Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Le fond du lac morgien est inscrit au Patrimoine de l’humanité

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Le fond du lac morgien est inscrit au Patrimoine de l’humanité

Message par Apollyôn le Lun 31 Oct - 20:24

Il en reste encore des traces, même si personne ne les voit. En face du parc de Vertou et dans la baie de Morges sont immergés les vestiges de villages préhistoriques. Construits au bord de l’eau, souvent sur pilotis, et conservés en milieu humide, on les appelle sites palafittiques. Préservés des regards, ils le sont surtout des ravages du temps qui passe. Une particularité archéologique rare, qui leur vaut désormais un statut prestigieux. En juin, «les sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes» étaient classés par le comité de l’Unesco au Patrimoine mondial de l’humanité.
Regroupant 111 villages lacustres dispersés sur les territoires de six pays alpins (Suisse, Autriche, France, Allemagne, Italie et Slovénie), la sélection concerne des vestiges de lieux préhistoriques, construits et occupés au néolithique et à l’âge du bronze, entre 4000 et 850 ans av. J.-C. Porteuse du projet, la Suisse compte 56 emplacements inscrits au patrimoine de l’humanité, dont 10 en terre vaudoise, canton le plus riche en sites estampillés «Unesco».

Deux sites, trois époques
«A l’air libre, le bois se dégrade et disparaît, contrairement à l’eau, où il peut très bien se conserver. Cette bonne conservation des matériaux organiques constitue l’un des intérêts majeurs des sites palafittiques», explique Nicole Pousaz, archéologue cantonale.

Sous l’eau, les vestiges organiques – bois, textiles, restes végétaux et osseux – défient les millénaires. De fait, c’est un véritable voyage dans le temps que ces villages lacustres proposent aux archéologues. Vie quotidienne, pratiques agricoles, élevages d’animaux ou encore innovation technique: autant d’aspects de sociétés aujourd’hui disparues. «Etudier ces objets de matière organique, qui ont traversé des millénaires pour arriver jusqu’à nous, c’est miraculeux.» Les archéologues comptent beaucoup sur la dendrochronologie (datation par cernes annuels du bois).

Morges compte deux sites protégés où se côtoient trois époques. Au large du parc de Vertou, «Morges-Les Roseaux» abrite la séquence d’occupation littorale du bronze ancien (1800 à 1500 avant notre ère) la mieux conservée et la plus ancienne du bassin lémanique. Près du port, le deuxième site, «Morges-Stations de Morges», est constitué d’un ensemble archéologique très bien conservé. «Deux époques d’occupation s’y côtoient: le bronze final (1000 av. J.-C.) et le néolithique final (3400 à 2400 avant notre ère), précise Nicole Pousaz. Très riche en objets de céramique ainsi qu’en matières organiques, ce site permet d’observer la diffusion des influences occidentales sur les cultures des régions orientales.»

source : http://www.24heures.ch/vaud-regions/actu/fond-lac-morgien-inscrit-patrimoine-humanite-2011-10-30-0


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 23 Mai - 12:33