Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.

Vidéo: Phobos-Grunt, direction Mars en novembre

Partagez
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Vidéo: Phobos-Grunt, direction Mars en novembre

Message par FLAM le Ven 28 Oct - 13:24

Vidéo: Phobos-Grunt, direction Mars en novembre


La sonde russe devrait prendre le chemin de la petite lune de Mars le 8 novembre avec plusieurs instruments français à bord. Objectif: déterminer l'origine de Phobos.



Aller-retour de la Terre à Phobos par Techno-Science


Une mission à risques

"Nos correspondants russes étaient un peu inquiets pour le planning en 2009 donc nous n'avons pas été très surpris de ce report de lancement, réagit Alain Gaboriaud, chef de projet CNES de la contribution française à Phobos-Grunt.


Image de Phobos prise par la sonde américaine MRO en 2008. Crédits: University of Arizona/HiRise-LPL.

Il faut dire que les défis technologiques de la mission Phobos-Grunt sont de tailles: aller se poser sur Phobos, petit satellite martien de moins de 30 km, prélever des échantillons de sol, les renvoyer sur Terre, traverser l'atmosphère à plus de 12 km/s...

"Si l'une de ces étapes critiques ne fonctionne pas, c'est toute la mission qui est perdue", souligne Francis Rocard, responsable des programmes d'exploration du système solaire au CNES.


Sonde Phobos-Grunt. Crédits: Roscosmos.

Mieux valait donc repousser le départ pour donner à Phobos-Grunt toutes les chances de réussir.

Car les scientifiques attendent beaucoup de cette collecte de roches ; ils espèrent grâce à elle découvrir l'origine de Phobos, savoir d'où vient cette lune, et mieux connaître l'environnement martien.

C'est après 11 mois de voyage que Phobos-Grunt rejoindra la planète rouge.

La sonde effectuera tout d'abord des mesures de la magnétosphère et de l'atmosphère martienne, et déposera son passager chinois Yinghuo-1 sur son orbite de travail autour de Mars.


200 g de roches en provenance de Mars


Le véhicule atterrira ensuite sur Phobos, petit corps rocheux dont la gravité est extrêmement faible (l'atterrisseur ne pèsera plus que 400 g une fois posé !). Et là, les expérimentations pourront commencer avec la participation de 3 instruments français*.

"Il y aura un microscope visible et infrarouge, issu de travaux ultérieurs sur Rosetta, qui sera utilisé pour repérer les zones à échantillonner, décrit Alain Gaboriaud.


Alain Gaboriaud, chef de projet CNES de la contribution française à Phobos-Grunt. Crédits: CNES.

Deux autres instruments, un chromatographe en phase gazeuse et un spectromètre laser, serviront à déterminer la composition moléculaire du sol."

Parallèlement à ces analyses in situ, qui dureront 1 mois, un système de collecte similaire à celui utilisé par les missions soviétiques Luna 20 et 24 se déploiera. Il récoltera 200 g de roches et de poussière et les déposera dans une capsule prévue pour retourner sur Terre.


La sonde Phobos-Grunt devrait rejoindre Phobos au printemps 2013. Crédits: Ill. Roscosmos.

La précieuse récolte devrait ainsi rejoindre notre planète 3 ans après le début de la mission.

"Si jamais ça marche, ce seront les 1ers échantillons à revenir d'aussi loin, d'une lune de Mars. Et comme la France a signé un protocole avec les Russes, nous y aurons accès !", s'enthousiasme d'avance Alain Gaboriaud.

A l'heure où la sonde européenne Mars Express profite du survol de Phobos pour en donner les meilleurs clichés jusqu'à fin mars, Phobos-Grunt se prépare à une mission historique.

* Equipes françaises ayant contribué aux instruments: le Groupe Spectrométrie Moléculaire et Atmosphérique (GMSA) de Reims, le Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales (LATMOS), et l'Institut d'Astrophysique Spatiale (IAS) d'Orsay.


SOURCE : techno-science.net


___________________


avatar
titane
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 505

Re: Vidéo: Phobos-Grunt, direction Mars en novembre

Message par titane le Sam 29 Oct - 18:22

http://www.lesconfins.com/anomalies_sur_phobos.htm on a relevé des anomalies sur phobos


___________________


un ali mat zo mat bepred ha pa ve digant ur sot e ve !!!!
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Vidéo: Phobos-Grunt, direction Mars en novembre

Message par FLAM le Sam 29 Oct - 23:12

Il serait effectivement intéressant qu'ils profitent de la visite de la sonde pour prendre des clichés plus détaillés de ces curieux monolithes...


___________________



ulysse
Membre - Niveau1
Membre - Niveau1

Nombre de messages : 34

Phobos-Grunt, devrait s'écraser sur Terre

Message par ulysse le Mar 15 Nov - 3:33

site "futura science" article paru le 15/11/2011 (http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/phobos-grunt-hors-de-controle-devrait-secraser-sur-terre_34583/)

L’Institut de recherche spatiale de l'Académie des sciences russe (IKI) joue sa dernière carte pour reprendre le contrôle de Phobos-Grunt. L’IKI demande aux réseaux d’observateurs, qu’ils soient professionnels ou amateurs, de leur communiquer toute donnée d'observation visuelle du satellite. La Norad (North American Aerospace Defense Command) en fait partie et publie sur le Web les informations, dont les coordonnées de Phobos-Grunt.

La sonde, qui tourne autour de la Terre en 90 minutes, est apparemment très brillante. L'idée est de tester la variation de sa luminosité pour déterminer si elle reste en orientation fixe ou bien si elle est en rotation. Malgré l’impossibilité de communiquer avec Phobos-Grunt, les quelques observations visuelles semblent montrer que son orientation reste stable, ce qui prouverait qu'elle a encore un contrôle d'attitude opérationnel et laisserait encore un – très, très – mince espoir de la réveiller.

Article original paru le 13/11/2011 à 19 h 22

Malgré toutes ses tentatives pour reprendre le contrôle de Phobos-Grunt, l’Agence spatiale russe n’a pas réussi à le faire. La sonde devrait s’écraser sur Terre sans que l’on sache où et quand.

Lancée la semaine dernière, dans la nuit de mardi à mercredi par une fusée Zenit 2 du cosmodrome russe de Baïkonour, au Kazakhstan, la sonde Phobos-Grunt n’a pas réussi à quitter la Terre. Elle est restée en orbite au lieu d'être propulsée par ses moteurs à destination de Phobos, un des deux satellites de Mars.

Malgré l’aide de la Nasa et de l’Agence spatiale européenne pour prendre le contact avec la sonde, les contrôleurs au sol ne sont pas parvenus à communiquer avec Phobos-Grunt, de sorte qu’il sera très difficile de comprendre les raisons de cet échec. Pourtant, quelques heures après la perte de contact de la sonde, nombreux étaient ceux qui pensaient que la situation n'était pas désespérée et que Phobos-Grunt finirait par partir vers Mars.
un petit rappel de quelques faits similaires en 2011 s'impose !

Dans le site suivant : http://homme-et-espace.over-blog.com/article-que-se-passe-t--il-la-haut-86457836.html ( blog de merlin..) une analyse pertinente est proposée:

On assiste depuis quelques mois, à l’abandon total, et mondial, de la conquête de l’espace par l’homme, que se passe t-il la haut pour que l’on en soit arrivé la ?

Petit retour en arrière…

Première étape, abandon du programme constellation. Le programme Constellation était un programme d’exploration spatiale de la NASA dont le principal objectif était l’envoi d’astronautes sur la Lune vers 2020 pour des missions de longue durée.

Le président Barack Obama annonce cet abandon le 11 octobre 2010, pour diverses raisons, qui ne convainquent personne…

Plus d’infos sur le véhicule spatial Orion et le module lunaire Altair qui était prévu dans le programme Constellation ici : [url=http://fr.wikipedia.org/wiki/Programme_Constellation]http://fr.wikipedia.org/wiki/Programme_Constellation[/url]

Puis en Juillet de cette année, c’est la fin des missions de la navette spatiale Atlantis. L’ensemble des cinq navettes, de Columbia à Atlantis ont passé 1 333 jours dans l'espace, parcouru 872,9 millions de km et effectué plus de 21 000 tours de la Terre, sur 30 ans.

La derniére mission d’Atlantis (STS-135) était la 135e du programme des navettes, qui aura fait voyager dans l’espace 355 femmes et hommes de seize nationalités différentes.

Chose impensable, la NASA compte désormais pour envoyer ses astronautes vers l’ISS, sur les Russes et leurs vaisseaux Soyouz ou dans des engins développés par des entreprises privées, dont Space X ou Boeing…

Mais en aout dernier soit 1 mois à peine après le retour et l’arret total de la navette Atlantis, la Russie suspend le lancement des fusées Soyouz, sois disant après l'accident d'un vaisseau cargo russe lancé vers la Station spatiale internationale (ISS), qui n'a pas réussi à rejoindre la bonne orbite et s'est écrasé sur Terre.

l'Agence spatiale russe, Roskosmos, a immédiatement enlevé de son site Internet toutes les informations concernant les futures missions vers l'ISS.

Cette fusée Soyouz à la fiabilité pourtant légendaire, cumule les incidents qui se sont multipliés ces derniers mois. Idem pour les fusées Proton avec cinq échecs dans des lancements en neuf mois.

Moscou a perdu dernierement, un puissant satellite de télécommunications, lancé par une fusée Proton lui aussi du cosmodrome de Baïkonour. L'engin a été retrouvé sur une mauvaise orbite et il est peu probable que la Russie puisse le récupérer. En décembre 2010, trois satellites Glonass lancés à partir d'une fusée Proton sont retombés dans l'océan Pacifique après l'échec de leur mise en orbite. .....
lire la suite sur le lien plus haut.

Edit Apollyôn : plutôt que de poster plusieurs messages en rafale pensez à utiliser la fonction "éditer". Merci.
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Vidéo: Phobos-Grunt, direction Mars en novembre

Message par Macha le Mer 23 Nov - 11:08

L'ESA réussit un premier contact avec Phobos-Grunt



Hier une station d'écoute de l'Agence spatiale européenne basée à Perth en Australie a réussi un premier contact avec la sonde russe Phobos-Grunt en perdition depuis son lancement le 9 novembre.

Ce contact est encore très fragile et se résume à un "salut, je suis là". Mais rien de plus pour l'instant et pas encore de données télémétriques permettant de savoir dans quel état se trouve la sonde interplanétaire et encore moins de lui donner un ordre. Toutefois, ce premier contact peut autoriser un très faible espoir de récupérer la sonde.

L'Agence spatiale européenne annonce travailler avec les ingénieurs de Roscomos pour une nouvelle tentative dans la nuit de mercredi à jeudi, lorsque la sonde sera en visibilité de la station de Perth.

La sonde Phobos-Grunt devait marquer le grand retour de la Russie dans l'exploration spatiale avec à son bord de nombreux instruments européens. Très ambitieuse, cette mission devait permettre de prélever des échantillons de sol sur Phobos, une lune de Mars, et les ramener sur Terre dans trois ans. Lancée depuis le cosmodrome russe de Baïkonour, au Kazakhstan l'appareil s'est séparé de son lanceur Zenit-2SB, mais une panne du propulseur Fregat qui devait alors démarrer, l'a empêché de prendre la direction de Mars.

Source : http://sciences.blogs.liberation.fr/
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Vidéo: Phobos-Grunt, direction Mars en novembre

Message par FLAM le Ven 25 Nov - 4:00

Sujets fusionnés... Smile


___________________


avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Vidéo: Phobos-Grunt, direction Mars en novembre

Message par FLAM le Ven 25 Nov - 4:06

Mais que nous dit Phobos-Grunt ?


L'ambitieuse mission russo-chinoise de rejoindre Phobos, satellite de Mars, et d'en rapporter des échantillons n'aura pas dépassé l'orbite terrestre. © Roscosmos

Après l’Esa, une station russe a contacté la sonde Phobos-Grunt et en a reçu des informations de télémétrie. La situation à bord « n’est pas claire », rapporte une agence de presse russe, tandis qu’un général à la retraite évoque la culpabilité possible de Haarp, un réseau de puissantes antennes américaines.

Mais que se passe-t-il à bord de Phobos-Grunt ? D’après un communiqué de l’agence de presse russe Ria Novosti, les contacts radio réussis par l’Esa ne sont pas exploitables car les données de télémétrie (le signal reçu qui informe sur l’état de l’engin spatial) ne sont pas « déchiffrables ». En revanche, les signaux que vient de recevoir la station russe de Baïkonour, eux, le sont davantage mais n’ont pas permis de déterminer « la raison du comportement erratique de la sonde ».

Un général russe à la retraite croit tenir une explication possible. Nikolai Rodionov a expliqué à l’agence Interfax que la sonde était peut-être passée au mauvais moment à la verticale de l’Alaska, là où est installé le réseau de 180 antennes de Haarp (High Frequency Active Auroral Research Program). Géré par l’armée, cette station envoie de puissantes radiations vers l’ionosphère, cette couche à très haute altitude (jusqu’à 100 km), déterminante pour les radiocommunications.


Phobos-Grunt est perdue

Les objectifs et les conséquences de l’activité de Haarp débrident les imaginations, la rendant coupable de changements climatiques voire de tremblements de terre. Rien ne vient étayer l’hypothèse du général russe, plutôt surprenante, d’ailleurs, pour un engin spatial conçu pour un séjour de plusieurs mois dans l’espace et donc à une exposition continue aux puissantes radiations solaires (dont le champ magnétique terrestre et l’atmosphère nous protègent).

Quoi qu’il en soit, la mission semble bien définitivement perdue. Même si le contrôle de la sonde était récupéré dans les heures à venir, le trajet vers Mars ne serait plus guère possible, les lois de la mécanique céleste allongeant démesurément le trajet… L’agence Roscosmos se contente d’expliquer qu’elle tentera de garder le contact avec Phobos-Grunt jusqu’à son retour dans l’atmosphère, prévu, coïncidence, au mois de… mars.

Par Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences


SOURCE : futura-sciences.com



___________________


avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7230

Re: Vidéo: Phobos-Grunt, direction Mars en novembre

Message par Apollyôn le Jeu 2 Fév - 15:23

Phobos-Grunt victime de composants de contrefaçon ?

Des économies de bouts de chandelle sont vraisemblablement à l’origine de l’échec de la mission Phobos-Grunt qui n'aurait pas résisté aux radiations ! Pour économiser quelques milliers de dollars sur l’achat de composants étrangers, ce sont les 165 millions de dollars de la mission qui ont été perdus.

La commission d’enquête chargée de l’enquête sur les raisons de l’échec de la sonde Phobos-Grunt a rendu un rapport accablant pour les responsables du projet, mettant en cause l’utilisation de puces étrangères contrefaites ! Des composants électroniques non conçus pour fonctionner dans l’espace ont provoqué le dysfonctionnement du système informatique de Phobos-Grunt. Comme l’explique le directeur de Roscosmos, « la commission estime que l'influence exercée par les radiations sur le système informatique de la sonde constitue la cause la plus probable de l'accident ».

Le rapport d'enquête révèle que plus de 60 % des puces utilisées sur la sonde étaient de classe industrielle, c'est-à-dire qu'elles n'étaient pas adaptées à une utilisation dans l'espace. Une question taraude l’exécutif de Roscosmos. Savait-on avant le lancement de Phobos-Grunt que la sonde était condamnée ?

Dans un premier temps, les rumeurs les plus folles ont circulé pour expliquer les raisons du départ raté de la sonde vers Mars. On a par exemple entendu que les signaux des radars du système américain Haarp, un réseau de puissantes antennes américaines situé en Alaska, auraient interféré avec ceux de la sonde. Ou encore que l'activité solaire, effectivement inhabituelle à cette époque, aurait provoqué un nuage de plasma dans lequel la sonde se serait empêtrée.

Des explications farfelues qui ont bien du mal à masquer le délitement de l’industrie spatiale russe qui traverse actuellement une crise générationnelle. Confronté à une gestion désastreuse de la transmission des savoirs, le secteur spatial russe subit des dysfonctionnements dans la production des composants (satellites et lanceurs) à l'origine de la série d'échecs qui frappe la Russie. Cette décrédibilisation rampante pourrait, si elle devait perdurer, menacer les partenariats internationaux futurs pour l’exploration, qui s'annoncent avec les Américains et les Européens.

source : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/phobos-grunt-victime-de-composants-de-contrefacon_36469/


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
sergent garcia
VIP
VIP

Nombre de messages : 3512

Re: Vidéo: Phobos-Grunt, direction Mars en novembre

Message par sergent garcia le Jeu 2 Fév - 19:14

[....traverse actuellement une crise générationnelle. Confronté à une gestion désastreuse de la transmission des savoirs...]



Tiens ! Je me croirais au boulot...finalement les "vieux" ne sont plus si improductifs que ça..


___________________


Sergent Garcia; PZychotérapeute animal et éleveur de blaireaux. Reçoit à toute heure, sans rendez-vous.
N°d'agrémentation Miviludes 666 Z 07-59; Facilités de paiement pour les cas les plus désespérés. Permi d'euthanasier

    La date/heure actuelle est Sam 19 Aoû - 9:31