Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

essai du bouclier anti missile US

Partagez
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

essai du bouclier anti missile US

Message par alpacks le Sam 6 Déc - 13:21


Le Pentagone teste son bouclier antimissile


nouvelobs, le 6-12-2008


http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/20081206.OBS4260/le_pentagone_teste_son_bouclier_antimissile.html


Le Pentagone vient de tester un missile destiné à contrer une attaque simulée de missiles balistiques de longue portée, comme ceux utilisés par la Corée du Nord.


Le Pentagone a effectué vendredi 5 décembre un test d'interception d'un missile à longue portée, dans le cadre d'essais du système de défense antimissile que les Etats-Unis veulent étendre à l'Europe de l'Est, pour contrer une attaque éventuelle venant de Corée du Nord ou d'Iran.
"C'est l'essai le plus complexe jamais accompli" par les Etats-Unis, a assuré le chef de l'Agence américaine de défense antimissile (MDA), le général Patrick O'Reilly. Un missile intercepteur a été lancé de la base aérienne de Vandenberg, en Californie (ouest des Etats-Unis), alors que la cible -une ogive fictive- a été tirée depuis l'île de Kodiak, en Alaska (nord-ouest).
L'interception a eu lieu au-dessus de l'océan Pacifique à 15H29 locales (20H29 GMT), selon le porte-parole du Pentagone, Bryan Whitman.
C'est le huitième test réussi d'interception sur treize essais effectués par le Pentagone depuis 1999. Le dernier datait de 2007. Cet essai s'inscrit dans le cadre du programme de bouclier de l'espace qui comprendrait des missiles Patriot de défense aérienne, des missiles partant des vaisseaux de la Navy et des lasers montés sur avions capables de détruire les missiles menaçants venus de pays hostiles.


Test "très réaliste"


Le missile intercepteur est dirigé sur la trajectoire du missile de longue portée, puis lâche un "véhicule tueur" élaboré pour entrer en collision avec la tête de missile.
Le programme de bouclier antimissile américain, dont le développement a déjà coûté 100 milliards de dollars et que les Américains veulent étendre à la Pologne et à la République tchèque, voit son efficacité remise en question par certains scientifiques qui estiment que le programme est incapable de distinguer un missile d'un leurre.
M. Whitman avait assuré vendredi matin que ce test constituerait une simulation "très réaliste" grâce au déploiement de "leurres du type de ceux auxquels on peut s'attendre de la part des pays développant des missiles balistiques comme l'Iran ou la Corée du Nord".
Or, le chef de l'Agence de défense antimissile a précisé dans une conférence de presse que "les leurres ne (s'étaient) pas déployés" durant la simulation.
Mais "ces leurres sont très difficiles à déployer", et "de nombreuses menaces ne possèdent pas de leurre", a-t-il nuancé.
Le succès du test réside pour lui dans le fait que "tous les systèmes ont fonctionné en même temps".


L'affront des "blocs"


Ces essais interviennent à un moment critique pour le programme, à l'heure où le président élu Barack Obama s'apprête à prendre ses fonctions à la Maison Blanche le 20 janvier prochain.
Denis McDonough, conseiller en politique étrangère de Barack Obama, a récemment affirmé que le futur chef d'Etat soutenait le déploiement d'un système de défense antimissile "du moment que la technologie a été prouvée viable".
Le Premier ministre russe Vladimir Poutine, qui s'oppose au déploiement d'éléments du bouclier antimissile américain en Europe de l'Est, avait appelé fin novembre Barack Obama à renoncer, le mettant en garde contre une "réponse adéquate" de la part de Moscou.
"Ce projet vise le potentiel stratégique de la Russie. Et nous ne pouvons pas ne pas répondre d'une manière adéquate", avait-il déclaré en dépit des dénégations de Washington niant vouloir utiliser ce système contre la Russie.
Le président russe Dmitri Medvedev avait pour sa part déclaré le 5 novembre dernier que son pays déploierait des missiles Iskander dans la région de Kaliningrad, enclave russe entourée de pays de l'UE, pour "neutraliser" les éléments du bouclier antimissile américain.






voila, alors difficile de faire une part des choses, entre un programme qui fait juste son bonhomme de chemin et qui sera peut etre continué par obama, ou si c'est simplement des derniers coups de tintamares de l'administration bush pour qu'une paranoïa mondiale soit entrenue

ce que je pense, c'est que les déclarations a la presse de ce genre sont moyennement responsable et vont bien dans le sens d'entretenir la parano du terrorisme d'état des "états voyous" comme le disais si bien mister double U, car d'un un tel programme si il aurait une véritable volonté de s'assurer une vrai garantie contre une attaque a l'arme de destruction massive sur leur territoire ou en europe, le salut alors ne viendrais que d'un developement le plus secret possible !

surtout que bon, technologiquement j'ai quand meme pas mal de peine a croire qu'ils arrivent effectivement, avec un missile qu'il soit précis et rapide, a réelement frapper en vol un missile balistique hostile ... sachant que bon meme avec les guidées laser opérationnelles sur les chasseurs actuels occidentaux quand ils s'agit de frappe fixe, les fameuses frappes "chirurgicales", la précision des tirs officiellement ne va pas au de la du mètre ... mais bon ça c'est de la communication surtout nécéssaire en guerre pour soigner son image ... surtout quand des hopitaux ennemis sont touchés ! ben oui il faut bien rappeler au bon peuple que non, les installations médicales de l'ennemis ne peuvent etre frappés puisqu'on a la précision pour pas le faire Rolling Eyes

sauf si bien sur des voyous terroristes terrorisants s'y cachait ... la elle peuvent bien faire une bavure de 100 mètres aproximatif c'est pas grave !

disons qu'en réalité la communication sur le fait que les frappes chirurgicales ont une précisions d'un mètre est a mon avis très éxagérés surtout que bon, a quoi bon au vu souvent de la portée des explosions des vecteurs en question ...

la ou ça parait difficilement vraisemblable, c'est de passer de la frappe chirurgicale a 1 mètre de précision a l'interception d'un missile qui doit surement au minimum voler a 6000 km/h surement plus, peut etre moins lorsqu'il s'agit des pays comme l'iran et la corée du nord, ou les performances réels de ses vecteurs sont tout du moins théoriques ...

qu'on se le dise, intercepter au vol de tels engins me parait invraisemblable, et plus le temps passe, et plus je me dis que ses boucliers antimissile, repose en fait uniquement sur des desmonstrations avec du matériel connus et surtestés ... ils lancent leur propre vecteurs, pour un test, dont ils connaissent tout les comportements en vol par des modèles informatiques ! ce qui en clair rend a peu près simple l'interception ... ils savent a l'avance ou sera le missile dans x minutes x secondes x dizièmes de sec ect, pour aligner le vecteur de reception la dessus ...

et normal que cela fonctionne dans ce cas, quand on connait par coeur ses propres armes, a mon avis aucune difficulté après bonne expérience dans ce genre d'opération d'etre asser précis pour l'intercepter au vol puisqu'on en est connait tout le comportement de A a Z avec les campagnes de developement des ses armes ... tout est sur informatique sur le moindre poil de cul d'écart que peuvent faire ses armes et jouer avec ses données

quand sera t'il vraiment avec de véritables vecteurs de l'ennemis que les USA n'ont absoluement pas en stock pour faire des essais , ni aucun modèle informatique prédisant le comportement exact ? voila qui est quand meme fort de café pour pouvoir dire que se genre de bouclier puisse etre opérationnel !

étant donné qu'en + on ne peut pas prendre les strategistes millitaires de ses pays pour des idiots, et qu'ils savent depuis belle lurette qu'un tel programme existe, et surement meme avant sa mise au jour par la presse il y a de ça des années ... ils ont surement depuis le temps anticipé ?

modélisé sur informatique eux meme a quel moment leur vecteurs sont les plus vulnérables lors d'un trajet pour une interception en prenant compte un zéro d'approximation de leurs armes, soit se dire coup au but systématique du bouclier, meme si rien n'est vrai ... juste voir théoriquement dans les trajectoires ou serait dans la courbe que dessine le trajet du vecteur le meilleur moment pour une interception

puis de la, integrer des modifications dans leurs vecteurs, qui prennent en compte ce moment critique ou leurs vecteurs sera intercepté par un modèle informatique, et donc prévoir une sorte de booster a ce moment la, soit par exemple un sursaut de combustion pour gagner quelques mètre/s ou un arret ou diminution de la puissance de propulsion en régulant carburant/comburant pour le ralentir de quelques mètre/s ...

je pense qu'une parade antibouclier pourrait très bien fonctionner comme cela, c'est a dire tromper le vecteur d'interception en changeant de vitesse arrivé dans la zone critique la ou il a le + de chance d'etre intercepté en prenant une base que l'intercepteur est parfait (alors qu'il ne l'est surement pas)

les 2 sont surement faisable, les missiles existent depuis plus de 60 ans maintenant, et l'ont maitrise un minimum des changements en vol, meme si bon avec ses genres de propulsions, la régularité est normalement la regle pour une bonne durée de vie du moteur, un sursaut ou une diminution n'est je pense pas inenvisageable ...

c'est sur cette reflexion la, que je me suis toujours demandé, pourquoi s'acharner avec un bouclier antimissile de se genre a vecteur qui intercept un vecteur, alors que des contre mesures trompeuse ou qui prévoit cette interception sont hautement probable !


pour moi, il devient évidément que le bouclier américain peut paraitre bon sur le papier dans le cas d'un missile qui se comporte gentilment comme on lui demande ... mais est ce si simple ?

je suis persuadé que ce genre de programme ne servira a rien, si un jour un ennemi est déterminé a nous frapper !

et puis autre chose, ce programme de bouclier ne prend pas en compte la menace sous marine, donc a quoi cela pourrait il servir si l'ennemi decide de tirer un vecteur depuis nos cotes avec un sous marins ? alors que le bouclier antimissile ne peut fonctionner que sur des vecteurs détecté quelques milliers de km a l'avance pour se préparer et l'intercepte d'ailleurs a plus de 1000 km de sa cible !!!

dans le cas d'une attaque sous marine, le vecteur peut partir de 50 km au large des cotes de la cible ...

ce qui réduit a néant tout éffort ! et je doute qu'on puisse affirmer que ni la corée du nord, ni l'iran ne dispose d'un sous marin capable de le faire ne serait ce que pour 1 engin ...

et encore meme si l'on imaginait possible qu'il dispose d'un moyen sous marin de le faire, je prend les paris que l'on fairait encore l'erreur d'imaginer l'attaque de la meme façon qu'avec nos vecteurs, soit passant par l'espace avant de retomber ...

enfin ... je trouve ça vraiment démagogique au niveau militaire et imprudent de compter publiquement sur de telles installations !
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 17 Déc - 12:49