Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

Derniers sujets

» Coronavirus
Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Icon_minitime1Hier à 22:01 par Charlie

» Un jour, Un taré - L’hôtel SECRET
Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Icon_minitime1Ven 27 Mar - 22:42 par Schattenjäger

» L'Affaire Sandra - Affaire en série
Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Icon_minitime1Ven 27 Mar - 22:09 par Schattenjäger

» TUBES A REVOIR
Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Icon_minitime1Ven 27 Mar - 20:24 par anoy

» Le club d'ufologie de Hong Kong
Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Icon_minitime1Ven 27 Mar - 11:58 par Charlie

» L'eau...
Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Icon_minitime1Mer 25 Mar - 20:05 par casseron

» Sigiriya : un palais fabuleux dont l'escalier d'accès est entre les pattes d'un lion
Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Icon_minitime1Mer 25 Mar - 17:35 par Charlie

» Nicolas Fraysse
Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Icon_minitime1Mer 25 Mar - 12:06 par Le Roy Hugon

» KO TAO quelques crimes
Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Icon_minitime1Mer 25 Mar - 10:24 par Charlie

» Marie Madeleine et la Gnose
Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Icon_minitime1Mer 25 Mar - 8:14 par Le Roy Hugon

Le Deal du moment : -39%
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
Voir le deal
152 €

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Guerre en Syrie [sujet unique]

Fissoul
Fissoul
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 713

Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Empty Re: Guerre en Syrie [sujet unique]

Message par Fissoul le Dim 1 Sep - 16:46

alors les preuves ? elles seront présentables quand ? Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 202730
Schattenjäger
Schattenjäger
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 34259

Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Empty Re: Guerre en Syrie [sujet unique]

Message par Schattenjäger le Lun 2 Sep - 18:39

Ce que les médias Français nous cachent

Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Congresus

La décision d'Obama de faire appel au Congrès vient du fait qu'il a reçu 161 lettres de parlementaires le menaçant de la procédure d'impeachment  s'il ne soumettait pas les décisions d'attaques au vote parlementaire , les USA n'ayant pas été attaqués directement.

En effet, engager des militaires en Syrie en l'absence de menace directe pour les Etats-Unis sans l'autorisation du Congrès violerait la séparation des pouvoirs

161 membres du Congrès ont donc réagi, et mettent l’exécutif devant la Constitution des Etats-Unis d’Amérique.

Lire aussi le texte de Paul Craig Roberts (en anglais) 

la suite - http://www.wikistrike.com/article-la-decision-d-obama-de-faire-appel-au-congres-vient-du-fait-qu-il-a-re-u-161-lettres-de-parlementair-119820297.html
Schattenjäger
Schattenjäger
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 34259

Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Empty Re: Guerre en Syrie [sujet unique]

Message par Schattenjäger le Lun 2 Sep - 19:40

La mise en garde d'Assad à la France

INTERVIEW - Notre envoyé spécial à Damas Georges Malbrunot a interviewé en exclusivité mondiale le président syrien Bachar el-Assad. Retrouvez ici des extraits de cet entretien.

Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 PHO5bd8c7a6-13f1-11e3-85fe-de67b87f9e2c-805x453

LE FIGARO. - Pouvez-vous nous démontrer que votre armée n'a pas recouru aux armes chimiques le 21 août dans la banlieue de Damas lors d'attaques qui ont tué plus de 1000 personnes, comme vous en accusent Barack Obama et François Hollande?

BACHAR EL-ASSAD. - Quiconque accuse doit donner des preuves. Nous avons défié les États-Unis et la France d'avancer une seule preuve. MM. Obama et Hollande en ont été incapables, y compris devant leurs peuples. (…) Je ne dis nullement que l'armée syrienne possède ou non de telles armes. Supposons que notre armée souhaite utiliser des armes de destruction massive: est-il possible qu'elle le fasse dans une zone où elle se trouve elle-même et où des soldats ont été blessés par ces armes, comme l'ont constaté les inspecteurs des Nations unies en leur rendant visite à l'hôpital où ils sont soignés? Où est la logique?

Quelle sera votre riposte en cas de frappes militaires contre votre pays?

Le Moyen-Orient est un baril de poudre, et le feu s'en approche aujourd'hui. Il ne faut pas seulement parler de la riposte syrienne, mais bien de ce qui pourrait se produire après la première frappe. Or personne ne peut savoir ce qui se passera. Tout le monde perdra le contrôle de la situation lorsque le baril de poudre explosera. Le chaos et l'extrémisme se répandront. Le risque d'une guerre régionale existe.

La France est-elle devenue un pays ennemi de la Syrie?

Quiconque contribue au renforcement financier et militaire des terroristes est l'ennemi du peuple syrien. Quiconque œuvre contre les intérêts de la Syrie et de ses citoyens est un ennemi. Le peuple français n'est pas notre ennemi, mais la politique de son État est hostile au peuple syrien. Dans la mesure où la politique de l'État français est hostile au peuple syrien, cet État sera son ennemi. Cette hostilité prendra fin lorsque l'État français changera de politique. Il y aura des répercussions, négatives bien entendu, sur les intérêts de la France.

Retrouvez l'intégralité de l'interview exclusive de Bachar el-Assad à partir de 22h dans notre édition digitale abonnés et demain matin dans l'édition imprimée du «Figaro».
avatar
anoy
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2131

Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Empty Re: Guerre en Syrie [sujet unique]

Message par anoy le Lun 2 Sep - 19:52

Hé oui !  Quand je disais que c'était un nid de guèpes  !
Rien n'est blanc ... rien n'est noir ..!
Schattenjäger
Schattenjäger
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 34259

Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Empty Re: Guerre en Syrie [sujet unique]

Message par Schattenjäger le Lun 2 Sep - 22:36

Même les archives sur les OVNIS sont plus crédible que ce torchon réalisé par un autiste Very Happy

http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/fichiers_joints/syrie_synthese_nationale_de_renseignement_declassifie_02_09_2013.pdf
Achim
Achim
VIP
VIP

Nombre de messages : 5125

Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Empty Re: Guerre en Syrie [sujet unique]

Message par Achim le Lun 2 Sep - 22:55

@ Schattenjägger

C'est simple : ou c'est un autiste, ou c'est un menteur qui cache sciemment le fait que du sarin ait pu être apporté en Syrie clandestinement.

Mais je comprends mal ton allusion aux archives OVNI. Si tu crois qu'elles sont un tissu d'inepties, de divagations ou de mensonges, je crois que c'est toi qui verses dans l'autisme...
Macha
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Empty Syrie : "preuves" à l'appui, le gouvernement veut convaincre d'agir

Message par Macha le Mar 3 Sep - 6:50

Pour compléter le dernier article :

Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 34701210

En pleine incertitude sur l'opportunité d'une intervention militaire en Syrie, le gouvernement français a diffusé, lundi 2 septembre, une série de documents attribuant au régime de Bachar Al-Assad la responsabilité de l'attaque chimique du 21 août, à Damas, événement déclencheur de la mobilisation internationale, et montré plusieurs vidéos de victimes. A deux jours d'un débat sans vote au Parlement, l'exécutif cherche à tout prix à convaincre une opinion publique réticente de la nécessité de "punir" Damas.

Le gouvernement a commencé par déclassifier une note confidentielle rédigée conjointement par la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) et la Direction du renseignement militaire (DRM), qui sont formelles : l'attaque du 21 août a été perpétrée par le régime de Bachar Al-Assad et son clan, les "seuls habilités à donner l'ordre d'utiliser des armes chimiques". Selon le document, il s'agissait en effet d'une "attaque massive et coordonnée dont les rebelles [syriens] n'ont pas les moyens".

Les renseignements français, qui estiment que l'attaque a fait au moins 281 morts, qualifient cet événement de "cas majeur de sécurité nationale française et mondiale", pointant du doigt les risques de prolifération des armes de destruction massive.

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/09/02/syrie-les-preuves-francaises-declassifiees-assad-menace-paris_3470082_3218.html
Schattenjäger
Schattenjäger
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 34259

Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Empty Re: Guerre en Syrie [sujet unique]

Message par Schattenjäger le Mar 3 Sep - 9:30

Mais je comprends mal ton allusion aux archives OVNI. Si tu crois qu'elles sont un tissu d'inepties, de divagations ou de mensonges, je crois que c'est toi qui verses dans l'autisme...
Monsieur pourrait t'il péter un coup et seulement prendre mes paroles comme de l'humour sans aucune arrière pensé ?
Schattenjäger
Schattenjäger
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 34259

Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Empty Re: Guerre en Syrie [sujet unique]

Message par Schattenjäger le Mar 3 Sep - 11:57

Moscou dit avoir détecté des tirs de missiles en Méditerranée


Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 3470360_3_51b9_la-russie-a-depeche-un-navire-de-reconnaissance_43cb28ea3624e66239395424ba9fc422


La Russie a dépêché un navire de reconnaissance et de surveillance électronique vers la côte syrienne en Méditerranée orientale.

Le ministère de la défense russe dit avoir détecté deux "objets" balistiques tirés en direction de la Méditerranée orientale. Le tir, qui a eu lieu à 10 h 16 heure de Moscou (8 h 16, heure de Paris), a été détecté par les stations radars d'Armavir, dans le sud de la Russie, indique le ministère, qui ajoute que le ministre de la défense, Sergueï Choïgou, en a informé le président Vladimir Poutine.

L'agence de presse RIA, citant le ministère de la défense, indique que les engins ont été tirés du centre de la mer en direction de l'est de la Méditerranée. Les "objets" balistiques sont tombés en mer sont tombés en mer, déclare une source à Damas citée par l'agence de presse RIA. L'ambassade de Russie en Syrie, citée par Itar-Tass, informe qu'il n'y a ni signe d'attaque de missile ni explosion à Damas.

La France pour l'instant n'a pas commenté l'information.

La Russie a dépêché un navire de reconnaissance et de surveillance électronique vers la côte syrienne en Méditerranée orientale. L'état-major des forces armées russes avait indiqué la semaine dernière qu'un groupe de navires déjà dans la Méditerranée effectuait de manière ininterrompue des observations et analyses des activités militaires autour de la Syrie.

La Russie maintient une présence constante de plusieurs navires de guerre dans l'est de la Méditerranée où ils effectuent des rotations depuis le début de la crise syrienne il y a deux ans et demi. Principal soutien du régime de Damas auquel elle livre des armes, la Russie exploite depuis la période soviétique une base militaire dans le port de Tartous, à 220 km au nord-ouest de Damas.

A la suite d'une attaque à l'arme chimique dans la banlieue de Damas le 21 août, attribuée par Washington et Paris au régime du président Assad, le président américain Barack Obama a demandé au Congrès de voter en faveur de frappes aériennes en Syrie. Un porte-avions américain depuis plusieurs mois dans la mer d'Oman se déplace en direction de la Syrie, vers la mer Rouge, a rapporté de son côté la chaîne de télévision ABC News.

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/09/03/moscou-dit-avoir-detecte-des-tirs-de-missiles-en-mediterranee_3470348_3218.html
Macha
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Empty En surfant sur la toile j'ai dégoté deux articles pas mal construits qui explique assez bien les enjeux de cette "guerre". Comme l'on s'en serait douté, le pétrole est l'un des enjeux, même si très tortueux.

Message par Macha le Mer 4 Sep - 20:27

Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Arton21010-eddb0

Quelques données sur le pétrole en Syrie

Dans l’actuelle crise syrienne l’importance de la question pétrolière (et gazière) n’a pas toujours été suffisamment mise en lumière. Ceci s’explique en première instance par le fait que à l’inverse de son voisin irakien la Syrie ne se situe pas parmi les grands producteurs, mais elle n’est pas non plus dépourvue de ressources comme ses voisins immédiats : Turquie Liban et Jordanie et elle se situe dans une zone où les promesses de gisements gaziers sous marins sont immenses . D’autre part sa position géographique en fait un point de passage naturel pour le transport des hydrocarbures moyen-orientaux vers les rivages de la Méditerranée et de là vers les consommateurs européens.

Les quelques documents graphiques et cartographiques donnent un aperçu de cette question

DOCUMENT 1

Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 1000000000000461000004620fdd57d2-aa996

Les gisements syriens actuellement exploités se situent au Nord-Est du pays. Les très importants gisements irakiens du Kurdistan irakien - région de Kirkuk - se situent de l’autre côté de cette frontière. Celle-ci a été tracée par les accords impériaux Sykes-Picot signés en 1917 entre la France et la Grande-Bretagne pour se partager les dépouilles de l’empire ottoman. La Syrie nouvelle fut mise sous tutelle de la France par la Société des Nations et la France découvrit un peu plus tard que le trésor pétrolier de la région se trouvait en Irak mis sous tutelle de la Grande-Bretagne. Finalement pour satisfaire aux divers appétits impériaux un accord fut trouvé au terme duquel le pétrole du Nord Irak fut exploité à partir de1927 par une compagnie nouvelle : l’IRAK PETROLEUM COMPANY avec cinq actionnaires : 4 détenant chacun 23,75% du capital : la COMPAGNIE FRANCAISE DES PETROLES créée pour l’occasion par la France, BP, SHELL et ESSO le solde 5% allant au maitre d’œuvre de l’opération GULBENKIAN.

DOCUMENT 2

Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 1000000000000190000000e8d8148b5d-af964

Le pipeline mis en service en 1952 a une histoire aussi agitée que celle de la région mais il faut simplement retenir qu’il a été bombardé par l’aviation US en 2003 et qu’il n’a pas été rouvert depuis. En effet la Syrie a condamné l’invasion de l’Irak par les Etats-Unis en 2003 et les Etats-Unis ont pris en application du SYRIA ACCOUNTABILITY ACT voté par le Congés en 2004 toute une série de mesures économiques er financières pour isoler et affaiblir la Syrie.

DOCUMENT 3

KIRKUK CEYHAN PIPELINE

Pour contourner la Syrie un autre pipeline a été construit pour aboutir au port turc de Ceyhan. Traversant les régions kurdes de Turquie il constitue un enjeu militaire important dans le conflit entre le PKK et le pouvoir turc et a été souvent mis hors service par des attentats. Il reste aujourd’hui le seul et fragile exutoire du pétrole du nord Irak

Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 100000000000012c000001128272b0f3-e6545

Lire la suite ici : http://www.legrandsoir.info/nouvel-article-no-21010.html
ANALYSES DE LA RÉDACTION
IDÉES   ANALYSES DE LA RÉDACTION

L’Occident face au dilemme d’une intervention en Syrie

L’hypothèse d’une frappe aérienne occidentale imminente sur la Syrie pose davantage de problèmes qu’elle n’en résout. Le risque est grand de déstabiliser la région entière et de provoquer un choc pétrolier qui ­compromettrait une fragile reprise.

Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 599307_0202976272228_web_tete
Reuters

Les armes vont probablement parler. Les navires et avions américains, britanniques et français devraient frapper la semaine prochaine des aéroports et sites d’artillerie du régime syrien, puisque Barack Obama a annoncé hier être convaincu désormais que le régime de Bachar Al-Assad est responsable de l’attaque chimique du 21 août. En quelques jours, la guerre civile, qui dans une indifférence générale a tué 100.000 personnes depuis deux ans, a basculé au centre du monde. Faisant s’entrechoquer trois problématiques, qui portent sur bien plus que la Syrie.

Premier enjeu pour la vie quotidienne à l’échelle planétaire : le pétrole, la matière première la plus stratégique qui soit, au cœur de notre prospérité et de notre sécurité. Certes, il ne s’agit pas dans le cas présent, sous prétexte de lutte contre un arsenal interdit, d’installer un régime allié dans un pays aux réserves stratégiques, comme les Etats-Unis l’ont fait en Irak en 2003. La Syrie n’est pas un acteur important du pétrole et Barack Obama n’est pas du tout adepte des changements de régime. Mais Damas est située sur le flanc ouest d’un golfe Persique abritant une bonne moitié des réserves mondiales prouvées d’or noir. Ce qui explique que le cours du baril ait gagné 6 dollars en huit jours, à 110 dollars hier. La psychose peut le faire flamber bientôt à 130 ou 140 dollars, au risque de faire dérailler la timide reprise amorcée en Europe et d’affaiblir l’économie des pays importateurs, soit au total 90 % de l’humanité (une hausse qui aurait toutefois aussi pour ­conséquence, si elle s’avérait durable, de rendre rentables les énergies alternatives). Le paradoxe étant que la Syrie n’exporte pas de pétrole, ne peut bloquer aucun détroit stratégique et s’enfonce depuis deux ans dans le chaos sans que cela ait réduit d’une goutte l’approvisionnement mondial. Nulle tension sur l’offre physique de pétrole n’est à redouter. Les puits, oléoducs et tankers du golfe Persique continueront à opérer comme si de rien n’était dans les jours qui viennent. Sauf embrasement régional.

Là est la deuxième problématique. L’intervention occidentale pourrait être un véritable coup de pied dans la fourmilière. D’où l’interrogation : qu’allons-nous faire dans cette galère ? Défendre des rebelles contre un régime sanguinaire ? C’est moralement justifié, quoique théoriquement tributaire d’un feu vert de l’ONU, mais bien tardif. Il eût fallu intervenir il y a deux ans, avant que les rebelles ne soient infiltrés par Al Nosra, affilié à Al Qaida. Mais Washington et ses alliés ont très peur d’être happés dans l’entrelacs régional d’inimitiés, comme l’illustre le brillant courrier d’un lecteur du « Financial Times » du 22 août, devenu viral sur Internet, « A short guide to the Middle East ».

Une région où l’ennemi de mon ennemi n’est pas toujours mon ami pour autant, et où l’ami de mon ennemi n’est pas nécessairement mon ennemi non plus. Ainsi, Washington, Paris et Londres veulent punir le régime syrien sans rendre service aux djihadistes, ni effaroucher ceux des Syriens (chrétiens, Kurdes) qui voient en Bachar Al-Assad un rempart contre les sunnites. Le régime islamiste modéré turc est allié aux Occidentaux et aux monarchies du Golfe contre Damas. Mais il soutient, comme le Qatar, les Frères musulmans égyptiens débarqués récemment par un coup d’Etat soutenu par l’Arabie saoudite et sur lequel les Occidentaux ont fermé les yeux. Les Frères musulmans font peur aux Occidentaux et sont l’ennemi de Bachar Al-Assad. Occidentaux et pays arabes se méfient de l’Iran, soutien de Damas et des Frères musulmans. Simple, non ? Et encore, on n’a pas parlé du jeu du Hezbollah libanais, du Hamas palestinien ou de la Russie.

La position occidentale paraît plus solide sur le troisième dossier, la lutte contre la prolifération et l’emploi d’armes de destruction massive (ADM). Il s’agit en l’occurrence de dissuader tout régime de violer le « tabou de Nagazaki », qui proscrit efficacement l’emploi d’ADM depuis août 1945. La jurisprudence voudrait que tout fautif soit impitoyablement sanctionné par la communauté internationale. Iran et Corée du Nord, « à bon entendeur salut ». Un objectif vital si on veut éviter la banalisation, demain, d’armes capables de tuer des dizaines de milliers de civils en un seul raid. Mais voilà, de communauté internationale, il n’est point question ici.

Pékin ne veut pas d’ingérence. Moscou ferme les yeux sur l’emploi de gaz sarin par son seul allié au Proche-Orient. L’Inde, le Japon, le Brésil ne s’impliquent pas. L’Italie se réfugie derrière une impossible résolution de l’ONU. Bruxelles est comme d’habitude aux abonnés absents et l’Allemagne circonspecte. La communauté internationale se réduit aux trois seuls pays capables et enclins à frapper loin, Etats-Unis, Royaume-Uni et France, soutenus verbalement par la Turquie et la Ligue arabe. Et pour faire quoi ? En 1998, Bill Clinton avait fait tirer près de 500 missiles de croisière pour « punir » le Soudan, l’Afghanistan et l’Irak. Aucun n’avait changé de cap. Un simple coup de semonce, un avertissement sans frais, comme l’évoquait hier Barack Obama, serait inopérant. Pour que la « leçon » porte, auprès de Bachar Al-Assad comme des autres apprentis gazeurs, si tant est qu’ils soient accessibles à la pédagogie, il faudra d’avantage que quelques cratères dans des aéroports. Avec tous les risques que cela implique.

Écrit par Yves BOURDILLON
Journaliste

ybourdillon@lesechos.fr

http://www.lesechos.fr/opinions/analyses/0202973216480-l-occident-face-au-dilemme-d-une-intervention-en-syrie-599307.php
avatar
anoy
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2131

Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Empty Re: Guerre en Syrie [sujet unique]

Message par anoy le Mer 4 Sep - 21:57

@ Macha
Il me semble que la Russie a deux gazéoducs  (Gazprom) qui vont de la mer noire à la méditérranée ...
je vais rechercher ça ! Mais je ne sais plus si ils passent par l'Iran ou la Syrie ?!!
Macha
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Empty Feuilleton syrien, épisode III : le rebondissement Poutine

Message par Macha le Jeu 5 Sep - 10:25

Par Nathalie Rheims

Poutine prêt à appuyer une intervention en Syrie si la responsabilité du régime est démontrée ? Une belle prise de judo, juge Nathalie Rheims.

Si certains doutaient encore que l'affaire syrienne soit le prétexte d'une série-télé concurrente de House of Cards, l'intervention de Poutine, à la veille du G20 de Saint-Pétersbourg en apporte la preuve avec son rebondissement, son coup de théâtre, selon Le Point. C'est peut-être même ce que les scénaristes américains appellent un "cliffhanger", littéralement : "une personne suspendue à une falaise dont on se demande si elle va s'en sortir..."

Dans le feuilleton, on sentait que Poutine avait un fort potentiel pour devenir un personnage de premier plan. Mais cette capacité n'était utilisée, jusque-là, que pour bloquer l'action, ce qui constitue un handicap dans la dynamique narrative. On nous répétait qu'à cause de lui, il était impossible d'agir en Syrie pour empêcher le massacre, si on voulait rester dans la légalité en raison de son soutien indéfectible à Damas et de son droit de veto au Conseil de sécurité de l'ONU.
Preuves de sa bonne foi

À ce moment-là, surprise, tandis que Hollande et Obama sont toujours empêtrés dans des négociations nébuleuses avec leurs parlements respectifs, l'hôte du G20 de Saint-Pétersbourg déclare sur la première chaîne publique russe qu'il attend des preuves convaincantes de l'usage d'armes chimiques par son ami el-Assad, et qu'il est prêt, dans ce cas, à agir "le plus résolument et sérieusement possible" dans le cadre légal de l'ONU pour accompagner ceux qui veulent sanctionner la Syrie.

Puisque les États-Unis et la France entendent agir au nom du respect du droit international en matière d'armes de destruction massive, Poutine rappelle que, selon les mêmes règles fondamentales du droit, seul le Conseil de sécurité peut autoriser l'usage des armes contre un pays souverain. Il ajoute qu'en attendant, pour montrer sa bonne foi, il suspend les livraisons de batteries sol-air S300 à Damas.

On ne sait pas comment cela s'appelle dans l'art subtil de la diplomatie, au judo, cela consiste à utiliser la dynamique de l'adversaire (ici le droit international) pour lui faire perdre l'équilibre. La Russie qui a payé chèrement son droit de veto dans son combat contre l'Allemagne nazie, réussira-t-elle à se rétablir sur la nouvelle scène internationale ? Nous le saurons dans les prochains épisodes


http://www.lepoint.fr/invites-du-point/nathalie-rheims/feuilleton-syrien-episode-iii-le-rebondissement-poutine-04-09-2013-1721015_1452.php
Macha
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Empty Syrie : la commission du Sénat américain approuve l'intervention

Message par Macha le Jeu 5 Sep - 10:30

Les sénateurs de la commission ont voté par 10 voix contre 7 en faveur d'une intervention "limitée" en Syrie, d'une durée maximale de 60 jours.


La commission des Affaires étrangères du Sénat américain a approuvé mercredi un projet de frappes militaires contre le régime du président syrien Bachar el-Assad, ouvrant la voie à un débat en plénière dès lundi prochain au Sénat. Les sénateurs de la commission ont voté par 10 voix contre 7 en faveur d'une intervention "limitée" en Syrie, d'une durée maximale de 60 jours avec la possibilité de la prolonger à 90 jours, sans déploiement de troupes au sol. Un groupe de démocrates et républicains se sont opposés à la mesure.

La rentrée parlementaire américaine aura lieu lundi, et chacune des deux chambres du Congrès - la Chambre des représentants à majorité républicaine et le Sénat à majorité démocrate - devrait commencer à débattre cette semaine-là.
L'exigence de McCain

La version adoptée mercredi par la commission du Sénat précise, comme l'exigeait le républicain John McCain, que la politique officielle des États-Unis vise à "changer la dynamique sur le champ de bataille en Syrie". "Tant que Bachar el-Assad n'est pas persuadé qu'il va perdre, il sera impossible de négocier avec lui un accord pacifique ou son départ du pouvoir", a déclaré McCain, fervent interventionniste dans le conflit.

Côté Chambre, plusieurs projets de texte circulaient, mais les dirigeants républicains n'avaient pas encore officialisé de projet de résolution. Les deux chambres devraient vraisemblablement voter des textes différents, qui devront ensuite être harmonisés. Depuis Stockholm, le président Barack Obama s'est dit persuadé que le Congrès voterait en faveur d'une résolution l'autorisant à frapper le régime Assad. "Je pense que le Congrès l'approuvera parce que (...) si la communauté internationale ne parvient pas à faire respecter certaines règles (...) au fil du temps, le monde deviendra un endroit moins sûr", a-t-il plaidé.

http://www.lepoint.fr/monde/syrie-la-commission-du-senat-americain-approuve-l-intervention-04-09-2013-1721130_24.php
Schattenjäger
Schattenjäger
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 34259

Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Empty Re: Guerre en Syrie [sujet unique]

Message par Schattenjäger le Jeu 5 Sep - 19:31

Poutine s'amuse avec hollande et lui donne simplement un os à ronger. Il sait que hollande n'aura pas les preuves suffisante. Poutine est un ancien du KGB, pas le genre de personnage qui retourne sa veste.
avatar
anoy
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2131

Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Empty Re: Guerre en Syrie [sujet unique]

Message par anoy le Jeu 5 Sep - 20:16

Schattenjägger a écrit:Poutine s'amuse avec hollande et lui donne simplement un os à ronger. Il sait que hollande n'aura pas les preuves suffisante. Poutine est un ancien du KGB, pas le genre de personnage qui retourne sa veste.
Il a une bonne "garde robes" ...pas besoin de retourner sa veste ... il en change au "gré du vent" ..!

Contenu sponsorisé

Guerre en Syrie [sujet unique] - Page 7 Empty Re: Guerre en Syrie [sujet unique]

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 29 Mar - 0:24