Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

l'énigme de Sirius b !

Partagez
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

l'énigme de Sirius b !

Message par alpacks le Dim 7 Déc - 5:15

Voila une très étonnante énigme, qui je pense vaut quand meme son pesant d'or sur les soupçons de l'HET et que les scientifiques ne parviennent pas a expliquer ... disons que de l'astronome en passant par l'historien de l'astronomie (qui est une discipline quand meme complex) jusqu'a l'ethnologiste Sirius b pose un véritable problème !

d'abord qu'est ce que Sirius b ? c'est une étoile pseudo étoile a neutron orientée plutot naine blanche d' 1 masse solaire pour 11600 km de rayon soit environ le poid du soleil condensé dans un corps de la meme dimension que la terre, je dis pseudo étoile a neutron, car une vrai étoile a neutron fait a peu près la meme masse, mais par contre doit etre condensé dans une minuscule sphère d'environ 10-15 km de rayon voir diamètre ... ce qui fait que Sirius b est donc un fossile de coeur d'étoile qui n'était pas asser massive a sa mort pour compresser ce coeur en pure étoile a neutron

Sirius b est en orbite, ou plutot est l'ancienne soeur jumelle de Sirius a, qui elle est une étoile encore entière d'environ 2 masse solaire qui brille de tout ses feux dans notre ciel et visible a l'oeil nu, c'est donc un système double elles tournent autour d'un centre de gravité entre les 2, donc quand j'ai commencé par "Sirius b en orbite de" c'était un peu volontairement éronée ...

pour finir c'est un système très proche 8.6 années lumière, constellation du grand chien, une petite précision dans l'histoire de l'astronomie Sirius b fut la première naine blanche a etre observée et révélée du fait de sa proximité surement ...


bon pour l'instant rien de mystérieux vous allez me dire, car il est vrai que pour l'univers c'est plutot du banal ...

hors il existe au Mali, une ethnie les dogons, qui est un peuple apperement sédentaire et qui existe toujours dans l'afrique subsaharienne, ils sont plutot réputés en ethnologie africaine pour leur cosmogonie mais aussi pour la culture c'est un peuple donc très observateurs du ciel comme tant d'autres me direz vous ...

hors il apparaitrait que se peuple du desert cultivateurs de mil et d'environ 700 000 ames, savait dans sa complex mythologie l'existence de Sirius b qui est pourtant une naine blanche absoluement invisible a l'oeil nu ! déja trop petite bien entendu et completement noyé dans le halo de lumière de Sirius a qui est une étoile qui rayonne bien plus fort que le soleil !!!

comment une telle chose est possible dans un peuple qui certe est une civilisation africaine quand meme asser ancienne, mais qui ne connait quasiment rien du monde moderne actuel ...

il faut savoir que meme avec un téléscope puissant, sans certaines techniques de réduction de luminosité en observant directement Sirius a il reste impossible d'apercevoir Sirius b ...

mais revenons sur la mythologie dogons :

Si le « Dieu d'eau » est une interprétation inconsciente de la cosmogonie dogon, c'est à Robert KG Temple, auteur lié aux mouvements ésotériques que nous devons la description courante de la cosmogonie dogon dans son ouvrage The Sirius Mystery (1976)4 :
Les Dogons considèrent que l’origine du monde vient d’une étoile nommée Digitaria, voisine de Sirius (appelée Sigui tolo). Ce serait la plus petite et la plus lourde des étoiles et contiendrait le germe de toute chose. Cette étoile serait Sirius B, une naine blanche, effectivement une étoile très dense et très lourde mais celle-ci ne fut découverte qu'en 1844 par Friedrich Wilhelm Bessel et Alvan Clark qui calculèrent que sa révolution autour de Sirius était d’environ 50 ans. 60 ans est la durée entre deux cérémonies du Sigui, la principale cérémonie des Dogons.
De plus, selon la cosmogonie dogon, Sirius aurait un deuxième satellite, ou plutôt une étoile compagnon, mais il fallut attendre 1995 pour que Jean-Louis Duvent et Daniel Benest, astronomes à l’observatoire de Nice, guidés par des irrégularités apparentes du mouvement de Sirius, soupçonnent l'existence d'une naine rouge hypothétique. À ce jour, l'existence d'une éventuelle Sirius C n'a pas été confirmée.

Dans ce même ouvrage, Robert KG Temple n'hésite pas à affirmer que les Dogons tiennent leur savoir ancestral des suites de la visite chez eux d'extraterrestres amphibiens venus de Sirius.

bon il existe une controverse d'un ethnologue belge walter van Beek qui avait monté une équipe qui aurait passée 10 ans auprès des dogons a partir de 1991 et qui affirmerait n'avoir jamais decelé aucune trace dans leur cosmogonie de Sirius ... mais bon, malgré qu'on sait tous qu'il est vrai les ethnologues passent du temps a étudier les ethnies de leur thèse, quand 10 ans est affirmé pour le temps que l'équipe serait restée j'ai un petit doute ...

mais pourtant robert KG n'est pas le seul a avoir décrit la cosmogonie de Sirius chez ce peuple, marcel Griaule ethnologue a étudié les dogons bien avant en 1946 et affirme lui aussi la thèse de Sirius qu'elle fait bien parti de leur cosmogonie !

En 1946, il a eu des entretiens avec Ogotemmêli, un ancien chasseur devenu aveugle suite à un accident et ayant mis à profit l'inactivité due à son handicap pour approfondir ses connaissances traditionnelles. À partir de ces entretiens, il a publié plusieurs livres, dont le célèbre Dieu d'eau sur la cosmogonie dogon.
Les Dogons croient en un dieu unique, Amma. Il créa la terre et en fit son épouse qui lui donna un fils, Yurugu ou le « Renard pâle ». C’était un être imparfait qui ne connaissait que la première parole, la langue secrète sigi so. La terre donna ensuite à Amma un couple d'enfant jumeaux appelés Nommo. Ceux-ci étaient à la fois mâle et femelle. Maîtres de la parole, ils l’enseignèrent aux huit premiers ancêtres des hommes, quatre couples de jumeaux, nés d'un couple façonné dans l'argile par Amma.

mais au de la de Sirius b, le dogons savent pourtant depuis toujours nombre d'astres invisibles a l'oeil nu :

_les quatre gros satellites de Jupiter

_les anneaux de Saturne


mais dernière petite controverse :

Neith, le satellite de Vénus. Or ce dernier qui n'existe pas a pourtant été validé pendant deux siècles par la communauté astronomique (sa pseudo-découverte remonte à 1645). Cette erreur astronomique prouve bien que les Dogons ont été visités entre le 17e et le 19e siècle par un érudit qui leur a transmis une partie du savoir astronomique de l'époque, et qui a eu une influence non négligeable dans la réécriture de leur cosmogonie

il est possible donc qu'en fait pour jupiter et saturne ce soit donc peut etre un européen qui leur a appris ses faits astronomiques lors d'une expédition en afrique ...

après avec un peu d'imagination, il est possible que neith puisse avoir été après tout un satellite artificiel autour de vénus ... après tout pourquoi pas ? nous avons quand meme beaucoup de fait en ufologie ou du moins des perches tendues vers de possibles vénusiens voir meme des communications avec eux lors de rencontre ... on sait tous bien entendu avec la science moderne et les sondes américaines mais aussi soviétiques qui sont aller faire coucou a vénus que venir de cette planète et y etre natif, c'est impossible ... sachant meme qu'une sonde a atteri sur le sol de vénus, et n'a été fonctionnel que quelques heures voir dizaines de minutes du fait de la puissance de l'acide a PH très bas en vapeur dans l'atmosphère qui a rongé la sonde a vitesse grand V alors en métal ...

il reste la possibilité qu'une civilisation ET puisse t' avoir érigé un satellite artificiel temporairement lors d'une grande visite du système solaire, et que depuis ils ont bougé ... après bon c'est vraiment une extrapolation maximale et de toute façon cela se confronte au fait que neith dans tout les cas a été nommé comme ça par des astronomes, meme si satellite réel artificiel aurait pu exister autour de vénus, je pense que la probabilité que la civilisation qui le possédait l'ai appelé sous ce nom aussi est quasi nulle ! a moins de fuite a l'époque par infiltration et rencontre du troisième type sans que l'humain le sache lui meme

c'est vraiment une extrapolation maximale de ma part ... et qui tiens que très bancalement et ne repose sur rien quasiment si ce n'est cette confusion qui a duré quand meme près de 3 siècle en observant vénus

sinon pour neith officielement c'est :

Neth est le nom donné à un satellite de Vénus dont il fut prouvé plus tard qu'il n'était que le fruit d'une illusion d'optique.
En 1645, l'astronome italien Francesco Fontana déclara avoir découvert un satellite autour de Vénus. Cassini affirma l'avoir observé deux fois (en 1672 et en 1686, date à laquelle il fera une annonce officielle). James Short le repéra en 1740, Andreas Mayer en 1759, Lagrange l'aperçut en 1761 et déclara que l'orbite de l'objet était perpendiculaire à l'écliptique. Les observations se multiplièrent (18 en 1761, 8 en 1764...). A contrario d'autres astronomes célèbres échouèrent dans leur tentative à l'observer (William Herschel en 1768)
Le mathématicien allemand Johann Heinrich Lambert calcula son orbite en 1773, estimant sa période de révolution à 11 jours et 3 heures.
En 1766, le directeur de l'observatoire de Vienne émis l'hypothèse que les observations de la lune de Vénus ne sont que des illusions d'optique : la lumière de Vénus, (très brillante) s'imprimant sur la rétine et la renvoyant au télescope sous la forme d'une image secondaire plus petite.
En 1884, J.-C. Houzeau, ancien directeur de l'observatoire royal de Bruxelles a suggéré que la « lune » était en fait une planète qui orbiterait le Soleil tous les 283 jours. Cette planète serait en conjonction avec Vénus tous les 1080 jours, (ce qui semblait correspondre aux observations enregistrées). C'est Houzeau qui appela l'objet Neith (d'après le nom d'une déesse égyptienne)
En 1887, l'académie des Sciences de Belgique publie un document signé par Paul Stroobant qui étudie chaque observation de Neith pour l'année, elle conclut en déterminant que pour chaque cas il y a eu confusion avec la présence d'une étoile proche.
Dans la seconde moitié du XXe siècle, les sondes soviétiques et américaines ont définitivement infirmé l'existence de cet hypothétique objet.


voila, on termine ici, que pensez vous de cette histoire de Sirius b ? ont il eu vraiment la possibilité d'avoir rencontré une civilisation ET pour avoir de tels informations ? marcel Griaule aurait il affabulé sur cette connaissance lors de sa rencontre avec les dogons en 46 alors qu'il est quand meme ethnologue ?

cette civilisation aurait elle eu encore d'autres fuites possible après déja que les fuites européenes sont asser probable pour leur conaissance des anneaux de saturne et des 4 satellites de jupiter ? ainsi que cette lune de vénus introuvable aujourd'hui ? se pourrait il qu'encore après ils aient disposé encore a nouveau de fuite européene avant 1946 sur l'existence de Sirius b ? cela fairait quand meme beaucoup ! meme si c'est un peuple qui dans tout les cas, s'interesse beaucoup aux astres et aime s'en cultiver ...

est il possible qu'ils aient vu la nébuleuse d'expulsion lors Sirius b a éjecté ses couches supérieurs avant de finir en naine blanche mi dense ? au niveau science, Sirius b a forcément fini de cette façon, pas de supernova possible avec ce genre de taille d'étoile, et encore moins avec une naine blanche pas asser dense pour etre au stade de l'étoile a neutron ... meme si elle elle reste très dense malgré tout

le problème c'est que l'absence de nébuleuse autour de Sirius a démontre que l'evenement a du se passer il y a des centaines de millions d'années, bien qu'une partie puisse avoir été avalé par Sirius a lors de la nébuleuse d'expulsion des couches externes de sa soeur a sa mort, la totalité est impossible ... l'abscence de nébuleuse démontre donc que l'evenement s'est produit bien avant l'apparition de l'homme et que les matériaux ont dérivés asser loin pour ne plus etre identifiés comme étant la nébuleuse de la fin de Sirius b

de + du vivant de l'homme qui aurait pu en témoigner, a 8.2 années lumière cette nébuleuse aurait été visible a l'eil nu pendant des dizaines de milliers d'années les nébuleuses d'expulsions se déplacant pas très vite en sphère, mais avançant inexorablement ... hors je crois pas que l'humanité l'est vu donc ça doit remonter a l'ère des dinausore très probablement
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 28 Mai - 1:26