Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.
-68%
Le deal à ne pas rater :
Caméra de Surveillance WiFi -ieGeek –
47.59 € 149.99 €
Voir le deal

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

casseron
casseron
Ufologue de Terrain
Ufologue de Terrain

Nombre de messages : 8956

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Empty Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par casseron le Mer 2 Déc - 20:27

Le vaccin Pandemrix de GSK est-il anodin ?



La
communication officielle française faisant état de seulement 107 effets
indésirables bénins à sérieux pour 200 000 vaccinations par le
PANDEMRIX du laboratoire britannique GlaxoSmithKline (GSK) est
surprenante. Ces chiffres homéopathiques ne semblent pas refléter la
réalité du terrain.

En effet pratiquement tous les collègues ou patients vaccinés
décrivent des effets secondaires certes en général bénins mais pas
négligeables. Par rapport à ceux qui ont bénéficié quelques semaines
auparavant du vaccin contre la grippe saisonnière, les réactions
locales et générales après le PANDEMRIX de GSK sont plus intenses et
beaucoup plus fréquentes.

Pourquoi la première vague de vaccinés composée pourtant de
professionnels de santé parfaitement aptes à décrire les symptômes n’a
t-elle pas été interrogée systématiquement après la vaccination ?


Actuellement la Grippa ne déferle pas sur l’hexagone avec la
virulence barbare des tribus de H1N1 emmenées par un nouvel Attila. Il
n’y a pas le feu viral dans les villes et les campagnes. Avec de telles
incertitudes, ne serait-il pas sage de proposer un moratoire
sur la vaccination par le PANDEMRIX en attendant les résultats d’une
enquête sur la fréquence des effets secondaires chez les professionnels
de santé vaccinés ?


Le fait que la France ait acheté quelques dizaines de millions de
doses de PANDEMRIX et que notre Ministre de la santé soit en pleine
phase de dramatisation pandémique, expliquent-t-ils cette politique de
l’autruche ?






La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Vaccin-4-7b384

Comme
d’autres professionnels de santé, j’ai été vacciné par le PANDEMRIX de
GlaxoSmithKline (GSK). Ce vaccin comporte le très médiatique adjuvant
AS03 à base de de squalène (10,69 milligrammes) mélangé à 3,75
microgrammes d’un antigène analogue à la souche A/California/7/2009
(H1N1). L’intérêt de l’adjuvant est surtout économique pour le
fabriquant car il permet de diminuer considérablement la dose du
coûteux antigène. Ainsi dans le classique VAXIGRIP on trouve trois
antigènes grippaux dosés chacun à 15 microgrammes. Contrairement à ce
qui avait été promis, il n’y avait pas le choix. C’était pour tous
PANDEMRIX ou PANDEMRIX. Quant on a patienté en faisant la queue parfois
deux ou trois heures on se sent obligé d’accepter ce vaccin malgré les
doutes sur l’adjuvant.

Le PANDEMRIX secoue son homme !

Alors que le vaccin VAXIGRIP contre la grippe saisonnière pratiqué
quelques jours auparavant ne m’avait occasionné aucune réaction, j’ai
été désagréablement surpris d’avoir des effets secondaires relativement
importants le lendemain. En plus d’une douleur et d’un érythème au
point d’injection, l’ensemble du bras et de l’avant bras ainsi que les
muscles de l’épaule étaient douloureux. Je me sentais fébrile avec des
frissons, des courbatures et des céphalées. Il a fallu 48 heures pour
que les symptômes s’estompent. Ma femme, elle aussi vaccinée, a eu
aussi une réaction locale. J’ai téléphoné à d’autres médecins vaccinés
et la grande majorité m’a déclaré avoir eu des effets indésirables
certes bénins mais beaucoup plus sévères que lors de la vaccination
contre la grippe saisonnière. Certains de mes patients faisant partie
des “groupes à risques” ont eux aussi subi cette même vaccination dans
des centres. Je leur ai posé aussi la question des effets secondaires.
A l’identique et en très grande majorité, ils ont souffert de myalgies
localisées ou étendues à l’ensemble du bras, de courbatures, voire pour
certains de syndromes fébriles à 38°5 pendant un à deux jours. Un
chauffeur de camion m’a même dit avoir eu le bras vacciné ankylosé
pendant 4 jours ce qui l’a handicapé dans son activité professionnelle.
Sur une vingtaine de personnes interrogés, seuls deux n’ont rien
ressenti dans les jours suivants.

S’agit-il d’une épidémie locale d’effets indésirables pour ce vaccin ?

Peut-être que ces nombreux cas de réactions aux vaccins sont
spécifiques aux lots utilisés dans la région nantaise ? Une enquête
rapide utilisant les listes de diffusion démontre que le phénomène
touche toute la France médicale. Les toubibs qui travaillent toute la
journée entourés de tousseurs, de cracheurs et de renifleurs
serraient-ils plus sensibles que la population qui après eux va être
vaccinée par le même vaccin ? Cette grande fréquence d’effets
indésirables en général bénins est-elle secondaire à l’antigène
vaccinal ou au fameux adjuvant à base de squaléne ?

Sur le site de l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé on peut lire : « Entre
le 21 octobre et le 15 novembre 2009, environ 200 000 doses de vaccin
PANDEMRIX ont été administrées, d’abord aux personnels de santé,
médico-sociaux et de secours des établissements hospitaliers, puis à
partir du 12 novembre 2009 à certaines catégories de personnes
prioritaires dans des centres de vaccination dédiés. Durant cette même
période, l’Afssaps a eu connaissance de 107 signalements d’effets
indésirables par un professionnel de santé.

La majorité des cas rapportés (95.3%) a été d’intensité
bénigne à modérée. Le système de pharmacovigilance a enregistré 94
signalements d’effets indésirables
»

Le parcours du combattant de la déclaration

L’AFSSAPS précise « Le suivi national de pharmacovigilance
renforcé repose sur la notification des événements indésirables
médicamenteux par les professionnels de santé au réseau national des 31
centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) et aux laboratoires
pharmaceutiques. Ainsi tout médecin, chirurgien-dentiste, pharmacien ou
sage-femme ayant constaté un effet indésirable grave ou inattendu
susceptible d’être dû à un médicament, qu’il l’ait ou non prescrit,
doit en faire la déclaration immédiate au CRPV. Tout autre
professionnel de santé (personnel soignant) peut également notifier.
Des formulaires de déclaration à remplir en ligne ou à télécharger sont
disponibles à leur attention sur le site de l’Agence (http://www.afssaps.fr/ ).
»

Premier écueil, on ne donne pas le lien direct vers le formulaire
de déclaration. Il faut le chercher sur le site. Les adeptes de la
“théorie du complot” vont y trouver un premier argument.
Pour les professionnels de santé c’est ici .
Ensuite c’est le parcours du combattant : Le premier lien ouvre la « Télédéclaration
par les professionnels de santé des événements indésirables graves
susceptibles d’être dus aux vaccins ou aux médicaments antiviraux
».
J’ai commencé à la remplir mais pour la valider il faut absolument
choisir les “Critères de gravité de l’événement” ! Bien évidemment les
effets secondaires dont j’ai été affecté ne sont quand même pas « Susceptible de mettre la vie en danger ».
Ce n’est donc pas le bon endroit. Il faut cliquer sur le deuxième
lien. Hélas ce n’est pas une télédéclaration mais un formulaire PDF
qu’il faut imprimer, puis remplir à la main et enfin envoyer par la
poste ou faxer. C’est chronophage et on renonce. Il est donc impossible
de les télédéclarer.

La procédure officielle de déclaration des effets indésirables
pour le PANDEMRIX est assez dissuasive et ne peut-on donc que minorer
les déclarations d’effets indésirables. Or on peut estimer qu’un vaccin
qui présente de nombreux effets secondaires bénins ou modérés risque
potentiellement d’entrainer plus d’effets indésirables graves qu’un
produit qui n’entraine que peu de réactions.

Au Canada on signale un nombre inhabituel de réactions allergiques
graves chez des gens immunisés par un lot produit par le laboratoire
GlaxoSmithKline (GSK). « Les agences réglementaires canadiennes,
qui comme dans les autres pays surveillent la survenue en temps réel
des effets indésirables, ont repéré un niveau cinq fois plus élevé de
réactions anaphylactiques, soit 1 pour 20 000, chez des personnes ayant
reçu un lot particulier du vaccin AREPANRIX
». Ce lot suspect correspondant à 170 000 doses a été retiré.

En France c’est un autre vaccin de GlaxoSmithKline qui est
actuellement utilisé. Selon le laboratoire, l’AREPANRIX utilisé au
Canada différerait du PANDEMRIX commercialisé en France par les
antigènes utilisés et le processus de fabrication. Selon une dépêche de
l’AFP, interrogée à ce sujet, Roselyne Bachelot, en visite dans un
collège parisien pour l’inauguration de la campagne vaccinale des
collégiens et lycéens, a déclaré mercredi 25 novembre : « Le vaccin dont il s’agit n’est pas utilisé dans notre pays ». Elle poursuit : « C’est
une question classique en terme de pharmacovigilance. Le lot défectueux
a été retiré de la circulation immédiatement, ce qui montre
l’importance de la traçabilité.
»

Pourquoi n’a t-on pas interrogé les professionnels de santé vaccinés ?
Pour un vaccin d’exception comme le PANDEMRIX qui a eu une
autorisation de mise sur le marché TGV et dans lequel entre un adjuvant
qui fait polémique, on peut être surpris de cette procédure déclarative
volontaire ! Pus étonnant encore, pourquoi le Ministère de la Santé n’a
t-il pas jugé utile d’interroger systématiquement tous les
professionnels de santé vaccinés 48 heures après l’injection ?

Quelques témoignages de médecins pandémirixés sur i-med et sur le forum Atoute.org :


http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/grippe-a-le-vaccin-pandemrix-de-65592
casseron
casseron
Ufologue de Terrain
Ufologue de Terrain

Nombre de messages : 8956

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Empty Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par casseron le Jeu 3 Déc - 13:24

L'information n'est-elle pas merveilleuse :

Quatre-vingt douze décès liés à la grippe A, 24 en une semaine

L'Express - ‎Il y a 42 minutes ‎

PARIS - Quatre-vingt douze personnes sont mortes en France
métropolitaine depuis le début de l'épidémie de grippe A(H1N1), annonce
la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot. Près d'un million de
personnes (993.000) ont consulté la semaine dernière ...

En une semaine ? mais non, depuis le début de l'épidémie , ce que disent tous les journaux.
Raccoleurs...
Schattenjäger
Schattenjäger
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 34324

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Empty Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Schattenjäger le Jeu 3 Déc - 16:41

Erreurs de vaccination sur des enfants à Brest et Paimpol

(Source : Ouest-France )

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 279031


La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Puce

Vaccins trop dosés pour 5 enfants à Brest (Finistère)

Lundi, suite à l’erreur d’une infirmière, cinq enfants âgés de moins de 3 ans ont reçu quatre fois la dose normale ! Soit un millilitre de vaccin au lieu des 0,25 ml recommandés. La Direction départementale des affaires sanitaires et sociales (Ddass) du Finistère l’a précisé hier soir, dans un communiqué.

Cette erreur inédite de quantité a été effectuée par une des infirmières qui préparent les doses. Elles le font à partir de flacons de 5 ml. « C’est une erreur isolée de manipulation », précise la docteure Dominique Le Goff, médecin inspecteur de la santé publique à la Ddass.

« Conformément à la procédure ministérielle, le centre de crise national en a été informé et les experts de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Affssaps) ont été saisis. » Les familles ont été informées. Les enfants sont suivis pas un médecin. Aucun effet indésirable n’a été signalé. « Les enfants peuvent souffrir de syndromes grippaux », indique la docteur tout en précisant qu’elle n’est pas « expert ». Les enfants ont reçu le Panenza, vaccin sans adjuvant. « Ils ne reçoivent pas le virus mais un antigène. » Ils n’auront sans doute pas besoin d’une deuxième injection.

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Puce

Un vaccin adulte injecté à un enfant à Paimpol (Côtes d’Armor)

Lundi soir, une petite fille âgée de 3 ans a reçu par erreur un vaccin avec adjuvant normalement réservé aux adultes. L’enfant a donc reçu une double dose.

Aussitôt l’erreur identifiée, le centre a contacté la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales (DDASS). Cette dernière a demandé aux parents de surveiller leur enfant durant 72 heures.

Depuis, la maman qui reste au chevet de sa fille déclare être isolée, sans aucun soutien. « Personne ne me dit rien sur les conséquences à court à moyen terme de cette erreur », se plaint-elle.
Mikerynos
Mikerynos
VIP
VIP

Nombre de messages : 9903

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Empty Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Mikerynos le Jeu 3 Déc - 21:48

Vu l'anarchie qui règne dans certains centres, cela ne me surprend pas...
Schattenjäger
Schattenjäger
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 34324

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Empty Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Schattenjäger le Ven 4 Déc - 11:41

Grippe H1N1 : 567 événements indésirables suite à la vaccination

(Source : Romandie News )

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Vaccination


PARIS - 567 événements indésirables ont été enregistrés sur environ un million de sujets vaccinés à la date du 29 novembre contre la grippe H1N1, a indiqué jeudi l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps).

Selon le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux, 1.330.000 personnes avaient été vaccinées à la date de mercredi soir dans les centres de vaccination.

Le vaccin Pandemrix avec adjuvant de GlaxoSmithKkline, le plus utilisé jusqu’à maintenant, a été à l’origine de 562 signalements d’effets indésirables, soit 0,5 pour 1000 doses administrées.

97% des cas rapportés étaient d’intensité bénigne à modérée : douleurs au site d’injection, réactions inflammatoires, douleurs générales, fièvre, fatigue, syndrome grippal...

24 nouvelles observations "médicalement significatives" ont été rapportées, entraînant une gêne fonctionnelle ou une incapacité temporaire. 7 nouvelles observations graves ont été signalées, dont 2 réactions allergiques (oedème de Quincke, choc anaphylactique) d’évolution favorable, 2 cas de paresthésie (fourmillements au niveau des membres) et 1 cas de douleurs thoraciques. Deux cas d’embolie pulmonaire et pneumopathie sont en cours d’évaluation.

Enfin le diagnostic de syndrome neurologique de Guillain-Barré estimé probable le 12 novembre suite à une vaccination chez une jeune femme de 37 ans "a été écarté", après analyses complémentaires, selon la ministre de la Santé Roselyne Bachelot.

"Tous les examens neurologiques et sérologiques sont négatifs. En fait, c’est un cas de paresthésie, un problème de sensibilité et non pas de paralysie", a précisé devant la presse Jean Marimbert, directeur général de l’Afssaps.

Le vaccin Panenza de Sanofi-Pasteur, sans adjuvant, inoculé à 167.000 personnes à la date du 29 novembre, a provoqué cinq signalements d’"effets indésirables". Quatre sont considérés comme non graves (douleurs localisées, fourmillements des extrémités...). Un cas grave d’exacerbation de douleurs articulaires a été signalé chez un jeune homme souffrant d’une tumeur osseuse.

(©️AFP / 03 décembre 2009 14h15)
Schattenjäger
Schattenjäger
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 34324

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Empty Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Schattenjäger le Ven 4 Déc - 11:42

L’ail contre la grippe

(Source : [url=http://www.naturavox.fr/en-savoir/article/l-ail-contre-la-grippe?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed: Naturavox (NaturaVox)]NaturaVox[/url])

Depuis longtemps, l’ail attaché au crucifix, servait de bouclier contre les vampires. Aujourd’hui, sans le crucifix, c’est contre la grippe A(H1N1) que l’ail est miraculeuse. Une blague ?

Un indice : les Chinois ont multiplié le prix de l’ail par 15 en 6 mois, et ils sont, de très loin, le premier producteur mondial avec une récolte équivalente à 80 % des 2 millions de tonnes produites en 2007, selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Ils sont d’ailleurs aux mêmes consommateurs et les écoles ont constitué des réserves d’ail, pour ses vertus anti-infectieuses.

La preuve de l’efficacité de l’ail contre la Grippe A ? Le ministère de la défense moldave a décidé d’ajouter 15 grammes d’ail dans les rations quotidiennes servies aux soldats.

Après les charlatans qui vous vendent sur le net des plantes et des bains de pieds contre la grippe A, après les opportunistes qui vous proposent par mail des masques, des gels hydrovineux.... voici les aulx ! Une aubaine cette grippe, non ? Chouette !
dranozir
dranozir
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 2455

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Empty Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par dranozir le Ven 4 Déc - 12:57

n'empêche las peur ça fait bien vendre ...
Schattenjäger
Schattenjäger
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 34324

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Empty Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Schattenjäger le Sam 5 Déc - 13:10

« Si le virus A H1N1 mute... » ou l’escroquerie à l’échelle planétaire

(Source : Winckler’s Webzine - Ailleurs : Mondialisation.ca )

Alors même que les évidences épidémiologiques de bénignité de la grippe A H1N1 s’accumulent (et que les médecins espagnols et britanniques rassurent leurs populations respectives) l’argument numéro 1 invoqué par les tenants de la vaccination de masse est « la possibilité d’une mutation du virus ». Or, cette éventualité n’est pas seulement scientifiquement improbable, elle est aussi le principal argument qui disqualifie la vaccination : contre un virus mutant, un vaccin ne sert à rien. Démontage d’une escroquerie planétaire.

Les relevés épidémiologiques le montrent (y compris dans les rapports de l’OMS, qui est tout de même l’institution qui a tiré la sonnette d’alarme), la pandémie de A H1N1 n’est pas du tout aussi catastrophique qu’on a pu l’annoncer, alors même que le virus semble plus contagieux puisqu’il se transmet même quand il fait chaud. Plus contagieux, mais moins dangereux.

Dans l’hémisphère sud, où la santé de la population est proportionnellement plus précaire que dans l’hémisphère nord, la mortalité est inférieure à celle d’une grippe saisonnière habituelle. De plus, comme l’OMS ne demande plus de confirmer les cas de grippe « puisqu’il y en a trop », on est en droit de penser que le nombre de personnes atteintes par la grippe est bien plus grand qu’estimé, mais comme le nombre de morts attribué au virus (un mort, ça se comptabilise) est faible, la proportion de décès par rapport au nombre de personnes touchées est donc probablement encore plus faible qu’on ne l’estime actuellement.

On est donc en droit de penser que 1° il n’a pas de raison de provoquer plus de décès dans les pays du Nord, dont la population est en meilleure santé que celle du Sud. 2° comme il est très contagieux et qu’il y a déjà des foyers épidémiques en Europe, d’ici quelques semaines il y aura de plus en plus de personnes déjà immunisées (et toujours vivantes) qui agiront comme des barrières pour protéger les autres. Avant même que le climat hivernal ne s’installe. On peut s’attendre donc à ce que la « grande épidémie » n’ait pas lieu...

Arguments scientifiquement incohérents

Cependant, dans les pays développés comme la France, qui ont commandé des millions de vaccins on continue à répandre des messages terroristes pour inciter les populations à se vacciner.

Les arguments ? « le virus A H1N1 touche des strates de la population que le virus A H3N2 (habituel) ne touche pas : les jeunes adolescents et adultes » ; c’est vrai, apparemment, mais ça ne le rend pas plus grave, d’ailleurs parmi les décès, on trouve surtout des patients immunodéprimés ou très malades qui sont très jeunes ou très âgés, et non des jeunes adultes ; la grippe touche les jeunes adultes, mais elle ne les tue pas comme s’il s’agissait d’une méningite cérébrospinale ; à ma connaissance, les vacanciers touchés dans des colonies de vacances en Isère, cet été, ont guéri en moins de temps qu’il ne fallait pour le dire...

« le virus AH1N1 touche les femmes enceintes » : c’est vrai, mais l’autre aussi ; et c’est bien connu : les femmes enceintes sont en état de « tolérance immunitaire » vis à vis de leur foetus, ce qui les rend un peu plus sentibles aux virus qu’en temps normal ; rien de nouveau, donc « le tamiflu n’est pas constamment efficace » : c’est vrai, et on le sait depuis longtemps, car AUCUN médicament ne peut être constamment efficace sur quoi que ce soit (tout simplement parce qu’un médicament n’a pas le même métabolisme chez tous les individus, pour des raisons génétiques, et parce que des résistances surviennent pour tous les anti-infectieux, qui « sélectionnent » des germes résistants) ; cela dit, ce n’est pas nouveau, car l’efficacité du Tamiflu est toute théorique : il est censé raccourcir la durée et atténuer la gravité de la grippe s’il est pris dès les premiers symptômes mais 1° il y a tout plein de maladies (du rhume à la bronchite saisonnière bénigne) qui commencent comme une grippe. 2° durée et gravité de la grippe sont variables d’une personne à une autre, il est donc impossible de vérifier que c’est le Tamiflu qui raccourcit les symptômes de la grippe, car toute expérimentation d’un antiviral sur une maladie de courte durée (huit jours) n’a aucune signification. En matière de maladies infectieuses virales, un vieil adage clinique dit : « un rhume mal soigné dure une semaine, un rhume bien soigné dure huit jours »...

Mais l’argument qui remporte le pompon de l’escroquerie est celui qui court avec le plus d’insistance en France quand on oppose à la vaccination de masse les objections qui précèdent. Cet argument proprement magique est celui-ci : « Et si le virus mute... ? »

Eh bien, le virus A H1N1 a déjà muté. C’est d’ailleurs en mutant qu’il est devenu plus contagieux et que l’épidémie a commencé. Mais cette mutation, qui lui a conféré une plus grande contagiosité, ne lui a pas conféré pour autant une plus grande dangerosité. Un virus a un seul but dans la vie : multiplier son ADN le plus vite possible pour survivre génétiquement, comme le font tous les êtres dotés d’un ADN. Or, un virus, c’est un ADN réduit à sa plus simple expression. Son but, ça n’est pas de rendre malade. Les symptômes de la maladie sont liées aux réactions de l’organisme destinées à éradiquer le virus : la fièvre, c’est le corps qui la produit pour empêcher le virus de se reproduire ; les courbatures, c’est la contraction intense des muscles pour produire de la fièvre ; la toux, c’est la réaction inflammatoire du nez, de la trachée et des bronches à l’entrée du virus dans les tissus respiratoires. Le virus, lui, il a intérêt à ce que le patient reste debout et le transmette dans ses gouttelettes de salive.

On comprend donc que pour qu’un virus soit très contagieux (par voie aérienne), il faut AUSSI qu’il soit relativement bénin. S’il est très dangereux, il risque en effet de tuer ses hôtes avant qu’ils ne l’aient transmis. Les virus les plus contagieux de la planète, ceux du rhume de cerveau, ne tuent personne...

« Bon, d’accord, admettons ! Mais quand même ! Et s’il mute de nouveau et devient dangereux cette fois-ci ??? On ne peut pas le savoir à l’avance !!! »

Ah, mais c’est là que l’escroquerie intellectuelle touche à son comble, comme vous allez le voir.

La phrase "Bon, mais s’il mute de nouveau ?" ne résiste pas à l’analyse rationnelle :

1° les mutations sont ce qui permet à un organisme de survivre ou le conduisent à disparaître ; virologiquement, biologiquement et épidémiologiquement parlant, il est peu probable que le virus A H1N1, qui a en quelque sorte « réussi son coup » et pris la place du AH3N2 au hit-parade des grippes grâce à une mutation qui le rend plus contagieux (mais moins dangereux) mute de nouveau pour devenir brusquement plus mortel (et donc moins contagieux) dans un délai très court. Rappelons qu’il n’avait pas muté depuis 1956...

2° par quel miracle muterait-il simplement en passant de l’hémisphère sud à l’hémisphère Nord ???? Pourquoi pas chaque semaine, pendant qu’on y est ?

Brusquement, l’OMS le déclare tout de go : "Le virus n’a pas muté"

Mais surtout, l’argument « Et si le virus mute de nouveau... » vient de montrer tout récemment son inanité (et son caractère de poudre aux yeux), grâce à un communiqué sybillin datant du 4 septembre : « D’après l’OMS, le virus a provoqué 2800 morts dans le monde [1] mais n’a pas muté. » (Vous trouverez ça partout.)

Cette nouvelle sybilline mais cruciale disqualifie complètement les discours terroristes mais montre aussi par la même occasion que leur seul but était de faire commander des vaccins en masse. « Vaccinez-vous, car le vaccin peut muter ! »

Car cet argument ne tient pas et n’a jamais tenu ; en effet pour qu’un vaccin soit efficace, il faut que le virus reste stable... On ne voit donc pas l’industrie se lancer dans la fabrication d’un vaccin contre un virus qui risque de muter d’une seconde à l’autre (ou d’un continent à l’autre)...

Quand je suis arrivé à Montréal et que j’ai pris une assurance pour mon logement, la préposée de la compagnie d’assurance m’a proposé un supplément « tremblement de terre ». Ca m’a fait éclater de rire. J’ai dit « Montréal n’est pas sur une zone sismique » [2]. Elle a dit « C’est vrai, mais on la propose quand même, c’est seulement 20 $ par an. » Je lui ai demandé si elle avait un supplément astéroïde... Elle n’en avait pas. Je n’ai pas pris le supplément tremblement de terre. Mes inquiétudes ont des limites.

Et bien, pour la grippe, on vous a fait le même coup, messieurs-dames les partisans d’une vaccination de masse !!!

On vous a incités à commander des vaccins en nombre incroyables, envers et contre l’évidence de la bénignité de la grippe A H1N1 telle qu’on l’observait, en direct, dans l’hémisphère sud, en vous disant « Ah, mais si le virus mute. » Et maintenant que les vaccins sont fabriqués et vont pouvoir être livrés, on vous envoie un message rassurant, via l’OMS en vous disant que le virus n’a pas muté.

Et c’est très important qu’on vous dise que le virus n’a pas muté. Parce que si on continue à vous effrayer avec le spectre d’une nouvelle mutation, vous risquez de vous rendre compte que le vaccin dont vous avez commandé des millions de doses, (et dont on commence à dire déjà que « une seule dose suffit »...)

si le virus mute,

ce vaccin...

il ne servira à rien !!!

Autrement dit : en agitant la peur d’un virus qui "pourrait" devenir dangereux, on vous a vendu un vaccin qui, si le virus était vraiment devenu dangereux ne vous aurait, de toute manière, pas protégés...

Il ne vous reste plus qu’un vaccin très coûteux, peut-être efficace(mais c’est pas sûr) contre un virus... bénin.

Notez bien que l’OMS a dit "Le virus n’a pas muté". Sous entendu "Pour le moment". Au printemps prochain, il sera toujours le temps de dire qu’il "a muté légèrement et qu’il faut fabriquer un NOUVEAU vaccin". C’est d’ailleurs ce que l’industrie fait depuis 30 ans avec le virus "A H3N2" pour justifier de vendre un nouveau vaccin chaque année (en laissant entendre que l’immunité acquise au contact du virus ne compte pas et que celle que conférait le vaccin de l’année précédente est désormais caduque...)

Ca me fait penser irrésistiblement aux élixirs de jouvence ou à faire pousser les cheveux que les charlatans vendent dans les westerns, avant de quitter la ville nuitamment pour ne pas se faire lyncher au petit matin quand les habitants auront découvert que c’est de l’eau sucrée.

Mais cette fois-ci, le charlatan est le consortium d’entreprises les plus riches au monde, et l’escroquerie est planétaire.

Article publié le 12 septembre 2009.

Lire aussi ce dernier développement en date

Un lecteur médecin m’écrit ceci :

"Je me devais de réagir à votre édito sur la vaccination de masse. J’apprécie votre travail habituellement, que ce soit en médecine ou en littérature, cependant, sur ce sujet-là, force m’est de constater que je ne suis pas du tout en accord avec votre position sur la grippe H1N1 et sa vaccination. Voici pourquoi.

Sur la bénignité de cette grippe, nous savons tous les deux que votre analyse est pertinente. La grippe saisonnière (qui n’est pas toujours une H3N2 au passage) tue bien plus de personnes que celle-ci dont on nous rabat sans cesse les exploits dans les médias. S’employer à rassurer et à former l’esprit critique des patients/citoyens est une bonne chose. Idem en ce qui concerne la pseudo-efficacité du Tamiflu. Par contre, voici ce qui me semble clocher dans votre argumentation : 1. vous affirmez qu’un virus contagieux est obligatoirement un virus bénin. Faux. Ebola ? Taux de contagiosité extrême, taux de mortalité quasi-inégalé. Alors bien sûr l’épidémie est généralement circonscrite car le virus n’a pas le temps de se transmettre à grande échelle dans les endroits reculés où il sévit (les victimes en succombent avant d’avoir parcouru les centaines de kilomètres qui permettraient au virus de contaminer de grands centres urbains). Mais je ne suis pas sûr que cela serait la même chose avec un cas autochtone à New York City par exemple...

Réponse de MW : Bien sûr, vous avez raison. SI le virus A/H1N1 était aussi mortel que le virus Ebola. Mais il ne l’est pas. Avec des si, on pourrait mettre New York en quarantaine. Statistiquement, la probabilité qu’un virus soit à la fois très contagieux et très mortel est faible. Et comme vous le dites très bien, sa mortalité limite l’extension de la contagion (c’est à ça que servent les quarantaines). En l’occurrence, plus le temps passe depuis le début de la pandémie et plus on voit que l’attitude qui consiste à envisager le pire scénario n’est pas la plus appropriée à une démarche de santé publique ; je vous renvoie à l’article du BMJ du 3 septembre dernier : Calibrated response to emerging infections , qui montre à quel point les agences internationales elles-mêmes sont en train de revoir leur vocabulaire. Parce qu’elles ont ouvert la boîte de Pandore et que l’industrie s’y est engouffrée avec l’aide des gouvernants ?

2. la mutation. Ce n’est pas ce que nous craignons. La mutation fait partie intégrante de la vie d’un virus. Le matériel génétique est infiniment plus simple dans ces organismes que dans les organismes eucaryotes. Ils mutent plus facilement et plus vite. Donc vous avez raison ce n’est pas la mutation qu’il faut craindre. Mais bien la "recombinaison". Par sa plasticité génétique, il est bien connu qu’un virus peut échanger du matériel génétique avec un autre virus au sein du même hôte. La proportion de gènes alors transformée change dramatiquement dans ce cas. Et les propriété de chacun des deux virus peuvent en faire émerger un troisième, qui n’aura alors pas les mêmes caractéristiques de bénignité et de contagiosité que ses "géniteurs". C’est ainsi que certains virus peuvent franchir la barrière d’espèce, par exemple... Ainsi donc vous confondez mutation et recombinaison. Ce n’est pas la même chose.

Réponse de MW : Vous avez raison. C’est un raccourci, et il est erroné. Dans les faits, ça revient à la même chose : une modification du virus qui le rende dangereux. Or, le A/H1N1 est déjà recombiné. Il aurait des fragments virals aviaires, porcin et humains. Est-ce qu’il est plus dangereux ? Non. Là encore, ce type de "menace" ne correspond pas à la réalité.

Il est donc clair pour moi que, au-delà de l’aspect de préparation que cette "pandémie" a pour les autorités sanitaires (préparation à la réaction à une émergence virale ou bactérienne de plus grande ampleur qui se produira statistiquement un jour... et en voyant la réaction des autorités on se dit qu’une autre préparation ne serait pas du luxe...), l’intérêt d’une vaccination de masse est de limiter la recombinaison du virus avec le H3N2 ou une autre souche, et d’en empêcher ainsi l’apparition d’une variante plus féroce. La Grippe Espagnole était aussi un variant H1N1, à la fois contagieuse et virulente... preuve donc que ça existe... Germain Huc, généraliste dans le Sud-Ouest"

MW : Bien sûr que ça existe, mais depuis 1918, aucune pandémie n’a été aussi mortelle... tout simplement parce que la population de la planète n’est pas du tout dans le même état sanitaire qu’en 1918. Voyez-vous, malgré les famines et les catastrophes et les maladies endémiques (VIH, Tuberculose, Paludisme, Choléra, etc.) qui font souffrir les pays émergents, si nous sommes aujourd’hui plus de 6 milliards, c’est bien parce que nous sommes plus résistants qu’il y a 100 ans. Rien n’indique que la grippe, une des maladies virales les moins agressives qui soient, y changera quelque chose de sitôt.

Un très bon article de synthèse, historique et pédagogique, a été posté sur le site du Nouvel Observateur. Il est plus nuancé que ma position (et très bien documenté) et s’il ne me convainc pas de la nécessité d’une vaccination généralisée (il ne la propose pas non plus) il devrait aussi alimenter votre réflexion de manière utile et non terroriste. Il prouve en tout cas qu’on peut parler à tous de manière intelligible, raisonnable et constructive.

Il est ICI

Enfin, allez voir l’initiative qu’ont prise les médecins espagnols pour rassurer la population, arguments scientifiques en mains. Et demandez vous pourquoi les médecins français ne font pas de même.

[1] La grippe A H3N2 provoque plusieurs centaines de milliers de morts par an, je le rappelle

[2] (Note du 12 O9 09 : Apparemment, j’ai tort, comme le relèvent ce blog et les liens vers "Séismes Canada", mais ça ne me fait pas changer d’avis pour autant. Je refuse absolument de vivre dans l’angoisse permanente de "ce qui pourrait se passer si..."

Marc Zafran (Martin Winckler) est médecin et écrivain.
casseron
casseron
Ufologue de Terrain
Ufologue de Terrain

Nombre de messages : 8956

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Empty Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par casseron le Sam 5 Déc - 15:02

Certains médecins ont publiquement émis des réserves quant à la
fiabilité du vaccin, et la présidente du syndicat des médecins,
Spomenka Abversek, a déclaré jeudi qu'elle n'allait pas se faire
vacciner car elle avait peur.

C'est pas chez nous !!!!

http://www.romandie.com/ats/news/091205122447.fmpw7hwq.asp
Macha
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Empty Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Macha le Sam 5 Déc - 15:05

Lire le PDF en bas de post, et pas seulement pour les histoires de grippe !
Schattenjäger
Schattenjäger
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 34324

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Empty Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Schattenjäger le Mar 8 Déc - 4:54

L’envers du décors des camps de vaccination - Au secours !

Source : Doctiossimo )

LE MOT D’ORDRE EST DE VACCINER A TOUS PRIX, QUELQUE SOIT LES RISQUES !

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Danger_vaccin


Aujourd’hui se tenait une manifestation d’étudiants infirmiers devant le ministère de la santé pour dénoncer la situation dont ils sont les victimes et l’organisation scandaleuse des centres de vaccinations.

Je me suis rendu à cette manifestation... Et j’ai appris des choses ! Environ un millier d’étudiants et "professeurs" sont venus, une délégation a été reçue par le ministère, mais rien, comme d’habitude dans les médias (si, 5 secondes sur TF1 qui ne disent rien sur le problème de fond).

Donc voilà la situation : depuis le 12 novembre, les centres de vaccination ont ouverts. La vaccination est faite par des étudiants infirmiers de troisième année, au départ volontaires. Puis il a fallut faire plus, et les réquisitions ont commencées.

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Puce Des réquisitions illégales : un simple mail, des listes collectives, un coup de téléphone de la DDRAS. Rien d’écrit alors que la loi exige un courrier nominatif, signé par le préfet, afin de clarifier les horaires, les modalités de l’action, etc (on parle de santé quand même !

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Puce Des menaces envers les étudiants et leur diplôme : Pendant plusieurs semaines, les infirmiers réquisitionnés se sont rendus aux centres, et aujourd’hui ils ont l’impression de s’être fait avoir. Vous ne venez pas vaccinez ? Alors vous serez recalé pour le diplôme d’État ! Mais surtout, tous doivent cesser leur stage indispensable pour leurs études, ils ne peuvent plus suivre les cours, ou sinon réussir à terminer un mémoire ou préparer des examens après des heures de réquisitions... d’autant plus que les professeurs/encadrants sont aussi réquisitionnés. Et du coup, les premières année et deuxième années se retrouvent... sans professeur ! Du coup la carotte est la suivante : vous venez vaccinez et vous aurez votre diplôme sans problème (il ne vaudra rien). Avec à la clé, la menace d’envoyer les gendarmes à domicile si l’on optempère pas !

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Puce Les détails : Normalement, il était prévu deux séances de vacations par semaine, et non vaccinez presque sept jours sur sept, de 8 heures à 22 heures ! D’autant plus que les étudiants ne sont pas rémunérés, ils doivent prendre à leur charge les transports, et ils sont souvent envoyés à des dizaines de kilomètres de là où ils habitent.

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Puce La situation dans les centres : De nombreux étudiants sont venus témoignés. Ils dénoncent, et ce n’est pas des cas isolés :

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Puce le fait qu’il n’y ait pas de gant pour vacciner ! :ouch :

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Puce le manque d’organisation généralisé

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Puce le flou autour de la vaccination des jeunes enfants, pas de consignes claires, dose de 0,25 ou 0,50 ça change d’un jour à l’autre

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Puce les aiguilles ne sont pas adéquates

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Puce un enfant de 8 ans fait un malaise, rien pour y faire face, dans tout un gymnase un seul brancard, une seule fiole d’adrénaline...

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Puce les horaires sont épuisants, leur travail non rémunéré, pas de possibilité de se restaurer ou de boire sur place

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Puce au moindre accident ils seront les premiers à être accusés, non assuré (pas de papier officiel)

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Puce vacciner à tous prix, même les enfants avec des vaccins adjuvantés !

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Puce il n’y a aucun contrôle d’identité à l’entrée, vous ou moi pourrions nous présenter comme médecin ou comme infirmier, pas de problème !

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Puce les chefs de centre de vaccination sont méprisants vis à vis des infirmières

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Puce plusieurs cas de séquestration (si, si !) : les vestiaires avec les affaires des infirmières étaient fermés a clé par les chefs de centre pour qu’elles ne puissent pas partir !

Il y a donc un ras le bol général, puisque aujourd’hui il y a eu confirmation grâce à la délégation envoyée, que les réquisitions devaient se faire en bonne et du forme, et plus à l’encontre de la loi ! Pendant plusieurs semaines, ils se sont fait avoir mais maintenant le mot d’ordre est le suivant : ne plus répondre au coup de fil de la DRASS, ne rien signer, ne plus se rendre au réquisitions qui sont illégales.

Quelques témoignages sur internet :

Citation :

personnellement j’ai reçu une admonestation très forte car j’ai refusé de faire vacciner trois personnes (02 allergiques et un sous métothrexate) et des enfants de moins de 10 ans avec le vaccin avec adjuvant ; Nous sommes tous soumis à des pressions très fortes de la part des chefs de centre et de la DDASS avec menaces au nom de la réquisition et du devoir de réserve. un seul mot d’ordre vaccinez ! Je ne parle pas des bouleversements des emplois du temps prévenu le mardi à 10h30 par deux policiers (qui ne voulaient pas que je marque l’heure de la réception de la réquisition) j’ai du me présenter l’après midi même à 15h00 sous peine de menace et d’amende. Même s’il y a urgences ( ?) il y a des limites... Bien à vous tous

Citation :

On nous a aussi fait sous entendre que si on participait à la vaccination comme des gentils petits moutons et qu’on arrêtait notre rebellion, tout se passerait bien mais que sinon le DE serait menacé. Ils veulent nous supprimer une MSP, la belle carotte pour qu’on vaccine. On doit rester jusqu’à 22h30 sur les lieux de réquisition, même le dimanche maintenant. On nous a annoncé ça aujourd’hui, y’a vraiment un moment où il faut stopper ça !

http://www.infirmiers.com/forum/grippe-h1n1-et-requisition-esi-t95654-195.html

Les médecins risquent 3750 euros s’ils refusent la réquisition !

Citation :

Seul le médecin est tenu de déférer à une réquisition de l’autorité publique sous peine d’une amende de 3 750 euros (art. L 4163-7 du code de la santé publique), mais si une réquisition peut imposer à un professionnel de santé de se rendre dans un centre de vaccination pour y travailler, l’autorité publique ne peut contraindre un médecin à prescrire un produit qu’il estime faire courir un risque grave à un patient. Si ce produit n’est pas prescrit, un infirmier ne peut l’injecter.

http://www.droit-medical.com/perspectives/6-la-forme/648-medecin-infirmier-requisitionne-oblige-vaccinner#ixzz0YiD0ZvcU

Réquisitions, menaces, amendes, séquestrations, mise en danger des patients... Bonnes vaccination à tous.
Schattenjäger
Schattenjäger
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 34324

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Empty Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Schattenjäger le Mar 8 Déc - 5:04

C’est le Tamiflu qui tue, pas la grippe !

(Source : info Artemisia - n°105)

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Apg_tamiflu_090109_mn


CESSEZ DE PRESCRIRE DU TAMIFLU ! VOUS TUEZ LES GENS AINSI* !

Et que la population tienne bon ! NE CÉDEZ PAS AUX PRESSIONS SUSPECTES ET ILLÉGALES ! Le pic épidémique est dépassé dans plusieurs régions, cela régresse, c’est pour cela qu’ "ILS" font monter la pression... Nous le disons depuis le début, cette opération n’a aucun rapport avec la santé publique... Guennadi Onichtchenko, directeur de l’institut de veille sanitaire russe dit que "cette affaire prend l’allure d’un complot...".

A ce jour, plus de doute : C’EST UN COMPLOT CRIMINEL !!!

Ce crime est programmé et organisé par la clique sise à la City (notamment), nos dirigeants connus en étant les exécutants zélés.

Mais beaucoup de personnel médical est abusé par ce qu’on lui a toujours dit, et ce n’est pas facile de se remettre en question après tant d’années dans l’erreur.

La fuite en avant, la politique de l’autruche est tellement plus facile... Mais si cela est pour eux une circonstance atténuante, ça ne les disculpe pas pour autant, sans compter la responsabilité morale écrasante que cela implique ! Réveillez-vous, ouvrez les yeux, le dogme vaccinal est une imposture, quand le comprendrez-vous ?

Combien de drames vous faudra-t-il, ne pouvez-vous pas voir et comprendre la relation qu’il y a entre ce que vous prescrivez, ce que vous inoculez et les réactions et conséquences directes que vous constatez ?

Nous vivons une époque où tout s’accélère, où donc, l’information est particulièrement stratégique. Les événements actuels sont d’une gravité dont beaucoup n’en n’ont pas encore pris la mesure, ni même la nature. C’est le moment d’appliquer nos bases de naturopathie, qui veulent que l’on doit s’attacher à la vraie cause des choses, et non pas aux effets. Sans intégrer des notions, disons, de "géopolitique", on ne peut pas comprendre les tenants et les aboutissants, et l’on s’obstine à vouloir "soigner un malade" en "oubliant" pourquoi et par qui, il est "malade". C’est une évidence, et pourtant, la remise en question est si grande, l’inconcevable si monstrueux, que la raison le refuse. Alors même que l’Histoire si proche, devrait nous faire admettre cette possibilité, cette réalité, de façon indéniable... Nous vivons des temps exceptionnellement forts et passionnants, où chacun doit trouver sa place et son rôle, et les tenir ! *Plus les vaccins avec les nanoparticules et les composants toxiques

Témoignage :

"Aujourd’hui nous apprenons le décès d’un ami... très sportif... Il s’est présenté aux urgences avec certes de la fièvre depuis 8 jours et un mal de chien à respirer... Ses poumons se sont liquéfiés en 2 heures de temps... après 4 arrêts cardiaques "maîtrisés" il s’est éteint !!!!".

SANS AUCUN DOUTE, cet homme a été tué, non par la grippe, mais par le Tamiflu (à savoir s’il n’a pas eu un vaccin aussi, de la grippe "saisonnière", par exemple ?).

TOUS les médecins en donnent, même notre fils a eu ce jour même une ordonnance avec du Tamiflu (qui a terminé à la poubelle) !

Ils sont fous, et ceux qui savent très bien la vérité sont des criminels !

A AC

L’oseltamivir (Tamiflu) renforce l’infectiosoté du virus H1N1

Etude effectuée par Xiaojing Lin, Jianfang Zhou, Yonghui Zhang, Jia Wu, Fengwei Zhang, Zi Li, Ye Zhang, Shengli Bi, Yuelong Shu (yshu@cnic.org.cn ) et Yue Wang (euy-tokyo@umin.ac.jp).

Laboratoire principal de l’Etat en virologie moléculaire et en génie génétique, Institut national pour le contrôle et la prévention des maladies virales, Centre chinois pour le contrôle et la prévention des maladies, Yingxin Street 100, Xuanwu District, Beijing 100052, République populaire de Chine.

Reçu le 3 octobre 2009, disponible en ligne 29 octobre 2009.

Résumé

L’oseltamivir, inhibiteur de la neuraminidase, a été identifié comme ayant une activité anti-grippale significative en pratique clinique.

Toutefois, son efficacité n’a pas été vérifiée dans suffisamment de sous-types de virus de grippe A, et particulièrement pour le virus de la pandémie actuelle, le H1N1. In vitro, en utilisant notre système de particules pseudotypé de la grippe, l’oseltamivir a affiché d’importants effets inhibiteurs sur l’activité virale de la neuramidase et sur la libération de particules pseudotypées.

Inversement, un effet stimulant sur l’infection virale a été observée, particulièrement avec les particules pseudotypées du H1N1 de 2009 à des concentrations d’Osteltamivir supérieures à 0,025 M. Des essais plus approfondis sur deux souches sauvages du virus de H1N1 de 2009, le A/California/07/09 et le A/Sichuan/1/09, ainsi que sur un virus de la grippe saisonnière, le A/Baoan/51/2008, ont confirmé ces constatations.

Et ça !

http://www.michelcollon.info/index.php ?option=com_content&view=article&id=2413:les-big-pharma-en-revaient-sarko-le-fait&catid=6:articles&Itemid=11

RAPPEL : Des nanoparticules ont été découvertes dans le vaccin H1N1 On vous l’avait annoncé, des scientifiques et des journalistes d’investigation tiraient la sonnette d’alarme, c’est désormais avéré !

Ces particules, infiniment plus petites que celles de l’amiante, sont supposées causer une "immuno-réaction forte", mais sont en réalité susceptibles de causer des dommages irréparables à l’organisme. Avant leur interdiction, les particules d’amiante avaient causé, en raison de leur taille minuscule, des dommages pulmonaires et la mort des personnes exposées. Les nanoparticules sont encore plus invasives. Une fois injectées dans le corps, elles ne peuvent plus être enlevées, causant un phénomène irréversible de "superfusion" et une "réaction infectieuse continue" accompagnée d’affections pulmonaires pouvant être mortelles. "L’étude de l’Hôpital Chaoyang de Pékin a maintenant confirmé d’une manière concluante que les nanoparticules causent des dommages pulmonaires et d’autres toxicités également chez l’Homme. A ce moment précis, quand on voit que deux des vaccins approuvés pour être distribuée en masse en Allemagne et ailleurs, contiennent des nanoparticules, l’échec des fonctionnaires en charge de la Santé Publique et des épidémies, d’ordonner un gel immédiat de la distribution de tous les vaccins contenant des nanoparticules, peut seulement être considéré comme équivalent à de la négligence criminelle." Le vaccin constitue donc clairement une injection létale, de nanoparticules, squalène à dose massive, mercure, formol et autres produits hautement toxiques. Plus le "cadeau bonux" dissimulé dans l’aiguille sertie... On comprend que les juristes des laboratoires aient imposé, avec la complicité des gouvernements, des contrats opaques assurant leur protection juridique et privant leurs victimes de tout recours.

Rappel :

http://vaccin-h1n1.fr/index.php ?p=nanoparticules-dans-les-vaccins-non-testes-contre-la-grippe-porcine

http://www.globalresearch.ca/index.php ?aid=15092&context=va

http://www.amessi.org/Des-nanoparticules-contenus-dans

PLUS AUCUN DOUTE !

Imaginer le pire et toutes les hypothèses, c’est ce que doit faire un bon policier, un bon chercheur, ou un bon spécialiste de la sécurité (au travail, à la maison, pour le pays...).

La recherche de la vérité a des chemins semés d’embûches et de pièges... mais il est clair qu’une élévation des esprits est nécessaire, qu’il faut responsabiliser, faire se prendre en charge.

Ce que les "autres" ne veulent surtout pas !

Mais lorsque l’on voit ces masses partir "volontairement" à l’abattoir (centre d’empoisonnement, dit "de vaccination"), "la fleur au fusil", on se dit qu’il reste du travail à faire et que c’est à désespérer...

Ce n’est pas demain que nous prendrons notre destinée commune en main !!!

Pourtant, à défaut de cette élévation, une sélection "naturelle" va (doit ?) s’opérer (dans la douleur, dommage).

Il est clair que nous arrivons à 7 milliards d’individus, et que nos "élites", pour se maintenir sur une Terre vivable pour eux, doivent voir d’un "bon œil", l’élimination d’un certain nombre d’entre nous, jugé "de trop" !

Les 2 questions sont : "Combien" et "Comment" ?

Combien : entre 3 et 5 milliards, voire plus... (d’après "eux")

Comment : par tous les moyens...

Réduire la population mondiale à 500 millions... nous disons bien "à", pas "de" !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Georgia_Guidestones

Rockefeller (91 ans) s’inquiète : nous sommes trop sur Terre et les gens vivent trop longtemps ! Pour ceux qui n’ont pas encore compris que ces gens qui ont tout, voudraient, à présent, en profiter sans nous !!!

Au-delà de ce qui peut apparaître comme du bon sens, se dire que ce qui est dit ouvertement est la partie avouable, car dans les réunions restreintes, c’est de dépopulation active dont il est question...

https://www.dailymotion.com/video/xam24a_rockefeller-sinquiete-les-gens-vive_news (3 mn)
Schattenjäger
Schattenjäger
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 34324

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Empty Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Schattenjäger le Mar 8 Déc - 5:05

Le H1N1 n’est pas le problème en Ukraine

La catastrophe économique mène à la détérioration des conditions de santé

(Source : Mondialisation.ca )

Les décès attribués en Ukraine par l’OMS et les autorités à une épidémie incontrôlée de grippe porcine, ne sont pas la conséquence du H1N1, un virus dont l’existence n’a jamais été démontrée par l’OMS. La mortalité semble être une conséquence de l’effondrement de l’état de santé général, ainsi que de l’approvisionnement en céréales de base. C’est dans les conditions préalables à un prêt de stabilisation imposées par le FMI à l’Ukraine et non pas dans la grippe porcine que nous devrions en chercher la cause.

Fait très révélateur, depuis que la décision politique a été prise au sein de l’Organisation mondiale de la Santé à Genève l’été dernier, de déclarer le « niveau pandémique » de grippe A du virus H1N1 pour une menace non prouvée contre l’humanité, les avertissements antérieurs de l’OMS concernant l’épidémie de tuberculose et les souches tuberculeuses pharmacorésistantes en Ukraine ont mystérieusement disparu. Est-ce parce que l’OMS, et Big Pharma derrière elle, préfèrent appeler cela grippe porcine et vendre de nouveaux vaccins dangereux non testés additionnés d’adjuvants éventuellement mortels ou handicapants ?

Dans les définitions récemment révisées des « causes de décès » de l’OMS, la mort par tuberculose ou troubles pulmonaires est dans la même catégorie que la mort par la grippe. Le WHO International Statistical Classification of Diseases, ICD-10, Chapitre X, « Maladies du système respiratoire, » Code J09-18, regroupe sous un seul titre : Grippe et Pneumonie. La cause de décès par tuberculose non traitée est enregistrée comme une pneumonie et classée négligemment sous J09-18. Le soupçon est que cela a été fait pour des raisons politiques, et que la totalité des morts signalés depuis avril 2009, attribués au H1N1 de la grippe A, sont en fait des décès de patients ayant des maladies pulmonaires graves, comme la tuberculose laissée sans traitement qui entraîne une pneumonie mortelle. [1]

Un nombre record de tuberculose

En février 2008, l’OMS avait publié un avertissement sur la propagation mortelle de la tuberculose en Ukraine. Selon une dépêche de Reuters du 26 février 2008, l’OMS avait déclaré que, « Les cas de tuberculose pharmacorésistants existants sont enregistrés globalement aux taux le plus élevés jamais vu dans des parties particulièrement vulnérables de l’ancienne Union Soviétique. »

Le rapport de l’agence de santé de l’ONU continue, « Sur la base des données provenant de 81 pays, l’OMS a estimé que, chaque année, près d’un demi-million de gens sont infectés dans le monde par une forme de tuberculose résistante à deux ou plusieurs des principaux médicaments utilisés pour la traiter. Ce nombre justifie environ 5 pour cent des 9 millions de nouveaux cas de tuberculose chaque année. Très résistante aux remèdes, la forme de tuberculose la plus difficile à traiter a été observée dans 45 pays, et pourrait être présente dans d’autres car les données disponibles d’Afrique étaient extrêmement limitées. » [2]

Le Dr Mario Raviglione, directeur du Département Stop à la Tuberculose de l’OMS, a déclaré lors d’un entretien téléphonique, « Voilà où est ma frustration : le monde ne prend pas cette épidémie au sérieux. Ce que montre le rapport, c’est simplement que nous sommes en grande difficulté dans de nombreuses régions du monde. »

L’OMS avait rapporté ensuite que la Russie, l’Azerbaïdjan, la Moldavie et l’Ukraine sont parmi les pays les plus durement touchés par la tuberculose pharmacorésistante. Raviglione a attribué ce phénomène à des années de détérioration socio-économique, au démantèlement des systèmes publics de santé, aux conditions de vie médiocres et à d’autres facteurs.

Selon l’étude de l’OMS en 2008, le plus haut taux de ce qu’on appelle la tuberculose résistante à de multiples remèdes, ou TB-RMR, a été enregistré dans la capitale de l’Azerbaïdjan, Bakou, où 22 pour cent de tous les nouveaux cas de tuberculose ont été signalés dans cette catégorie. C’est le taux le plus haut jamais enregistré dans une population. Le rapport de l’OMS a montré, qu’on avait noté que la TB-RMR a aussi été exceptionnellement courante en Moldavie (19 pour cent des nouveaux cas de tuberculose) ainsi que dans certaines régions de l’Ukraine, de Russie et d’Ouzbékistan.

Cette étude était le premier grand rapport de l’OMS sur la tuberculose depuis 2004. Les Amériques, l’Europe centrale et l’Afrique ont déclaré les proportions les plus basses de TB-RMR, en dehors du Pérou, du Rwanda et du Guatemala. [3]

En novembre 2008, en condition préalable à son prêt de stabilisation d’urgence, le Fonds monétaire international (FMI) a exigé et continue d’exiger que le gouvernement ukrainien coupe le paiement des pensions ainsi que les dépenses publiques de santé et d’autres services, créant un terrain de pauvreté de masse pour l’épidémie actuelle de décès, provoqués non pas par le H1N1, comme on le croit, mais par une tuberculose virulente.

Exploiter le désastre

Aggravant la crise, une pénurie de récoltes menace l’Ukraine, une terre qualifiée autrefois de « grenier de l’Europe. » Selon SGS Services Agricoles de Genève, la société d’inspection agricole officielle, les méfaits des insectes sont un problème grave en cette saison de récolte de blé dans la région de la Mer Noire. Ils signalent que les dégâts des insectes dans les récoltes en Ukraine seront en moyenne très élevés, de 4,6%, et que, dans certaines régions de l’Ukraine, ils n’atteignent pas moins de 80%. [4]

La raison, selon la SGS, c’est qu’en plus des considérations d’ordre climatique, il y a le fait que les agriculteurs n’ont pas d’argent pour acheter des pesticides à cause de la crise économique dans le pays. Les États-Unis et les fournisseurs de blé de l’UE ne se désoleraient pas des pertes de l’Ukraine. Il y a pourtant des conséquences potentiellement désastreuses sur les prix en Ukraine, pour le pain à la base de l’alimentation, et sur davantage de réduction du niveau nutritionnel d’une population vulnérable. Peut-être que GlaxoSmithKline ferait mieux de mettre son énergie dans la recherche d’un vaccin contre le FMI.

par F. William Engdahl

Notes

1. OMS, Classification Statistique Internationale des Maladies et des Problèmes de Santé Apparentés, 10ème Révision, Version de 2007, accessible ici :

apps.who.int/classifications/apps/icd/icd10online

2. Will Dunham, Drug-resistant TB seen at record levels globally, Reuters, 26 février 2008.

3. Ibid.

4. J. Borejan, Presentation at Global Grain 2009, 25 novembre 2009, accessible ici :

www.sgs.com/j_boerjan_presentation_at_global_grain_2009 ?viewId=641

Original : www.globalresearch.ca/index.php ?context=va&aid=16395, publié le 4 décembre 2009

Traduction : Pétrus Lombard
Mikerynos
Mikerynos
VIP
VIP

Nombre de messages : 9903

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Empty Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Mikerynos le Mar 8 Déc - 19:06

Parfois ça va loin.. La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 949448
Je cite: Selon lui, l’info est véridique, elle est tenue directement d’un ami à lui, directeur d’un laboratoire de recherche aux USA : Il a vacciné des singes avec le vaccin de la grippe A/H1N1 en août dernier, et 4 mois plus tard, LES SINGES VIENNENT TOUS DE MOURIR !
http://newsoftomorrow.org/spip.php?article6983
Schattenjäger
Schattenjäger
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 34324

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Empty Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Schattenjäger le Mar 8 Déc - 19:11

Il en va de votre vie, stop à la vaccination H1N1

(Source : extrait Artemisia - Bulletin N°107)

Stéphane Guillon censuré après sa révélation explosive !

http://sites.radiofrance.fr/franceinter/chro/lhumeurde/

Mardi 8 décembre, l’humoriste change au dernier moment sa chronique pour donner EN DIRECT une information capitale. Très courageux de sa part, car suicidaire. Fait unique sur France Inter, la vidéo de sa chronique, qui venait d’être mise en ligne pour 1 semaine, a été retirée aussitôt, sur ordre au plus haut niveau... Selon lui, l’info est véridique, elle est tenue directement d’un ami à lui, directeur d’un laboratoire de recherche aux USA : Il a vacciné des singes avec le vaccin de la grippe A/H1N1 en août dernier, et 4 mois plus tard, LES SINGES VIENNENT TOUS DE MOURIR !

Ecoutez l’extrait sonore en fichier joint :

http://www.newsoftomorrow.org/IMG/wav/Tous_morts.wav

Ça fait tout de même froid dans le dos... Nous aurons certainement l’occasion d’en reparler, cette info est très lourde de conséquences, EN ATTENDANT, PRENEZ SOIN DE VOUS : NI VACCIN NI TAMIFLU* ! ET FAITES PASSER LE MESSAGE A CEUX QUE VOUS AIMEZ !

*Mais chlorure de magnésium huile essentielle de ravintsara...

Le reste de l’actualité

Le complot sanitaire va-t-il jusqu’à faire des épandages dans l’air, via des avions spécialisés, les solutions de virus H1N1, et même de virus mutant ? Avec la révélation de ces actions de plus en plus vraisemblables, on entre dans la réalité d’une action criminelle de haut vol, c’est le cas de le dire...

UN AVION US DE LA CIA, ABATTU EN CHINE :

IL CONTENAIT LE VIRUS MITE DU H1N1

Traduction

Avion de transport de la CIA, effectuant de l’épandage de virus muté en chine, a été abattu.

Des rapports circulant au Kremlin, aujourd’hui, sont selon lesquelles le gouvernement américain a contracté un avion piloté par des agents américains de la CIA et transportant un chargement de virus mutés, de la grippe porcine, destiné à la pulvérisation aérienne, a été abattu à l’aéroport de Pudong, à Shanghai, en Chine, par une équipe de saboteur qui seraient peut-être des soldats israéliens du Mossad, ceux-ci cherchaient à empêcher une attaque américaine sur l’une de leurs bases d’Asie centrale, situé dans une nation d’Asie centrale du Kirghizistan.

Selon les rapports des médias chinois sur cet incident, les sinistrés de l’avion MD-ll du Zimbabwe, appartenaient à la CIA, la compagnie aérienne affrétée est exploitée par un officier britannique, ancien militaire du nom de Andrew Smith et citoyen du Royaume-Uni. 3 agents américains de la CIA ont été tués et 4 autres bléssés seraient des américains, Indonésiens, Belges et du Zimbabwe.

Le plus intéressant à noter, dans les rapports sur les victimes présentes dans l’avion abattu, serait un indonésien, actuellement soigné de ses blessures, qui a « avoué », aux forces de la police secrète chinoise, qu’il est un technicien employé par la marine américaine dans leur mystérieuse Unité Médicale Navale de recherche N° 2 (NAMRU-2), située en Indonésie et dont le Ministre indonésien de la Défense, Juwono Sudarsono, avait déjà demandé la fermeture "parce que ses opérations étaient top secret et incompatibles avec les intérêts de sécurité de l’Indonésie."

Encore plus intéressant à noter, au sujet de cette unité biologique secrète de l’US Navy, en Indonésie (World’s Largest nation musulmane) était sa création en coopération avec l’Institut Rockefeller, notamment en étant le principal centre pour les programmes américains des maladies virales (VDP), ils le définissent comme de la recherche "épidémiologiques et sur les fièvres hémorragiques virales, la grippe, l’encéphalite et rickettsioses". A la tête de cet institut, David Rockefeller, appel à une réduction massive de la population de notre monde.

C’est à l’ordre du jour actuellement, pour changer radicalement notre monde par la mort massive de populations, il nous faut pas chercher ailleurs l’explication des déclarations de David Rockefeller, qui a parlé devant la Commission secrète de la coopération trilatérale, en Juin 1991, quand il a dit :

"Time Magazine et d’autres grandes publications, dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque quarante ans.

Mais, le travail est maintenant beaucoup plus complexe et préparé à mars vers un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers internationaux est certainement préférable à l’auto détermination nationale pratiquée dans les siècles passés"


Sur les États-Unis, qui emploieraient des avions pour répandre le virus de la grippe porcine muté dans le monde, nous avons d’autres rapports en provenance de Chine, nous pouvons lire :

"26 Juin, des appareils suspects ont été forcé d’atterrir"

L’avion US-124, a changé son indicatif d’appel civil en militaire, ce qui a alors déclenché une réponse de la FIA à l’entrée de l’espace aérien pakistanais. L’avion a été forcé d’atterrir à Bombay, tandis qu’un autre avion a été contraint d’atterrir par des jets nigérians, qui ont également arrêté l’équipage.

Selon les rapports chinois (China’s People’s Liberation Army Air Force), la Chine a contacté les agents de renseignements indiens et nigérians, sur la présence des américains, qui opéraient avec des avions ukrainiens. Une inquiétude croissante, laisse à pensez que les États-Unis propageraient des « agents biologiques » dans l’atmosphère terrestre, certains officiels chinois pensent qu’il s’agit d’une tentative de génocide de masse, via la propagation de la grippe porcine H1N1.

La chose étrange, au sujet de ces rapports et arrestations, ainsi que sur le "forçage" par ces avions, était qu’il transportaient des systèmes de "déchets" qui pouvaient pulvériser de 100 livres à 45 000 kg et qu’ils disposaient d’un réseau sophistiqué de nano-tubes de pulvérisation le long des bords de fuite des ailes.

Ces avions américains en Ukraine ont été signalés aussi , nous pouvons encore lire :

"Les autorités de la ville de Kiev, Ukraine, ont nié toute pulvérisation de « médicaments en aérosol ", par des aéronefs sur la ville. Il a été signalé que les petits appareils ont été vus survolant la zone forestière du marché, qui vaporisaient une substance pour lutter contre H1N1 ou grippe porcine.

5 Sources le confirment et les journaux locaux de Kiev ont également reçu des centaines d’appels téléphoniques des résidents et propriétaires d’entreprises à proximité du quartier. Les avions pulvérisaient des substances suspectes. Non seulement cela, mais les entreprises locales et les détaillants ont été "conseillé" de ne pas sortir pendant le jour par, les autorités locales.

Il y avait également des rapports de vols d’hélicoptères de pulvérisations, sur Kiev, Lviv, Ternopil et dans toute l’Ukraine. "

Le plus inquiétant dans les effets de la pulvérisation de ce virus muté de la grippe porcine, sur l’Ukraine, est l’effet dévastateur qu’elle a eu sur le peuple de ce pays, et nous pouvons lire :

"Près de 40 000 personnes a été infectées depuis hier en Ukraine, par ce qu’on appelle encore la« peste ukrainienne", mais les médecins ont dit récemment qu’i s’agisait du version plus dangereuse du H1N1, qui a muté et qui a une incidence sur les poumons, il les détruit".

[...]

Contenu sponsorisé

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus. - Page 2 Empty Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 31 Mar - 18:18