Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Celtes et Gaulois à travers leurs pratiques funéraires

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Celtes et Gaulois à travers leurs pratiques funéraires

Message par Apollyôn le Lun 12 Déc - 18:29

Le musée de l'Arsenal de Soissons propose jusqu'au 15 avril 2012 une très belle exposition sur les pratiques funéraires en Picardie lors des cinq derniers siècles avant notre ère. Le tout basé sur des objets trouvés lors des nombreuses fouilles réalisées dans la région, notamment sur la nécropole de Bucy-le-Long, près de Soissons.


Ils en rêvaient depuis longtemps. Archéologues de l'Inrap (institut national de recherches archéologiques préventives), conservateur du musée de Soissons avaient en effet dans la tête depuis de nombreuses années l'idée de mettre en valeur les exceptionnelles découvertes faites lors de fouilles dans la région. Le résultat est à la hauteur de l'attente : jusqu'au 15 avril prochain, le musée de l'Arsenal de Soissons présente en effet une magnifique exposition mettant en avant les pratiques funéraires dans la région sur une période allant du Ve siècle au Ier avant J.-C.. L'analyse des différents matériels trouvés dans les tombes permet aussi de mieux comprendre le mode de vie de la population de l'époque.
« Nous n'avons pas voulu faire une énième exposition sur les fouilles, explique Dominique Roussel, commissaire de l'exposition et conservateur en chef du musée de Soissons. D'où ce thème « Celtes et Gaulois, deux chemins vers l'au-delà » qui permet d'aborder le résultat des fouilles sous un autre aspect. Nous avons pris le parti de présenter d'abord des restitutions pour que les gens puissent comprendre ensuite les différents objets qu'il y a dans l'exposition. Habituellement c'est l'inverse qui se fait. »
Tombes à char féminines
C'est ainsi que la visite commence, après une salle sur l'origine du peuple celte (le centre de l'Europe et non la Grande-Bretagne comme on a tendance à le croire), par la restitution grandeur nature de deux tombes : une à char celtique dans le cadre d'une inhumation trouvée à Bucy-le-Long dans l'Aisne et une seconde monumentale gauloise qui concerne l'incinération, mise au jour à Cizancourt-Licourt dans la Somme. Ces reconstitutions permettent de mieux comprendre les deux types de pratiques funéraires de cette période, l'inhumation étant privilégié au Ve et IVe avant de laisser la place à l'incinération.
La tombe à char est d'autant plus intéressante qu'elle contenait le corps d'une femme, chose assez rare à l'époque car ces sépultures imposantes étaient habituellement réservées aux notables hommes. Plusieurs seront d'ailleurs trouvées sur le site de Bucy-le-Long. Le nom de la tombe vient du fait que l'on y mettait les défunts sur un char, avec aux pieds différents objets montrant l'importance de la personne décédée. Dans la tombe à char restituée au musée de Soissons se trouvaient ainsi de très imposants vases de 130 litres, des écuelles, gobelets et des offrandes alimentaires… La seconde tombe est plus petite, du fait même de l'absence du corps, les restes de la personne incinérée étant conservé dans un petit sac en tissus. On y trouvait des céramiques, chaudron, sceau, coffre en bois, serpette…
Une belle mise en valeur des objets
L'exposition se décompose ensuite en plusieurs parties répartissant les différents objets funéraires par thématique permettant à chaque fois de mieux comprendre l'évolution de la société et de la population entre -Ve et -Ie avant J.-C.. L'étude des ossements permet ainsi de voir que les Celtes et Gaulois n'étaient pas une société guerrière, très peu de corps présentant des traces de corps à l'arme blanche. La dentition est également bonne, montrant ainsi l'absence de carence dans le domaine. On découvre aussi que la taille de nos ancêtres n'était pas aussi petite qu'on veut bien le croire. Ainsi à l'époque les hommes faisaient en moyenne 1m70, les femmes 1m62. Certes moins grand qu'aujourd'hui (1m75 et 1m63) mais davantage qu'en 1900 (1m66 et 1m54).
Deux maquettes du rite funéraire montrent également les évolutions dans la forme avec, au Ve et IVe, des inhumations loin des villages et, au IIe et Ie,r des incinérations près des habitations. Les parures retrouvées dans les tombes sont aussi particulièrement bien mises en valeur à travers des vitrines par siècle et des reproductions sur des images de femmes des bijoux. C'est le même esprit qui anime la présentation du mobilier avec, sur une même grande table des dizaines de vases et écuelles allant, de gauche à droite, du Ve au Ier, d'une forme angulaire à un aspect plus arrondi…
Cette description du contenu de l'exposition est loin d'être exhaustive, puisque l'on trouve des vitrines consacrées à l'armement, les instruments de toilette, les chars, etc. De quoi se faire une très belle idée, de façon parfaitement accessible, sur ce que fut la vie de nos ancêtres celtes et gaulois.

Exposition « Celtes et Gaulois, deux chemins vers l'au-delà », jusqu'au 15 avril à l'Arsenal, musée de Soissons, abbaye Saint-Jean-des-Vignes, rue Saint-Jean à Soissons. Du lundi au vendredi de 9 à 12 heures et de 14 à 17 heures. Les samedi et dimanche de 14 à 18 heures. Entrée libre. Renseignements au 03.23.53.42.40.

source : http://www.lunion.presse.fr/article/autres-actus/celtes-et-gaulois-a-travers-leurs-pratiques-funeraires

Bon, la Picardie commence à me casser les pieds, entre ça et l'expo à Saint-Quentin il va falloir qu'ils arrêtent de me caser des expo archéologiques quand je ne peux pas aller dans le coin, crévindiou !


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Jeu 14 Déc - 20:03