Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

la fresque perdue de Leonard de Vinci

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

la fresque perdue de Leonard de Vinci

Message par Apollyôn le Jeu 15 Sep - 12:28

On ne sait toujours pas si la fresque perdue de Léonard de Vinci, La bataille d’Anghiari, se trouve bien derrière un mur du Palazzo Vecchio, à Florence. Une caméra gamma d’un nouveau genre pourrait répondre à cette question mais il faut collecter des fonds pour la construire. Tout le monde peut participer grâce à Kickstarter...
Cela fera bientôt 4 ans que des restes des briques ayant conduit à la fabrication du mur de la Salle des 500 portant la fresque de Vasari ont été trouvés dans les réserves du Palazzo Vecchio à Florence. Comme nous l'avions expliqué dans un précédent article, cette fresque protège peut-être la plus célèbre œuvre perdue de Léonard de Vinci, La bataille d’Anghiari.

Il s’agit d’une fresque dans la Salle des 500 du Palazzo Vecchio, l'hôtel de ville de la Florence de la Renaissance, que Léonard de Vinci a commencé à peindre en 1505. Bien qu'inachevée, elle était considérée du temps de l’artiste comme une œuvre majeure.

À partir de 1563, on perd sa trace suite à des travaux de remaniement de cette Salle des 500 demandés par les Médicis. Celui qui effectue ces travaux n’est autre que Vasari, un grand admirateur de Léonard de Vinci. Bien qu’il ait lui-même peint des fresques monumentales dans cette salle, la majorité des historiens considère qu’il est peu probable que Vasari ait détruit l’œuvre de Léonard pour la remplacer par la sienne. On sait d’ailleurs qu’à au moins deux occasions, Vasari a protégé des peintures, celle de Giotto et de Masaccio, en montant devant elles un mur où il a peint ses propres fresques. Toujours est-il que nous ne savons pas ce qu’il est advenu de la fresque de Léonard.

Depuis des années, comme le montre le documentaire donné en lien ci-dessous, Maurizio Seracini s’est lancé sur la piste de cette œuvre perdue. Il pense qu’elle se trouve bel et bien derrière l’une des fresques de Vasari, à un endroit indiqué par celui-ci à l’aide d’une inscription : « Cerca Trova » - « Cherchez et vous trouverez ».



Un photographe passionné par cette énigme, David Yoder, souvent employé par le New York Times et le National Geographic Magazine, a décidé de venir en aide à Maurizio Seracini. Il a fini par entrer en contact avec un physicien nucléaire du célèbre laboratoire Argonne aux Etats-Unis, Robert Smither.

Celui-ci a travaillé sur un nouveau genre de caméra à rayons gamma, permettant d’obtenir des images de tumeurs dans le corps de malades. L’idée de base est de produire un flux de neutrons qui va traverser le mur de la fresque de Vasari où l’on trouve son inscription. Si derrière les briques de ce mur se trouve encore l’œuvre de Léonard, les neutrons entrant en collision avec les noyaux des pigments de la fresque vont provoquer l’émission de rayons gamma produisant un signal bien particulier.

La technologie de la caméra de Smither a pu être testée récemment au célèbre centre de recherche italien de Frascati. Un accélérateur de particules a ainsi été utilisé pour produire les neutrons traversant les briques trouvées au Palazzo Vecchio, derrière lesquelles des pigments ont réagi en émettant des rayons gamma.

Les résultats obtenus ont été encourageants mais le plus difficile reste à faire : construire un dispositif transportable dans la Salle des 500. Il faudrait pour cela des centaines de milliers de dollars et même si le National Geographic Magazine apporte sa contribution, la somme n'est pas réunie.

David Yoder ne s’est pas découragé pour autant et il a eu l’idée de faire appel aux internautes en utilisant le site de Kickstarter. Tout le monde peut y faire des donations allant de quelques dizaines à quelques milliers de dollars en échange de quelques avantages, comme, pour les plus généreux donateurs, une visite guidée de la Salle des 500 avec Maurizio Seracini en personne. Si cela vous intéresse, rendez-vous sur la page spéciale de Kickstarter !





source : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/physique-1/d/participez-a-la-chasse-a-la-fresque-perdue-de-leonard-de-vinci_33398/

Quelques infos en plus ici : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/physique-1/d/la-physique-retrouvera-t-elle-la-fresque-perdue-de-leonard-de-vinci_13346/


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: la fresque perdue de Leonard de Vinci

Message par Apollyôn le Mer 14 Mar - 9:07

découverte de traces d'une fresque de Leonard de Vinci
FLORENCE - Des experts ont annoncé lundi qu'ils pensaient avoir trouvé des traces d'une fresque inachevée qu'ils attribuent au génie italien de la Renaissance Leonard de Vinci, lors d'une conférence de presse à Florence, chef-lieu de la Toscane.

Ces traces ont été retrouvées à l'aide de micro-caméras et de sondes passées à travers une fresque de Giorgio Vasari décorant l'une des principales salles du Palazzo Vecchio, le siège de la mairie, à Florence.

Les experts ont trouvé des traces d'une peinture noire de la même nature que celle utilisée pour la Joconde.

Ces données sont très encourageantes. Même si nous sommes dans la phase préliminaires des recherches et qu'il y a encore beaucoup de travail à faire pour résoudre ce mystère, les preuves nous suggèrent que nous cherchons au bon endroit, a déclaré le professeur d'histoire de l'art Maurizio Seracini.

Ces recherches sont le résultat d'une enquête que le professeur Seracini, qui enseigne à l'Université de San Diego (Californie, Etats-Unis), mène depuis une dizaine d'années.

Elles ont permis de retrouver aussi de la laque rouge et de la peinture marron sur un vieux mur caché par un autre construit devant et sur lequel se trouve la fresque de Vasari.

Les experts ont cependant tenu à souligner lundi que les découvertes n'apportaient pas une réponse définitive et que d'autres analyses chimiques étaient encore nécessaires.

Ces recherches ont soulevé une controverse en Italie car des centaines d'historiens d'art et d'experts ont signé une pétition affirmant que toute l'opération n'est qu'une publicité à la Dan Brown, l'auteur du Da Vinci Code, et que l'introduction de micro-sondes a endommagé la fresque de Vasari.

Les plus hautes autorités culturelles de Florence dont l'Opificio delle Pietre Dure --ou Office de la pierre dure, célèbre institut de recherche et restauration d'oeuvres picturales--, soutenues par le maire de gauche Matteo Renzi, sont convaincues que Vasari a peint en 1563 sa Bataille de Marciano qui orne les murs du Palazzo Vecchio, en recouvrant la fresque de Leonard.

Les traces de La Bataille d'Anghiari, peinte en 1505 pour montrer l'horreur de la guerre avec des chevaux ensanglantés et que Léonard n'a pas eu le temps de terminer, se sont perdues vers la fin du 16e siècle. Mais elle est devenue célèbre car des artistes comme Rubens ont eu le temps de s'en inspirer ou de la reproduire.
AFP

Ce n’est pas une blague. Le 1er avril 2012, National Geographic Channel diffusera un documentaire en français au sujet de la mythique bataille d’Anghiari, la fresque perdue de Léonard de Vinci, que l'on aurait retrouvée...

Il y a quelques années, on se posait déjà une certaine question : « La physique retrouvera-t-elle la fresque perdue de Léonard de Vinci ? »

Il semblerait que l’on soit très proche de répondre « oui ! » à cette question. Cela faisait un moment que Maurizio Seracini attendait l’autorisation de percer des trous dans une fresque de Georgio Vasari peinte en 1563. Couvrant l’un des murs de la Salle des 500 du Palazzo Vecchio à Florence, la fresque de Vasari, La bataille de Marciano, cachait peut-être les restes d’un des plus grands chefs-d’œuvre de la Renaissance : La bataille d’Anghiari.

Peinte par de Vinci en 1504 mais inachevée, elle faisait tout de même l’admiration de son temps, plus encore que toutes les autres œuvres connues de Léonard de son vivant. Mystérieusement disparue, peut-être détruite sur ordre des Médicis pour une raison inconnue, on n’en connaît qu’une reproduction faite par Rubens. Ces dernières années, on avait des raisons de penser qu’elle avait été sauvée de l’oubli par Vasari, qui l’avait cachée derrière sa propre fresque.

En perçant six trous à travers la fresque de La bataille de Marciano, Maurizio Seracini et son équipe auraient démontré que non seulement une cavité y existait bel et bien derrière mais également que des échantillons retrouvés et analysés en provenance de cette cavité étaieraient fortement la thèse soutenue par Seracini depuis des années.

Des traces d’un pigment noir composé de fer et de manganèse auraient été trouvées, d'une composition très caractéristique au point d’être la marque de fabrique de Léonard de Vinci lui-même. Un pigment similaire est présent dans deux de ses peintures réalisées à la même époque, La Joconde et le Saint Jean-Baptiste. D’autres traces se présentent sous la forme d’une sorte de laque rouge utilisée pour la peinture et non pour des enduits muraux. Enfin, des images obtenues par endoscopie semblent montrer des traces beiges que seuls des coups de pinceaux peuvent avoir déposées.

La chaîne National Geographic Channel diffusera en France le dimanche 1er avril à 20 h 40 un documentaire sur les derniers rebondissements de la quête de Maurizio Seracini. On devrait en apprendre plus d’ici-là. Pour le moment, les critiques fusent et de nombreux experts s’opposent à Seracini et à toute tentative de déposer la fresque de Vasari pour avoir accès à celle de Léonard… en supposant qu’elle soit bien là. Si c’est le cas, n’oublions pas que c’est Vasari lui-même qui aurait laissé des indices pour qu’on retrouve la fresque de Léonard, qu’il admirait tant, en laissant sur sa propre œuvre un texte sibyllin « Cerca, Trova » : « Qui cherche, trouve »...
http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/physique-1/d/la-bataille-danghiari-fresque-perdue-de-leonard-de-vinci-retrouvee_37398/


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 19 Nov - 1:59