Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

fin du monde antique : Le Krakatoa en cause?

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30549

fin du monde antique : Le Krakatoa en cause?

Message par Schattenjäger le Mer 3 Déc - 14:23

http://www.rhedae-magazine.com/fin-du-monde-antique-Le-Krakatoa-en-cause-_a252.html?PHPSESSID=d24aae9e3443a50d8f9d86f4ffa7999c

Vers l'an 535, de graves bouleversements climatiques se produisent à l'échelle planétaire. Plusieurs civilisations antiques ne s'en remettront pas.


Acte premier. Aux environs de l'an 541, l'Empire romain est ravagé par la peste. Le bacille pénètre en Egypte par l'actuel Kenya, où une colonie de rongeurs a infecté les populations de la côte. L'épidémie va se diffuser à partir des principaux ports africains. Elle frappe Alexandrie, Antioche et Constantinople avant de gagner l'Asie et l'Europe. Presque un tiers des habitants de l'empire mourront.

Acte deux. En Amérique du Sud, de 540 à 570, une longue période de sécheresse met en difficulté les civilisations de la plaine. A la même époque naît le premier empire pan péruvien, celui des Huari. Ils développent un système de cultures en terrasses très productif, tracent, peut-être, le large réseau routier qu'utiliseront ensuite les Incas, inventent aussi le quipu, système de numération andin à base de cordelettes colorées et de nœuds. Les régions côtières, en déclin, passent sous la coupe des Huari.
Acte trois. "Il pleut de la poudre jaune comme s'il tombait de la neige", écrit l'auteur de Nan Shi [Histoire des dynasties du Sud], l'une des grandes chroniques chinoises du VIe siècle, qui raconte le début d'un enchaînement fatal d'événements survenus à partir de la fin de l'année 533. En septembre 536, une terrible famine frappe les provinces du Nord. L'année suivante, il fait si froid qu'il neige en août dans le Guizhou, une région située à la même latitude que l'Italie du Sud. La crise alimentaire dure des années. De nombreux épisodes de cannibalisme sont rapportés. Les révoltes déstabilisent cette province de la Chine du Sud au point qu'en 589 la dynastie Sui, qui règne en Chine du Nord, lui déclare la guerre et la soumet. L'unification de la Chine est en route.
En trois actes à peu près contemporains, on assiste à la fin d'un monde, le monde antique. On pourrait également mentionner, à la même époque, l'effondrement de la cité-Etat de Teotihuacán ou la chute de Tikal, la grande cité maya.

En cette année 536 sévit une grande sécheresse, suivie d'une famine et d'une épidémie de variole ou de rougeole. Des populations entières fuient de la Corée vers le Japon, où cette migration va implanter des modèles culturels et institutionnels d'inspiration chinoise. La religion bouddhiste va y influencer le shintoïsme originel, ouvrant une période de profonde mutation de la civilisation japonaise, dans laquelle l'Etat-nation moderne puise son origine. En Occident, les années 536-537 sont marquées par les premières grandes invasions venues d'Orient. Des Slaves d'abord, puis des Avars. A cause, encore et toujours, de la sécheresse, la maudite sécheresse.

Tous ces bouleversements plus ou moins concomitants se produisent vers les années 530-540. Simple coïncidence ? Peut-être pas. Un journaliste anglais, David Keys, affirme qu'un dénominateur commun relie tous ces événements : un désastre naturel aux effets climatiques effroyables qui eut lieu en 535 et qu'il décrit dans son livre, Catastrophe. Spécialiste de l'archéologie, David Keys n'est pas un illuminé. Bien qu'il force parfois les relations de cause à effet, son hypothèse, très séduisante, s'appuie sur des recherches d'universitaires de renom comme Richard Stothers, Michael Rampino, Mike Baillie ou Keving Pang. Ces derniers ont publié de nombreuses études attestant d'un changement climatique aux effets planétaires et prolongés. Des traces de ce désastre ont été retrouvées dans les anneaux de croissance des arbres, un indicateur fréquemment utilisé pour reconstituer les climats du passé. De même, les carottes de glace prélevées dans les glaciers andins ou les sédiments lacustres conservent les indices d'une mutation climatique radicale intervenue à cette époque.

Mais quelle en est la raison ? David Keys, après avoir examiné l'hypothèse d'une collision avec un astéroïde ou une comète, opte pour l'éruption d'un volcan dans le détroit de la Sonde (entre Java et Sumatra, en Indonésie), où se trouve aujourd'hui le Krakatoa. Cette terrible éruption est décrite dans le Livre des anciens rois, un ouvrage javanais dont l'origine est controversée.
Quoi qu'il en soit, Jean d'Ephèse, historien et ecclésiastique du VIe siècle, décrit ce qui pourrait être les conséquences d'une telle éruption : "Le soleil émit des signaux que personne n'avait jamais vus jusqu'à ce jour. L'astre s'assombrit et resta ainsi pendant dix-huit mois. Chaque jour, il brillait pendant environ quatre heures mais sa lumière n'était plus qu'une sombre lueur." Un autre historien, Procope de Césarée, décrit l'étrange comportement de l'astre pendant l'année 535. "Pendant presque toute l'année eut lieu un prodige terrifiant : le soleil irradiait une lumière sans clarté, semblable à celle de la lune." En Italie, Cassiodore témoigne : "Il semble que le soleil ait perdu sa lumière habituelle, il paraît avoir pris une teinte bleuâtre." Beaucoup d'autres sources, dans diverses régions de la planète, attestent de cette curiosité.




En revanche, il paraît difficile de l'attribuer à coup sûr à une violente éruption du Krakatoa. Reste que la puissance de l'activité de ce volcan est notoire. En 1883, une effroyable explosion fut entendue jusqu'en Australie, à 5 000 kilomètres de distance. Le Krakatoa vomit à cette occasion 20 kilomètres cubes de pierres ponces et de cendres. L'éruption provoqua un raz de marée si violent que les vagues se soulevèrent à plus de 30 mètres de haut, détruisant des dizaines de villes et tuant au moins 36 000 personnes. L'onde de choc parcourut trois fois la circonférence de la Terre en trente-six heures. En une ou deux semaines, une large écharpe de poussières volcaniques ceintura tout le globe au niveau de l'équateur. En Europe, les radiations du Soleil perdirent environ dix pour cent de leur intensité et la température terrestre chuta pendant trois années de suite.
Les recherches concernant la probable explosion volcanique de 535 n'en sont qu'à leurs débuts. Si elles devaient aboutir à une confirmation, la fin du monde antique telle que nous la connaissons serait alors à réécrire.

Andrea Pinchera
Diario della Settimana


traduction :Courrier international du 17 Aout 2008
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: fin du monde antique : Le Krakatoa en cause?

Message par alpacks le Mer 3 Déc - 18:02

et la fin des hominidés antérieur a l'homme de néandhertal, l'homo habilis, erectus ect ? ...

a qui la faute ? l'explosion du lac toba il y a 75 000 ans ? responsable de la dernière glaciation ...

le lac toba est un supervolcan similaire a yellowstone ...

enfin il faut savoir que le principe du super volcan est encore tout jeune en géologie, cela n'a a peine 20 ans qu'on le sait ... auparavant on ne savait pas que le volcanisme explosif pouvait prendre une telle ampleur ...

ce qui est passionant, c'est l'on sait qu'il y a je crois 700 millions d'années, soit bien avant les premiers primates et meme bien avant les dinausores ect, lorsque seul les organismes unicellulaires existaient mais avait déja bien colonisé les océans ... la terre a traversé une glaciation effroyable ... tout a gelé sous plusieurs kilomètre de glace meme a l'équateur !!!

il a été démontré que c'est un sursaut du volcanisme globale, qui a renversé la tendance, a un poil de cul près (quoique ce volcanisme est pas vraiment un poil de cul, car il a libéré d'énorme quantité de CO2 qui ont fait basculer la tendance) la terre ne se serait jamais libéré de cet glaciation ! (oups correction j ai marqué volcanisme au début je vient d'edit erf)

en vrai c'est a cause de l'apparation des première bactéries a photosynthèse ... elles ont pompées l'ensemble des gaz a effet de serre du globe sans qu'il y est d'apport par un autre moyen ... résultat la temperature a chuté dramatiquement et cela a failli etre définitif ... sans se sursaut volcanique ... la terre serait restée gelée jusqu'a l'équateur pour le reste de son histoire !!! quoique seul quelques milliards d'années après l'enflement du soleil aurait renversé la tendance mais bon cela n'aurait pas duré très longtemps puisque que le soleil aurait rapidement enflé jusqu'a bruler la planète ...

quoique ce que je vient de dire ne s'évoque pas au passé (ralala)

il a été démontré que de nombreuse fois dans l'histoire le volcanisme a grande échelle a crée de courte glaciation de durée millénaire (1000 a 20 000 ans) mais qu'au moins 1 fois, a l'inverse il nous a sauvé de la plus dramatique glaciation ...

d'ailleurs cet épisode volcanique, aura marqué aussi l'apparition des premières bactérie "cellule" capable de fabriquer du "collagène" ... ce qui amènera rapidement après a ce que ses bactéries s'assemble entre elle pour commencer les 1er etre vivants pluricellulaire ...

n'est ce pas merveilleux !
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8072

Re: fin du monde antique : Le Krakatoa en cause?

Message par casseron le Mer 3 Déc - 18:35

Si un volcan explose et jette sa poussière dans l'atmosphère, le temps peut se refroidir, mais de là à expliquer les grandes glaciations, il y a une marge. D'énormes quantités d'eau ont gelé dans des endroits où il n'y en avait pas. Il a donc fallu que les océans bouillonnent avant un très rapide refroidissement. Aucun volcan n'est capable d'une telle prouesse, à savoir surchauffer les océans.
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: fin du monde antique : Le Krakatoa en cause?

Message par alpacks le Mer 3 Déc - 19:19

je vois que tu as mal saisi ...

d'un il a été démontré que le supervolcanisme est capable de cracher asser de kilomètre cube de poussière mais aussi de sulfate (soufre) pour déclencher une mini ère glacière courte soit en gros millénaire (de 1000 voir moins ça peut etre 2-3 siècle peut etre a 20 000 ans tout au + peut etre 30000)

mais ses ères glacières sont limitées, j'ai pas dit que ce genre d'ères glacaient jusqu'a l'équateur ... elles restent limités mi europe en gros et des inlandsis sur quasi tout massifs montagneux ...

celle dont je parle qui a gelé jusqu'a l'équateur (et elle a été démontrée par la science !!! il y en a des traces) n'a rien a voir a une cause volcanique ... c'est l'évolution de la vie qui en est la cause ...

c'est du tout simplement a l'évolution des organismes unicellulaires de l'époque majoritairement cyanobactérie en type, a un type de cellules qui commençaient a se raprocher de la photosynthèse ... soit absorbeuses de CO2 ! et relachant de l'oxygène ... cela d'ailleurs a été la première émission massive d'oxygène dans l'atmosphère (enfin pas de suite en vrai mais j'expliquerais après pourquoi)

ce tout nouveau type de cellule, ont litéralement vidé l'atmosphère encore hostile a la vie animale d'ailleurs a l'exterieur de l'eau a l'époque (pas d'oxygène ou meme pas 0.5 %-1 %) en CO2 ... tout le carbone qui étaient lui aussi un peu limité a l'époque a été utilisisé en plusieurs millions d'années par ses nouvelles bactéries ... le processus a été long, mais cela a été en gros les balbutiements du cycle du carbone ...

bref l'atmosphère s'est vidée de son CO2 ... faute de gaz a effet de serre, une glaciation très progressive sur plusieurs millions d'années a cernée la planète jusqu'au finale refermer les 2 calottes de glaces qui venaient des 2 pôles a l'équateur !!!

plusieurs centaines voir surement millions d'années se sont passées comme ça, les dernières bactéries utilisant du co2 on surement trouvés refuge au fond des océans ect vers les petits volcans sous marins qui crachent nombreux types de gaz ...

a ce moment la, si rien ne venait modifier considérablement le taux de CO2 sur la planète ... elle serait alors condamner jusqu'a la nuit des temps en boule recouverte de glace de 3 km d'épais ...

et le miracle a bel et bien eux lieu, c'est un énorme épisode volcanique mondiale (des volcans de partout, le système de plaque continentales étaient déja en marche a cette époque), un épisode qui serait dangereux meme pour nous actuelement ... qui a du coup percé nombre d'endroit dans la calotte glacière pour diffuser de grandes quantités de CO2 sur plusieurs milliers d'années ...

bien évidement c'est pas un volcan de sa chaleur qui a fait fondre la callote d'ère glacière, ça serait ridicule d'impossible ... mais par contre il n'aura pas fallu très très longtemps de diffusion massive de CO2 dans l'atmosphère très froide pour réveiller a nouveau l'effet de serre ...

l'équateur a commencé a fondre, cela a redemaré l'évaporation dans cette large bande centrale ... et enfin aussi a nouveau de la vapeur d'eau se diffuse dans l'atmosphère (il faut savoir que l'humidité dans l'air est aussi une effet de serre dont notre climat ne peu se passer, si l'on suprime tout le CO2 de l'air, bien evidement la planète se refroidie asser pour qu'en quelques dizaines d'années a peine, cesse l'évaporation des océans et de toute eau, l'air s'asséchant (le froid est toujours + sec que la chaleur en climatologie par la condensation ...) une deuxième phase de glaciation est atteinte pour cerner toute la planète jusqu'a l'équateur ... sans humidité dans l'air la glaciation n'a plus de limite ...

c'est un mécanisme très differend des petites glaciations duent aux poussières et soufre de volcan géant comme le lac toba ou yellowstone ...

c'est donc bien un épisode volcanique intense de nombreux volcan classique sur une longue période qui a libéré la planète des glaces par libération massive de CO2 ... un volcan crache toujours du CO2 mais aussi du soufre ... le soufre peut retomber relativement vite comme les poussières et cendre ...


pour la petite histoire de la liberation massive d'oxygène qui en a suivi cette immensse glaciation, (environ il y a 800 millions d'années, la glaciation est estimé avoir eu lieu vers 900 millions d'années avant notre ère)

lorsque la planète fut libéré des glaces progressivement par ce volcanisme qui a craché tant de co2, le vrai cycle du carbone a commencé ! mais au début l'ensemble de l'oxygène produit par la photosynthèse n'arrivait pas a rejoindre l'atmosphère ... par ce que les océans étaient completement chargé de particules ferreuses ! sous forme de sel pour la plupart ...

pendant quelques millions d'années, les bactéries ont explosées en quantité et on produit des milliards de tonnes d'oxygène grace a ce CO2 libéré par le volcanisme qui a surement continué pendant un bon moment encore lui aussi mais par épisode ... les océans ont litéralement rouillé ! chaque molécules d'oxygène qui se libéraient réagissaient avec les sels ferreux des oceans !

cela a donné les énormes gissement de fer actuel, la plupart des mines de fer dans le monde, sont des terrains rouges sédimentaires ... issues de cet épisode de l'explosion de la photosynthèse ... des millions de tonnes d'oxyde fer sont tombées au fond des océans et avec le mouvement des plaques et les soulevements de terrains ont donné les gisements actuels ! meme si la plupart des couches épaisses de fer oxydé ont fini sous des phénomènes de subductions et ont rejoint le manteau maintenant

lorque tout le fer des océans fut purgé enfin, l'atmosphère a commencé a ce charger en oxygène dans l'air ! c'est a cette époque que l'atmosphère respirable s'est constituée et qu'a démarré le cycle du carbone qui régulera le climat jusqu'a aujourd'hui ... grace a cela, plus jamais de glaciation jusqu'a l'équateur ne sera possible maintenant ... car meme les volcans ont craché trop de CO2 la preuve étant toute ses reserves d'hydrocarbures fossiles, charbons minérales ect, sédiment d'océans chargés en carbone ... alors que le climat restait doux, démontre que le CO2 a quand du se réguler par la vie photosynthétique avant de trouver un équilibre
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 19 Nov - 11:35