Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Les Mayas auraient disparu... par manque de tempêtes tropicales

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Les Mayas auraient disparu... par manque de tempêtes tropicales

Message par Apollyôn le Ven 24 Fév 2012 - 12:06

Une nouvelle théorie explique la disparition de la civilisation maya. Certains seront peut-être déçus : il ne s’agit pas d’une catastrophe majeure telle qu’une guerre, un tremblement de terre ou des sécheresses répétées. Les Mayas auraient bien manqué d’eau dans les basses terres du Yucatan mais à cause d'une diminution de 25 à 40 % de la pluviométrie annuelle. L’importance de l’évaporation aurait fait le reste.
Parmi l’ensemble des civilisations de la méso-Amérique répertoriées, les Mayas sont parvenus à marquer considérablement le temps, tout comme les Incas. Ils maîtrisaient l’astronomie, ont établi un calendrier et inventé une écriture hiéroglyphique. Ils étaient également d’habiles agriculteurs, n’hésitant pas à défricher les forêts pour augmenter les surfaces cultivables. Leurs temples-pyramides, construits sans outil métallique, sont célèbres.

Cette civilisation est née dans le Yucatan, vers 2600 avant J.-C., une région qui abrite pourtant très peu d’eaux de surface. La nature calcaire du sol favorise une infiltration rapide de ce liquide si précieux. Les Mayas ont donc fabriqué des réservoirs souterrains de grandes tailles pour accumuler de l’eau douce.

La fin de cette civilisation aurait été entamée durant les années 850 à 900 après J.-C. par l’abandon progressif des basses terres du Yucatan. De nombreuses hypothèses ont vu le jour pour expliquer la disparition des Mayas. L’une d’entre elles met en cause plusieurs sécheresses catastrophiques rendant impossible le remplissage des réserves.

Une nouvelle hypothèse, appuyée par des travaux de recherches, vient de voir le jour. Les Mayas auraient bien manqué d’eau, mais pas à cause de sécheresses historiques. Une diminution de 25 à 40 % de la pluviométrie annuelle aurait suffi. Cette information est révélée dans un article publié par Martín Medina-Elizalde, du centre de recherches scientifiques du Yucatan (CICY, Mexique), et Eelco Rohling, de l’université de Southampton (Royaume-Uni), dans la revue Science.

Ces chercheurs ont étudié le climat de l’époque en analysant une stalagmite et des sédiments de trois lacs de faibles profondeurs (notamment grâce à des mesures isotopiques). En deux cents ans, la pluviométrie aurait diminué durant plusieurs périodes d’une dizaine d’années. Un modèle développé à partir de ces résultats permet de comprendre les conséquences de ces changements sur le rapport entre l’eau qui s’évapore chaque année dans cette région du monde et celle qui tombe via les précipitations.

La diminution de la pluviométrie s’explique par une baisse du nombre de tempêtes tropicales survenant en été. Par ailleurs, ces phénomènes météorologiques auraient déversé de plus petites quantités d’eau qu’à la normale.

Une décroissance de maximum 40 % de la pluviométrie reste modeste selon les auteurs. Il ne s’agit pas d’un événement catastrophique. Elle aurait cependant été suffisante pour accroître l’importance de l’évaporation. Un rapport précipitation/évaporation défavorable aurait donc empêché le remplissage des réserves. Ce résultat souligne également la sensibilité du Yucatan face aux pénuries d'eau.
source : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/climatologie-1/d/les-mayas-auraient-disparu-par-manque-de-tempaates-tropicales_36995/

La chute de la civilisation maya dans la péninsule du Yucatán et en Amérique centrale s'est produite au cours d'une réduction d'environ 40 pour cent des pluies selon une nouvelle étude.

La civilisation Maya n’a pas disparu brusquement suite à une catastrophe naturelle ou à une guerre. Elle s’est progressivement étiolée sur plusieurs centaines d’années à partir des années 800. Depuis longtemps les chercheurs attribuent ce déclin à une sécheresse consécutive à une diminution des précipitations en Amérique Centrale, leur aire de peuplement. Sans pour autant connaître précisément l’importance du déficit en pluie qui a précédé et provoqué la disparition des Mayas.

Martin Medina-Elizalde du Centre pour la recherche scientifique du Yucatan au Mexique et Eelco Rohling de l'Université de Southampton au Royaume-Uni en combinant quatre types de relevé livrent dans la revue Scienceune étude détaillée de la pluviométrie de l’époque. « Nos résultats montrent une réduction plutôt modeste des précipitations entre 800 et 950 après JC. Ces réductions représentent seulement 25 à 40 pour cent des précipitations annuelles mais c’est suffisant pour que l’évaporation domine sur l’approvisionnement. Ce qui diminue nettement la quantité d’eau disponible » explique Martin Medina-Elizalde.

Leur recherche se fonde sur l’étude des sédiments de trois lacs peu profonds et d’une stalagmite. Il en ressort que la diminution des précipitations annuelles a surtout été causée par une moindre fréquence des orages estivaux. « L'été est la saison principale pour la culture et la reconstitution des systèmes de stockage d'eau douce chez les mayas. Les perturbations sociétales et l'abandon des villes sont les conséquences probables de graves pénuries d'eau qui se sont répétées chaque été » précise Eelco Rohling.

Les scientifiques soulignent également que les périodes de sécheresse qu’ont connu les Mayas sont similaires à celles prévues pour la région par les experts du GIEC dans le proche avenir. « Il y a beaucoup de différences, mais l'avertissement est clair. Ce qui semble être une diminution mineure de la disponibilité en eau peut avoir des conséquences durables et importantes. Ce problème n'est pas propre à la péninsule du Yucatan, il s'applique à toutes les régions dans des contextes similaires où l'évaporation en eau est élevée. Aujourd'hui, nous avons l'avantage d’en être conscient, et nous devons agir en conséquence » concluent les auteurs.
source : http://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/20120224.OBS2197/la-civilisation-maya-a-manque-d-eau.html


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Les Mayas auraient disparu... par manque de tempêtes tropicales

Message par FLAM le Ven 24 Fév 2012 - 16:36

40% dans une zone équatoriale (humide) ? Ce n'est quand-même pas énorme ?! Si ? ...

Ces réductions représentent seulement 25 à 40 pour cent des précipitations annuelles mais c’est suffisant pour que l’évaporation domine sur l’approvisionnement. Ce qui diminue nettement la quantité d’eau disponible » explique Martin Medina-Elizalde.
Bon bah... Très bien.


___________________


avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8044

Re: Les Mayas auraient disparu... par manque de tempêtes tropicales

Message par casseron le Sam 25 Fév 2012 - 20:05

Ces chercheurs.....

Pas un jour sans que ces "chercheurs" ne publient des conneries. Et ils coûtent cher en cette difficile période ?
avatar
Mysan
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 940

Re: Les Mayas auraient disparu... par manque de tempêtes tropicales

Message par Mysan le Lun 27 Fév 2012 - 6:50

Ah ! maintenant les tempetes tropicales aident les peuples à se maintenir en vie ?? enfin que dis-je "maintenant" non, "dans le temps"


___________________


Etudiant en sciences de la vie et de la Terre à Rennes.
study
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 22 Oct 2017 - 15:47