Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Des couleurs surgies du passé

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Des couleurs surgies du passé

Message par Apollyôn le Dim 20 Nov - 18:06

Des chercheurs ont retrouvé les couleurs originelles d'un papillon datant de 47 millions d'années et dont le fossile a été découvert en Allemagne. Une reconstitution qui donne des indications sur le mode de vie du lépidoptère et sur l'évolution des traits en relation avec la communication.

Un peu à l’image d’un vieux film auquel on tenterait de donner un coup de jeune en y ajoutant de la couleur, des scientifiques ont rendu ses teintes vives à un papillon datant de 47 millions d’années (Éocène), dont le fossile a été retrouvé en Allemagne. Ce n'est pas un jeu : les couleurs d’un être vivant, que ce soit un animal ou une plante, en disent long sur son écologie, sa place au sein d’un écosystème ou encore sur la relation qu’il entretient avec les autres individus présents dans son environnement.

Les couleurs d’une plante peuvent appâter des insectes pollinisateurs, et certains insectes arborent des teintes vives pour prévenir d’un danger ou d’une toxicité, c'est ce qu’on appelle l’aposématisme (utilisé aussi chez certaines grenouilles). D’autres animaux, et en particulier les papillons, empruntent la même apparence que des congénères toxiques, réalisant ainsi un mimétisme mullérien. On peut également citer les phasmes, qui ressemblent à des brindilles ou à des feuilles et qui peuvent ainsi se camoufler dans les végétaux. Les exemples sont nombreux.

C’est donc dans le but de mieux connaître l’écologie d’un lépidoptère fossilisé que des scientifiques, emmenés par Maria McNamara (université Yale) ont décidé de lui rendre ses couleurs. Pour cela, ils ont utilisé différentes techniques permettant d’analyser les microstructures de l’aile du papillon. En effet, les teintes des ailes de lépidoptères sont souvent des couleurs structurales et non pigmentaires. C’est-à-dire qu'elles ne sont pas le fruit de pigments, mais d’un phénomène optique – une interaction physique entre lumière et matière. Ici, il s'agit des microstructures de l’aile, en l'occurrence les écailles striées qui la composent et qui ne renvoient qu’une seule longueur d’onde.

Ainsi, grâce à la microscopie électronique et à des modèles mathématiques fondés sur les dimensions de l’aile, les scientifiques ont pu déduire les teintes originelles. Le résultat est assez spectaculaire et présente des couleurs très vives (bleu, jaune, vert et marron), ainsi qu’une faible iridescence (changement de couleur en fonction de l’angle de vue). Ces résultats sont publiés dans Plos Biology.

Qu’est-il possible alors de conclure concernant le mode de vie de ce papillon ? On peut avancer des suppositions. Le vert et la faible iridescence sont des attraits qu’on retrouve désormais chez des insectes adeptes du camouflage. Toutefois, les teintes vives auraient pu servir de signal pour des prédateurs potentiels, indiquant une toxicité (avérée ou prétendue).

Quoi qu’il en soit, ces résultats fournissent des indications sur l’évolution des papillons et des stratégies de communication puisqu’ils suggèrent que soit le camouflage, soit la capacité à synthétiser des produits chimiques rendant ces insectes immangeables faisait partie de l’attirail de défense des papillons il y a 47 millions d’années. Voilà donc un pas de plus dans la reconstruction évolutive de la myriade de couleurs qu’arborent aujourd'hui les papillons.


source : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/paleontologie/d/sur-un-papillon-fossile-des-couleurs-vieilles-de-47-millions-dannees_34670/


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Des couleurs surgies du passé

Message par Mikerynos le Dim 20 Nov - 19:59

Intéressant... Difficile de mettre de la couleur sur certains fossiles, comme les dinosaures par exemple.


___________________


avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Des couleurs surgies du passé

Message par Apollyôn le Dim 20 Nov - 21:57

En effet. On en parle un peu ici : http://www.ufologie-paranormal.org/t4163-les-dinosaures-devoilent-leurs-vraies-couleurs?highlight=couleurs ou là http://blog.mysciencework.com/2011/07/13/de-quelle-couleur-etaient-les-dinosaures.html et là http://planet-terre.ens-lyon.fr/planetterre/XML/db/planetterre/metadata/LOM-plumes-dinosaures-oiseaux.xml mais globalement il y a assez peu de choses sur le sujet. Et globalement, à part quelques morceaux de nacre, je crois que c'est la première fois qu'on rencontre ce genre de fantôme de couleur encore visible.





___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 21 Oct - 5:10