Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Une découverte archéologique de taille en plein Cambrai

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Une découverte archéologique de taille en plein Cambrai

Message par Apollyôn le Mar 8 Nov - 21:01

L'endroit, sensible, devant être l'objet de fouilles complémentaires, nous éviterons volontairement de préciser où la découverte a eu lieu. Cependant, c'est vraisemblablement une trouvaille archéologique de tout premier ordre qui a été mise au jour, hier matin, en plein Cambrai.



À l'origine de la découverte se trouve un chantier de remise aux normes du réseau d'eau pluviale dans Cambrai. Didier est grutier. Aux commandes de sa pelle hydraulique, il doit ouvrir la route pour y créer une bouche d'égout. « Quand on travaille comme ça en ville, on terrasse doucement, parce qu'il y a plein d'autres réseaux, explique le spécialiste. Et quand on tape sur quelque chose de dur, on le sent tout de même ». Et la première chose dure en question, c'est une pierre moulurée. Peu après, un maçon de l'équipe, Philippe, descendu dans l'excavation, ne tarde pas à découvrir l'extrémité du pied : il aperçoit des orteils ! Les travaux à cet endroit sont aussitôt stoppés tandis que le chef de chantier prévient les services locaux de la voirie.

La « mise au propre » de la tranchée va vite mettre en évidence (au moins) trois superbes blocs sculptés. L'ensemble est à peine enterré à moins de 30 cm sous les pavés.

Le premier est « un pied à l'antique, gainé dans un bottillon, avec un simulacre de repli en cuir », explique Philippe Gantiez, présent sur les lieux. On distingue nettement, à côté, « une superbe gueule d'animal terrassé ». Annie Lefebvre et Florence Albaret, respectivement guide conférencière et directrice des Affaires culturelles, avancent l'hypothèse de la représentation d'un démon. Et du coup, on se plaît à imaginer que ce pied pourrait être celui de Saint Georges ou de Saint Michel... Le deuxième bloc est très énigmatique, « non interprétable en l'état ». On y voit ce qui semble être un oeil. Éventuellement une corne en dessous... « Il n'a vraisemblablement rien à voir avec les deux autres », avance Florence Albaret. De fait, le morceau de droite et celui de gauche pourraient provenir de la même oeuvre. Ils semblent d'ailleurs de la même couleur. Il s'agit de calcaire local. Le morceau central est différent, jusque dans sa sculpture, son « inspiration ».

Enfin, le troisième morceau, visiblement le plus imposant et dont une bonne partie reste ensevelie sous la chaussée, est « un buste sculpté en pli lissé ». À son espèce de cuirasse, d'armure, on imagine un soldat, peut-être romain.

Les trois pièces ont été posées sur un même socle en calcaire. Les spécialistes sur place osent une datation : « Fin Moyen Âge, sans doute XVIe siècle », pour les deux morceaux « communs » « bien plus ancien », pour celui « central ». Cependant, aussi superbes qu'aient été ces oeuvres, elles ont bien été mises là pour servir de remblais, « pour bloquer quelque chose ».

Quoi ? Pour le savoir (peut-être), il faudra patienter. « Rien ne laissait présager qu'il y ait quoi que ce soit là ! » Étant donné l'intérêt et la taille des pièces, la main a été passée au service de l'archéologie de la Direction régionale des affaires culturelles du Nord - Pas-de-Calais. Des photos ont été envoyées, notamment à l'ingénieur d'études en charge du Cambrésis, Gilles Leroy. Celles-ci auront suffisamment titillé son intérêt pour que ce spécialiste prenne la peine de se déplacer à Cambrai dès ce matin. Et une « intervention immédiate » pourrait être envisagée.
En attendant, le site a été sécurisé pour empêcher tout vol ou dégradation. « Nous avons affaire à des pièces de grand intérêt archéologique, insistait encore Philippe Gantiez hier. Il serait dommage qu'elles soient endommagées ou qu'elles disparaissent ».

Les petits éléments sortis de l'excavation ont d'ores et déjà pris le chemin du musée des Beaux-Arts de Cambrai, « conformément à la législation ». Les autres seront rapidement sortis de leur gangue pour être étudiés et valorisés.

source : http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Cambrai/actualite/Cambrai/2011/11/08/article_une-decouverte-archeologique-de-taille-e.shtml
(photo d'ici : http://www.lavoixdunord.fr/actualite/L_info_en_continu/Hainaut/2011/11/07/article_cambrai-de-superbes-statues-d-inspiratio.shtml)


Dernière édition par Apollyôn le Dim 13 Nov - 0:22, édité 1 fois


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
rilci
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 740

Re: Une découverte archéologique de taille en plein Cambrai

Message par rilci le Mer 9 Nov - 9:39

vivement la suite..Very Happy
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Une découverte archéologique de taille en plein Cambrai

Message par Macha le Mer 9 Nov - 10:49

Effectivement très intéressant ! Smile
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Une découverte archéologique de taille en plein Cambrai

Message par Apollyôn le Mer 16 Nov - 11:38

Parmi les personnalités venues sur place apprécier l'étendue de la découverte figurait le conservateur régional de l'archéologie Stéphane Révillion.


Le dirigeant expliquait ainsi la rapidité d'intervention des services de la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) : « À partir du moment où il s'agit d'une découverte fortuite, c'est l'État qui est responsable de la préservation des éléments ».

OAS_AD('Position1');


Concernant les morceaux statuaires déterrés, « récupérés dans les fondations d'un bâtiment », le conservateur décrit « des gens représentés en cuirasse, des pieds qui terrassent un animal mort... Ils proviennent très certainement d'un bâtiment officiel, sans doute d'une façade, car ces statues qui devaient mesurer 2 m à 2,5 m étaient destinées à être vues de loin ».

Quant à leur origine, S. Révil-lion rappelle : « On est dans le périmètre de l'ancien hôpital Saint-Jean et de la chapelle qui s'élevaient ici jusqu'au XVIIe et XIXe siècles. (NDLR : l'église avait été transformée en bibliothèque). Est-ce que ces éléments appartiennent à ces bâtiments-là ? Seule une étude un peu plus poussée permettra de le déterminer... » Étude qui aura lieu à Cambrai, où d'ailleurs les statues resteront à jamais : « La destination in fine des objets est bien entendu le musée de Cambrai. On est en relation avec le conservateur qui va faire de la place pour accueillir l'ensemble. (...) La logique veut que ça reste à Cambrai : c'est du patrimoine cambrésien ! » Une démarche confirmée par l'intéressé, Mael Bellec, également présent sur place,pour suivre le prélèvement des diverses pièces. Une fois nettoyées et analysées, il est déjà évoqué leur exposition au public, mais celle-ci ne devrait pas avoir lieu avant un an. « Ça intéresse la population, les scolaires... Les Cambrésiens sont attachés à leur patrimoine ! C'est vrai que Cambrai est une ville extrêmement riche de ce point de vue-là ! », a conclu le conservateur.

source : http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Cambrai/actualite/Cambrai/2011/11/16/article_cambrai-lavoixdunord-fr.shtml


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Une découverte archéologique de taille en plein Cambrai

Message par Apollyôn le Lun 21 Nov - 17:16

On appelle cela le hasard : il a suffi de travaux de voirie derrière le Marché couvert de Cambrai et, surtout, de l'oeil avisé d'un grutier et de ses collègues, pour qu'un patrimoi- ne incroyable y soit découvert. Personne ne sait combien de temps ces trois troncs, ce pied sur socle et ce chapiteau ont dormi sous le pavé cambrésien, pas davantage que leur provenance. Mais les voici de retour à l'air libre pour bientôt retrouver leur fonction d'antan : faire briller les yeux du public, mais cette fois au musée.

Très exactement huit jours après leur découverte, les archéologues de la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) ont débarqué à Cambrai pour y « prélever » les statues décelées, lundi dernier, sur un chantier de remise aux normes du réseau d'assainissement.

Arrivés hier matin, vers 9 h 30, ils se sont vite attaqués à déterrer les trois pièces alors connues : un pied à l'antique, gainé dans un bottillon et sculpté à côté d'une gueule d'animal terrassé ce qui semblait être (et était bien finalement) un chapiteau et un buste en armure, finement ciselé.

Mais leurs fouilles auront été bien plus fructueuses que prévues, car ce sont deux autres torses que les archéologues ont été amenés à dégager, un de chaque côté de la tranchée initialement ouverte pour le chantier.

Jusque dans l'après-midi (l'opération s'est terminée vers 16 heures), les « terrassiers » ont reçu le soutien (silencieux autant qu'admiratif) de nombreux spectateurs. « C'est pas tous les jours qu'on peut ainsi assister à ce genre de choses », expliquaient ainsi Pierre et son épouse, des Cambrésiens qui, avertis dès l'aube par la lecture de leur quotidien préféré, n'auraient pas manqué cela pour tout l'or du monde. Au fil des heures, ils ont vu apparaître en entier les trois premiers objets. Ils se sont émus des réactions intéressées des écoliers de Saint-Bernard et de Ferdinand-Buisson venus, eux aussi, pendant un moment, assister aux fouilles (lire ci-dessous).

Puis, comme toutes les personnes présentes, ils ont frémi en voyant sortir de terre un deuxième torse, sur la partie droite du site, que la pelle mécanique venait de débarrasser de ses pavés. Idem un peu plus tard quand un troisième « corps » est apparu, de l'autre côté, sous les coups adroits de truelle et de balayette des archéologues. Celui-ci était encore différent des deux autres, d'abord parce qu'il était en toge, et non en armure ensuite, parce que le morceau restant est plus petit enfin, parce qu'il était à une échelle encore différente des deux autres.

Les alentours immédiats de la tranchée ne laissant plus apparaître de vestiges, les fouilles et l'enlèvement des pièces ont cessé vers 16 heures.

Il n'en reste pas moins que la grande majorité des spécialistes sur place (de la DRAC, du musée, du service du patrimoine ou des services techniques de la Ville) ne cachait pas sa conviction que le sol cambrésien regorge d'autres trésors du même acabit, et peut-être même encore plus intéressants sur le plan archéologique ou patrimonial. Ils dorment, à l'abri, attendant le prochain coup de pelle mécanique salvateur.

source : http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Cambrai/actualite/Cambrai/2011/11/16/article_sous-les-paves-et-le-regard-de-cambresie.shtml


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.

Contenu sponsorisé

Re: Une découverte archéologique de taille en plein Cambrai

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Jeu 18 Oct - 5:40