Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Nages. Un cimetière au fond du lac

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Nages. Un cimetière au fond du lac

Message par Apollyôn le Sam 31 Mar - 21:06

«Nous avons répertorié 20 tombes », affirme Alain Rodrigue, président du comité départemental d'archéologie (CDA), avant d'ajouter : « C'est donc un petit cimetière. » Voilà de quoi tempérer l'exaltation du profane, même si la mise à jour de traces funéraires de l'avant-dernier millénaire reste séduisante.
L'histoire remonte en 2010, lorsque Vincent Vallès, résident secondaire sur la commune, trouve des indices d'occupation humaine ancestrale. Guidé par le respect de l'intégrité des lieux, il alerte Robert Pistre, alors président du centre de recherches du patrimoine de Rieumontagné. La vidange du lac n'étant pas d'actualité, le site n'est accessible que quand le Laouzas est en étiage.

Ainsi, du lundi 26 au mercredi 28 mars, Jeannie Cadeilhan est chargée par le ministère de la Culture d'évaluer la découverte. Croquis en main, l'archéologue du CDA informe : « Ces tombes ont été établies entre le VIe et le IXe siècle. Elles sont orientées vers le Soleil levant mais, pour l'heure, il ne peut être établi s'il s'agit d'un peuple christianisé. » Les dépouilles - dont les os ont été définitivement rongés par la terre et le temps - sont délimitées par une série de petites pierres levées, la plus importante se trouvant à l'ouest, derrière la tête.

Venus du pays albigeois et de Puylaurens, cinq bénévoles, armés de balayettes, truelles, pelle, balai et seau, donnent ici libre cours à leur passion.

De loin en loin, ils s'arrêtent pour montrer une pièce. Si celle-ci présente un intérêt historique, son emplacement est aussitôt répertorié sur le site.

Comme sur le croquis de Jeannie Cadeilhan qui précise : « Nous avons trouvé effectivement des fragments de silex taillé et un peu de céramique. Avec la reconstitution d'une tombe, tout cela sera exposé dans quelques mois au musée de Rieumontagné. » Un volet historique auquel Robert Pistre aura apporté sa pierre - polie en l'occurrence - puisqu'en revenant de visiter le chantier de fouilles, il a découvert une hache d'époque.

Quant à la petite nécropole, elle sera bientôt à nouveau enfouie au fond du lac, sous des eaux qui par leur travail de sape ont décapé la terre végétale.

Et permis de mettre à jour les rites des anciens.

source : http://www.ladepeche.fr/article/2012/03/31/1319809-nages-un-cimetiere-au-fond-du-lac.html


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Jeu 16 Aoû - 17:55