Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.
anipassion.com
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Une riche tombe gauloise, dernier bijou déniché sur le chantier du canal Seine-Nord

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Une riche tombe gauloise, dernier bijou déniché sur le chantier du canal Seine-Nord

Message par Apollyôn le Mer 14 Sep - 12:13

C'est l'un des chantiers de leur vie. Les archéologues présents sur le chantier du futur canal Seine-Nord le répètent. Hier, ils affichaient un large sourire, à l'endroit où verra le jour la plate-forme multimodale de Marquion-Sauchy-Lestrée. Ils ont mis la main sur une tombe aristocratique gauloise, dans un état de conservation rare.


C'est un écrin minuscule, perdu dans l'immensité du site. Un attroupement sur quelques mètres carrés, au milieu des 150 hectares de champs que se sont approprié les archéologues. L'endroit où ils expriment leur émerveillement sera, dans quelques années, oublié sous les eaux du canal Seine-Nord, et les installations de la plate-forme de Marquion-Sauchy-Lestrée.

Après le diagnostic de 2009, le Service régional d'archéologie préventive a prescrit des fouilles sur vingt-quatre hectares, suite aux découvertes mises au jour après le quadrillage par creusement de tranchées. Au cours du diagnostic avaient notamment été repérés une fosse rectangulaire de deux mètres carrés, et quatre emplacements de poteaux, « qui supposent l'existence d'un bâtiment », selon Gilles Prilaux, directeur adjoint scientifique, à l'INRAP Nord-Picardie. Un site funéraire ? Les archéologues ont trouvé tous les attributs d'une tombe gauloise d'une grande richesse, estimée du IIe siècle avant notre ère : « Les landiers, des chenets de cheminée, évoquent le foyer familial.

Il y a un chaudron en fer avec une anse paquée d'un film de bronze, des céramiques, des restes d'incinération, un couteau. Le seau pouvait servir aux libations pendant la cérémonie », décrit Johanny Lamant, responsable de la thématique funéraire, sur le site de Marquion-Sauchy-Lestrée.

La disposition des objets trouvés permet de penser qu'il s'agit de la tombe d'un riche propriétaire terrien, où se trouvent les offrandes au défunt. Une dent de cochon est encore visible. « Dans les riches tombes, on va déposer des cochons, des volailles, du chien », explique Gilles Prilaux. On aurait pu y trouver aussi des fleurs, de la vaisselle en bois, des étoffes. « C'est une façon de donner au défunt de quoi boire et manger pour son voyage vers l'au-delà », avance Johanny Lamant, indiquant le détail qui tue : « C'est extrêmement rare, on trouve dans les restes d'incinération un bracelet de bronze plaqué de feuilles d'or. » Voilà qui confirme la théorie de la tombe dite « aristocratique ».

Selon Johanny Lamant, cette chambre funéraire se trouve à une faible profondeur, et a été « rabotée » par les labours successifs. « Elle se voyait beaucoup dans le paysage. Ces tombes étaient pillées à l'époque antique. Voilà pourquoi on a beaucoup de chance. » Les restes d'incinération vont être analysés, tout comme les sédiments.

Cette tombe enrichit un effectif qui s'est considérablement étoffé depuis le lancement des fouilles préventives sur le futur canal Seine-Nord : « Dans le Nord de la France, on avait douze à quinze tombes gauloises. Il y en a dix de plus sur le tracé du canal », assure Gilles Prilaux... qui n'en finit plus d'énumérer les « trésors » dénichés : des maisons du néolithique, des villas gallo-romaines, des cimetières, un village du VIIe siècle près de Bourlon, un site paléolithique à Havrincourt, où ont été retrouvés des ossements de mammouths et de rhinocéros.



source : http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Arras/actualite/Secteur_Arras/2011/09/10/article_une-riche-tombe-gauloise-dernier-bijou-d.shtml


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 17 Aoû - 5:03