Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Le point sur Ivy Bridge, les processeurs quadruple coeurs d'Intel

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Le point sur Ivy Bridge, les processeurs quadruple coeurs d'Intel

Message par Apollyôn le Ven 27 Avr - 13:22

Intel a dévoilé sa nouvelle gamme de puces quadricœurs Ivy Bridge pour ordinateurs de bureau et portables. L’architecture particulière de la puce associée à une finesse de 22 nanomètres lui confère une autonomie et des performances en augmentation de 20 %. Des processeurs dual-core et des versions à basse consommation pour ultrabook sortiront avant l’été.

Intel vient de lancer sa nouvelle gamme de processeurs Ivy Bridge gravés en 22 nm. Au programme, treize modèles de processeurs quadruple cœurs pour les familles Core i5 et Core i7. Ils se destinent aux ordinateurs de bureau (Mac et PC) et aux portables.

Il y a presqu’un an, nous avions déjà évoqué les particularités de la technologie intégrée au Ivy Bridge, notamment son architecture Tri-Gate. Elle permet de densifier le nombre de transistors sur les puces en les y gravant en relief. Ainsi, dans cette gamme, le i7-3920XM Extrem Edition porté à 3,5 MHz, comporte 1,4 milliard de transistors sur une surface de 160 mm², contre 1,16 milliard de transistors pour 214 mm² pour le Sandy Bridge, son prédécesseur. Malgré ce saut quantitatif, le socket qui accueille le processeur sur la carte mère reste identique.



Dans l’avenir, toujours en s’appuyant sur cette architecture Tri-Gate, Intel compte encore aller plus loin dans la réduction de la taille des gravures. L'objectif est de passer d’une finesse de 22 à 14 nanomètres, avec une génération de processeurs baptisée Haswell. Avec une telle combinaison, Intel annonce déjà une autonomie étonnante de 24 heures en fonctionnement continu, qui peut s’étendre à une dizaine de jours avec un mode veille durant lequel l’ordinateur est toujours capable de recevoir des mails.

En revanche, Intel a dû revenir sur l'amélioration des performances qu’il annonçait il y a un an. Au lieu des « 32 % de gains », il faut plutôt s’attendre à 20 %. Un chiffre qui reste toutefois exceptionnel. Et 20 %, c’est aussi le gain d’autonomie, par rapport à la génération précédente gravée en 32 nm.

Pour économiser l’énergie, la puce adapte sa vitesse selon les besoins, quitte à ne fonctionner que sur l’un des cœurs lorsque les autres ne sont pas nécessaires, par exemple pour la bureautique, voire pour la lecture d’une vidéo.

Cette gamme Ivy Bridge apporte également un arsenal d’options supplémentaires. C’est notamment le cas de la sécurité avec l’intégration d’une technologie de chiffrage en 64 bits à la volée, baptisée Secure Key.

C’est surtout sur la partie graphique que les efforts des ingénieurs ont porté. Le processeur intègre en effet un processeur 3D véloce, le HD Gaphics 4000, une puce qui sait notamment gérer DirectX 11. Elle est également capable de prendre en charge simultanément l’affichage de trois écrans. De même, la vidéoconférence peut désormais être gérée de façon matérielle.

Côté jeux en 3D, Intel a expliqué à Futura-Sciences que « la puce graphique intégrée est deux fois plus performante par rapport à la génération précédente ». De fait, nous nous sommes demandé si avec un tel processeur, une carte graphique est toujours nécessaire. Intel nous a répondu que « la solution graphique proposée permet aux joueurs occasionnels d’avoir la meilleure expérience de jeu possible sans nécessiter de carte graphique ». En revanche, « pour les "hardcore gamer", Intel préconise toujours l’utilisation d’une carte graphique dédiée associée avec un processeur de la gamme i7 ».

Dans la foulée de l’annonce de la disponibilité de cette puce Intel, les constructeurs commencent à refaire leurs gammes. Ainsi, Asus a présenté un PC portable 15,6 pouces (55VD-DS71), doté d’un Core i7 quadruple cœur à 2,3 GHz. Quelques jours après, Samsung à, quant à lui, dévoilé un portable plus imposant (17,3 pouces), de sa série 7 qui aurait une autonomie de 8 heures. On s’attend également à ce qu’Apple annonce de nouveaux MacBook Pro et iMac.

Enfin, Intel nous a expliqué qu’en plus de cette gamme quadricore Ivy Bridge, des processeurs dual-core et les versions à basse consommation pour ultrabook devraient sortir avant l’été.
source : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/informatique/d/le-point-sur-ivy-bridge-les-processeurs-quadruple-coeurs-dintel_38422/


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 12 Déc - 15:09