensait qu’il était mort de septicémie, et, chaleur aidant, qu’on l’avait emmené tout droit en enfer…

Plus d’infos :

avatar
Achim
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 4943

Re: 7 troubles mentaux sidérants

Message par Achim le Mer 23 Avr - 16:50

Bon, alors j'ai été rarement sujet au syndrôme de la tête qui explose... C'est plutôt désagréable.   😕  :homer:
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 24 Oct - 5:55