Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

Derniers sujets


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Une nécropole du Moyen Age exhumée à Luxé

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Une nécropole du Moyen Age exhumée à Luxé

Message par Apollyôn le Lun 19 Sep - 15:06

180 tombes du Moyen Age mises au jour à Luxé et des trésors à découvrir sur 17.500 m2. Un site exceptionnel a été repéré lors des fouilles sur le futur tracé LGV. 11 archéologues sont à pied d'oeuvre.

La localisation exacte du site est restée secrète pendant un an. Pour ne pas susciter la tentation des pilleurs de tombes. La nécropole mise au jour lors des fouilles archéologiques préventives sur le tracé de la future ligne à grande vitesse (LGV) se trouve au coeur de Luxé, dans le nord-Charente.

Il n'est désormais plus possible de la cacher: depuis le 29 août, une équipe de onze archéologues a investi 17.500 m2 au lieu-dit Les Sablons. Des pelleteuses pour déblayer la terre et les gravats en surface. Des experts armés de truelles, de pinceaux et de crochets de dentiste pour exhumer les corps et les vestiges. Déjà, quelques squelettes montrent le bout de leurs os. «Nous avons identifié 180 sépultures, mais il y en a, à coup sûr, au moins 230. Voire plus», estime Sébastien Joly, responsable de l'archéologie chez Coséa, le groupement d'entreprises en charge de la conception et de la construction de la LGV.

«C'est une nécropole du haut Moyen Age, précise Marie Maury, d'Archosphère, la société bordelaise chargée d'exploiter le chantier. Elle date de la période mérovingienne et carolingienne, grosso modo entre le Ve et le Xe siècle».

Sébastien Joly et Marie Maury l'affirment avec les mêmes mots: «Nous sommes ici en présence d'un site scientifiquement exceptionnel». Exceptionnel par son importance et sa variété. «C'est la première fois en Poitou-Charentes qu'on peut étudier une nécropole dans son intégralité», s'enflamme un autre archéologue. «On connaît assez bien le Moyen Age parce que beaucoup de choses ont été découvertes sur des sites épars. Mais il est rarissime d'avoir une vision globale d'une époque et de sa population», complète Marie Maury.

Luxé, espère-t-elle, pourrait ainsi confirmer des hypothèses scientifiques et combler quelques trous de l'histoire.

Mais au-delà des découvertes prometteuses, les perspectives sont aussi enthousiasmantes, poursuivent les archéologues: le terrain étudié à la loupe ne cache sans doute pas seulement un cimetière, il y aurait aussi dans le sous-sol, juste à côté des tombes, les vestiges d'un véritable village...

source : http://www.charentelibre.fr/2011/09/19/une-necropole-du-moyen-age-exhumee-a-luxe,1055422.php



Grâce à la LGV (Ligne à grande vitesse), le village de Luxé en Charente aura appris qu'il abrite, sous les pieds de ses habitants, une immense nécropole datée du haut Moyen Âge, c'est-à-dire contemporaine de Charlemagne… On le sait, la loi oblige Cosea, l'aménageur de la future ligne Tours-Bordeaux, à détecter le patrimoine archéologique sur 10 % des surfaces touchées par les travaux. Outre la nécropole et le village médiéval de Luxé, ces fouilles archéologiques préventives ont permis de mettre au jour une voie de circulation antique dallée à Malaguet, un site médiéval à Larnay (Vienne) et, en Charente-Maritime, un site préhistorique avec d'importantes concentrations de silex taillés à Clérac.

En Charente, les chercheurs n'ont donc pas non plus été déçus du résultat. Non loin du stade municipal de Luxé, les archéologues de la société Archéosphère ont mis au jour une nécropole riche de près de 300 sépultures sur plus de 17 000 m2, ainsi qu'une belle zone d'habitat mitoyenne. Une découverte exceptionnelle, selon Jérôme Primault, du service régional de l'archéologie : « Nous allons pouvoir fouiller une nécropole mérovingienne dans son intégralité. En archéologie préventive, c'est assez rare pour être souligné. En fonction de l'organisation des sépultures, on va pouvoir affiner l'impact et la datation de certains événements, comme les famines, les guerres ou les grandes épidémies. On va pouvoir dresser un état des lieux de la population du secteur à l'époque. C'est d'autant plus intéressant qu'à côté de ce monde des morts, nous avons le monde des vivants, avec la zone d'habitat qui, pour l'heure, n'est pas encore fouillée. »

Hier, les habitants du secteur ont pu profiter de l'ouverture du chantier au public. Un chantier surveillé 24 heures sur 24 par une entreprise de gardiennage . « Il y a du beau mobilier qui pourra être mis en valeur dans des expositions spécifiques », estime Jérôme Primault. Les fouilles doivent être impérativement achevées au 16 décembre, date de fin de la campagne préventive. Après cette date, les sépultures retrouveront l'obscurité et la tranquillité souterraines que la LGV a temporairement troublé.

source : http://www.sudouest.fr/2011/10/03/une-necropole-au-soleil-515771-731.php


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 15 Aoû - 8:39