Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

L'archéoptérix était en noir

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

L'archéoptérix était en noir

Message par Apollyôn le Mar 24 Jan - 23:53

Le célèbre Archaeopteryx arborait certainement des plumes noires, assure une étude publiée mardi qui lève pour la première fois le voile sur les couleurs de ce petit dinosaure aux allures de volatile.
L'Archaeopteryx a longtemps été considéré comme la forme d'oiseau la plus ancienne. Les spécialistes de l'évolution ont toutefois accumulé ces dernières années des éléments laissant penser qu'il n'était en réalité qu'un banal dinosaure terrestre à plumes, comme il en existait bien d'autres au Jurassique, voici 145 à 200 millions d'années.

Le coloris de son plumage continuait en revanche à tenir en échec les paléontologues jusqu'à ce jour.

Une équipe américaine dirigée par Ryan Carney a donc procédé à toute une batterie d'analyses sur le fossile d'une plume du premier spécimen d'Archaeopteryx découvert en Bavière en 1861. Après plusieurs essais infructueux, ils ont finalement réussi à isoler les structures des cellules renfermant ses pigments, préservées par la fossilisation durant 150 millions d'années.

En l'occurrence, il s'agissait de "mélanosomes" produisant le pigment le plus répandu dans le règne animal: la mélanine, de couleur foncée. Or on retrouve ce pigment dans les plumes de tous les oiseaux modernes, à l'exception des individus albinos, note l'étude, publiée dans la revue Nature Communications.

Restait aux chercheurs à déterminer plus précisément le coloris de la plume. Ils ont donc comparé ces mélanosomes de l'Archaeopteryx avec ceux de 87 espèces d'oiseaux actuels, classés en quatre types de plumes: noires, grises, brunes et celles caractéristiques des pingouins.

"Nous avons découvert que la plume était noire avec 95% de certitude", résume Ryan Carney dans un communiqué diffusé par l'Université Brown (USA).

L'équipe en est en revanche réduite à spéculer sur l'utilité du pigment noir pour le dinosaure. Elle aurait pu lui servir à réguler sa température en protégeant sa peau des rayons solaires, servir de camouflage ou servir au contraire de signal.

La couleur noire aurait aussi très bien pu l'aider à voler.

"Nous ne disons pas que c'est la preuve que l'Archeopteryx était un dinosaure volant. Mais nous sommes en mesure de dire ces mélanosomes donnent une plus grande force et une meilleure résistance aux plumes des oiseaux modernes, indique M. Carney.

"Si l'Archaeopteryx battait des ailes ou planait, la présence des mélanosomes aurait contribué à une meilleure structure des plumes" ce qui aurait constitué un avantage pour les dinosaures dans l'évolution vers le vol, explique-t-il.

source : http://www.sciencesetavenir.fr/sciences/20120124.AFP5455/dinosaures-le-celebre-archaeopteryx-avait-certainement-les-plumes-noires.html

Archéoptéryx a encore beaucoup de secrets à nous dévoiler. C'est sur ses plumes que des chercheurs viennent de faire des découvertes. Elles étaient noires et conçues de la même façon que les oiseaux modernes qui volent... Archéoptéryx aurait-il volé ?

Un des éternels débats concernant Archéoptéryx est de savoir si oui ou non il volait, et si oui, de quelle manière. Question qui déchaîne la communauté des paléontologues et à laquelle Ryan Carney et plusieurs autres chercheurs viennent d’apporter un indice inédit. L’analyse approfondie du fossile d’une plume a en effet permis de définir la couleur du plumage de cette espèce et fournit également de nouveaux éléments de réponse concernant l'aptitude au vol.



Car certaines caractéristiques physiques indiquent qu'il était impossible pour cet animal de voler (absence de carène) tandis que d'autres soutiennent le contraire (sternum osseux, furcula rigide...). La capacité de vol d’Archéoptéryx n’est en outre pas l’unique interrogation concernant cet animal, souvent qualifié de mi-dinosaure, mi-oiseau.

En effet, sa position dans la classification est controversée et peu certaine. Cependant, de récents travaux chinois ont montré que l’archéoptéryx, qui vivait il y a environ 150 millions d'années, n'était pas un des premiers oiseaux (groupe des Avialae) mais plus probablement un dinosaure, et plus exactement un Deinonychosauria.



Néanmoins, tout cela ne donnait pas d’indication concernant son aptitude au vol. Dans un article de Nature Communications, c’est une plume de l’animal qui a été passée au crible. Les scientifiques étaient à la recherche de mélanosomes, ces petits organites producteurs de pigment que l’on trouve en quantité variables à l’intérieur de la plume, du calamus – base de la « tige » – aux barbules. Celles-ci sont des petits crochets qui assurent le lien entre les barbes, filaments qui composent la plume.

Des études s’étaient déjà intéressé à ces organites, mais les chercheurs les avaient confondu avec des bactéries. Cependant, une nouvelle méthode qui repose sur la microscopie électronique, mise au point par Jakob Vinther en 2006 (Université Yale), a permis de les démasquer.

En comparant ces mélanosomes avec ceux de 87 espèces d’oiseaux vivants, ils ont déterminé qu’ils synthétisaient une pigmentation noire. Cette couleur est en plus indicatrice d’une rigidité importante. La mélanine interagit en effet fortement avec les protéines et consolident la kératine, élément majoritaire dans la composition des plumes.

Mieux encore, ces mélanosomes ont été aperçus au niveau des barbules, ce qui indique qu'elles assuraient efficacement la cohésion de la plume et son imperméabilité, indispensables au vol. En outre, sa structure et l’alignement des mélanosomes au sein des barbules sont tout à fait semblables à ceux des oiseaux modernes.



Cela ne veut pas dire qu’Archéoptéryx volait ni même qu’il en était capable. La seule présence de plumes adaptées au vol ne permet pas d'affirmer que le reste de l’organisme l'était. Mais c’est un nouvel élément qui va dans se sens. Jusqu’au prochain qui sera peut-être décisif…

source : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/paleontologie/d/larcheopteryx-aurait-pu-voler-avec-ses-plumes-noires_36216/


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
arpaix
Membre Régulier
Membre Régulier

Nombre de messages : 185

Re: L'archéoptérix était en noir

Message par arpaix le Mer 25 Jan - 0:24

Wink l ancetre du corbeau;c est Schatten qui va etre content;surtout s il a une noix dans le bec
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 19:11