Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La Morag

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

La Morag

Message par Apollyôn le Jeu 14 Mar - 0:39

Quelques-uns des premiers écrits connus concernant une créature dans le Loch Morar apportent un éclairage nouveau sur la communauté qui a vécu dans son ombre il y a plus de 100 ans.

Morag, une mystérieuse créature censée habiter les profondeurs de loch dans les Highlands, fait l'objet de trois textes distincts de Alexander Carmichael, un compilateur prolifique du folklore de son époque.
Les manuscrits, datés des environs de 1902, ont été découverts par le projet Carmichael Watson à la bibliothèque de l'Université d'Edimbourg. Le Dr Donald Stewart, chercheur principal sur le projet, a découvert les textes en feuilletant des miscellanées du folklore recueilli par Carmichael pendant plus de 50 ans.

Il a déclaré: «Nous étions si heureux quand nous les avons trouvés, c'était juste totalement inattendu."

Les écrits dépeignent deux visions contradictoires de la Morag. D'une part, elle est présentée comme une sorte de sirène à l'ample chevelure, tandis qu'une autre description en fait une faucheuse dont la vision était considéré comme un présage de mort.

Dans le premier texte, Carmichael déclare: "Morag est toujours vue avant un décès ou une noyade."
Un deuxième extrait stipule: «Il est une créature dans le Loch Morar et elle est appelée Morag. Elle n'est aperçue que lorsque l'une des personnes des vieilles familles de l'endroit meurt La dernière fois qu'elle a vu était quand Aeneas Macdonnell est mort en 1898...
"La Morag est propre à Loch Morar. Elle a été vue en plein jour et par de nombreuses personnes, y compris par des ecclésiastiques.
"Elle apparaît comme un amas noir ou une sorte de bulle et se déplace dans l'eau et se déplaçant à la façon d'un navire avarié. La Morag est peu appréciée et est qualifiée par de nombreux termes peu flatteurs."

Une description finale, écrite par Carmichael à une date ultérieure, conserve l'association de Morag avec la mort, mais lui confère des caractéristiques plus humaines. «Comme d'autres divinités de l'eau elle est à moitié humaine, moitié poisson La partie inférieure de son corps est sous la forme d'un saumon et la partie supérieure sous la forme d'une petite femme aux seins très développés, de longs cheveux blonds couvrent son dos pâle comme la neige et sa poitrine.
Elle est représentée comme étant juste, belle et très timide et n'est jamais vue, sauf quand quelqu'un de la famille Morar décède ou lorsque le clan doit combattre. Alors, on peut la voir nager à toute vitesse et on l'entend gémir, prise d'une grande détresse, se lamenter et pleurer cette perte.
La Morag a souvent fait sortir de leurs maisons, la nuit, les personnes vivant sur les rives du lac et dans le voisinage de ses repaires causant beaucoup d'inquiétude pour les hommes et beaucoup de pleurs douloureux pour les femmes."

Carmichael, qui est devenu une figure de proue du mouvement artistique celtique, à l'origine avait écrit les textes en gaélique.
Il est supposé avoir passé seulement quelques jours dans la région de Morar et n'a pas prétendu avoir vu la Morag lui-même. Sa principale source d'information au sujet du monstre semble être un local nommé Ewan MacDougall.

S'exprimant sur les résultats pour la première fois, le Dr Stewart a dit: «Il est clair qu'il se passe quelque chose dans le Loch Morar, quoi que ce puisse être.
Les gens lui donnent un sens de différentes manières, en fonction de qu'ils voyaient, de ce qu'ils ressentaient à l'époque.
Je pense que les textes sont assez excitant. Ils nous donnent une autre vision de la façon dont les gens ont vu ce monstre il y a plus de 100 ans. Ce sont les premières observations que nous avons rapportées.
Cela montre qu'il y avait d'autres monstres en lice pour la célébrité, et c'est Nessie qui est arrivé à l'emporter à la fin. Mais il y avait beaucoup plus d'entre eux là-bas."

Source : http://news.stv.tv/highlands-islands/215287-loch-morar-writings-show-community-lived-in-fear-of-morag/
Traduction à l'arrache par Apollyôn.

Pour le coup cette vision de la Morag relève plus d'une sorte de Banshee que d'un authentique cas cryptozoologique, ce qui justifie à mon avis son placement dans la section "mythes", mais au cours du XXe siècle la Morag a fait l'objet de plusieurs observations concordent pour en faire un monstre serpentiforme semblable à Nessie :
http://en.wikipedia.org/wiki/Morag_(loch_monster)
http://matadornetwork.com/trips/hunting-the-other-loch-monster-in-morar-scotland/
http://www.scotclans.com/scottish_myths/scottish_monsters/morag.html
http://www.cryptomundo.com/cryptotourism/morag/


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct - 22:15