Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.
-48%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour homme
68 € 130 €
Voir le deal

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Guerre en Libye

Schattenjäger
Schattenjäger
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 34283

Guerre en Libye - Page 2 Empty Re: Guerre en Libye

Message par Schattenjäger le Sam 27 Aoû - 1:43

Apollyôn
Apollyôn
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 7232

Guerre en Libye - Page 2 Empty Re: Guerre en Libye

Message par Apollyôn le Sam 27 Aoû - 3:49

C'est étrange, il y a quelques mois Khadafi accusait justement les rebelles d'être menés par Al-Quaida, on en avait parlé dans l'interminable sujet sur le Printemps Arabe.
Schattenjäger
Schattenjäger
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 34283

Guerre en Libye - Page 2 Empty Re: Guerre en Libye

Message par Schattenjäger le Sam 27 Aoû - 14:05

VOICI UNE PETITE DESCRIPTION DE CE QU'ETAIT LA VIE EN LYBIE :

par Bana Congo Na

1- L’électricité à usage domestique est gratuite !

2 - L’eau à usage domestique est gratuite !

3- Le prix d’un litre d’essence est de 0,08 EUROS !

4- Les banques libyennes accordent des prêts sans intérêts !

5- Les citoyens n’ont pas d’impôts à payer, et la TVA n’existe pas !

6- La Libye est le dernier pays dans la liste des pays endetté ! La dette publique est à 3,3% du PIB ! En France, elle est à 84,5% ! Aux US, 88,9% ! Aux Japon à 225,8% !

7- Le prix pour l’achat d’une voiture (Chevrolet, Toyota, Nissan, Mitsubishi, Peugeot, Renault...) est au prix d’usine (voitures importées du Japon, Corée du sud, Chine, Etats-Unis...) !

8- Pour chaque étudiant voulant faire ses études à l’étranger, le « gouvernement » attribue une bourse de 1 627,11 Euros par mois !

9- Tout étudiant diplômé reçoit le salaire moyen de la profession du cursus choisi s’il ne trouve pas d’emploi !

10- Lorsqu’un couple se marie, l’ »Etat » paie le premier appartement ou maison (150 mètres carrés) !

11- Chaque famille libyenne, sur présentation du livret de famille, reçoit une aide de 300 EUROS par mois !

12- Pour tout employé dans la fonction publique, en cas de mobilité nécessaire à travers la Libye, l’Etat fournit une voiture et une maison gratuitement. Et quelque temps après, ces biens sont à lui.

Ma question est celle-ci qu’est ce que la "Communauté Internationale" appelle DICTATURE si la reine d’Angleterre, le roi de Belgique, l’empereur du Japon... doivent mourir au pouvoir avant d’être remplacé ?

Source : https://www.facebook.com/notes/bana-congo-na-italie/voici-une-petite-description-de-ce-quetait-la-vie-en-lybie-avant-lagression-de-l/277834225565384
Fissoul
Fissoul
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 713

Guerre en Libye - Page 2 Empty Re: Guerre en Libye

Message par Fissoul le Sam 27 Aoû - 18:29

chose curieuse. :bom:

l'OTAN préfère s'impliquer en LYBIE pour le pétrole et se remplir les poches

plutot que la Palestine, la Syrie, le Yemen, le Bahrein et autres pays.....

et oui comme dans l'ancien temps, faire la guerre pour piquer les trésors de ses ennemis
sergent garcia
sergent garcia
VIP
VIP

Nombre de messages : 3658

Guerre en Libye - Page 2 Empty Re: Guerre en Libye

Message par sergent garcia le Sam 27 Aoû - 20:38

"Ma question est celle-ci qu’est ce que la "Communauté Internationale" appelle DICTATURE si la reine d’Angleterre, le roi de Belgique, l’empereur du Japon... "

Guerre en Libye - Page 2 202730

Il y a des monarchies démocratiques. Une royauté n'est pas automatiquement une dictature et elle ne l'est pas du tout si elle possède un parlement qui fait son travail, et une séparation des pouvoirs (législatif, exécutif, juridiciaire..on pourrait même aujourd'hui rajouter les média, ils possèdent une énorme influence sur l'opinion publique )

Par contre certains états à l'apparence démocrates sont en fait des dictaures..souvenez-vous l'ex République Démocratique d'Allemagne où les trois pouvoirs étaient entre les mains des chefs du Parti....comme quoi sous les belles formules et autres expressions alléchantes peut se cacher d'autres réalités située à l'opposé des apparences.
Flycrusher
Flycrusher
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 760

Guerre en Libye - Page 2 Empty Re: Guerre en Libye

Message par Flycrusher le Sam 27 Aoû - 23:51

Oui en RDA beaucoup de choses étaient gratuites également, mais comme dans tout ces pays étatisés avec un parti unique, une nomenclature, ces avantages se sont révélé être l'apanage d'une partie de la population favorable au dictateur ou au parti.
Ces révoltes sont la preuve que le bien être économique ne fait pas tout, il faut une égalité des chances, une liberté de parole et de pensée sinon ça ne tient pas longtemps.
casseron
casseron
Ufologue de Terrain
Ufologue de Terrain

Nombre de messages : 8937

Guerre en Libye - Page 2 Empty Re: Guerre en Libye

Message par casseron le Mar 30 Aoû - 9:04

Mais où est donc passée la super armée du Guide ? Anéantie par les insurgés qui trimballent leur kalachnikov en bandoulière sur leur mobylette ?
De deux choses l'une...ou bien cette armée ne valait pas mieux que celle de Saddam, ou bien elle a été pulvérisée par l'OTAN. Je pencherais pour la seconde solution.
Et que dire des images nous montrant les insurgés cherchant Kadfhafi derrière les rideaux et dans les arbres !!!!
Les Lybiens rigoleront moins quand ils verront la note à payer. Avec ou sans le "guide", je les plains.
dranozir
dranozir
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 2455

Guerre en Libye - Page 2 Empty Re: Guerre en Libye

Message par dranozir le Mar 30 Aoû - 10:02

Ils ont plein de pétrole les lybiens , ils peuvent payer...

L'armée de Kadfhafi n'était pas suffisamment préparé et l'OTAN à une génération d'avance niveau équipement.
titane
titane
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 593

Guerre en Libye - Page 2 Empty Re: Guerre en Libye

Message par titane le Mar 30 Aoû - 14:02

titane
titane
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 593

Guerre en Libye - Page 2 Empty Re: Guerre en Libye

Message par titane le Mar 30 Aoû - 14:09

Schattenjäger
Schattenjäger
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 34283

Guerre en Libye - Page 2 Empty Re: Guerre en Libye

Message par Schattenjäger le Mar 30 Aoû - 19:34

De deux choses l'une...ou bien cette armée ne valait pas mieux que celle de Saddam, ou bien elle a été pulvérisée par l'OTAN. Je pencherais pour la seconde solution.
Quand les "rebelles" sont arrivé aux alentour de Tripoli, ils fut surpris de trouver énormément de mercenaires mort, suite à une attaque aérienne. Actuellement, Sarkozy est entrain d'aider AL-Quaida à prendre le pouvoir en Lybie.
Flycrusher
Flycrusher
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 760

Guerre en Libye - Page 2 Empty Re: Guerre en Libye

Message par Flycrusher le Mer 31 Aoû - 4:28

Il y a eu un appuis aérien de l'OTAN, personne ne le nie, ensuite le problème avec les mercenaires, c'est qu'ils sont très efficaces lorsque tout va bien, mais ils disparaissent dans la nature lorsque ça tourne mal.
Un mercenaire ne va pas se sacrifier pour son chef, il va faire son boulot avec un risque mesuré, il est là pour le pognon et rien d'autre. Dès qu'il y a doute sur un futur paiement du salaire ou que le risque devient un peu trop grand, y a plus personne.
Les insurgés n'ont pas vraiment combattu, ils ont avancé au gré des attaques aériennes de l'OTAN, massacrant au passage quelques fidèles de Kadhafi qui n'avaient pas su se planquer à temps.
Schattenjäger
Schattenjäger
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 34283

Guerre en Libye - Page 2 Empty Re: Guerre en Libye

Message par Schattenjäger le Lun 5 Sep - 15:16

30.000 bombes, 60.000 morts : une sacrée mission...


Guerre en Libye - Page 2 A0011

Après environ 8.000 raids aériens, et une estimation de 4 bombes lancées par attaque, l'OTAN a déjà largué plus de 30.000 bombes sur la Libye. Ca fait pratiquement 200 bombes par jour pendant 6 mois, soit des dizaines de milliers de tonnes d'explosifs puissants. Avec une estimation de 2 Libyens tués par bombe et aucune victime du côté de l'OTAN, les régimes occidentaux ont massacré environ 60.000 Libyens au cours des six derniers mois alors que les rebelles eux-mêmes annoncent 50.000 morts. Une sacrée mission humanitaire, n'est-ce pas ?

Le déroulement de la « guerre civile » en Libye peut être mieux décrit par les événements du 21 août. Ce dimanche après-midi, une équipe de télévision de la BBC a montré une colonne rebelle en train de s'enfuir de Zawiya, dans les environs de Tripoli. Battant pitoyablement en retraite, jetant des regards effrayés par dessus l'épaule et fuyant à toutes jambes sur la route par laquelle ils étaient arrivés - même la « presstituée » de la BBC qui était sur place n'a pas pu se retenir d'exprimer son dégoût devant la scène. Une fois de plus, confrontés à une résistance déterminée, les rebelles ont fui et montré leur véritable nature.

Le lendemain matin, une journaliste de France24 a raconté comment, plus tard dans la nuit de ce même dimanche, elle avait accompagné ces mêmes rebelles lorsqu'ils ont traversé Zawiya sans rencontrer la moindre résistance jusqu'à la Place Verte au centre de Tripoli, en croisant cette fois-ci une enfilade de ruines d'immeubles bombardés qui brûlaient encore.

Voilà ce qu'aura été la guerre de l'OTAN et si le monde ne le comprend pas, les rebelles, eux, ne le comprennent que trop bien.

Un problème majeur pour l'OTAN et sa Ligue de Traîtres Libyens, connue aussi sous le nom de Conseil National de Transition, est que la majorité des militaires rebelles sont sous les ordres du Groupe islamique combattant en Libye (GICL), un groupe qui se présente comme affilié au groupe Al-Qaeda du Maghreb.

Tandis que d'anciens terroristes de GICL devenus « combattants de la liberté » vont de maison en maison pour arrêter et exécuter des « supporters de Kadhafi » et des « mercenaires africains » à Tripoli, la vie quotidienne pour les habitants de la ville s'est transformée en une opération de survie. Sans eau depuis près de deux semaines, sans gaz pour cuisiner ou de combustible pour les véhicules et avec la nourriture qui commence à manquer, l'avenir pour la population de Tripoli paraît incertain.

Certains médias internationaux ont affirmé que la Grande Rivière Artificielle (GRA), le système d'irrigation qui fournit presque la totalité de l'eau du nord de la Libye, a été bombardée par l'OTAN. D'autres prétendent que les « loyalistes de Kadhafi » contrôlent toujours les puits du sud et qu'ils ont coupé l'eau - si c'est le cas, alors même Benghazi manquera d'eau. Tripoli devra donc importer son eau pendant un certain temps et le fait de savoir comment une ville de près de 2 millions d'habitants pourra vivre avec de l'eau importé par camions-citernes est un sujet que les médias n'abordent plus.

Le « Conseil National de Transition » désormais reconnu comme le « gouvernement légitime de la Libye » par les gouvernements de l'OTAN et leurs alliés est composé de nombreux anciens hauts officiels du gouvernement Libyen et se trouve de plus en plus dans une position délicate. Avec l'Union Africaine qui tente d'empêcher le déblocage des fonds du gouvernement Libyen détenus dans les banques occidentales il n'y a plus beaucoup de temps à perdre si ce CNT veut pouvoir continuer d'exister.

Le président de l'Afrique du Sud, Jacob Zuma, a condamné les dirigeants du CNT qualifiés d'escrocs et exigé la restitution des dizaines de millions de dollars que les hauts dirigeants ont volé lorsqu'ils étaient en fonction dans le gouvernement Libyen avant que l'Union Africaine ne lève son opposition au déblocage des fonds du gouvernement de Kadhafi.

Les dirigeants de l'OTAN doivent se démener pour maintenir le CNT à flots. Les images de palettes chargées sur deux mètres de haut de 200 millions de dinars Libyens acheminés par avion depuis Londres montre la fragilité de l'influence du CNT. Alors que le cirque des « amis de la Libye » organisé par l'OTAN et qui se tient à Paris promet de libérer les milliards de dollars Libyens détenus en otage par l'Occident, la mise en application de ces promesses est une toute autre affaire. La corruption et l'incompétence sont la marque des dirigeants du CNT et il ne sera pas surprenant d'entendre parler plus tard de détournements massifs de fonds.

La grande question est de savoir combien de temps les dirigeants du GICL/AQM laisseront-ils le pouvoir à leurs anciens ennemis jurés au sein du CNT. Déjà le « gouvernement » rebelle dans la ville portuaire de Misrata a annoncé qu'il ne reconnaissait pas l'autorité du CNT et on y signale la tenue de manifestations quasi quotidiennes pour exiger l'expulsion du CNT des anciens fonctionnaires du gouvernement Libyen.

Pendant ce temps, de vastes étendues du désert Libyen dans le sud n'ont pas été conquises par l'OTAN et pratiquement toute l'eau et une partie du pétrole échappe au contrôle du CNT.

Avec de centaines de villages et de petites villes éparpillées à travers un territoire immense, le Colonel Kadhafi et ses supporters ont encore une vaste zone à leur disposition. Avec l'Algérie qui combat Al Qaeda du Maghreb, sa frontière avec la Libye reste ouverte et offre un terrain de repli aux opposants aux rebelles de l'OTAN. Le CNT a déjà sonné l'alarme quant à une insurrection à long terme qui pourrait s'implanter dans le sud de la Libye et qui utiliserait l'Algérie comme base arrière.

Jusqu'à présent les dirigeants Al-Qaeda et les gros bras de l'occident au sein du CNT n'ont pas encore commencé à s'entredéchirer mais une guerre interne paraît inévitable. Il se pourrait que nous assistions à des bombardements par l'OTAN de ses anciens alliés.

Une chose qui est claire est que la tragédie Libyenne ne fait que commencer et la capture de pratiquement tout le nord de la Libye par les rebelles de l'OTAN n'est que le début. 30.000 bombes sur le pays et la mort de quelques 60.000 Libyens marquent plutôt le début que la fin de cette catastrophe.

Source - Sott
Macha
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Guerre en Libye - Page 2 Empty Re: Guerre en Libye

Message par Macha le Lun 5 Sep - 15:49

Un autre dossier du réseau Voltaire. On peut sans doute critiquer la position "anti-impérialiste" du réseau, mais les personnalités qui donnent leur analyse de la situation en Lybie sont excellentes !
http://www.voltairenet.org/L-avenir-de-la-Libye-selon-les

Schattenjäger
Schattenjäger
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 34283

Guerre en Libye - Page 2 Empty Re: Guerre en Libye

Message par Schattenjäger le Mer 7 Sep - 11:06

Libye : le piège

Il fallait s’y attendre : la prise de Tripoli a aiguisé les appétits de l’OTAN envers d’autres pays arabes. Dans les pays arabes, dont l’Algérie, elle a redonné vigueur aux partisans de l’ingérence occidentale. Ayant craint, un moment, l’enlisement de l’OTAN en Libye, ils manifestent d’autant plus leur joie à cet évènement. Ils y voient la confirmation de la justesse de leurs thèses sur "le bien fondé de cette ingérence du moment qu’elle débarrasse la Libye d’un tyran"..

Guerre en Libye - Page 2 A0047

Mais peut-on s'en réjouir ?. Comment ne pas tenir compte que l'entrée des insurgés à Tripoli s'est faite sous les bombardements de l'OTAN. Rien ne ressemble moins à l'entrée triomphale d'une révolution populaire. Comment ne pas voir que ceux qui applaudissent à l'intervention de l'OTAN applaudissent les forces militaires des mêmes pays qui bombardent et massacrent en Afghanistan et en Irak, qui protègent le colonialisme israélien, et qui soutenaient, il y a quelques mois à peine, les dictatures arabes. Comment ne pas dire que cette joie est mauvaise lorsqu'ils la partagent par exemple avec une personnalité islamophobe et arabophobe comme Bernard Henry Levy qui applaudit aux bombardements sur la Libye comme il l'avait fait pour ceux sur Gaza et le Liban. Il faudra bien un jour nous expliquer ces contradictions, quand elles se seront développées, ce qui est inévitable. Il faudra alors bien se rendre compte que rien n'a été résolu pour la démocratie et la dignité nationale. Et il faudra bien nous dire en quoi tout cela est différent de l'intervention militaire en Irak ou en Afghanistan qui avait été justifiée par exactement les mêmes arguments, la lutte contre la tyrannie et pour la démocratie, et en quoi tout cela n'aboutira pas au même résultat, sous une forme ou une autre : un régime à la Karzaï, corrompu, au service de ses maîtres.

La gêne est d'ailleurs perceptible chez ceux, partis et personnalités politiques, en Algérie et dans d'autres pays arabes, qui se félicitent de la "victoire" des insurgés mais sans dire mot de celle, en fait, de l'OTAN. Qui ne dit mot consent, pourrait-on leur faire remarquer. Mais, il faut reconnaître que la question n'est pas simple. En arriver à cet autisme, ou être amené à faire silence sur cet aspect de la réalité actuelle libyenne, sur un évènement aussi énorme que la première intervention militaire étrangère en Afrique du Nord depuis un demi siècle, est en soi même significatif de la complexité de la situation et de la gravité de la crise qu'a ouverte dans les rangs démocratiques arabes l'intervention occidentale.

Les révolutions tunisienne et égyptienne ont été entourées d'un consensus. C'était l'étape en quelque sorte d'un certain romantisme, propre aux débuts des grands mouvements historiques. Deux révolutions "propres" où les bons et les méchants sont clairement identifiés, où la société, à part une minorité, est apparemment unie. C'est la fête démocratique. Surprises d'abord, les puissances occidentales n'ont pas tardé à opérer un tournant radical en annonçant leur soutien au 'Printemps arabe". Il le fallait pour intervenir, l'influencer, justifier l'ingérence.

L'ingérence étrangère ouvre donc une deuxième étape dans l'histoire en cours de la démocratie arabe. Cette deuxième étape a été ouverte avec la crise libyenne, elle se développe actuellement à travers la situation en Syrie, et aura certainement d'autres développements. La perversité de la politique occidentale actuelle est qu'elle arrivée à construire, notamment par une campagne médiatique de propagande d'une violence intense, un faux dilemme, qui est celui ci: ou le droit d'ingérence et donc la démocratie sous protectorat occidental, où la dictature et la tyrannie. Beaucoup parmi les élites politiques arabes tombent dans le piège. Outre, évidemment, celles d'entre elles traditionnellement liées à l'Occident, cette propagande trouvent un écho chez des forces politiques et sociales plus larges, soient qu'elles ont peu d'influence et de forces dans la société, et ne voient pas donc d'autre solution pour se débarrasser de la dictature que dans une "alliance même avec le diable" , soient qu'elles sont impatientes ou fatiguées par une longue opposition.

Guerre en Libye - Page 2 A0048

Du coup la société désormais se divise sur la question de la démocratie, car il lui est substitué une autre question, celle de l'attitude par rapport à l'intervention étrangère. Les cartes s'en trouvent alors faussées. On croit toujours parler de démocratie mais c'est la question nationale qui ressurgit, et avec elle celle de la souveraineté, celle de l'indépendance du pays, celle de l'unité nationale. Les ex-puissances coloniales reviennent pour proposer de protéger les aspirations démocratiques arabes et ce protectorat réactive alors le protectorat colonial. Ceci explique que du même coup se trouvent relancés des débats qu'on croyait dépassés et qui déchiraient les différentes tendances du mouvement national à la veille des luttes pour l'indépendance: en 1936, l'illusion que la libération allait arriver du Front populaire de la gauche française, en 1942-43, les espoirs mis par Ferhat Abbas dans la Charte atlantique, et plus généralement la position du courant assimilationniste qui attendait le progrès et la civilisation de la France coloniale.

Surréaliste!

Les cartes sont tellement faussées qu'on assiste à des alliances ou des convergences surprenantes: des "laïcs" qui se retrouvent au sujet de l'ingérence étrangère en Libye sur les mêmes positions que les monarchies du Golfe et les royalistes libyens de Londres ; des courants qui se réclament de l’Islam et s'allient avec les puissances occidentales, donc des pays non musulmans, pour combattre… d'autres musulmans, ou qui prient sur la place de Benghazi sous d'immenses drapeaux français et américains; des militants islamistes algériens qui ont participé à la flottille de la paix pour Gaza et dont le parti a la même appréciation, sur la situation sur la Libye, que… Bernard Henry Lévy qui qualifiait cette flottille "d'épopée misérable"(journal français "Libération",7 juin 2010 ). Une atmosphère surréaliste !

Certes, il ne faut pas généraliser et les décantations s'opéreront inévitablement qui toucheront tous les courants politiques, sous les coups de boutoir de la réalité. On peut prédire, sans grands risques de se tromper, que les contradictions entre la domination étrangère et les forces populaires libyennes, nationalistes, islamistes ou autres, se manifesteront très vite. Vrais démocrates et faux démocrates, vrais patriotes et faux patriotes, apparaitront alors, mais hélas à partir de grandes souffrances de la Libye, comme en Irak, en Afghanistan ou ailleurs. Mais on peut se demander aussi s'il n'y a pas un point commun à ces convergences, apparemment hétéroclites: l'idée, d'autant plus tenace qu'elle est non dite, et qui ressurgit car elle n'a pas cessé d'exister depuis les indépendances et leurs contradictions, que la domination occidentale, que le colonialisme a un contenu civilisateur. C'est au fond cette idée qui se cache derrière les partisans de l'ingérence, à la raison fallacieuse que la domination occidentale serait bien plus "soft", bien plus civilisée qu'une dictature arabe.

Ces opinions fleurissent actuellement comme avaient fleuri les appels à la "normalisation" des relations avec Israël, dans des journaux algériens et arabes, lorsque le monde arabe traversait une période très difficile, que la domination des Etats Unis paraissait écrasante et que les partisans de "la normalisation" assenaient " que nous ne pouvions être plus royalistes que les Palestiniens et les Egyptiens". Je lisais dernièrement un article où il était expliqué, sur la question de la souveraineté nationale, que cela ne faisait pas de différence, qu'on vive dans un pays dominé par l'étranger ou par "un dictateur comme en Libye". Mais l'auteur de l’article avoue en fait vers où va sa préférence puisqu’il se félicite de l'élimination du pouvoir de Mouammar Kadhafi par l'OTAN. On voit poindre de nouveau le nez de la thèse des "aspects positifs du colonialisme". Autres temps, mais même problématique.

Comme dans le Far West, le président du CNT de Benghazi vient de mettre à prix la tête de Kadhafi. Tristes mœurs. Que n'aurait- on pas entendu des médias occidentaux si c'était Kadhafi qui avait mis à prix la tête des membres du CNT au début des évènements. L'horreur se répète comme pour Saddam en Irak. La nouvelle Rome est sans pitié et veut du sang et des sacrifices humains. Ce "Wanted" trahit et annonce déjà la domination étrangère sur la Libye et son style.

Dans les rues désertes des villes libyennes commencent les règlements de compte et les massacres, mais ces victimes civiles n'intéressent plus Mr Juppé et Mme Clinton.

source -

Mondialisation.ca
Paru dans "Le Quotidien d'Oran"
Source cameroonvoice

Contenu sponsorisé

Guerre en Libye - Page 2 Empty Re: Guerre en Libye

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 30 Mar - 3:22