Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Histoire de l' hypnose - Milton H. Erickson - Qu'est-ce que l'HYPNOSE ERICKSONIENNE ?

Partagez
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Histoire de l' hypnose - Milton H. Erickson - Qu'est-ce que l'HYPNOSE ERICKSONIENNE ?

Message par Macha le Mer 20 Nov - 16:35


Portrait de Milton H. Erickson

Franz-Anton Mesmer (1734 - 1815) est un médecin allemand, fondateur de la théorie du magnétisme animal, aussi connue sous le nom de mesmérisme. Lire la suite sur hypnose à paris

Le Marquis de Puységur (1751-1825), colonel d’artillerie, est connu pour ses expériences retranscrites de la pratique du magnétisme animal sur l'homme.
Puységur se distingue de Mesmer en déclarant n'être qu'un vecteur pour les malades qui seraient leurs propres médecins, là où Mesmer prétend soigner par une action exclusivement physiologique dont le magnétiseur serait la source. Il met également en doute le fait que la crise, dont Mesmer avait fait la manifestation par excellence du magnétisme, soit autre chose qu'un élément parasite.

James Braid, (1795 - 1860), chirurgien écossais, connu pour ses travaux sur l'hypnose. On attribue souvent et abusivement à Braid l'invention du terme hypnose dans son livre Neurypnologie, Traité du sommeil nerveux ou hypnotisme, considéré dans ses relations avec le magnétisme animal, qu'il publie en 1843.

Auguste Liébeault, (1823 - 1904), médecin français célèbre dans le cadre de l'histoire de l'hypnose et du magnétisme animal.

Hippolyte Bernheim, (1840 - 1919), professeur de médecine et neurologue français, célèbre dans le cadre de l'histoire de l'hypnose et de la psychothérapie.
En 1882, il assiste aux travaux d'hypnose du docteur Ambroise-Auguste Liébeault, caractérisés par des suggestions autoritaires, et commence à les introduire dans son service d'hôpital universitaire. En 1883, Bernheim effectue des expériences sur les suggestions criminelles avec le juriste Jules Liégeois et le médecin Henri Beaunis.

Jean-Martin Charcot, (1825 - 1893), clinicien et neurologue français, professeur d'anatomie pathologique, titulaire de la chaire des maladies du système nerveux, membre de l'Académie de médecine (1873) et de l'Académie des sciences (1883). Il est également connu comme chef de file de l'École de la Salpêtrière pour ses travaux sur l'hypnose et l'hystérie.

Sigmund Freud, (1856 - 1939), médecin neurologue autrichien, pionnier de la psychanalyse. A Vienne, Freud rencontre plusieurs personnalités importantes pour le développement de la psychanalyse, dont il est le principal théoricien. Son amitié avec Wilhelm Fliess, sa collaboration avec Josef Breuer, l'influence de Jean-Martin Charcot et des théories sur l'hypnose de l'École de la Salpêtrière vont le conduire à repenser les processus et instances psychiques, et en premier lieu les concepts d'inconscient, de rêve et de névrose puis à proposer une technique de thérapie, la cure psychanalytique.

Pierre Janet, (1859 – 1947) est d'abord un philosophe puis un psychologue et enfin un médecin français. C'est une figure majeure de la psychologie française du XIXe siècle Il crée1 le terme de subconscient

Milton H. Erickson, (1901 - 1980) psychiatre et psychologue américain qui a joué un rôle important dans le renouvellement de l'hypnose clinique et a consacré de nombreux travaux à l'hypnose thérapeutique. Son approche innovante en psychothérapie repose sur la conviction que le patient possède en lui les ressources pour répondre de manière appropriée aux situations qu'il rencontre : il s'agit par conséquent d'utiliser ses compétences et ses possibilités d'adaptation personnelles.

Dans un premier temps, il a exercé dans différents hôpitaux d'État puis s'est installé en cabinet privé à Phœnix (Arizona) en 1949.

A partir de cette période, il a donné bon nombre de conférences et séminaires dans différentes villes des États-Unis. Il a été, entre autres, Président de l'American Society of Clinical Hypnosis ainsi que fondateur et rédacteur en chef de l'American Journal of Clinical Hypnosis.

Dès la faculté, son intérêt s'est porté sur l'hypnose et les phénomènes hypnotiques. Ses études, recherches, découvertes et développements lui ont permis d'avoir un rôle essentiel dans le renouveau de l'hypnose.

Sa renommée et son extraordinaire talent lui ont valu d'inspirer les nouvelles thérapies telles que la thérapie systémique, les thérapies brèves et la programmation neurolinguistique. Jay Haley, praticien en thérapie familiale et stratégique, le nomme "Un thérapeute hors du commun".
 

BIOGRAPHIE

Milton H. Erickson est né le 5 décembre 1901 dans une ville minière du Nevada où sont venus s'installer ses parents. Puis la famille repart dans une ferme du Wisconsin où il grandit et passe son enfance. Sa scolarisation permet de découvrir quelques handicaps : amusie et arythmie (perte de la capacité à percevoir les rythmes musicaux), on l'a dit aussi dyslexique et daltonien. Ces premières difficultés se transformeront plus tard en expérience et il les utilisera en thérapie.

D'ailleurs le "sage de Phœnix" a beaucoup puisé dans ses propres souvenirs comme dans les expériences de ses patients pour raconter des histoires, créer des métaphores.

A l'âge de 17 ans, il est atteint d'une attaque de poliomyélite. Il entend un soir les médecins annoncer à sa mère qu'il est condamné et qu'il ne verra probablement pas l'aurore. Le jeune Milton demande alors que les meubles de sa chambre soient changés de place de manière à pouvoir contempler le lever du soleil le lendemain matin.

Son vœu est exhaussé et il peut admirer le lever du soleil. Mais il sombre dans le coma et à son réveil, trois jours plus tard, il est paralysé. Seuls ses yeux restent mobiles et ses oreilles attentives. Pendant des mois, il a tout le temps d'observer, écouter, ressentir le monde autour de lui. Un de ses principaux sujets d'observation est sa petite sœur qui apprend à marcher. Il étudie comment se fait l'apprentissage de la marche et s'exerce à retrouver ou visualiser mouvements et sensations dans son corps. C'est ainsi qu'il fait sa propre rééducation.
 
A 21 ans, il entre en première année de médecine et c'est en troisième année qu'il découvre l'hypnose avec les séminaires du Dr Hull (1923-1924).
 
Il se marie une première fois en 1923. De cette union naîtront trois enfants. La séparation intervient 10 ans plus tard et c'est lui qui a la garde des enfants.
 
En 1928, il est médecin et exerce en psychiatrie comme assistant au Rhode Island State Hospital, puis devient chef du service de recherche au Worcester State Hospital dans le Massachussetts, de 1930 à 1934.
 
Il s'installe dans le Michigan en 1934 où il est nommé directeur de la recherche psychiatrique au Wayne County Hospital. Cette même année, il rencontre la psychologue Elisabeth Moore dont il aura 5 enfants. Sa deuxième femme restera à ses côtés jusqu'à sa mort. De 1939 à 1948, il est directeur de la recherche et de la formation psychiatrique.

Le climat humide et froid du Michigan lui provoquant allergies et douleurs (séquelles de la polio), il part pour l'Arizona avec sa famille et ouvre un cabinet en libéral à son domicile de Phoenix.

Une deuxième attaque de poliomyélite l'atteint à l'âge de 51 ans. C'est la douleur plus que la paralysie qui le fait souffrir. Et malgré cela, il poursuit son exercice, ou plutôt son art, et continue ses consultations, conférences, enseignements et recherches sur l'hypnose.

Il décède le 25 mars 1980 d'un choc infectieux.


Qu'est-ce que l'HYPNOSE ERICKSONIENNE ?

L'HYPNOSE ERICKSONIENNE est issue de la pratique de Milton Hyland Erickson (1901-1980), psychiatre et psychologue américain.

Son approche repose sur la conviction que le patient possède en lui les ressources pour répondre de manière appropriée aux situations qu'il rencontre.

Il s'agit d'amener conscient et inconscient à travailler ensemble pour déclencher les changements utiles à la résolution des problèmes.

Le conscient est l'état psychique où nous avons conscience de nous-même, des êtres, des choses qui nous entourent, du temps et de l'espace. Il est caractérisé par l'exercice des facultés que sont le discernement, le jugement, le raisonnement.

L'inconscient, ou subconscient, présent en permanence, fonctionne sans que nous y portions attention. Il est indépendant de l'action de la volonté. Il enregistre passivement toutes les sensations, toutes les impressions liées aux évènements que nous recevons de l'extérieur, ou qui naissent en nous sans que nous l'ayons décidé. Ainsi, la mémoire, les sentiments, l'association subjective des idées, l'imagination,etc... sont des facultés spécifiques de l'inconscient. C'est en somme la partie immergée du psychisme. Il emmagasine toutes les informations, même les plus petites, et les conserve intactes pendant très longtemps. C'est dans ces mystérieuses profondeurs que naissent, par des processus compliqués, nos impulsions, nos penchants, les mouvements qui nous portent à agir en telle ou telle circonstance donnée.

http://www.hypnose-therapie-breve.info/histoire_hypnose.htm
http://hypnotherapie09.monsite-orange.fr/


Dernière édition par Macha le Lun 25 Nov - 17:30, édité 2 fois
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8265

Re: Histoire de l' hypnose - Milton H. Erickson - Qu'est-ce que l'HYPNOSE ERICKSONIENNE ?

Message par casseron le Mer 20 Nov - 18:34

On aurait pu ajouter Emile Coué tout de même...
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

La méthode Coué d'Emile Coué - et l'effet PLACEBO !

Message par Macha le Mer 20 Nov - 19:49

Tout à fait Casseron ! Smile



Alors que nos grands hommes sont rentrés au panthéon, Emile Coué, lui, n'a toujours pas eu en France la reconnaissance qu'il mérite. Si la "méthode Coué" est familière du grand public, peu de gens en connaissent réellement l'impact, la force et les conséquences positives.

Accueillie avec succès aux USA et en Allemagne plus qu'en France, la méthode Coué a donné naissance, entre autres, à :

- La pensée positive
- L'autosuggestion
- L'auto-motivation
- Le training autogène de Schultz
- La sophrologie
- L'orientation solution
- La visualisation
- La suggestologie

Émile Coué de la Châtaigneraie est né le 26 Février 1857. Il est le fils d'Exupère Coué employé des chemins de fer, et de Catherine Prévost.

Émile Coué est un élève brillant qui souhaite devenir chimiste, mais son père n'a pas les moyens de lui payer de longues études . Malgré des origines qui remontent à la petite noblesse bretonne, la situation de la famille Coué est modeste .

Monsieur Delaunay pharmacien à Troyes propose de le prendre comme commis dans sa pharmacie. L'obtention d'un diplôme de pharmacien passe par un stage préalable de trois ans en officine. C'est l' occasion pour Emile Coué de rester proche de la chimie.

En 1882, il obtient avec succès son diplôme de pharmacie; il lui reste à trouver les moyens d'en racheter une ! Un collègue de Monsieur Delaunay lui propose de l'associer à sa pharmacie, Emile Coué saisit l'opportunité et s'installe à vingt-six ans comme pharmacien à Troyes.

Il prend rapidement conscience de l'influence qu'un pharmacien peut avoir sur la guérison de ses clients. Il ne se limite pas à un travail d'apothicaire et développe progressivement sa méthode.

En 1902, Emile Coué se retire à NANCY où il poursuit ses recherches et prépare des conférences qu’il va donner un peu partout dans le monde. Il suit les travaux d’un médecin de Nancy le Dr Liébault et de l’un de ses confrères le Dr Bernheim. “L’école de Nancy” devient la référence en matière de suggestion et autosuggestion.

En 1913 un jeune licencié en philosophie, Charles Baudouin, prend contact avec Emile Coué. Il a entendu parler des travaux de celui-ci et souhaite pouvoir les appliquer à la pédagogie de l'enseignement.

Charles Baudouin, premier "disciple" d'Emile Coué, va par ses écrits le faire connaître au-delà des frontières. Il pousse Emile Coué à donner des conférences dans le monde.

Aux Etats-Unis, en Allemagne, en Russie, la méthode Coué et le principe d' autosuggestion se développent. Ils influencent ou donnent naissance à de nouvelles approches ou techniques comme la pensée positive, la visualisation, le training autogène de Schultz, la sophrologie, l'analyse transactionnelle (AT) et la programmation neurolinguistique (PNL).

Avec l'autosuggestion, Emile Coué est le père du Coaching moderne et de sa nouvelle approche : la thérapie orientée solutions.

“le marchand de bonheur” comme il est surnommé aux Etats-Unis quitte ce monde le 2 juillet 1926. Il est enterré à Nancy sa ville d’adoption.

Le père de la pensé positive

L'effet PLACEBO

Souvent raillée en France, la méthode Coué n'est pas assez connue ou reconnue. Ceux qui la raillent oublient que Coué est l'initiateur et le concepteur de l'effet placebo.

Pour la petite histoire :

Déjà persuadé de la force de l'autosuggestion, Émile Coué, pour se débarrasser d'un client grincheux et sans ordonnance, lui propose une prescription d'eau distillée.

Cette prescription est faite de manière méticuleuse, renforçant l'importance de l'absorption de ce liquide. Huit jours plus tard, le client vient remercier Émile Coué pour l'efficacité de son médicament. Le placebo devient réalité.

La pensée d'Emile Coué

- Ce ne sont pas les années qui font la vieillesse, mais bien l'idée qu'on devient vieux ; il y a des hommes qui sont jeunes à 80 ans et d'autres qui sont vieux à 40 ans.

- Les mots "je voudrais bien" amènent toujours "mais je ne peux pas", lorsqu'il y a un doute, il n'y a pas de résultats.

- Ayez la certitude d'obtenir ce que vous cherchez et vous l'obtiendrez, pourvu que cette chose soit raisonnable.

Nous pouvons nous donner à nous-mêmes des suggestions plus fortes que qui que ce soit.

Chacune de nos pensées, bonne ou mauvaise, se concrétise, se matérialise, devient en un mot une réalité dans le domaine de la possibilité.

- Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux.

- Ne dites jamais : je vais essayer de …mais : je vais faire…car lorsqu’il y a un doute, il n’y a pas de résultat.

- Pensez toujours je peux et jamais je ne peux pas.

- Toute idée que nous avons dans l’esprit tend à devenir une réalité pour nous et se transformer en acte.

- Qui part dans la vie avec l’idée « j’arriverai », arrive fatalement, parce qu’il fait ce qu’il faut pour y arriver.

- Est riche celui qui se croit riche, pauvre celui qui se croit pauvre.

- L'homme est ce qu'il pense.

- Impossible n’est pas français… Ce qui est français c’est facile et je peux.

- Vos mains tremblent, vos pas sont incertains, dites-vous bien que tout cela est en train de disparaître, et peu à peu cela disparaîtra.

- Il vaut mieux ne pas savoir d’où vient le mal et le faire passer que de le savoir et de le conserver.

- La crainte de l'échec le fait presque sûrement échouer, de même que la pensée du succès le conduit au succès : les obstacles qu'il rencontre, il les surmontera toujours.

- Avec de la confiance en soi, on peut arriver à tout (dans le domaine des choses raisonnables, bien entendu).

- Plus vous faites de bien aux autres, plus vous en faites à vous-même.

- L’altruiste trouve sans le chercher ce que l’égoïste cherche sans le trouver.

- Celui qui possède de grandes richesses devrait en consacrer une grande partie à faire du bien.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Jeu 22 Fév - 9:40