Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Une écriture vieille de 5000 ans en Chine

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Une écriture vieille de 5000 ans en Chine

Message par Apollyôn le Jeu 11 Juil - 23:16

Une découverte archéologique majeure vient d'être faite à Zhuangqiao, dans la ville de Pinghu, dans la Province du Zhejiang : sur des objets extraits d'une tombe figurent un grand nombre de symboles et une partie d'un texte original dont les experts pensent que c'est le plus ancien jamais découvert en Chine à ce jour. Il daterait d'il y a environ 5 000 ans et montre que les hommes de la culture de Liangzhu ont alors commencé à utiliser une forme d'écriture, faisant entrer la nation chinoise dans l'ère de la civilisation.

Les experts estiment que ces symboles exhumés d'une tombe de la culture Liangzhu à Zhuangqiao sont en effet le texte original de loin le plus ancien découvert en Chine. Li Boqian, professeur à l'Institut d'archéologie et de muséologie de la Peking University et expert en chef d'Etat en chronologie des dynasties anciennes, a dit avec une grande joie que ce texte original, à la différence d'autres inscriptions où les symboles apparaissent isolés, contient des signes qui peuvent être reliés entre eux pour former des phrases.

Le lieu où a été découverte la sépulture, Zhuangqiao, situé dans la commune de Lindai, dans la ville de Pinghu, est un important site de la culture de Liangzhu. De 2003 à 2006, l'Institut d'archéologie de la province du Zhejiang y a, en collaboration avec le Musée de la ville de Pinghu, procédé à deux campagnes de fouilles et découvert sur le site un total de plus de 240 pièces portant des symboles, suscitant un grand intérêt dans la communauté scientifique. Après avoir mis de l'ordre dans les pièces de poterie et les outils en pierre, Xu Xinmin, chef de l'équipe archéologique de la tombe de Zhuangqiao et chercheur à l'Institut d'archéologie de la Province du Zhejiang, a découvert plusieurs symboles disposés en suite. Selon lui, quand on incline une hache de pierre, on peut y voir des rayures en surface, certes très peu profondes, mais relativement concentrées et absolument pas disposées aléatoirement. Certains symboles isolés, composés d'un nombre relativement importants de traits, semblent être plus complexes, mais il y a aussi quelques groupe de symboles dont le tracé est relativement simple. Par la suite, les experts archéologues ont également trouvé des symboles similaires sur d'autres haches de pierre.

Des symboles ont aussi été trouvés sur les poteries, pour la plupart tracés avant la cuisson, et présentant plusieurs similitudes avec ceux découverts sur les objets en pierre, parmi lesquels les fragments de deux haches de pierre où ont été trouvés des textes originaux de la culture de Liangzhu sur leurs deux faces. Grâce aux recherches qui ont été menées, Xu Xinmin estime qu'il s'agit d'un texte original, et que c'est un système d'écriture plutôt mature et précoce, ce qui est d'un grand intérêt pour l'étude de l'évolution de la culture de la civilisation de Liangzhu.

Selon les rapports, sur les deux haches de pierre déterrées, à part six symboles gravés en traits peu profonds sur le côté face, dont le style est un peu différent, le style des autres symboles est fondamentalement semblable, témoignant d'une certaine standardisation dans la gravure et le tracé des symboles.


source : http://french.peopledaily.com.cn/Culture/8322212.html


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Une écriture vieille de 5000 ans en Chine

Message par Apollyôn le Mer 17 Juil - 23:46

Des inscriptions primitives, datant d'environ 5000 ans, ont été découvertes à Shanghai. Elles sont supposées être plus vieilles de 1400 ans que la plus ancienne langue écrite chinoise.

Les chercheurs chinois sont divisés au sujet des marques trouvées sur ces objets provenant du site de Zhuangqiao, au sud de la ville moderne.
Est-ce que ce sont des mots ou quelque chose de plus simple ?

Cependant, ils estiment que la découverte fera la lumière sur les origines de la langue et la culture chinoise.

La plus ancienne écriture au monde est censée être celle de Mésopotamie (aujourd'hui l'Irak), et elle remonte à un peu plus de 5000 ans.

On suppose que les caractères chinois se sont développés de façon indépendante. Des inscriptions chinoises avaient été retrouvées sur plus de 200 pièces mises au jours sur le site Néolithique de Liangzhu. Les pièces faisaient parti de milliers de fragments de céramique, de pierre, de jade, de bois, d'ivoire et d'os trouvés sur le site entre 2003 et 2006, a déclaré Xu Xinmin, l'archéologue principal.

Les spécialistes chinois, en archéologie et en écriture ancienne, se sont rencontrés dans la province du Zhejiang pour discuter de cette découverte. Ils pensent que ces inscriptions ne représentent pas un système d'écriture développé.

Mais Xu a dit qu'il y avait des preuves de mots sur deux morceaux de haches en pierre. L'une des pièces a six formes de mots comme enchaînés et ressemble à une courte phrase. "Ils sont différents des symboles que nous avons vu dans le passé sur des objets", estime-t-il, "les formes et le fait qu'ils sont dans une configuration ressemblant à une phrase, indiquent qu'ils sont l'expression d'un sens."

Les six caractères sont agencés en une ligne, et trois ressemblent au caractère chinois moderne pour "êtres humains". Chaque forme a de deux à cinq traits.
"Si cinq à six d'entre eux sont enchaînés comme une phrase, ils ne sont plus des symboles, mais des mots", a expliqué Cao Jinyan, un spécialiste de l'écriture ancienne à l'Université de Zhejiang. Il pense que ces marques doivent être considérées comme des hiéroglyphes.

Il a dit qu'il y avait aussi des formes autonomes avec plus de traits. "Si vous regardez la composition, vous verrez qu'ils sont plus que des symboles."

Mais pour Liu Zhao, un archéologue à l'Université de Fudan, à Shanghai, il n'y a pas suffisamment d'éléments pour que ce soit concluant: "Je ne pense pas qu'ils doivent être considérés comme une écriture au sens strict. Nous n'avons pas assez de matériel pour cerner le stade de ces marques dans l'histoire des écritures anciennes."

Pour l'instant, les chercheurs chinois qualifient ces marques d'écriture primitive, un terme vague qui suggère qu'elles se situent quelque part entre les symboles et les mots.

A ce jour, la plus ancienne écriture chinoise connue a été trouvée sur des ossements d'animaux (connus sous le nom d'ossements d'oracle). Elle remonte à 3600 ans, à l'époque de la dynastie des Shang.
source : http://decouvertes-archeologiques.blogspot.fr/2013/07/decouverte-dune-inscription-anterieure.html


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 17 Oct - 3:59