Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Un dinosaure ailé séduisait il y a 130 millions d'années avec sa flamboyance

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Un dinosaure ailé séduisait il y a 130 millions d'années avec sa flamboyance

Message par Apollyôn le Ven 9 Mar - 15:22

Une équipe sino-américaine de paléontologues a révélé que le plumage d'un tout petit dinosaure datant de 130 millions d'années avait des couleurs flamboyantes, une première qui montre que ce trait jouait un rôle clé pour la séduction tôt dans l'évolution des espèces.
Les plumes de ce microraptor à quatre ailes gros comme un pigeon avaient des reflets noirs et bleutés comme celles d'un corbeau.

Il se nourrissait d'insectes et vivait dans les arbres de ce qui est aujourd'hui le nord-est de la Chine.

Il s'agit du premier dinosaure dont les scientifiques ont pu reconstituer cette caractéristique de son plumage à partir d'un fossile mis au jour en 2003.

L'iridescence est très répandue aujourd'hui dans la nature. De nombreux insectes, papillons, poissons et oiseaux doivent leurs couleurs flamboyantes à ce phénomène optique qui fait qu'une surface paraît changer de couleur selon l'angle depuis lequel on la regarde prenant les couleurs de l'arc-en-ciel.

"Cette étude donne un regard sans précédent sur l'apparence de cet animal quand il était vivant", souligne Mark Norell, président de la section paléontologie du Musée américain d'Histoire naturelle, un des auteurs de cette communication parue dans la revue américaine Science datée du 9 mars.

"Les oiseaux modernes se servent de leurs plumes colorées pour beaucoup de choses allant de la thermorégulation, au camouflage, en passant par la séduction", explique à l'AFP Matt Shawkey, professeur de biologie à l'Université d'Akron (Ohio, Nord), qui a également participé à l'étude.

Cette découverte montre que "l'iridescence des couleurs était déjà importante pour la séduction relativement tôt dans l'évolution", selon lui.

Le paléontologue souligne également l'importance du fossile de ce microraptor qui représente "très clairement une transition entre les dinosaures et les oiseaux dont il a beaucoup de traits morphologiques".

"Les caractéristiques uniques des ailes de ce microraptor nous aident aussi à comprendre l'origine du vol", note-t-il.

Des dinosaures, il a les dents, la forme des pattes avant et sa longue queue osseuse et étroite, précise le chercheur.

"Un grand nombre d'hypothèses ont été avancées pour expliquer comment les plumes de ce microraptor étaient orientées et si elles formaient une surface portante permettant de voler ou si elles servaient seulement à séduire", indique Mark Norell.

"Non seulement nous avons pu déterminer la couleur de cet animal mais aussi le fait que ce microraptor, à l'instar de nombreux oiseaux modernes, se servait de la couleur de ses plumes pour donner des signaux visuels aux autres membres de son espèce", se félicite-t-il.

Ces chercheurs ont, grâce à des microscopes capables de scanner des électrons, analysé la forme des mélanosomes à l'intérieur desquels sont fabriquées les mélanines, des pigments protégeant la peau des radiations solaires, et en déduire ainsi les couleurs produites.

"Fort des nombreuses découvertes de fossiles d'oiseaux et de plantes à fleurs, nous savons que le Crétacé (moins 145,5 millions d'années à moins 65,5 millions d'années) était un monde coloré, et maintenant nous savons aussi que le microraptor avait des couleurs nacrées", souligne Ke-Qin Gao de l'Université de Pékin en Chine, autre auteur de l'étude.

"Il y a encore peu d'années, il était inconcevable d'imaginer de faire des recherches comme celle-ci", ajoute-t-il.
AFP

La couleur du microraptor, un dinosaure à quatre ailes, a été dévoilée. L'animal, présent sur Terre il y a environ 130 millions d'années, était noir et bleu et ces couleurs lui étaient utiles pour les interactions sociales comme la parade sexuelle. Cela confirme aussi qu'il était un piètre voleur.

À quoi ressemblait le microraptor, un dinosaure à quatre ailes qui vivait il y a environ 130 millions d’années ? En analysant les fossiles d’une plume de cet animal, des chercheurs américains et chinois ont trouvé la réponse. Il était noir et bleu. Mais surtout, ses plumes étaient iridescentes.



L’iridescence est un phénomène optique qui repose sur une organisation très spéciale de cellules pigmentaires, donnant leur couleur à la plume. Lorsque l’on regarde un objet ou un animal qui possède cette caractéristique, comme certains papillons, le couleur change en fonction de l’angle de vision.

Toutefois, l’étude, publiée dans Science, ne fournit pas uniquement des informations sur l'apparence de l'animal, mais également sur la disposition des plumes et donc, leur rôle. Ainsi, les auteurs ont pu conclure qu'elles n’avaient pas pour fonction d’aider le microraptorà voler, ce qui confirme la thèse selon laquelle il ne pratiquait que le vol plané. Elles jouaient plutôt un rôle dans la parade sexuelle.

Comme l’explique Mark Norell, directeur du département de paléontologie du Musée national américain d’histoire naturelle et coauteur de l’étude, dans un entretien accordé à Science, ces plumes ont donc une fonction ornementale.

La méthode utilisée pour obtenir ces informations détaillées est la même que celle qui avait permis de déterminer la couleur des plumes d’archéoptéryx. Grâce à la microscopie électronique, les scientifiques ont examiné la structure des mélanosomes, ces organites intracellulaires qui donnent leur couleur aux barbes des plumes. Il existe une couleur différente pour chaque structure. En comparant ces mélanosomes avec ceux d’oiseaux modernes, les chercheurs ont pu déduire celle des plumes du microraptor. C’est en outre l’empilement de ces organites qui provoque le phénomène d’iridescence.

Une autre découverte a été réalisée au cours de cette étude. Il s’agit de la structure des plumes caudales. Un peu à la manière d’une pie qui en porte de longues sur sa queue, le microraptoren possédait deux – et non pas une seule ainsi qu'il était admis précédemment – dont le rôle, ici encore, était ornemental.

La communauté scientifique commence à en savoir un peu plus sur cet animal qui, dès sa découverte, avait semé le doute. Le premier spécimen décrit était en effet une fraude, ce qui a valu à ce dinosaure d’être baptisé plusieurs fois. Les scientifiques devraient désormais au moins s’accorder sur sa couleur.
http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/paleontologie/d/la-couleur-des-plumes-du-microraptor-servait-a-la-parade-sexuelle_37307/


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Un dinosaure ailé séduisait il y a 130 millions d'années avec sa flamboyance

Message par FLAM le Dim 1 Avr - 5:41

Un documentaire surprenant sur la recherche des couleurs qu'arborait le Microraptor.

Les dinosaures avaient des plumes :



___________________


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 9:59