Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Gruissan. Un bâti d'époque romaine mis au jour

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Gruissan. Un bâti d'époque romaine mis au jour

Message par Apollyôn le Dim 25 Sep - 13:42

« Georges Frêche avait affiché sa volonté de relancer ces fouilles et de mettre à jour notre romanité. Avec ces découvertes, on se rend compte combien il avait raison et je ne fais qu'anticiper sur l'ouverture du musée de la Romanité qui est prévue en 2015. » Par ces mots Didier Codorniou, le maire de Gruissan, rendait hommage à l'ancien président de la région, soulignant également le désir de poursuivre de son successeur Christian Bourquin.
Sur le site de la fouille, Stéphane Mauné et Corinne Sanchez (CNRS-université Montpellier III) dirigent depuis plusieurs semaines une équipe d'une trentaine d'étudiants français et espagnols, dans le cadre d'un vaste projet sur les ports antiques de Narbonne. Situé sur l'île Saint-Martin, un vaste établissement littoral gallo-romain vient ainsi d'être dégagé sur 2500 m2 par le laboratoire d'archéologie de Lattes-Montpellier et l'université de Séville.

Pour la capitale narbonnaise, l'aménagement de structures portuaires a toujours été important afin de conforter son rôle de grande place de commerce pendant toute l'antiquité. Par Narbonne transitaient à la fois les importations destinées à toute la partie occidentale des Gaules, mais également les richesses issues de l'exploitation de son territoire.

Occupé entre la fin du IIe siècle avant JC et le VIe après JC, cet établissement, longtemps considéré comme une grande villa maritime, a livré un exceptionnel ensemble de constructions organisé autour d'une vaste cour et doté de portiques et galeries occupées par des boutiques et des espaces artisanaux associés à des thermes. Un ensemble situé en bordure de l'étang de l'Ayrolle et contrôlant le grau donnant accès à la mer.

Peut-être s'agit-il même du siège de la préfecture maritime de Narbonne et abritant les « bureaux » de sociétés internationales telle celle des Fadii, une illustre famille qui prenait une part active au commerce de l'huile de Bétique (Andalousie) en direction de Rome et faisait aussi produire dans ses ateliers narbonnais des matériaux de construction en terre cuite.


source : http://www.ladepeche.fr/article/2011/09/25/1175636-gruissan-un-bati-d-epoque-romaine-mis-au-jour.html



Depuis un mois, trente étudiants français et espagnols, des universités de Montpellier III et de Séville, travaillent sur le site archéologique de l’Île Saint-Martin, à Gruissan. Cette fouille d’envergure a permis de dégager un établissement littoral gallo-romain sur 2 500 m2. "Il faut imaginer un ensemble de constructions, organisées autour d’une vaste cour et doté de portiques et galeries occupées par des boutiques et des espaces artisanaux associés à des thermes", décrit Stéphane Mauné, chargé de recherche au CNRS, qui dirige les fouilles.

Après la découverte d’objets, dès 1988, par le Groupe de recherches archéologiques subaquatiques gruissanais, la première recherche avait été menée en 1999, conduisant à la mise au jour d’un bâtiment en grand appareil. Aujourd’hui, ce travail s’inscrit dans le cadre d’un projet collectif, financé par la Région et le ministère de la Culture, qui porte sur les ports antiques de Narbonne. Au départ considéré comme une grande villa maritime, l’ensemble monumental, situé en bordure de l’étang de l’Ayrolle, serait finalement un bâtiment public. Selon les premières hypothèses, il pourrait s’agir du siège de la préfecture maritime de Narbonne, chargé de contrôler le commerce méditerranéen et lagunaire.

Il abritait également les bureaux de sociétés de transport international, comme celle d’une illustre famille de Narbonne, les Fadii. Famille qui prenait une part active au commerce de l’huile de Bétique (Andalousie).

source : http://www.midilibre.fr/2011/09/22/des-decouvertes-importantes-a-gruissan,391705.php


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 20 Oct - 8:46