Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

De nouvelles preuves d’un ancien océan sur Mars

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

De nouvelles preuves d’un ancien océan sur Mars

Message par Apollyôn le Jeu 2 Fév - 0:34

Depuis longtemps maintenant, des preuves indiquaient que Mars était un monde composé d’eau, avec des eaux souterraines près de sa surface, des lacs, des rivières, des sources chaudes et, selon certains modèles planétaires, même un ancien océan dans l’hémisphère nord. Ce dernier en particulier a été sujet à controverse, certains scientifiques y voyaient une preuve de son existence tandis que d’autres pas du tout. Même s’il était là, il aurait pu être un océan chaud ou très froid, comme les mers polaires, ici sur Terre. La perspective d’un océan sur Mars est un début passionnant concernant la question sur la façon dont la vie aurait été possible à l’époque. L’argument a basculé dans les deux sens pendant des années, mais maintenant, un autre nouveau rapport a été publié, qui fait pencher la balance du côté du “oui, il existe”.

Les résultats proviennent de l’orbiteur Mars Express, plus précisément de son radar MARSIS, destiné à la détection de présence d’eau sous forme liquide ou solide sous la surface martienne, jusqu’à une profondeur de 3 à 4 km et ils viennent d’être publiés dans le Geophysical Research Letters par Jérémie Mouginot (Institut de Planétologie et d’Astrophysique de Grenoble et de l’université de Californie). Les résultats renforcent l’idée d’un vaste océan qui occupait une grande partie de l’hémisphère nord, également connu comme Oceanus Borealis.
Le radar a cartographié les dépôts sédimentaires dans la région, connue sous le nom de formation de Vastitas Borealis, qui font environ 100 mètres d’épaisseur et recouvrent les dépôts volcaniques profonds. De manière significative, la cartographie de la permittivité diélectrique a montré que les dépôts sédimentaires laissés par l’océan diffèrent de roche volcanique.
Selon l’équipe de recherche, “Bien qu’il reste encore beaucoup à découvrir sur l’évolution et le contexte environnemental d’un océan à la fin de l’Hespérien (deuxième des trois époques de la géologie martienne), nos observations fournissent des preuves convaincantes de son existence par la mesure d’une constante diélectrique de la formation de Vastitas Borealis qui est suffisamment faible pour qu’elle ne puisse s’expliquer que par le dépôt généralisé de sédiments aqueux (aujourd’hui desséchés) ou dans des sédiments mélangés avec de la glace."
La grande question a toujours été : s’il y avait un océan, d’où vient toute l’eau ? Les cartographies radars supplémentaires, de Mars Express, ont montré qu’il existe d’énormes quantités d’eau sous forme de glace enfouie sous la surface, notamment au niveau des pôles, ainsi que dans les rivages de l’ancien océan (spéculé) et encore plus proche de l’équateur que l’on pensait. Il pourrait sembler raisonnable de conclure, alors, que beaucoup d’eau de l’océan, et peut-être même d’autres mers ou de lacs, seraient toujours là, mais aujourd’hui gelée.
Il est intéressant de noter également que l’atterrisseur Phoenix, qui s’est posé dans la Formation de Vastitas Borealis en 2008, a trouvé des dépôts de glace d’eau de quelques centimètres sous la surface.
En tant que tel, la formation représente la meilleure preuve géologique à ce jour pour l’existence d’un océan à la fin de l’époque Hespérienne, il y a environ 3 milliards d’années", ont indiqué les chercheurs.

Selon l’extrait de l’étude (lien plus bas) :

Un certain nombre d’observations suggèrent que l’océan a recouvert une partie importante du Nord de l’hémisphère martien. En sondant les propriétés physiques du sous-sol, le MARSIS / Mars Express offre de nouvelles preuves géophysiques pour l’ancienne existence d’un océan. La formation du Vastitas Borealis, situé à l’intérieur d’un rivage de l’ancien océan putatif, a une constante diélectrique faible comparée à celle des matériaux volcaniques typiques. Nous montrons que la valeur mesurée est uniquement compatible avec une faible densité des dépôts sédimentaires, des dépôts massifs de glace au sol, ou une combinaison des deux. En revanche, les observations radars indiquent une distribution de glace dans le sol peu profond en équilibre avec l’atmosphère dans la région polaire du sud. Nous concluons que les plaines du nord sont remplies des restes d’un océan de la fin de l’Hespérien alimenté par l’eau et des sédiments des canaux d’écoulement, environ 3 milliards d’années auparavant.
La recherche publiée sur GRL : Dielectric map of the Martian northern hemisphere and the nature of plain filling materials et la nouvelle sur le site de Institut de Planétologie et d’Astrophysique de Grenoble : L’océan polaire martien confirmé par MARSIS.
(http://www.gurumed.org/2012/02/01/de-nouvelles-preuves-dun-ancien-ocan-sur-mars/)
Allez savoir pour quelle raison, les images ne passent pas, tant pis, les curieux n'ont qu'à cliquer sur les liens.


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Mysan
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 940

Re: De nouvelles preuves d’un ancien océan sur Mars

Message par Mysan le Jeu 2 Fév - 6:33

Une hypothèse de plus qui restera incertaine jusqu'a ce que l'on obtienne des resultats situant exactement cet hypothétique océan Martien.


___________________


Etudiant en sciences de la vie et de la Terre à Rennes.
study
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: De nouvelles preuves d’un ancien océan sur Mars

Message par Apollyôn le Mer 8 Fév - 18:05

Suffisait de demander

De forts indices, comme la trace d'anciens rivages, indiquent que Mars a déjà porté au moins un océan éphémère. Le radar Marsis, installé sur la sonde Mars Express de l'Esa, en orbite autour de la Planète rouge depuis 2003, vient d'en découvrir les restes dans le sous-sol en repérant des sédiments marins.

L’orbiteur Mars Express de l’Esa a mis en évidence de nouveaux indices de l’existence d’un ancien océan qui aurait recouvert une partie de la Planète rouge. À l’aide de son radar, la sonde a détecté des sédiments révélateurs d’un fond marin dans les limites des anciens rivages martiens précédemment identifiés.

Déployé en 2005, le radar Marsis (Sub-Surface Sounding Radar Altimeter) a depuis collecté des mesures. Avec ses collègues, Jérémie Mouginot, de l’Institut de planétologie et d'astrophysique de Grenoble (Ipag) et de l’université de Californie à Irvine, a analysé plus de deux ans de mesures et découvert que les plaines du nord sont recouvertes d’un matériau de faible densité. « Nous interprétons ces mesures comme le signe d’un dépôt sédimentaire, probablement riche en glace, explique Jérémie Mouginot. C’est un nouvel indice important en faveur de la présence autrefois d’un océan à cet endroit. »



La trace (en fausse couleur) de l'ancien océan martien mise en évidence par le radar Marsis de la sonde Mars Express. La réflectivité radar du sol variant avec sa nature, ces mesures renseignent sur la composition de la surface martienne jusqu'à 80 mètres de profondeur. Leur analyse montre qu'une large zone présente les caractéristiques de sédiments marins. Elle correspond aux traces d'anciens rivages déjà repérées par d'autres moyens.

L’existence d’océans sur Mars dans le passé a déjà été soupçonnée et des formations rappelant des rivages marins ont été détectées sur les images renvoyées par plusieurs sondes, mais le sujet demeure controversé. Deux océans ont été proposés : l'un remontant à 4 milliards d’années, quand la planète bénéficiait d’un climat plus chaud, et l'autre à 3 milliards d’années, quand les glaces souterraines ont fondu à la suite d'une recrudescence de l'activité géothermique causée par un impact important, ce qui a entraîné le déversement des eaux vers les zones les plus basses, laissant au passage les traces d’écoulements et des lits de rivières.

« Marsis permet de sonder profondément et révèle la structure de 60 à 80 premiers mètres sous la surface, détaille Wlodek Kofman, chef de l’équipe radar à l’Ipag. Sur toute cette profondeur, nous détectons des sédiments et de la glace. » Les couches sédimentaires révélées par Marsis se caractérisent en effet par une faible réflectivité radar. Ces sédiments se présentent typiquement sous la forme de matériaux granulés de faible densité qui ont été arrachés par l’érosion hydraulique et charriés par les eaux jusqu’à leur situation actuelle.

L’océan martien le plus récent n'aurait été que temporaire. Selon Jérémie Mouginot, en moins d’un million d’années l’eau aurait à nouveau gelé sur place et se serait conservée sous la surface, ou se serait évaporée et dispersée dans l’atmosphère. « Je ne pense pas qu’elle puisse être restée sous la forme d’un océan suffisamment longtemps pour permettre à la vie d’apparaître. »

Afin de trouver des traces de vie, les astrobiologistes devront chercher encore plus loin dans l’histoire de Mars, à l’époque où l’eau a existé sous forme liquide à la surface sur de plus longues périodes. Néanmoins, les résultats obtenus représentent à ce jour l’une des meilleures preuves de l’existence passée de vastes étendues d’eau liquide sur Mars et du rôle de cette eau dans l’histoire géologique de la planète.

« Les précédentes découvertes de Mars Express au sujet de l’eau provenaient de l’étude de l’imagerie et des données minéralogiques, ainsi que des mesures atmosphériques. Désormais nous avons aussi les sondages par radar sous la surface se réjouit Olivier Witasse, responsable scientifique de Mars Express à l’Esa. Cela nous donne de nouvelles pièces pour notre puzzle mais la question fondamentale demeure : où est passée toute cette eau ? » Mars Express poursuit son enquête…

source : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/un-ancien-ocacan-martien-racvaclac-par-le-radar-de-mars-express_36615/


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
titane
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 505

Re: De nouvelles preuves d’un ancien océan sur Mars

Message par titane le Mer 8 Fév - 21:01

Peu etre tant mieux pour elle car si mars aurais gardé l eau et donc vie faune flore ont aurais bien été capable de la detruire et la poluler comme la terre


___________________


un ali mat zo mat bepred ha pa ve digant ur sot e ve !!!!
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: De nouvelles preuves d’un ancien océan sur Mars

Message par Apollyôn le Mer 8 Fév - 21:09

C'est pas ça qui va nous arrêter, c'est juste une question de temps et de moyens.


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 20 Oct - 1:37