Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Avant Clovis

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Avant Clovis

Message par Apollyôn le Jeu 10 Nov - 21:32

Le bout d'un fragment de pointe en os a été retrouvé dans la côte d'un mastodonte sur un site archéologique dans l'État de Washington. Cette découverte prouve que les chasseurs étaient présents en Amérique du Nord au moins 800 ans avant la période Clovis.
Les premiers habitants sont ainsi arrivés plus tôt en Amérique du Nord qu'on ne le pensait auparavant affirme une équipe de chercheurs dirigée par un Archéologue de l'Université du Texas A & M.


CT scan montrant la pointe de lance enfichée


Michael Waters, directeur du Centre pour l'étude des premiers Américains dans le département d'anthropologie de l'Université du Texas A & M, et ses collègues du Colorado, de Washington et du Danemark pensent que la découverte sur le site de Manis à Washington démontre que les hommes étaient dans la région il y a environ 13800 années, soit 800 ans plus tôt qu'on ne le croyait.

A la fin des années 1970, un mastodonte mâle adulte était extrait d'un étang sur le site de Manis. La répartition des os et la découverte que certains d'entre eux avaient été brisés suggéraient que l'animal avait été tué et dépecé par des chasseurs humains. Cependant, aucun outil en pierre ou d'arme n'avaient été trouvé sur le site.
L'élément clé du site était ce qui semblait être une pointe d'os qui ressortait de l'une des côtes; mais l'artéfact et l'âge du site étaient contestés.

Waters a contacté un membre de la première équipe de fouille, Carl Gustafson, afin de réaliser de nouveaux tests sur la côte avec la pointe en os. Les nouvelles datations au radiocarbone ont confirmé que le site était vieux de 13800 années.
Le CT-scan et la modélisation en trois dimensions ont confirmé que l'os enfiché était la pointe d'une lance, et l'analyse ADN des protéines osseuses ont montré que la point en os était faite d'os de mastodonte.

D'après Waters, "le site de Manis est un ancien site d'abattage".


"Cette nouvelle preuve, du site de Manis, soutient la théorie de l'extinction des grands mammifères à la fin de la dernière ère glaciaire", ajoute Waters.
Pendant la dernière période froide, des troupeaux de mammouths, mastodontes, chameaux, chevaux et autres animaux parcouraient le Texas et l'Amérique du Nord.

A la fin de l'ère glaciaire, ces animaux se sont éteints. "Bien que ces animaux ont subi l'évolution du climat et de la végétation à la fin de l'ère glaciaire, il est maintenant clair, à partir de sites comme Manis, que les hommes étaient également des chasseurs de ces animaux et ont pu être un facteur de leur disparition", suppose Waters.

Il note également qu' "il y a au moins deux autres sites d'abattage pré-Clovis dans le Wisconsin, où les chasseurs ont tué des mammouths."


«Clovis» est le nom donné aux outils distinctifs fabriqués par des hommes il y a environ 13.000 ans.
Les populations de la culture de Clovis ont inventé le «Clovis point» (pointe de Clovis: image ci-contre), une arme en forme de lance en pierre qui se trouve au Texas, dans le reste des États-Unis et au nord du Mexique. Ces armes ont été utilisées pour chasser les animaux, y compris les mammouths et les mastodontes, de 13.000 à 12700 années auparavant.

(source : http://decouvertes-archeologiques.blogspot.com/2011/11/une-arme-pre-clovis-trouvee-aux-etats.html)

Un site préhistorique texan change le scénario du peuplement des Amériques par l'homme. Depuis une trentaine d'années domine le modèle du Clovis first, c'est-à-dire l'idée que les premiers Paléoaméricains étaient les porteurs de la culture dite de Clovis. Cette culture de taille de la pierre, apparue après la dernière glaciation, il y a quelque 13000 ans, se caractérise notamment par de magnifiques pointes bifaciales, qui ne sont pas sans rappeler les très belles productions lithiques des Solutréens, la culture qui occupait l'Ouest de l'Europe pendant la glaciation. Les preuves de l'apparition de cultures antérieures à la culture de Clovis en Amérique s'accumulaient depuis quelques années. Mais les tenants du Clovis first les trouvaient toujours douteuses, leurs datations étant discutables.

Les fouilles menées par Michael Waters, de l'Université du Texas A&M, et son équipe sur les rives du ruisseau Buttermilk, au Texas, changent la donne. Là, non loin d'un site Clovis, des groupes de chasseurs-cueilleurs sont venus pendant des millénaires tailler les galets de silex épars dans les environs afin d'en tirer outils et autres microlames pour découper les carcasses. À chaque passage, ils ont laissé des milliers d'éclats, que les crues régulières ont ensuite recouverts et scellés. Un empilement stratigraphique s'est ainsi constitué : tout en bas, une couche riches en outils n'appartenant pas à la culture Clovis ; ensuite, plusieurs strates intermédiaires contenant des outils pré-Clovis ; puis une couche caractéristique de la culture de Clovis, et ainsi de suite jusqu'à la Préhistoire tardive. Comme toutes ces couches ne contiennent aucun résidu organique, les chercheurs les ont datées par luminescence stimulée optiquement (ou OSL, pour Optical Stimulated Luminescence). Cette technique permet de déduire, de l'énergie lumineuse encore piégée dans les grains de quartz et de feldspath contenus dans l'argile, la date de la dernière exposition de ces grains au soleil. Les chercheurs ont ainsi établi que la couche située à la base de la pile remontre à quelque 15 500 ans, c'est-à-dire plus de 2 000 ans avant les premières traces matérielles de la culture de Clovis.

Le site du ruisseau de Buttermilk confirme que l'on se s'était pas trompé en datant d'avant Clovis plusieurs assemblages lithiques trouvés en Pennsylvanie, Wisconsin, Oregon, Floride et au Texas. À Buttermilk, un détail frappe : les outils provenant des couches intermédiaires précédant la couche de Clovis ont été façonnés par réduction bifaciale, une technique proche de celle développée plus tard par la culture de Clovis. Cela suggère une continuité entre la culture Clovis et les cultures qui l'ont précédée. Désormais, la question n'est plus Clovis first ?, mais Who came first ?
Science/Michael Waters
Un assemblage d’outils antérieurs à la culture de Clovis trouvés sur le site du ruisseau de Buttermilk, notamment une pointe de lance, des choppers, divers outils à base d’éclats, un morceau d’hématite polie...
Michael Waters
L'empilement stratigraphique trouvé par l'équipe de Michael Waters, avec quelques-unes des très nombreuses dates mesurées par luminescence stimulée optiquement (OSL).

source : http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/actualite-des-americains-anterieurs-a-la-culture-de-clovis-26788.php


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 22 Oct - 2:50